Week-end d'intégration et gestion du covid

a marqué ce sujet comme résolu.
Auteur du sujet

Bonjour,

En tant que président de mon association de master, je dois gérer l’organisation d’un week-end d’intégration en début d’année. En l’occurrence, celui-ci se déroulera le premier week-end d’octobre, si on n’est pas reconfiné d’ici-là. Nous prévoyons une quarantaine de personnes, et toutes les activités d’un week-end d’intégration notamment beaucoup d’alcool et des joints qui vont tourner sur lesquels je ne peux malheureusement que fermer les yeux.

Bon, rassemblement de 40 personnes fortement désinhibées, c’est pas super bon pour la distanciation sociale. On cherche des solutions, sachant que ça va être compliqué d’empêcher les gens de se passer des verres d’alcool, si ce n’était que ça.

Je ne sais si vous auriez des idées à proposer qui soient crédibles pour réduire les contacts et/ou risques.

On pensait demander à tout le monde de réaliser un test de dépistage virologique dans les jours précédents le week-end, sachant qu’il est maintenant en accès libre et 100% remboursé. Malheureusement, si je ne me trompe pas, je n’ai pas le droit de demander à voir le résultat (j’en suis à peu près certain), ni même de demander à voir une attestation de passage au test de dépistage (un peu moins sûr mais je crois que oui). Je ne suis même pas sûr d’avoir le droit d’exiger que tout le monde fasse un test, seulement d’émettre une recommandation. Du coup, même si on le demande, si on ne peut pas exiger de preuve de quoi que ce soit, on a le risque que certains ne le fassent pas par flemme, ou même que certains mentent sur le résultat et viennent quand même.

Des idées ?

+0 -0

Je ne pense pas que quelqu’un va sciemment mentir sur son résultat de test. L’humain est bête pas méchant.
Et même si c’était le cas, tu n’en plus responsable. C’est déraisonnable de gérer ce cas.

L’intégration c’est fait pour rapprocher, tout le contraire de la distanciation social. Si tu veux être covid approved, il faut que tu fasses ça en ligne.

Mais ce n’est pas désirable. Le mieux que tu puisses faire c’est de demander une déclaration comme quoi ils ont fait un test et qu’ils ont été négatif à une date X, si c’est légal.

Sinon, niveau mesure. Tu peux faire des groupes de 7personnes et arranger le WE pour diminuer les rencontre entre les groupes. Biensûr le soir, je vois pas grand chose que vous puissiez faire.

ache.one                 🦹         👾                                🦊

+2 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

Personnellement je verrais la situation avec la direction de l’école.

Déjà car suivant les écoles, certains évènements étudiants ont lieu dans l’enceinte de l’établissement : quelles sont les règles à ce sujet par rapport au COVID ?

Comment va se dérouler la rentrée et la distanciation social au cours de l’année ?

Car le but finalement est d’éviter que l’école ne mette en place des mesures qui sont détournées le weekend par les mêmes élèves qui fréquentent cette école. De même, il est inutile d’être plus strict pour l’évènement du weekend que lors des cours. Il faut une certaine cohérence dans la proportion des mesures. Si l’école n’est pas très strict en la matière, pas de raison de l’être pour l’évènement et vice versa.

Ensuite, peut être essayer de favoriser des activités qui permettent une certaine distanciation sociale. Je n’ai pas d’idées en tête mais toute activité n’a pas le même impact.

Amateur de Logiciel Libre et de la distribution GNU/Linux Fedora. #JeSuisArius

+3 -0
Auteur du sujet

Merci pour la réponse. Ce ne sera pas dans l’école, mais c’est ce que je me suis dit tout à l’heure, qu’il serait bon d’en discuter avec les gestionnaires de mon master. Pour l’instant, l’université n’a été que très vague sur les mesures qui seront en cours.

On cherche aussi de notre côté ^^

+1 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

Ce qui a été fait pour les camps scouts (en juillet, les regles ont sans doute évolué depuis), c’est de demander une prise de la température avant de venir, et de ne pas venir en cas de symptômes, même mineurs.

En plus, il y avait lavage des mains fréquents, port du masque en cas de rapprochement à moins d’1m pendant plus de 15min, port du masque pour la préparation et le service des repas, distanciation dans les tentes.

Autrement dit, en soi, la plupart des choses sont simples à mettre en place entre personnes en possession de leurs moyens. En particulier, juste demander une prise de température, c’est simple à mettre en œuvre, tout le monde peut le faire, donc il y aura sans doute plus de monde qui le fera.

Un point souligné dans le protocole qu’on a eu, c’est qu’il y avait une obligation de moyens, mais pas de résultat. Donc tant que les outils sont proposés, que les fiches gouvernementales sont affichées, que les consignes ont été données, les organisateurs on fait leur taff. Même si on se rend compte ensuite qu’il y a eu transmission du virus.

Sources:

Ils ne savaient pas que c’était impossible alors ils l’ont fait Mark Twain

+2 -0
Auteur du sujet

Merci pour les infos amael. Je vais effectivement avoir des choses à faire pour le côté responsabilité légale, même si j’ai peur que ça ne serve pas à grand chose. La prise de température a été déconséillée il me semble, ça n’est pas efficace du tout.

Je crois que je n’ai même pas le droit de demander une attestation sur l’honneur pour le test. Par contre, je peux demander aux gens de s’autoévaluer et de me confirmer penser être en bonne santé.

+0 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

Si tu crains que les verres passent et que les gens ne respectent pas les distances, c’est foutu. Ils peuvent tous être en bonne santé, avec la proportion importante d’asymptomatique chez les jeunes, si ton évènement réuni trop de gens (nombre à définir), il y aura un infecté, donc il y a risque important de contamination. Des retours que je lis çà et là, s’il n’y a pas de contaminé, il n’y aura bien sûr pas de contamination, mais il suffit d’un et d’un non-respect magistral des règles sanitaires (qu’on peut légitimement craindre ici), et la contamination peut être massive.

Pour la suite, ça dépend ce que tu souhaites. Tu peux annoncer les risques aux gens, que chacun vienne en connaissance des risques, mais ça ne limitera pas les contaminations. Tu peux les obliger à respecter les gestes barrières (port du masque, pas de contact physique) mais ça va être une soirée ultra-chiante pour toi (et je doute que tu y arrives) ! Tu peux mettre en place un weekend autrement. Si tu organises un paintball en extérieur, en imposant 2 mètres de distance et pas de partage du matos, t’es as mal du tout. Je pense que cette dernière possibilité est la meilleure. Il va falloir être imaginatif.

Il y a bien des façons de passer à l’acte. Se taire en est une. Attribué à Jean-Bertrand Pontalis

+3 -0
Auteur du sujet

Merci à tous pour les réponses. J’ai du mal à avoir un avis global sur la question :

  • Demander aux gens de se tester me semble être une bonne idée, même si je pense que ça ne réduirait pas totalement les risques (ceux qui ne le feront pas/n’auront pas le temps de le faire, ceux qui passeront en faux négatif)
  • La distanciation sociale est inapplicable pour un week-end d’intégration, cependant il y aura des recommandations qui seront émises au moins pour la responsabilité légale…
  • L’idée de transformer l’évènement est excellente, merci @Gabbro. Malheureusement, le week-end d’inté est un peu une institution, et très attendu par tout le monde, mais ça peut passer comme solution. Le plus gros problème, c’est qu’on a déjà versé un bout d’argent au gîte censé nous accueillir, donc ça va se discuter.

On prévoit 30–40 personnes, donc je ne sais pas quelles sont les probabilités d’avoir quelqu’un d’infecté parmi nous, ni les probabilités qu’un infecté asymptomatique passe négatif au test.

+1 -0

Pour certains les festivals et autres concerts l’été sont aussi des institutions. Ils ont été annulé, les gens s’en sont remis (j’allais dire "les gens en sont pas morts" ce qui donne une profondeur différente à la phrase d’ailleurs). Des mariages, des baptêmes et d’autres cérémonies tout aussi importante se sont vue annulées. C’est ainsi.

Je conçois que le weekend d’intégration soit un passage important dans la vie de l’école, mais le bon sens et surtout la bonne santé de chacun semble aussi une priorité…

Imagine tu as des gens de bonne foi qui se font dépisté, sont bien négatifs, mais ont un passif d’asthmatique et se font contaminé par un branleur qui en a rien à foutre des règles et du bon sens ?

Édité par Eskimon

ZdS, le best du Zeste ! | Tuto Arduino, blog, etc

+6 -0
Auteur du sujet

À l’heure actuelle et avec les discussions qu’on a eu, c’est maintenu. Je vais avec quelques membres du bureau en discuter à nouveau avec mon responsable de formation cet après-midi et on va reconsulter la promo, cette fois en direct et avec les M1 également, essayer de trouver s’il y a des opinions qui ne se sont pas exprimées. Je suis personnellement défavorable au maintien du week-end et j’aimerais plutôt appliquer la solution de Gabbro, mais je ne prends pas de décision seul.

+2 -0
Auteur du sujet

Salut tout le monde, pour vous tenir au courant, la consultation a été très favorable au maintien du week-end d’intégration. Je n’y serai pas personnellement, et je suis pas mal déçu de ce choix, ainsi que du niveau des discussions, mais voilà…

+4 -0

Pour info, pas mal d’école ou de fac ont interdit les weekends d’intégration. Souvent, j’en entend parlé dans les journaux lorsque je lis qu’il y a eu contamination lors d’un weekend d’intégration interdit par l’école. :-°

Il y a bien des façons de passer à l’acte. Se taire en est une. Attribué à Jean-Bertrand Pontalis

+0 -0

Les rassemblements de plus de 10 personnes sont à nouveau interdit ?

C’est bon moi je suis perdu avec toutes les mesures.

ache.one                 🦹         👾                                🦊

+0 -0
Connectez-vous pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore membre ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte