Quelques questions générales relatives au statut du doctorant en France

a marqué ce sujet comme résolu.

Bonjour,

Je vais certainement être amené à poser plusieurs questions portant sur différents aspects du statut de Doctorant en France tout au long de ce topic, car je suis actuellement en pleine phase de recherche sur ce sujet.

Donc ma première question concerne le statut "social" (?) du doctorant.

D’après ce que j’ai cru comprendre, il y a 2 principaux statuts (j’exclue les contrats CIFRE) : celui de Doctorant sous contrat doctoral auprès d’un établissement public d’enseignement supérieur ou de recherche, et celui de Doctorant en contrat de Formation Recherche d’un EPIC.

Dans ces deux cas de figure, le doctorant a bien le statut d’étudiant salarié ? D’agent non-titulaire de l’état ?

Et du coup, quel est le taux des cotisations prélevées sur le salaire brut pour ces deux cas ?

Je suis un peu perdu car d’un côté dans les deux cas de figure on travaille pour un établissement public. Mais en même temps, il semblerait qu’on n’a pas le statut de fonctionnaire (je me trompe ?)

Dernière question, j’ai entendu parler du poste d’attaché temporaire d’enseignement et de recherche. C’est encore quelque chose de distinct ?

Sinon, j’ai trouvé ce tableau, mais je n’y comprends rien

https://www.urssaf.fr/portail/home/taux-et-baremes/administrations-et-collectivites/les-agents-non-titulaires-de-let.html

Voilà, ça sera tout ! Toute aide sera la bienvenue !

Merci !

Salut!

Donc ma première question concerne le statut "social" (?) du doctorant.

Tu es étudiant salarié en CDD.

Etudiant car tu es inscrit à l’université dans un parcours d’études (le doctorat) et en CDD à travers ton contrat doctoral.

Le contrat doctoral peut être signé avec un établissement même si ta thèse est sous une tutelle (supplémentaire) d’un autre établissement. Par exemple dans les unités mixtes de recherche (UMR) tu dépends à la fois du CNRS et de l’université.

Cependent ton employeur est celui avec qui ton contrat est signé. Ce n’est d’ailleurs pas toujours celui qui fournit l’argent.

et celui de Doctorant en contrat de Formation Recherche d’un EPIC.

je ne connais pas ce format

Dans ces deux cas de figure, le doctorant a bien le statut d’étudiant salarié ? D’agent non-titulaire de l’état ?

C’est ça.

Après le passage du brut au net, c’est relativement incompréhensible. Mais techniquement tu as moins de cotisations car tu es salarié du secteur public … si ton employeur est du secteur public (c’est le cas des université, CNRS et cie.)

Dernière question, j’ai entendu parler du poste d’attaché temporaire d’enseignement et de recherche. C’est encore quelque chose de distinct ?

Les ATER sont habituellement donnés à des personnes qui n’ont pas fini leur thèse mais n’ont plus de contrat doctoral (car plus de 3 années) ou à des personnes qui ont eu leur thèse mais pas de post-doc ou autre.

Une grosse différence c’est qu’un contrat doctoral, c’est généralement 64h d’enseignement si tu demandes une charge d’enseignement, alors qu’un ATER c’est le double (et d’office).

Doctorant en contrat de Formation Recherche d’un EPIC

Deux choses l’une. Soit c’est avec un Etablissement Public Industriel ou Commercial, et c’est un contrat CIFRE (ou différent depuis la réforme LPR, je crois plus proche du contrat avec une université), soit EPIC renvoie à l'école doctorale lyonnaise et il faudra leur poser la question.

Le statut, c’est agent contractuel de l’État en gros.

+1 -0

J’ajouterais aussi que tu devrais faire attention au fait qu’on a rarement le choix sur le contrat doctoral : les financements sont rarement faciles à obtenir et il faut surtout que tu te trouves un directeur de thèse.

Les financements sont conditionnés à des projets de thèse, et même si certains financements (type Anr) sont déjà fléchés sur un projet, il faut impérativement rencontrer le potentiel directeur de thèse avant de chercher à obtenir un financement.

Le risque serait double : ne pas obtenir de financement car le directeur ne va pas se risquer avec un étudiant qu’il ne connaît pas ; tomber sur un directeur qui ne te convient pas du tout professionnellement ou personnellement (et c’est une vraie composante de la thèse)

Pour abonder Holosmos : un bon directeur de thèse, c’est le plus important, d’expérience, c’est ce qui fait qu’une thèse arrive à terme ou non. Une bonne partie des arrêts est du à un mauvais accompagnement.

+4 -0

Puis de toute façon, pour moi, la meilleure façon d’avoir un doctorat est de répondre à un annonce: au moins, le sujet et le financement y sont clairement définis.

Ça doit dépendre du domaine, je donne le conseil inverse: contacter les cherch-eur-euse-s dont les travaux nous intéressent pour leur demander un sujet et/ou des conseils de personne à contacter. Quand la sauce prend ça commence souvent par un sujet de stage de M2, qui peut se transformer en sujet de thèse qui est proposé directement à l’étudiant-e et ne sera pas forcément annoncé publiquement.

+3 -0

J’en profite pour glisser un lien vers le site du Guide du Doctorat, qui m’a l’air de proposer des bonnes synthèses avec notamment des renvois vers les textes légaux qui cadrent un peu tout, ça peut être utile à avoir sous la main en cas de doute sur ce genre de points techniques ! ^^ Dans le cas de tes premières questions, j’ai l’impression que la fiche 4 peut être pertinente.

Merci à tous pour vos réponses. Je passe en coup de vent, je n’ai pas encore eu le temps d’approfondir vos réponses. Je te remercie Nae pour ce site qui me semble très instructif, c’est typiquement le genre de ressources que je galère à trouver depuis plusieurs jours.

Si jamais certains d’entre vous sont ou ont été doctorants en Physique en France, ça m’intéresserait de savoir comment votre expérience se passe/s’est passée. Par exemple : à quoi ressemble votre emploi du temps, est-ce que vous êtes/étiez obligés de bosser au labo ? (avant/pendant covid), et aussi y a-t-il une grosse différence de rythme entre le master et le doctorat ?

Merci =) Bon week-end à tous.

(Je n’ai jamais été doctorant en physique mais je peux quand même répondre à une partie des questions.)

est-ce que vous êtes/étiez obligés de bosser au labo ?

Ça dépend du domaine; en particulier s’il y a des expériences à faire, ben évidemment on doit être au labo pour les faire, et c’est une grosse partie du temps. Dans les domaines sans manip’, c’est un peu l’encadrant-e qui donne des attentes, mais en général "oui", c’est fortement recommandé d’être présent sur place (hors période COVID). (Mais il y a toujours de la flexibilité.)

y a-t-il une grosse différence de rythme entre le master et le doctorat

La question n’a pas vraiment de sens, pendant le master tu es étudiant-e, le doctorat c’est plutôt à penser (en terme de manière de travailler) comme un emploi à temps plein. (Il est attendu que la personne travaille à temps plein sur son sujet; après la question de combien ça fait précisément en volume dépend de chacun, il y a une liberté de s’organiser.) Et puis tout le monde a un rythme différent en master !

Ok, je comprends globalement mieux, merci.

Il y a toujours la problématique contrat CNRS / université que je n’ai pas parfaitement saisi. Pour résumer ce que j’ai cru avoir compris en lisant vos commentaires, et ce que j’ai pu trouver à droite à gauche.

  • Ce qui détermine la nature du contrat doctorant CNRS ou université, c’est bien l’origine du financement ? Donc si CNRS finance, contrat CNRS, si c’est l’université, ça sera contrat université ?

  • La différence principale entre ces 2 contrats (CNRS/université), c’est essentiellement une question administrative ?

  • On m’a dit que quand tu étais contrat CNRS tu n’as pas d’activité complémentaire possible dans le cadre de ton contrat, alors que quand tu es contrat université, c’est possible (donner des cours par exemple), vous confirmez ?

  • Par rapport au ratio offre cnrs/université :

Sur le site du CNRS il n’y a pas tant d’annonces que ça pour des contrats doctoraux (dans le domaine de recherche qui m’intéresse, en tout cas), alors que sur les sites des labos, j’en vois régulièrement de nouvelles. Et dans le même temps, j’ai vu des annonces postées sur des sites de labos qui ne sont pas listées sur le site CNRS.

Du coup ce que j’en déduis (peut être à tort), c’est que seule une petite partie des annonces postées par les labos sont financées par le CNRS ?

Dans ce cas, est ce qu’on peut avoir une idée de ce que représentent la part offres cnrs/universités proposées par les UMR ?

Qui peut proposer des offres CNRS? Logiquement, uniquement les UMR (université/Cnrs) ?

Merci !

+0 -0

Ce qui détermine la nature du contrat doctorant CNRS ou université, c’est bien l’origine du financement ? Donc si CNRS finance, contrat CNRS, si c’est l’université, ça sera contrat université ?

Oui

La différence principale entre ces 2 contrats (CNRS/université), c’est essentiellement une question administrative ?

Oui, c’est avec qui tu contracte.

On m’a dit que quand tu étais contrat CNRS tu n’as pas d’activité complémentaire possible dans le cadre de ton contrat, alors que quand tu es contrat université, c’est possible (donner des cours par exemple), vous confirmez ?

Tu donne pas d cours normalement

Dans ce cas, est ce qu’on peut avoir une idée de ce que représentent la part offres cnrs/universités proposées par les UMR ?

La logique actuelle du CNRS est de pousser les UMR pour réduire les coûts, d’où la part plus importantes de postes UMR que CNRS.

+1 -0

Obtenir un contrat doctoral ce n’est pas facile. C’est pour ça que je disais que de toute façon on a très rarement le choix.

Sans vouloir être méchant tu prends la question dans le mauvais sens. Il faut

  1. que tu détermines qui va t’encadrer
  2. si cette personne a un financement spécifique type ANR
  3. sinon si l’école doctorale peut te financer ou si un autre financement est possible.

Dans les autres financements possibles il y a le CNRS mais aussi parfois des financements régionaux ou d’autres groupement atypiques.

La question du financement est de toute façon très délicate et le seul conseil raisonnable c’est : demande à ton futur directeur

D’accord, merci.

En fait ce que vous me conseillez c’est de chercher le bon tuteur(e), avec qui le courant passe bien, et ensuite chercher le financement. Faire preuve de patience, en espérant qu’on puisse me proposer une offre de thèse dans le cadre d’un stage réussi de M2, par exemple. Ne pas me focaliser sur les offres CNRS, mais voir plus large.

Je n’avais pas pris en compte le fait que l’école doctorale puisse m’aider à trouver un financement, je croyais à l’inverse que toutes les démarches avec l’école doctorale ne devait se faire qu’une fois le financement trouvé.

Je pense que les ressources de Nae vont me faire le plus grand bien =)

En fait la plupart du temps, les M2 candidatent pour une bourse de thèse dans leur école doctorale. C’est une source importante et relativement régulière de financements, donc à ne surtout pas négliger !

J’ai un peu oublié ta situation personnelle mais si tu t’apprêtes à faire un M2, tu peux effectivement te focaliser sur la recherche d’un bon directeur.

Il y a des choses à savoir :

  • si tu fais ta thèse en France il est impératif que ton directeur ait une HDR
  • il est tout à fait normal de demander très tôt à son directeur s’il veut encadrer ta thèse
  • tu peux regarder les pages personnelles des chercheurs pour en trouver dans ton université, ça peut te permettre aussi de savoir si d’anciens étudiants ont bien évolués par la suite (c’est un indicateur pas trop important ceci dit)

Pour t’aider à trouver une thèse, les personnes sur qui t’appuyer en premier lieu devraient être tes enseignants de master, ça fait partie de leurs responsabilités que de guider les élèves vers ça si ça les intéresse: expliquer comment ça marche, donner des conseils d’encadrant-e-s potentiels à contacter en fonction de tes centres d’intérêt, etc. Je sais qu’avec les périodes d’enseignement à distance le lien humain n’est pas forcément aussi présent que d’habitude, mais il ne faut pas hésiter à envoyer un email pour demander des conseils et des explications, les profs seront content-e-s d’aider pour ça.

Connectez-vous pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore membre ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte