Une école d'informatique ?

L'auteur de ce sujet a trouvé une solution à son problème.
Auteur du sujet

Bonsoir (ou bonjour !),
Je me renseigne actuellement sur mon orientation. Je suis en première S, j'ai de bon résultat en math, physique et anglais, les appréciations sont elles aussi bonnes. Je suis passionné de programmation, nouvelles technologies, j'aime imaginer et j'adore l'aéronautique (je passe mon PPL). Je suis quelqu'un qui aime discuter, rire, découvrir, je suis assez curieux, touche-à-tout et j'aime les choses qui sortent de l'habitude. Voilà vous avez un peu près mon profil ! ;)

J'ai eu ce qu'on appelle les tables d'orientations qui sont enfaite des présentation de différentes écoles, et l'Epitech était présente. Je vous avoue que j'ai adoré leur façon de penser, cet aspect très communautaire, et surtout très libre où on est en autonomie ! Seulement mes parents trouvent cette école pas complète dans le sens où on ne travaille pas assez les maths et l'anglais, et je suis assez d'accord avec eux. Donc on a fait de nombreuse recherche, comme Centrale, EFREI, INSA, MINES ParisTech, EPITA… Mes parents veulent que je vise plus haut et moi ça me va ! Mais là je suis perdu, je ne sais même pas le nom du domaine informatique qui m'intéresse..

Si vous pouviez m'éclairer s'il vous plait, ce serait génial ! Sachant que le prix de l'école n'est pas un problème.

Merci énormément de votre aide !

Mon projet : OpenPlane, un utilitaire en Java pour les pilotes, les vrais !

+0 -0

Personnellement j'étais dans le même cas que toi il y a 2ans (mes appréciations étaient moyennes) et les écoles d'ingé privés m'ont fait miroiter les yeux, tout comme toi ;). Mais n'étant pas assidu au travail mes parents ont refusé de payer l'école ce qui me paraît normal et j'ai donc opter pour un cursus plus universitaire. Je fais donc un IUT Informatique à Paris Descartes et je ne regrette vraiment pas. Je suis en deuxième année et je suis en train de préparer mon année prochaine et je pense réussir à aller à l'UTC (je te laisse googler) ce qui est vraiment bien (ils ne prennent que dans les 30 premiers de la promo de Descartes).

J'ai des amis qui sont en Maths infos, niveau programmation c'est très théorique de ce que j'ai compris et surtout par rapport au DUT c'est un rapport 1/10 concernant la vitesse d'apprentissage en informatique. Sachant qu'ils n'ont fait que de la programmation et que moi je fais aussi du réseau, du système et de la base de donnée.

Si tu es vraiment à fond dans les maths tu vas être déçu, comme je le suis, parce qu'on a 4h30 par semaine de TD, ce qui fait avec les cours en amphi 6h de maths. A mettre en rapport avec les 4h30 d'economie (gestion et droit) et les 11h (environ) d'informatique. Les autres matières sont anecdotiques donc je ne te les cite pas ;). 6h peut paraître beaucoup mais en fait non parce que beaucoup ne suivent pas ou ne sont vraiment pas bon (certains viennent de STG ou ES et doivent faire la suite du programme de TS et le rattraper en même donc c'est très dur pour eux) et tu finis par t'ennuyer.

Même si la fin pourrait te faire penser que c'est pas une bonne idée, je trouve que c'est le meilleur choix que j'avais. Tu ne paye pas ton diplôme, tu es multidisciplinaire, tu fais énormément de projet et tu peux aller dans les mêmes écoles que si tu avais fait une prépa, je te cache pas que c'est plus dur mais c'est possible.

Si tu as des questions sur le programme pose les (mais tu peux le consulter ici)

+2 -0
Staff

Fin j'y fais quoi?

Je ne vais parler que de ce que je connais à peu près, c'est-à-dire les licences NON-professionalisante. À ma fac, c'est 50% info, 10% math+anglais et le reste au choix de l'étudiant (math, encore plus d'info, physique, biologie…). Ça reste proche de l'IUT dont parle Ricocotam, mais probablement plus généraliste. Les « programmes » sont .

Après, j'ai suivi un cursus voisin, donc je ne sais pas précisément ce qu'on y fait. N'hésite pas à aller voir les programmes détaillés des sites des écoles/universités ou à demander à tes profs.

Note : un ECTS correspond à 10 heures de cours (législation européenne). Comme les semestres font 12 semaines, une matière à 6 ECTS représente à peu près 5 heures par semaine (en pratique, ça tourne autour de 4-6, mais c'est rarement 5 !) de cours.

Édité par Gabbro

Hier, dans le parc, j'ai vu une petite vieille entourée de dinosaures aviens. Je donne pas cher de sa peau.

+0 -0

Pour ne parler que du coté informatique, en iut ca va beaucoup plus vite parce qu'en gros ce que tu fais jusqu'au S5, on le fait entre le S1 et S2 et on fait tout. Mais dans le detail je pense que vous avez une approche plus theorique que nous :). C'aurait pu me plaire :p. C'est quelle licence?

+0 -0
Staff

Si tu vise une école, tu peux encore prendre le temps de réfléchir, surtout si tu as un bon dossier. Fait une prepas, ça te laisse 3 ans pour décider et a ce moment la tu y verra plus clair. Toutes les voies te seront ouverte, de l'école généraliste "prestigieuse" à l'Université en passant par les écoles d'info.

+1 -0

Si tu apprécies l'info, l'aéronautique et que tu as le niveau pour y entrer, l'INSA Toulouse peut t'intéresser. Je te conseille d'aller sur leurs forums pour essayer de te renseigner sur les cursus et les expériences des étudiants là-bas.

Le plus tôt tu te fais une idée, meilleur sera ton recul quand il faudra faire tes choix/voeux.

Améliorons la validation ! - ZdS, faut bien secouer, sinon la pulpe, elle reste en bas !

+1 -0
Auteur du sujet

Bonjour et excusez le retard de ma réponse !

Je suis encore plus perdu avec les IUT, DUT… Pourquoi c'est aussi compliqué ?! De plus les sites internet des grandes écoles disent qu'ils délivrent des diplômes d'ingénieurs, mais ils disent pas de quoi ?! Ça devrait être clair ! ><

Le truc c'est que informatique c'est assez large, non ? Et j'ai l'impression que informatique + aéronautique est toujours aussi large ! Je suis aller voir le site de l'INSA Toulouse, mais j'ai rien trouvé de transcendant… Petite question, Supaero comme domaine d'application : Systèmes embarqués, autonomes et communicants, est-ce lié à l'informatique ? De même que l'ENAC propose : Informatique et électronique de base appliquées au domaine aérospatial, j'imagine que c'est lié à l'informatique mais que veut dire "Informatique et électronique de base" ?

Merci de votre aide et désolé de mes multiples questions.. :)

Mon projet : OpenPlane, un utilitaire en Java pour les pilotes, les vrais !

+0 -0
Staff

On va essayer de débroussailler tout ça…

Le diplôme donné par les IUT s'appelle un DUT et correspond à BAC+2. Les écoles d'ingé peuvent soit être en 5 ans (BAC -> BAC+5), soit en 3 (BAC+2 -> BAC+5). Dans ce cas là, on peut les intégrer avec une prépa (équivalent BAC+2, pas de diplôme donné), une licence complète (BAC+3), ou les deux premières année de licence (BAC+2, pas de diplôme donné, et ça reste assez rare) . La licence donne BAC+3 et le master BAC+5.

Les écoles d'ingé sont pour la plupart professionalisante (arrêt des études ensuite), mais je connais pas mal de monde qui a fait un école d'ingé puis qui est parti en 1ère ou 2ème année de master ensuite (une réorientation souvent). Et réciproquement des gens qui ont fait une licence puis qui sont parti en école. Donc rien n'ai gravé dans le marbre.

Un truc avec lequel il faut vraiment faire attention avec les écoles d'ingé, c'est le diplôme : correspond-il ou non à un grade master ? Si non (exemple : l'école 42), ton niveau ne sera reconnu que par les entreprises qui le veulent bien. Pour l’international, c'est foutu, et même pour la France, ça peut être gênant. Si oui, le niveau reconnu est alors BAC+5.

Édité par Gabbro

Hier, dans le parc, j'ai vu une petite vieille entourée de dinosaures aviens. Je donne pas cher de sa peau.

+0 -0

Ingénieur est un titre délivré par la commission du titre d'ingénieur (la fameuse CTI).

L'EPITECH, L'école 42, Supinfo ne sont pas des écoles d'ingénieur car elles ne respectent pas les obligations de la CTI et ce de manière volontaire, ce qui leur permet de mettre en place leur propre pédagogie. En effet la CTI impose un minimum de cours scientifiques et de sciences humaines : de l'optique, de l'électromagnétisme, des maths, des cours de gestions, etc. Ce qui fait que les matières techniques peuvent disposer de moins d'heures de cours. Je crois qu'il y a aussi des obligations sur la surface par étudiants et peut-être le nombre de personnes en TD, amphi, etc.

Les écoles comme EPITECH font l'impasse sur certains enseignements scientifiques pour mettre beaucoup plus d'informatique ou des enseignements scientifiques ciblés sur l'informatique. Tu es donc très spécialisé sur un domaine.

Est-ce mieux ou non, c'est à toi de voir, en regardant les programmes d'enseignement.

Dans les écoles (d'ingé) et en IUT tu seras plutôt encadré tandis qu'à l'université tu dois être un peu plus autonome dans ton travail, même si aujourd'hui les facs essaient de mettre un encadrement en place pour éviter aux élèves de "couler".

+0 -0

Complètement d'accord avec Kje sur ce coup.

Si tu as les moyens de le faire, va en prépa. Tu vas "mûrir" (sans aucune connotation péjorative) peut-être que la chimie t'intéressera ? Peut-être que tu te rendras compte que l'aéronautique/ou l'informatique est une passion dont tu ne veux pas faire ton métier.

Quand on est indécis, mine de rien les classes prépa sont un sacré luxe, ça permet de retarder de deux ans (voire 3, si tu es vraiment déterminé à obtenir une très bonne école) ton choix d'école. Supaero que tu citais par exemple recrute(ait) sur le même concours que les écoles de Mines.

J'étais un peu comme toi en première S puis en terminale. J'aimais l'informatique sans savoir si je voudrais en faire mon métier, j'aimais l'aéronautique aussi (je m'amusais à faire quelques calculs sur des avions de la seconde guerre mondiale, je m'en souviens). Je me suis beaucoup tâté sur les écoles recrutant post-bac (en allant jusqu'à passer des oraux à l'INSA Toulouse) mais au final je ne regrette pas la prépa. Ca m'a laissé plus de temps pour me décider, m'a donné un socle généraliste (que sûrement tu auras aussi dans une école post-bac) qui me sert encore beaucoup malgré ce qu'on peut en penser.

C'est l'un des premiers choix importants dans ta vie, il y en aura tout plein d'autres, prends ton temps :)

Happiness is a warm puppy

+0 -0

Je répète un peu mes VDD, mais une CPGE (Classe Préparatoire aux Grandes Ecoles, une prépa quoi) semble être un bon choix dans ton cas. Un socle scientifique consistant qui permet d'avoir des bases théoriques solides.

Pour être à l'UTC (un peu comme les INSA : école d'ingé en prépa intégrée, donc BAC->BAC+5), le programme de maths que je suis ce semestre aborde les mêmes choses que ce que l'on fait en début de prépa (je ne dis pas ça au jugé, j'ai comparé), mais on a tendance à moins approfondir (pour être plus précis, quand on a par exemple en prépa 4 branches d'approfondissement d'un chapitre, nous on en a 2, voire 1.5, les 2/2.5 autres sont laissées de côté). Du coup, sur les maths, c'est un peu moins rigolo (pour quelqu'un qui aime ça). De plus, le fait d'avoir beaucoup moins de séances d'exos (3h de TD en tout) qui sont déconnectés du cours en amphi (en ce moment en amphi on a un chapitre d'avance sur les TD, mais c'est peut-être différent aux INSA) fait qu'on n'a pas forcément la meilleure rédaction/méthode de résolution possible, les chargés de TD ne pouvant pas être à 5 tables en même temps …

Aussi, en ce qui concerne les sciences, le programme me semble moins chargé, mais néanmoins plus dans la pratique (c'est donc une question de point de vue).

Mais, au-delà de ces différences (qui peuvent être appréciées positivement ou négativement selon les personnes), la CPGE, en ayant une charge de travail conséquente tout le long des 2 ans, te permet d'acquérir des méthodes de travail terriblement efficaces.

Pour parler un peu de mon choix, j'ai voulu intégrer une école d'ingé post-bac parce qu'il y a un seul truc qui me dérange vraiment dans la CPGE : les concours. Ca peut paraître stupide, mais ça plus le fait de ne pas arrêter de bosser pendant 2 ans (je suis profondément flemmard :D ) ont orienté mon choix (qui est parfaitement discutable).

Édité par dosmpm

There is no place like /home.

+0 -0

Tout le monde est d'accord c'est magnifique :D Je rejoint les deux précédents avis, les IUT BTS ecole d'ingé sont très spécifiques (que ce soit publique ou pas) et si tu sais pas, faire une prépa "généraliste" je pense que c'est le mieux si tu peux.

Et n'hésite pas à poser des questions, c'est de ton avenir dont il s'agit, pas de ton repas de ce soir ;). On a la chance d'avoir accès à ce genre de forum alors profite en :)

+0 -0
Staff

En fait c'est surtout une reponse pragmatique : si tu en a les moyens (=bons résultats scolaire), la prepa t'offre le luxe se repousser de 2 ans ton choix tout en gardant toutes les portes ouvertes. Les autres voies risques de te compliquer la tache si tu change d'avis. Par exemple, passer d'un IUT a une école très théorique comme l'ENS c'est possible, mais limité a quelques personnes par an.

+0 -0

E.g. : j'ai toujours adoré la chimie au lycée, j'ai failli intégrer l'INSA de Toulouse pour ça.

Fin de première année de CPGE, chimie orga : OK, j'ai pigé que ça me plaisait pas (pourtant c'était ce que je préférais l'orga au lycée).

Comme le dit Kje, la prépa offre un avantage énorme sur ce point. Le choix va se faire au moment des résultats de concours pour choisir l'école à intégrer (ou éventuellement un redoublement si aucune école ne convient).

Pour ce qui est des sacrifices. J'ai l'impression d'être un alien mais moi ça m'a plu au final.

C'est clair que j'aurais aimé faire le con avec mes potes le vendredi soir plutôt que d'aller réviser le partiel du lendemain mais les colles m'ont appris à bosser régulièrement, relire mes cours le soir, juste pour m'en imprégner, etc. Et finalement j'aimais plutôt bien les colles. Des fois les profs sont pénibles mais bon, tu te ramasses tu te ramasses… Après tant pis. Et c'est vraiment un truc qui fonctionne à la fierté. Le jour où t'en as marre de te faire ramasser tu bosses plus fort, en fait comme dans la vie pro plus tard. Si tu te sens léger sur une techno tu l'approfondis, c'est pas plus compliqué que ça.

Là où à la FAC je pense que j'aurais été complètement largué, alors que là-bas aussi, c'est une bonne école de la vie pro (ne pas nécessairement attendre un coup de pied au cul pour bosser, se prendre en main, …). C'est vraiment à toi de faire ton introspection, d'essayer de te projeter dans chacune des filières et d'y cherches des avantages / inconvénients (avec un bloc quadrillé jaune sinon ça fonctionne pas). C'est ce que j'avais fait à l'époque.

Après faut pas non plus penser que ce choix orientera toute ta vie future. En entreprise on retrouve plein de gens avec des cursus finalement assez différents.

Édité par Javier

Happiness is a warm puppy

+4 -0
Staff

C'est vraiment à toi de faire ton introspection, d'essayer de te projeter dans chacune des filières et d'y cherches des avantages / inconvénients

J'approuve en tout point le message du dessus ! Trop de gens vont dans certaines filières parce qu'ils ont le niveau pour et que la filière est dite excellente. Je l'ai aussi fait, mais 6 mois de prépa m'ont vaccinés pour un moment !

Je trouve l'ambiance de fac plus sereine que celle de prépa, mais elle peut aussi être studieuse (ça dépend de toi !). Si tu as besoin qu'on te pousses, la prépa, c'est mieux, si tu préfères avancer à ton rythme et que tu sais bosser spontanément et régulièrement, l'université peut être préférable. Reste un truc : si tu veux faire une école d'ingé, ils n’acceptent pas forcement les gens depuis la fac.

Hier, dans le parc, j'ai vu une petite vieille entourée de dinosaures aviens. Je donne pas cher de sa peau.

+0 -0
Staff

Je rejoins l'avis de Kje et Javier. Si tu ne sais pas ce que tu souhaites faire, une prépa peut valoir le coup. Si la prépa ne te plait pas, tu n'as rien perdu, et tu repartiras sur un parcours type fac avec certainement une meilleure méthodologie de travail et des bons outils pour aborder l'informatique en fac.

Ce que je trouve compliqué en informatique ce n'est pas la programmation, le réseau, où toute la partie technique. Les cours que j'ai eu sur ce domaine à la fac, j'aurais pu les apprendre de moi-même en prenant un livre. Surtout que la programmation, c'est énormément d'expérience.

En informatique, l'intérêt des cours, ça va être de t'apprendre ce qui est difficile, ce que tu n'auras pas envie de faire et le prof sera la pour te mettre un bon coup de fouet pour te motiver. Ce que je trouve difficile justement en informatique, c'est toute la partie théorique, autrement dit ce sont des mathématiques. De mon expérience, la fac est bien mais pas génial pour former en théorie. Le must (AMHA) pour l'informatique théorique ce sont les ENS (accessible en faisant une prépa, ou bien en étant dans les premiers de sa promo à la fac).

L'autre intérêt de la prépa, c'est que si c'est l'aéronautique qui te passionne tu y verras certainement des outils qui te serviront plus tard. En fac, tu ne verras pas de cursus spécialisé pour ce domaine avant le Master je pense.

Enfin, je dirais qu'envisager une prépa aujourd'hui te permettra de viser haut. Il vaut toujours mieux viser haut que de le regretter par la suite.

Je concluerais en rejoignant les avis de Javier et Kje : en faisant une prépa (même une petite prépa), tu te laisses énormément de choix et tu auras un rythme scolaire soutenu (attention au moral).

Si tu choisis la fac, tu auras tout autant de portes ouvertes mais ce sera un peu plus difficile d'accès. Tu n'auras personne (ou presque) pour te motiver à travailler. Si tu veux sortir de la fac, peu de professeur seront à même de te renseigner. Faudra faire des dossiers etc… L'avantage, c'est que la sélection se fera sur un dossier. Un dossier que tu auras mis 2 à 3 ans à établir et qui avec le contrôle contenu t'évitera le stress des concours de fin de prépa.

+0 -0

Je rejoins complètement Saroupille et les autres.

Mon expérience personnelle montre que j'aurais dû suivre leurs conseils :

À la fin de ma terminale, j'avais le choix entre prépa (pas les plus grandes) ou école d'ingé. Avec tout ce qu'on m'avait dit sur les prépas, j'avais aucune envie d'y allez. Mais alors vraiment pas. J'avais même refusé des prépas x)

Bref, maintenant je pense à me réorienter.

Effrayé pas les prépas (peur pour mon moral) et voulant me la couler douce, je suis parti à la fac. On recommande souvent les petites prépas, c'est certainement ce que j'aurais dû faire. Ça m'aurais garder 2 ans pour réfléchir un peu plus. Ce que je regrètte un peu, c'est que la fac de math ne m'a pas préparé à une réorientation. La prépa m'aurait permis une plus grande marge de manoeuvre. Finalement, je me retrouve à gratter des cours ici et là (essentiellement à des amis de prépa!) pour rattraper le retard que j'ai accumulé. La prépa m'aurait peut-être dégouté. Mais j'aurais certainement eu plus de cours que j'en ai en ce moment.

Étant perdu et puisque tu as les moyens, essaye une petite prépa(ou une grande). Rien ne t'empêche de faire une fac plus tard. Une amie l'a fait, c'est même plus facile pour elle.

PS: De toute façon, si tu aimes vraiment un domaine, il y aura toujours moyen de se réorienter. Prend ton temps.

Édité par ache

+0 -0
Auteur du sujet

Bon bah à l'unanimité, et après en avoir longuement discuté avec mes profs, je vais opter pour une prépa math! :)

Merci de m'avoir fait comprendre comment tout ça fonctionnait et de vos retours !
Bonne journée.

Mon projet : OpenPlane, un utilitaire en Java pour les pilotes, les vrais !

+2 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte