Electrolyse de l'iodure de potassium

L'auteur de ce sujet a trouvé une solution à son problème.
Auteur du sujet

Bonjour à tous, Je ne comprends pas très bien le principe d'électrolyse je pense… On réalise l'électrolyse d'une solution d'iodure de potassium, KI(aq), avec des électrodes inertes. On me demande les demi-équations à chaque électrode en me donnant les potentiels standards. On m'en donne quatre : O2/H2O, I2/I-, H2O/H2, K+/K avec des valeurs respectives de +1,23 ; + 0,54; - 0,82 ; -2,92. Je ne comprends pas pourquoi ce sont les couples I2/I- et H2O/H2 qui interviennent. Enfin, je vois pas pourquoi ce ne sont pas les couples I2/I- et K+/K qui interviennent plutôt. Comment est-on censé le savoir si rien n'est dit concernant ce qui a été observé expérimentalement ?

Merci :)

Édité par Coyote

+0 -0

Salut,

pour commencer tu as deux électrodes : l'anode qui est le siège de l'oxydation, la cathode de la réduction. On commence par voir ce qui passe à l'anode : il faut une espèce à l'état réduit qu'il faut oxyder.

Les candidats :

  • I-
  • H2O dans le couple O2/H2O

Maintenant il faut regarder qui se fait oxyder le plus facilement et pour ça on regarde les potentiels redox. Plus le potentiel redox est grand et plus il faut une "contrainte d'oxydation" forte pour l'oxyder, donc plutôt I- qui a un potentiel plus bas.

La cathode : les candidats sont

  • H20 dans le couple H2O/H2
  • K+

Même raisonnement en inverse : plus le potentiel est bas et plus il faut un milieu fortement réducteur pour réduire l'élément ; c'est plus facile de réduire H2O ici.

Ich bin très occupé cette année. Ne vous étonnez pas si je réponds par intermittence.

+4 -0
Auteur du sujet

Merci beaucoup ! En gros c'est la réaction avec les potentiels les plus proches qui va se produire (qui est en tout cas prévisible)? :)

Édité par ZDS_M

+2 -0

Merci beaucoup ! En gros c'est la réaction avec les potentiels les plus proches qui va se produire (qui est en tout cas prévisible)? :)

ZDS_M

Attention, c'est pas ce que t'a dit Goeland-croquant. Ce qu'il t'a dit, c'est que ce sont les espèces les plus facile à oxyder et réduire qui vont réagir.

Édité par Akio

Darn, the homo-linear impulse won't morpho-recreate the whaled aero-replicator! We'll have to inhibit the morvo-phased multi-detonator…

+2 -0

Donc justement les potentiels les plus éloignés. Plus le ΔE est grand, plus cela va réagir spontanément (même si en réalité je crois que c'est thermodynamique et pas cinétique cette affaire là ?). Exemple : O2 et Al, l'aluminium se fait oxyder d'un coups d'un seul ! :)

Lien Utile

Édité par Blackline

Нова Проспект

+0 -0

Là on parle d'une électrolyse Blackline ça serait tellement bien si on pouvait obtenir aussi simplement du potassium métallique.

Édité par Akio

Darn, the homo-linear impulse won't morpho-recreate the whaled aero-replicator! We'll have to inhibit the morvo-phased multi-detonator…

+2 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte