ZEP-32 : Connexion des contenus - les relations

a marqué ce sujet comme résolu.
Auteur du sujet

Reprise du dernier message de la page précédente

Si on laisse le choix des relations au staff, on peut imaginer que l'auteur fasse des suggestions du type "Je pense que mon tutoriel approfondit trois points du tutoriel XYZ".

Ouep, on peut prévoir un champ à cet effet. Mais de toute manière, tout le monde pourra envoyer un MP pour faire des suggestions (voire dans les commentaires du tutoriel).

Le seul cas problématique, c'est l'utilité : elle est relative à chacun et donc difficile à caractériser.

Comment ça ? Relative pour ceux qui la créent (cet extrait est-il utile à tel autre ?) ou pour le lecteur (en fonction de son baggage de connaissances) ?

Dans le premier cas, cela vaut pour toutes les relations. Dans le second, on considérerait que le lecteur ne possède aucune connaissance sur le sujet. Le cas échéant, il sera content d'être conseillé sur ses lectures. Dans le cas contraire, il n'aura qu'à ne pas lire l'extrait concerné.

"Bienheureux celui qui sait rire de lui-même, il n’a pas fini de s’amuser." Joseph Folliet

+0 -0

Ouep, on peut prévoir un champ à cet effet. Mais de toute manière, tout le monde pourra envoyer un MP pour faire des suggestions (voire dans les commentaires du tutoriel).

Je suis contre cette manière de procéder. C'est obliger le staff à vérifier MP et commentaires avant de valider. Si j'ai 200 MPs non lus, je suis content de ne pas avoir à chercher celui qui m'expliquera à quoi devrait être relié l'extrait que j'ai sous les yeux.

Pour le dire autrement : plus il y a de sources d'informations (fiche de validation, MP, commentaires, forums, IRC, mails, Twitter, Facebook et j'en passe) plus le risque de laisser passer une information est présent. À mon sens et dans ce cas précis, il faut réduire au maximum les sources d'informations1.

Comment ça ? Relative pour ceux qui la créent (cet extrait est-il utile à tel autre ?) ou pour le lecteur (en fonction de son baggage de connaissances) ? Dans le premier cas, cela vaut pour toutes les relations. Dans le second, on considérerait que le lecteur ne possède aucune connaissance sur le sujet. Le cas échéant, il sera content d'être conseillé sur ses lectures. Dans le cas contraire, il n'aura qu'à ne pas lire l'extrait concerné.

J'avais surtout pensé au second (auquel cas je me fais peut-être des nœuds au cerveau pour rien) mais la réflexion est aussi valable pour le premier cas. Il faut bien que l'auteur peut avoir du mal à voir ce dont le lecteur peut avoir besoin puisqu'il a déjà les connaissances.

Tu as déjà prévu le cas de l'approfondissement, je n'ai qu'un point qui vient de me traverser l'esprit : doit-on rendre compte du degré d'approfondissement ?
Je m'explique : si mon approfondissement du tutoriel sur XYZ approfondit seulement X, il aura une force de 1 (un seul point approfondi). Mais si ce point X fait le bilan de "tout" ce qui concerne X au moment de sa rédaction et va très loin, y a t-il moyen d'indiquer une profondeur d'approfondissement par exemple de 3, indiquant que cet extrait va (très) loin sur le sujet ?


  1. Évidemment j'ai poussé le truc à l'extrême hein, mais vous avez l'idée. 

+0 -0
Auteur du sujet

Je suis contre cette manière de procéder. C'est obliger le staff à vérifier MP et commentaires avant de valider. Si j'ai 200 MPs non lus, je suis content de ne pas avoir à chercher celui qui m'expliquera à quoi devrait être relié l'extrait que j'ai sous les yeux.

Pour le dire autrement : plus il y a de sources d'informations (fiche de validation, MP, commentaires, forums, IRC, mails, Twitter, Facebook et j'en passe) plus le risque de laisser passer une information est présent. À mon sens et dans ce cas précis, il faut réduire au maximum les sources d'informations[^info].

Tu proposes d'ajouter une page dans l'interface pour effectuer de telles demandes ?

J'avais surtout pensé au second (auquel cas je me fais peut-être des nœuds au cerveau pour rien) mais la réflexion est aussi valable pour le premier cas. Il faut bien que l'auteur peut avoir du mal à voir ce dont le lecteur peut avoir besoin puisqu'il a déjà les connaissances.

Si une notion est utilisée dans le tutoriel et qu'il existe un cours la concernant sur ZdS, on s'en rendra compte, non ?

Mais ça pose une question : jusqu'où va l'utilité ? Par exemple, un cours de Maths d'école primaire est-il marqué comme utile à un cours sur les séries (niveau post-bac) ?

Tu as déjà prévu le cas de l'approfondissement, je n'ai qu'un point qui vient de me traverser l'esprit : doit-on rendre compte du degré d'approfondissement ?
Je m'explique : si mon approfondissement du tutoriel sur XYZ approfondit seulement X, il aura une force de 1 (un seul point approfondi). Mais si ce point X fait le bilan de "tout" ce qui concerne X au moment de sa rédaction et va très loin, y a t-il moyen d'indiquer une profondeur d'approfondissement par exemple de 3, indiquant que cet extrait va (très) loin sur le sujet ?

Le problème c'est qu'on va avoir du mal à définir cette notion de "loin". De plus, je ne suis pas sûr que cette information soit très utile. Aurais-tu un exemple où elle éclairerait le contenu ?

"Bienheureux celui qui sait rire de lui-même, il n’a pas fini de s’amuser." Joseph Folliet

+0 -0

Tu proposes d'ajouter une page dans l'interface pour effectuer de telles demandes ?

Un champ supplémentaire me paraît suffisant, mais si une page est nécessaire allons-y.

Si une notion est utilisée dans le tutoriel et qu'il existe un cours la concernant sur ZdS, on s'en rendra compte, non ?

Un exemple simple se trouve dans la rubrique TCP/IP :
Introduction au scan de ports
L'idle port scan

Les deux sont du même auteur et la section n'est pas très remplie, du coup on s'en rend compte assez facilement. De plus l'auteur l'a signalé. Reste à voir lorsqu'il y aura pleins de tutos dans une section.

Mais ça pose une question : jusqu'où va l'utilité ? Par exemple, un cours de Maths d'école primaire est-il marqué comme utile à un cours sur les séries (niveau post-bac) ?

Une solution serait de classer les tutoriels par "notions requises" (j'allais dire "niveau" pour les scolaires mais ça n'englobe pas tout). On en revient à la notion de pré-requis.

Le problème c'est qu'on va avoir du mal à définir cette notion de "loin". De plus, je ne suis pas sûr que cette information soit très utile. Aurais-tu un exemple où elle éclairerait le contenu ?

Le même qu'au-dessus : l'idle port scan approfondit le scan de ports. Après, je suis d'accord, la notion de "loin" est trop floue.

+0 -0
Auteur du sujet

Un champ supplémentaire me paraît suffisant, mais si une page est nécessaire allons-y.

Et pour les non-auteurs ?

Une solution serait de classer les tutoriels par "notions requises" (j'allais dire "niveau" pour les scolaires mais ça n'englobe pas tout). On en revient à la notion de pré-requis.

En effet, ça fonctionne par transitivité. Du coup, la question se pose au niveau du stockage et affichage des relations. Si A est un pré-requis de B, lui-même un pré-requis de C, met-on explicitement en relation A et C ?

Le même qu'au-dessus : l'idle port scan approfondit le scan de ports.

Ouep, mais dans quelle mesure ? Approfondissement d'accord, mais degré d'approfondissement c'est plus discutable.

Édité par Vayel

"Bienheureux celui qui sait rire de lui-même, il n’a pas fini de s’amuser." Joseph Folliet

+1 -0

Un point qui mériterai reflexion est celui de la transitivité. La relation ressembler à n'est pas vraiment transitive. On peut accumuler les différences jusqu'à ne plus rien à voir. (cf l'évolution).

Ordre, Contre-ordre, Désordre !

+0 -0
Auteur du sujet

Tu parles de la relation "Similarité" ? Je ne crois pas qu'on puisse en arriver là : deux extraits en telle relation sont vraiment proches, puisque l'objectif est justement d'éviter au lecteur de lire deux fois la même chose.

"Bienheureux celui qui sait rire de lui-même, il n’a pas fini de s’amuser." Joseph Folliet

+1 -0

Je pense que A et C ne doivent pas être lié. En fait si A est prerequus de B1 B2 B3 et que B2 donne C2, rien ne reli directement, logiquement et intrinsequement À et C2. Il manquerait un lien logique B2.

Нова Проспект (/,>\text{(}/ , \text{>}

+0 -0
Auteur du sujet

rien ne reli directement, logiquement et intrinsequement À et C2

Je ne comprends pas ce que tu veux dire par là. Dans tous les cas, il s'agit d'un pré-requis, non ?

Mais, en effet, A ne doit pas apparaître directement dans les pré-requis de C. Sinon, un cours sur "apprendre à compter" se rencontrera dans les pré-requis de quasiment tous les tutoriels : non seulement cela augmente le nombre d'informations, mais cela en ajoute même des peu utiles dans beaucoup de cas (si un tutoriel a comme pré-requis une maîtrise des espaces vectoriels, inutile de préciser explicitement qu'il faut savoir compter).

Concernant l'organisation de cette ZEP, j'avais pensé la scinder en deux :

  • Une première pour intégrer les relations, quelles qu'elles soient, à ZdS : où, comment, par qui, etc.
  • Une seconde pour spécifier lesdites relations, une par une

Non ?

"Bienheureux celui qui sait rire de lui-même, il n’a pas fini de s’amuser." Joseph Folliet

+2 -0

On est d'accord que tout ça doit être graphique ? Parce que representer un lien entre 2 objet c'est facile, mais dire lequel est parent, les quelles sont équivalent, lesquelles sont en relation legere etc… Ca va être dur

Нова Проспект (/,>\text{(}/ , \text{>}

+0 -0
Auteur du sujet

Oui oui, il y aura bien sûr une interface : tout de même, notre staff est humain. ^^

Mais quand je parle de redondance, c'est surtout à l'affichage. Par exemple, si je possède le pré-requis "espaces vectoriels", je n'ai pas envie d'avoir une liste longue comme le bras des pré-requis à ce pré-requis. D'ailleurs, personne ne précise explicitement en introduction de son tutoriel qu'il faut, pour le suivre, savoir lire, compter, etc.

Au passage, j'ai renommé la ZEP en "cartographie des contenus", souhaitant me concentrer uniquement sur les connaissances présentes sur ZdS. D'un autre côté, savoir cartographier les connaissances de manière générale (en considérant que "unité de connaissance" = "url" par exemple) serait vachement chouette, puisqu'on pourrait définir un pré-requis externe au site autrement qu'en l'écrivant explicitement dans l'introduction, ainsi que gérer des contenus différents des tutoriels et articles (forums, etc., comme le dit artragis dans son premier message).

"Bienheureux celui qui sait rire de lui-même, il n’a pas fini de s’amuser." Joseph Folliet

+0 -0

Vayel je ne disais pas ça par rapport à ton message auquel j'ai plussoiyé ardument :D

J'peux bricoler une esquisse de ce à quoi ça pourrait ressembler ? :'D

Нова Проспект (/,>\text{(}/ , \text{>}

+0 -0
Auteur du sujet

J'peux bricoler une esquisse de ce à quoi ça pourrait ressembler ? :'D

Tu peux, bien sûr, mais est-il judicieux de le faire avant la fin de la spécification ? :)

"Bienheureux celui qui sait rire de lui-même, il n’a pas fini de s’amuser." Joseph Folliet

+1 -0

Tu peux, bien sûr, mais est-il judicieux de le faire avant la fin de la spécification ? :)

C'est conseillé si tu veux faire une UI. Il existe deux méthodes en matières d'UI/UX:

  • spécifier par le wireframe
  • spécifier par la maquette

Les écueil dans lesquels ne pas tomber

  • un wireframe qui réinvente la roue et expliquerait par exemple comment naviguer jusqu'aux forum (cas le plus extrême)
  • un débat sur des points très précis de la maquette style bouton à bords arrondis ou carrés. Il sera temps de le faire lorsque le développement sera en cours.
+0 -0

http://www.ergonomie-interface.com/conception-maquettage/outils-de-prototypage-dinterface-2/

A noter l'importance cruciale de la dynamique des écrans à présenter dans les proto.

L'écueil qu'artragis ne cite pas c'est le wireframe tout beau tout joli bien précis, mais qui, lorsque tu l'as dans les mains, ne te donne absolument aucune indication de ce qui doit se passer quand on clique sur tel ou tel item.

C'est pas le rôle du wireframe à proprement parler, mais c'est indispensable pour un proto d'UX. Et c'est une difficulté extrêmement courante qui fait perdre un temps considérable, essentiellement parce que ça reflète un truc terrible : la personne qui a maquetté n'a absolument pas pris en compte, voire compris, la dynamique des écrans et on se retrouve avec des cas complètement insolubles (du style : "le mec n'est pas loggé, a déjà visité la page, mais il y a de nouveaux éléments, …).

Happiness is a warm puppy

+1 -0
Auteur du sujet

Je recherche quelqu'un pour m'aider dans la rédaction de la prochaine version de cette ZEP.

"Bienheureux celui qui sait rire de lui-même, il n’a pas fini de s’amuser." Joseph Folliet

+2 -0
Auteur du sujet

Merci pour ton retour. :)

J'ai explicité pourquoi je considère que, si "A approfondit B" implique "B est un pré-requis de A", on a pas "B est un pré-requis de A" implique "A approfondit B".

Mais, après réflexion, ça se discute. Il faudra que je clarifie cette notion d'approfondissement.

Édité par Vayel

"Bienheureux celui qui sait rire de lui-même, il n’a pas fini de s’amuser." Joseph Folliet

+0 -0
Connectez-vous pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore membre ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte