Rédaction d'un rapport de TP

L'auteur de ce sujet a trouvé une solution à son problème.
Auteur du sujet

Bonjour à tous,

Dès la semaine prochaine, je serai appelé à rédiger d'un compte rendu de mon TP. Ce sont des TP relativement simples (titrages, chromatographie d'absorption, potentiométrie, …) car je suis en BA1 mais apparemment les compte-rendus sont corrigés assez sévèrement (qualité de la rédaction, précision des résultats, chiffres significatifs,…).

Je voulais savoir si certains d'entre vous avaient des bons exemples et/ou des conseils.

Est-il préférable de tout rédiger à l'ordinateur ou en première année ce n'est pas nécessaire ?

+2 -0

Cette réponse a aidé l'auteur du sujet

Coucou ZDS_M,

Je te donnerais ma manière de faire à la Française :

Mes profs du supérieurs refusent les rapport par ordinateur, mes profs de secondaire étaient cool avec ça.

On commence par le but :

I) But

Determiner la teneur en $\mathrm{Fe^{2+}}$ dans une solution X de sulfate de Fer (II), et dans un produit agricole à l'aide d'une dosage manganimêtrique

II) Principe

Dosage d'une solution S de sulfate de Fer (II) par oxydation des ions $\mathrm{Fe^{2+}}$ en ions $\mathrm{Fe^{3+}}$. Suivant cette réaction :

$5\mathrm{Fe^{2+}} + \mathrm{MnO_4^{-}} + 8 \mathrm{H^{+}} \rightarrow \mathrm{Mn^{2+}} + 4\mathrm{H_2O} + 5\mathrm{Fe^{3+}}$

L'acidification du milieu est donc necessaire pour que l'oxydation ait lieu.

Les acides suivants sont à exclure : HCl et HNO3 car potentiellement réactif, le premier étant légèrement réducteur et le second oxydant fort. Cela nuirait aux résultats.

L'acide sulfurique est alors utilisé, convient parfaitement.

Rappel : $\mathrm{E^0_{MnO4-/Mn2+}} = 1.507 \mathrm{V}$

Lors d'un dosage il est important de vérifier que la réaction soit totale et spontanée pour ne pas générer de délais/latence lors de la prise de note de la chute de burette (gouttes à gouttes).

Je t'épargne les calcules, loi de nernst etc… K = 10(62.35) alors K > 10 000 alors la réaction est totale.

III) Mode opératoire

Copier coller de ce qu'on ta demander de faire mais au passif. et sans liste.

La solution mère S0 est préparé à partir de la solution commercial de titra théorique : 5.9%. X mL sont prelevé de la solution commerciel puis déposé dans une fiole jaugée de X mL/incertitude. X mL sont prelevé etc…

IV) Resultats experimentaux/Bruts

Toutes tes chutes de burettes ici.

V) Incertitudes

Calculs d'incertitudes ici.

VI) Conclusion

Determination d'une teneur avec les chiffres significatifs correspondants

Attention j'étais en 1ère année, au premier mois. Il se peut que ce soit imparfait....

Édité par Blackline

Нова Проспект

+3 -0

Cette réponse a aidé l'auteur du sujet

Salut :)

Je vais commencer par la fin :

Est-il préférable de tout rédiger à l'ordinateur ou en première année ce n'est pas nécessaire ?

Tout dépend. Faire un rapport à l'ordi, ça peut être assez long, surtout si tu n'as pas l'habitude. Disons que je ne te le conseillerais pas, mais l'avantage est que c'est plus propre et probablement plus lisible. Puis, il est parfois plus facile de traiter certains résultats de manière informatique (courbe de titrage, toussa).

Je voulais savoir si certains d'entre vous avaient des bons exemples et/ou des conseils.

Je ne suis plus autorisé à donner des exemples. Par contre, des conseils, tant que tu veux ;)

  • Si c'est nécessaire, une petite introduction pour rappeler les concepts théoriques et introduire les formules utiles est toujours bien. Ça te permet de remettre à plat ce dont tu aura besoin et de te baser là dessus si tu as des questions ouvertes. Ça montre aussi que tu as bien compris la matière. Le nec plus ultra, c'est de réaliser cette intro (au brouillon) AVANT la manip', ce qui te donne l'avantage de savoir de quoi tu cause durant le TP :)
  • Indique clairement le but du TP : pourquoi est ce qu'on te fait faire ça ? Et j'insiste, le but d'un TP, c'est pas seulement de « Faire une courbe de titrage d'un acide faible par une base forte », c'est aussi « mettre en application la théorie acide-base ».
  • Attention au chiffes significatifs et aux unités. Ça s'applique aussi bien aux calculs qu'aux mesures que tu effectues : je doute que tu puisse mesurer au millième de millimètre avec une règle (s'applique à tout les instruments de mesure : polarimètre, spectromètre UV, pipette, burette, berlin1) … Et attention, c'est très tordu.
  • Quand tu présentent des résultats, il n'est pas forcément nécessaire (sauf si c'est demandé), de présenter les calculs intermédiaires.
  • Tableaux et graphes sont tes amis. D'ailleurs, un graphe bien fait en dit probablement autant que du texte, et aide souvent à la discussion ("ça évolue comme ça …").
  • Ne JAMAIS oublier les titres des axes et les unités. Par ailleurs, toujours travailler en unités SI (sauf si précisé). À noter que l'unité de masse du chimiste est le gramme, en général :p
  • Si ça n'as pas marché, explique pourquoi en. Ça sert à rien de le cacher, de toute façon.
  • Si c'est nécessaire, une conclusion énonçant d'une part quelques résultats clés et reprenant d'autre part les conclusion importante est souvent la bienvenue. Il est également intéressant de prendre du reculs sur ce que tu as fait et mettre en évidence ce que la manipulation t'as appris (« j'ai apris à faire une chromatographie » fait certes très con dit comme ça, mais il s'agit d'une technique d'analyse fondamentale).
  • N'en fait pas de trop, soit concis et précis. Les rapports de 50 pages, ça n'amuse personne. Respecte aussi les consignes, le zèle n'est pas forcément bienvenu en bac 1 (!ça viendra après).
  • Guide le correcteur dans la lecture : "On fera d'abord ça, puis ça, et on terminera par ça".
  • Un rapport scientifique ne se rédige jamais en "je", sauf cas rares (« Je pense que … »). Le top du top, c'est d'utiliser la voie passive (« Le produit a été placé dans un jaugé … »), même si le "nous", passe.

Si j'en ai d'autre, je repasserai ;)

EDIT pour Blackline : surtout pas "ma solution", "la solution". Voir commentaire sur la voie passive :)


  1. cette liste doit contenir deux belgicismes 

Édité par pierre_24

Doctorant et assistant en chimie à l'Université de NamurEx-dev' pour ZdS (a aidé à réaliser la ZEP-12 !) • Carniste cis (y parait que c'est une injure)

+3 -0

Tout à fait Pierre, c'était une coquille, je précise moi même que tout doit-être au passif :) . Tu es surement bien miexu placé que moi pour répondre à la question de ZDS-M. J'éditerais mon message pour y mettre un exemple concret.

Édité par Blackline

Нова Проспект

+1 -0
Auteur du sujet

Merci les gars! :)

Tout dépend. Faire un rapport à l'ordi, ça peut être assez long, surtout si tu n'as pas l'habitude. Disons que je ne te le conseillerais pas, mais l'avantage est que c'est plus propre et probablement plus lisible. Puis, il est parfois plus facile de traiter certains résultats de manière informatique (courbe de titrage, toussa).

Je pense qu'au début en tout cas je ferai tout ça à la main mais avec une feuille de brouillon à mes côtés pour que ça soit le plus propre possible :D J'ai simplement vu que j'aurai un TP sur l'acidimétrie (plein de titrages acide-base) donc je suppose que j'aurai des courbes pH à tracer (enfin, j'ai vu qu'on allait me demander de calculer une concentration donc il me faudra le volume équivalent). Ainsi, je voulais avoir votre avis sur le meilleur logiciel (et le plus facile/rapide!) pour pouvoir faire des belles courbes comme celle-ci (vous voyez quelque chose qui est bien lisse et où l'on peut faire apparaître la dérivée pour plus de précision :D ) :

Courbe de titrage acide-base

J'ai une petite question car je ne suis pas familier avec le terme de "titre d'une solution". Est-ce bien la concentration molaire ? C'est ce qu'il me semble mais dans mon énoncé j'ai:

" Déterminer le titre de Y. Pour titrer Y, utiliser X. Peser 1,00g de X et dissoudre dans 100mL d'eau. Ajouter quelques gouttes d'un indicateur (donné) et titrer la solution Y +/- 1,0. Effectuer plusieurs fois le titrage et calculer le titre de Y"

Je vois pas ce qu'ils veulent… Concentration en Y plus précise que l'indication ? :p

Sinon, c'est parfait. Encore merci les Chimistes! Je vous dirai comment ça s'est passé une fois que je l'aurai fait :)

Thanks!

+1 -0

Le titre d'une solution est la concentration sans unité prédéfini. Mais cela s'exprime pour des chimistes en mol/L. On peut parler de titre acétique ou encore de degré alcoolique ou Dornic.

La teneur d'un solide homogène est similaire à la notion de concentration mais permet de ne pas parler de "solution solide". :)

Édité par Blackline

Нова Проспект

+1 -0
Auteur du sujet

Merci Blackline :) Mais donc ici dans l'énoncé on me demande la concentration de Y alors qu'on la connait ?! (ce qui pourrait donc être une vérification expérimentale)

Édité par ZDS_M

+1 -0

Cette réponse a aidé l'auteur du sujet

Bah comme je l'ai mis en exemple on peut-être amener en Chimie Analytique à vérifier les concentrations annoncées commercialement. Ou même les concentrations des solutions en laboratoire.

Imaginons que tu veuille utiliser une solution de NaOH avec écrit sur la bouteille 1 mol/L. Qu'est ce qui te dit que la bouteille ne traine pas depuis 2011 sur l'étagère et qu'elle a mal vieillis ? CO2 dans la bouteille qui réagissent partiellement et d'autres facteurs (NaOH solide par exemple ça s'hydrate, ça se carbonate bref sa teneur effective en hydroxyde n'est pas constante). Il est donc necessaire de verifier l'information énoncée. De plus tu obtiendra quelque chose de très précis avec les techniques à la burette :)

Donc oui pour faire court on peut te demander de verifier une solution dont la concentration est déjà +/- connue. C'est même courant qu'on vous donne l'ordre de grandeur pour que les dilutions soit simple à calculer. Si tu sais à peu pres où va tomber ta chute de burette tu peux prevoir pas mal de chose :)

Édité par Blackline

Нова Проспект

+1 -0
Auteur du sujet

Oh super! C'est un peu plus clair tout ça! J'avais oublié l'influence du CO2 dans le milieu (oups). Sinon, pour les courbes de titrages etc. tu conseilles Excel (d'ailleurs, Excel permet-il de tracer la dérivée avec les points obtenu?) ou un autre ? :)

+0 -0

Cette réponse a aidé l'auteur du sujet

Excel je n'aime pas trop trop m'en servir. J'suis fan de regressi mais faut savoir l'utiliser aussi.

Après mes profs de sup' me demandent tout à la main, papier millimétré etc… :'( donc je n'ai plus utilisé de logiciel depuis un petit bout. Excel avec de la maîtrise je crois que ça peut faire pas mal de chose.

PS : La méthode des tangentes c'est toujours à la main ! :p

L'hydroxyde de sodium pur, solide perlé, anhydre est utilisé tel quel pour faire des solutions d'hydroxyde de sodium de concentration varié. Une masse précise d'hydroxyde de sodium est alors pesée et est disposé dans une fiole jaugée, ensuite rallongé à l'eau disillé jusqu'au trait de jauge, bref tu sais faire.

NaOH sous forme solide est hygroscopique il absoooorbe l'eau contenu dans l'athmosphère environnant (tu n'es pas sans savoir que toi même quand tu expires tu libère de l'eau sous forme de gouttelettes ?) Ce qui fait que ce que tu pèse une masse "precise" en fait elle correspond à des cristaux hydratée et tu pèses partiellement de l'eau. Ce qui ruine ta précision

$$NaOH \overset{nH_2O}\rightarrow NaOH\cdot nH_2O$$

Ce qui gène à la précisions de la solution que tu es en train de faire. Et pire encore l'hydroxyde de sodium se carbonate tel qu'en contact du $CO_2$ ça devient la cata :

$$ NaOH + CO_2 \rightarrow NaHCO_3 $$

Édité par Blackline

Нова Проспект

+1 -0

Cette réponse a aidé l'auteur du sujet

Tu peux toujours calculer ta dérivée "à la main" dans Excell (ou tout autre programme) :

$$\frac{d\text{pH}}{dV} = \frac{\text{pH}_{n+1}-\text{pH}_{n}}{V_{n+1}-V_{n}} $$

En pratique, il suffit de copier chacune des deux colonnes, de les "décaller" d'une ligne par rapport à l'autre et de faire la différence puis la division. C'est ce qui est fait de manière automatique dans les programmes.

Note: pour pas avoir des courbes bizarres, l'écart entre chaque volume devrait être en théorie constant.

Re-Note: la dérivée seconde s'annule, ce qui est parfois plus facile à voir.

Édité par pierre_24

Doctorant et assistant en chimie à l'Université de NamurEx-dev' pour ZdS (a aidé à réaliser la ZEP-12 !) • Carniste cis (y parait que c'est une injure)

+1 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte