Quelles méthodes pour rester concentrer et gagner en efficacité ?

L'auteur de ce sujet a trouvé une solution à son problème.
Auteur du sujet

Bonjour les zesteuses et zesteurs !

Il y a quelque chose qui m'énerve beaucoup chez moi : je n'arrive pas à me concentrer/rester focalisé lorsque je fais mes devoirs (même quand c'est une matière que j'aime bien) ou une autre tâche. Il m'arrive très souvent de partir dans mes pensées ou sinon d'aller faire une recherche sur Internet, de faire une pause et "oublier" mes devoirs.

Bref, connaissez-vous des méthodes/techniques pour rester concentrer et gagner en efficacité ?

Situphen :)

Édité par Situphen

Médicament flemmard aux pul(p)sions imprécises. “Don’t wait for the perfect moment. Take the moment and make it perfect.”

+4 -0

C'est vrai que c'est quelque chose qui peut-être très gênant.

Personnellement, quand je suis sur un truc qui me plaît, qui me branche vraiment, je n'ai pas de soucis à me faire. Par contre, j'ai forcément tendance à être moins concentré, donc moins productif, quand je suis face à quelque chose qui me plaît moins. J'arrive toutefois à m'en sortir en me fixant mes propres limites. C'est à toi même de te dire que tu dois rester concentré sur ce que tu en train de faire. Normalement, tes propres limites devraient pouvoir te suffire.

+1 -0

Cette réponse a aidé l'auteur du sujet

De manière très générale, je te conseil de faire quelques exercices de méditations. C'est simple et prend peu de temps (libre à toi d'en faire plus). Je te laisse un peu googler dessus, mais je t'explique les principes de bases.

Tu t'allonges (c'est plus confortable), tu fermes les yeux et tu respire relativement lentement (un respiration complète toute les 6-10 secondes c'est ce que je fais pour te donner une idée, sachant que je respire lentement). Et la partie la plus dur qui va t'aider à améliorer ta concentration intervient : ne te concentre que sur l'air qui passe dans ton nez. En général tu le sens, si c'est pas le cas, concentre toi sur ton rythme de respiration. C'est super difficile au début. Le but de l'exercice est vraiment d'oublier tout le reste donc dès que tes pensées reviennent, tu te reconcentre sur ta respiration.

Perso j'ai essayé que quelques fois, sachant que je n'ai pas trop de problèmes à rester concentré, et j'ai sincèrement vu la différence. Ce n'est pas une solution miracle et qui est encore moins adapté à ton problème précisément, mais c'est quelque chose à essayer ;)

+2 -0
Auteur du sujet

À quelle fréquence tu perds ta concentration ?

Très bonne question, je vais essayer de compter ça.

Qu'est-ce que tu fais quand tu te déconcentre ? Qu'est-ce qui fait que tu te déconcentre ?

Je pense qu'il y a principalement deux cas :

  • quand je lis (que ce soit un livre ou un exo de manuel ou autre chose), un groupe de mots me fait penser à quelque chose et du coup je pars dans mes pensées ;
  • quand j'ai fini un exo ou pendant que je fais une recherche Internet ou quand je reçois une notification, j'ai le réflexe d'ouvrir en même temps Twitter et ZdS et je décroche [c'est sûrement ça le plus simple à résoudre en me déconnectant du wifi et désactivant les notifs ; mon ordinateur me sert pour la musique]

@Ricocotam : J'essayerai !

En fait, j'avais trouvé une méthode sur Internet mais j'ai perdu le lien ! :( C'était quelque chose comme :

  • découper son travail en partie de 25 minutes ;
  • entre chaque partie, faire une pause de 5 minutes ;
  • toutes les 4 parties, faire une pause de 25 minutes ;
  • et alterner parties amusantes/que j'aime avec parties que j'aime pas.

Médicament flemmard aux pul(p)sions imprécises. “Don’t wait for the perfect moment. Take the moment and make it perfect.”

+0 -0

Cette réponse a aidé l'auteur du sujet

En fait, j'avais trouvé une méthode sur Internet mais j'ai perdu le lien ! :( C'était quelque chose comme :

  • découper son travail en partie de 25 minutes ;
  • entre chaque partie, faire une pause de 5 minutes ;
  • toutes les 4 parties, faire une pause de 25 minutes ;
  • et alterner parties amusantes/que j'aime avec parties que j'aime pas.

C'est la méthode Pomodoro. je l'utilise parfois pour travailler le soir en choisissant à l'avance à quoi vont être consacrées mes différentes 25 minutes. Dans ces cas là (c'est le soir), je me prévois 2 heures de travail, donc 4 partie, et chaque partie est réservé à quelque chose de différent. par exemple, je peux faire Math - Info - Anglais - Physique. Si on est rigoureux et qu'on arrive à résister à la tentation de faire autre chose, ça marche plutôt bien.

EDIT : Et parfois, je me laisse une pause ZdS entre la deuxième et la troisième tranche. :)

EDIT 2 : Et j'écoute de la musique en même temps. Quelques fois de la musique avec des paroles, mais si j'ai vraiment envie d'être concentré, je fais sans avec de la musique classique par exemple.

Édité par Karnaj

Je fais un carnage si ce car nage car je nage, moi, Karnaj ! - Tutoriels LaTeX - Contribuez à un tutoriel Ruby

+2 -0

Salut,

Je suis dans le même cas, car je pars souvent dans mes pensées.

Au final, la concentration c'est un muscle, il faut donc l'entraîner petit à petit. Néanmoins, c'est normal de décrocher au bout d'un moment. Merci pour la méthode, je vais essayer ça !

En tout cas je te conseille d'éloigner tout ce qui est inutile lorsque tu travailles (téléphone, réseaux sociaux, etc…). De plus, tu peux chercher à travailler au moment où tu es le plus efficace (le matin, le soir, etc…)

Édité par Smokiev

J'utilise Pomodoro au travail, je ne dirais pas que ça fait des miracles, mais ça aide. Moi-même j'ai une tendance à décrocher, surtout que mon boulot c'est d'être assis devant un ordinateur, donc Reddit, Twitter, ZdS, … (non, là je ne suis plus au boulot au cas où vous vous le demanderiez).

Bref, Pomodoro ça m'aide bien moi ; mais attention, ça ne fait rien de plus.

+1 -0

Cette réponse a aidé l'auteur du sujet

Le but de l'exercice est vraiment d'oublier tout le reste

Pas tout à fait. Presque, mais pas tout à fait. Et c'est un peu démoralisant de le présenter comme ça.

Le but de l'exercice c'est de ne pas laisser ses pensées submerger le présent (en gros). C'est apprendre à ton esprit (à ton cerveau en fait, comme s'il s'agissait d'un entraînement sportif ou de mémoire musculaire) à ne pas se laisser distraire.

Donc "oublier tout le reste" c'est vague et difficile. Quand des pensées arrivent et perturbent ta concentration (sur ton souffle ou sur un objet), arrête toi une seconde et laisse les "couler". Tu n'as pas raté l'exercice si des pensées te perturbent, au contraire. Si tu as réussi à détecter une pensée "parasite" (avec de gros guillemets) tant mieux, c'est que tu es en train de progresser.

On présente souvent la méditation comme "faire le vide" ou "ne penser à rien". En réalité, personne n'est capable de ne penser à rien. Le but du jeu c'est d'exercer ton cerveau à faire le tri entre ce qui est important ou non à un instant t, de manière quasi-instantanée, comme un réflexe.

La respiration, une bougie, un objet, ne sont finalement que des prétextes pour s'entraîner. Mais l'important c'est vraiment de prendre conscience que ton esprit s'égare. Et d'appliquer ça à tes devoirs également. Si tu sens que tu es en train de penser à un autre truc que ton devoir de maths, que ton esprit "se barre" (dehors, ou que tu penses à un projet, une nana, …) l'idée c'est de le ramener à ce que tu es en train de faire, et vite. Jusqu'à ce que tu sois capable de le faire "mécaniquement".

Après si vraiment les sautes de concentration interviennent très fréquemment, c'est qu'il faut faire une pause, marcher, …

Édité par Javier

Happiness is a warm puppy

+2 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte