Enseignement Secondaires

Que faire après la 3ème ?

a marqué ce sujet comme résolu.

Reprise du dernier message de la page précédente

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

De plus, si une matière t'intéresse, tu peux chercher à faire partie d'un club (ex: club de math, club d'écriture, préparation d'olympiades, concours général). En arrivant qu'en seconde, il te reste encore largement assez de défis à faire pour toute ta vie. ;)

N'oublie pas également que tes envies peuvent radicalement changer en fonction de ce que tu fais ou découvre. Personnellement, j'ai toujours été un grand mordu d'informatique, mais j'ai pas vraiment touché à autre chose que la programmation avant la prépa, et c'est qu'à partir de la sup que j'ai pris goût aux maths et physique, et qu'à partir de la spé que j'ai pris goût à l'informatique théorique, d'où mon école math-info + un peu de physique.

Comme dit au dessus, la France est assez discriminatoire sur les diplomes, et en grossissant les traits, tu peux espérer pas mal de sous en plus pour chaque année d'étude passée, sans compter le nombre de porte que ça t'ouvre. Mais il n'y a pas que ça : toi qui te plaint de t'ennuyer en cours, tu te rendras vite compte que les études post-bac ont tendance à beaucoup t'occuper, et te proposer beaucoup de choses assez passionantes, si ce sont des choses qui t'intéressent, sans pour autant que tu pensais que ce serait le cas.

Par exemple, dans mon école, on réalise des hologrammes d'objets existant, mais on synthétise également des hologrammes d'objets virtuels, et je trouve ça vraiment fun à faire. Pourtant, ce n'est ni le domaine dans lequel je veux travailler, ni ma passion. C'est juste une occasion d'avoir fait un pas de plus pour ta culture, et un petit défi de plus à passer !

Par contre, je nuance mon post en soulignant le post d'elegance : si ça ne t'intéresse pas du tout, c'est sûrement inutile d'en faire autant. Mais garde en tête que ça t'apporte la possiblité de choisir ton parcours, car rien ne t'empêche d'aller dans des filières plus professionnalisantes après le bac.

Sinon, blague à part, la musique, ça rattrape très facilement un raté, type 4/20, au bac dans d'autres matières, en plus d'être vraiment fun. ;)

+2 -0
Auteur du sujet

Ok merci :)

Sinon, blague à part, la musique, ça rattrape très facilement un raté, type 4/20, au bac dans d'autres matières, en plus d'être vraiment fun.

Pas quand tu a le même prof depuis illuminé (on apprend a marcher en cours de musique…) depuis quatre ans :D

(ಠ_ಠ) visite Drozor

+0 -0

Ok merci :)

Sinon, blague à part, la musique, ça rattrape très facilement un raté, type 4/20, au bac dans d'autres matières, en plus d'être vraiment fun.

Pas quand tu a le même prof depuis illuminé (on apprend a marcher en cours de musique…) depuis quatre ans :D

Aze

Mais si, c'est pour apprendre à rester sur un rythme ! On avait même des musiques pour le bac, de Machuel, avec exclusivement du chant et des bruits de pas. ;)

+1 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

J'ai été dans le même cas que toi, je voulais une filière où je pouvais coder dès la 2nd. J'ai cherché et j'ai trouvé deux options, l'une en 2nd (ICN) et l'autre en terminale (ISN). Elles traites juste de l'algorithmiques et très peu d'autres branches de la programmation comme le design ou la création de site WEB complexes.

Ok merci :)

Sinon, blague à part, la musique, ça rattrape très facilement un raté, type 4/20, au bac dans d'autres matières, en plus d'être vraiment fun.

Pas quand tu a le même prof depuis illuminé (on apprend a marcher en cours de musique…) depuis quatre ans :D

Aze

Mais si, c'est pour apprendre à rester sur un rythme ! On avait même des musiques pour le bac, de Machuel, avec exclusivement du chant et des bruits de pas. ;)

unidan

Heureusement que tu n'es pas tombé sur ça ;)

+2 -0

J'ai été dans le même cas que toi, je voulais une filière où je pouvais coder dès la 2nd. J'ai cherché et j'ai trouvé deux options, l'une en 2nd (ICN) et l'autre en terminale (ISN). Elles traites juste de l'algorithmiques et très peu d'autres branches de la programmation comme le design ou la création de site WEB complexes.

Je rebondis sur ça : en classe préparatoire et en école d'ingénieur tourné info, tu as une dominante info théorique. Tu es censé avoir appris à programmer (python, ocaml, java, ada …) avec des cours qui sont donnés également, mais l'accent est mis sur l'info théorique, justement parce que c'est ce dont tu as besoin pour résoudre des problèmes ! Il y a des filières qui sont ensuite tournées plus web, etc, mais le socle de base te donne une culture assez générale sur les problèmes qu'on règle en informatique, avec un côté très mathématiques. Je pense qu'il en est de même pour tout ce qui est DUT Info. A voir si ça t'intéresse ou non?

Heureusement que tu n'es pas tombé sur ça ;)

Cirdo

Malheureusement, on l'a étudié en cours. :p

WTF did I just watch ? Typiquement le genre de "musique" [expérimental] qui m'exaspère… Ce truc est une escroquerie.

Eskimon

Tu peux aussi te rendre compte que 4min33secondes, ça fait 273 secondes, ce qui fait un petit coucou au zéro absolu. ~ anecdote du soir bonsoir

+1 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

J'étais un peu dans le même cas que toi au collège. On trouve le temps long, mais je me suis occupé en dehors dans le monde de l'informatique, notamment avec le site du zéro à l'époque.
J'ai poursuivi au lycée, dés la seconde j'étais sûr de vouloir aller dans l'informatique et de vouloir le pratiquer le plus vite possible. En embrayant sur un bac S-SI je n'ai pas été servi par l'informatique, hormis avec la maigre spécialité ISN (Informatique et Science du Numérique) en terminale.
En revanche, après ces années qui peuvent paraître longues, j'ai pu très aisément rejoindre un DUT informatique où je nage dans le bonheur.

Je raconte un peu ma vie pour te dire, que ça vaut vraiment le coût de faire un bac technologique ou général pour rejoindre ensuite un BTS ou un DUT informatique.
Pour rester sur l'exemple du DUT informatique, on peut le faire en alternance ou non, continuer les études après ou non, il y a encore le choix.

Et sait-on jamais, le lycée pourrait te donner goût aux études générales et théoriques, et il te sera toujours possible d'aller dans d'autres voies (prépa, écolé d'ingé, …).
Je pense que beaucoup savent que le choix de ses futures études et/ou métiers peut changer très souvent, rapidement et subitement.

+1 -0

c'est certaines matières qui ne m'intéressent pas du tout, peut importe les professeurs, donc je ne pense pas que ça vienne de leur manière d'enseigner :(

Aze

Mon post est assez HS, mais en cinquième je m'emmerdais dans certaines matières, c'est le cas de le dire, et ce n'est plus le cas.
En fait pour moins s'ennuyer, je ne sais pas si tu le fais déjà, mais participer (sans pour autant fayoter) et ne pas regarder l'heure est la solution (tu t'ennuies moins et l'heure de cours passe beaucoup plus vite). De plus en prenant la parole ton appréciation est meilleure et tu apprends mieux (surtout pour les langues).
Au début, on a vraiment la flemme de s'y mettre, puis petit à petit la flemme diminue.

+0 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte