Réorientation

totalement perdu ...

L'auteur de ce sujet a trouvé une solution à son problème.
Auteur du sujet

Bonjour, je suis étudiant en première année de médecine et mon concours s'est très très mal passer alors je pense à une réorientation . Je peux me réorienter en interne, c'est à dire rester dans la même fac (UPMC) et surtout être sur d'être pris dans la filière de mon choix. Grâce (ou à cause) des notes que j'ai obtenu, j'ai la chance de pouvoir aller directement en L2 sans passer par la L1. J'ai le choix entre : Chimie-info, math-info, physique-info, math-physique, info-méta et bien d'autre encore mais j'aimerais savoir quels sont les métiers accessible grâce à ces licences, à part chercheur ou ingénieur. Sachant que je ne m'arreterais pas juste à la licence mais que j'irais jusqu'au master au minimum , jusqu'au doctorat s'il le faut. J'aimerai aussi si c'est possible que vous m'indiquiez si la demande dans ces mêmes métiers est grande ou faible.

Merci d'avance,

+0 -0

Je sais bien que tu envisages de te réorienter, mais pourquoi ne pas retenter ta chance ? Chaque année beaucoup de taupins font une 3e année (la 5/2), pourquoi ne pas faire pareil ? Tu sauras déjà ce qui ne va pas et ce qu'il faudra bosser en priorité. Ça devrait être plus facile.

Je peux pas trop te répondre sur le reste par contre. Il faut aussi choisir selon tes envies et pas uniquement selon l'état du secteur, sinon tu risques de violemment t'emmerder.

+1 -0
Auteur du sujet

Je ne retente pas car c'était ma deuxième et dernière chance …

Il y avais d'autre matière que l'on me proposais la j'ai juste donner les matières que j'apprécie le plus.

+0 -0
Staff

Pour la chimie, faudrait demander à Akio, pierre-24, et cie. Ils sont plus aptes à te parler des métiers dans le secteur (même si pierre-24 vient de Belgique, je pense qu'il a quand même eu des échos)

Les questions que je te poserais, c'est

  • Que te vois-tu faire ? De la recherche, de l'enseignement (si possible) ou pas ou au contraire, tu souhaites avoir les portes les plus largement ouvertes (attention toutefois que certains postes sont spécialisés) ? Rien qu'en fonction de ces critères, les possibilités évoluent
  • Toujours en milieu hospitalier ? Pas du tout ?

Parce que niveau métier théoriquement accessible, t'en as une flopée. Concrètement, c'est une autre histoire, ça va dépendre de plein de facteurs (profil recherché par la/les boite(s), état du marché, etc.). Mais en théorie, rien que la chimie avec un zeste d'informatique, ça ouvre des portes. Après, on tend (il me semble, je laisse ceux qui baignent dedans s'étendre) de plus en plus à une polyvalence des chimistes dans leur formation de base mais ça ne veut pas dire que les portes sont fermées (juste que la concurrence sera là, quoi que de ce que j'ai vu des cursus en Belgique, c'pas fameux fameux ^^ ).

Édité par Arius

Je suis d'accord avec les questions d'Arius … Et effectivement, je suis belge, donc je vais parler de la situation comme je la perçoit de Belgique :p

Déjà, j'ai l'impression que quelque soit le métier, on te demande de la polyvalence. Pour ce qui est de la chimie en particulier, on te demande souvent de maîtriser des techniques (d'analyse ou de synthèses) "particulières", dans le sens ou ça fait pas forcément partie du cursus de chimiste de base, mais que tu peux avoir eu l'occasion d'en avoir fait durant ton stage/mémoire/doctorat. Si tu aimes l'info, y'a aussi moyen de faire un "couplage" chimie+informatique comme moi dans le domaine des simulations, mais bizarrement, tout les français à qui j'en parle me disent plutôt qu'il faut suivre un cursus de physicien pour y arriver. Et dans ce domaine là, y'à une demande aussi, mais bizarre (les industriels se foutent complètement de la recherche fondamentale, par contre ils aiment les applications).

Pour ce qui est des métiers, c'est vrai que ça tourne beaucoup autour de "chercheur/ingénieur".

Doctorant et assistant en chimie à l'Université de NamurEx-dev' pour ZdS (a aidé à réaliser la ZEP-12 !) • Carniste cis (y parait que c'est une injure)

+1 -0
Auteur du sujet

Tout d'abord merci de vos réponses. Qu'est ce que je me vois faire ? Grande question … À vrai dire je sais pas exactement, j'ai toujours été fasciné par le métier de chercheur mais j'ai jamais pus m'imaginer dans un seul domaine parceque j'adore le trio math-physique-chimie ( même si la chimie est un petit peu au dessus :p) . Non je ne souhaite plus du tout travailler dans le milieu hospitalier, j'ai peur d'être aigris ou de mal vivre le faite de travailler dans ce domaine mais de pas pouvoir être médecin donc de préférence loin de ce milieu. En faite j'hésite vraiment entre 3 cursus: Faire une L2 math-info pour devenir ingénieur par la suite ( je pense que y a pas mal de travail dans ce métier :) ), suivre une L2 math- physique ou chimie-physique et aller jusqu'au doctorat pour devenir chercheur ( faudrai que je regarde sur internet des témoignage de chercheur car on a pas trop d'information sur leur métier ) ou alors suivre un cursus de Chimie .

@pierre_24 : tu aurais quelque exemple de métier dans le domaine de la chimie parceque doit y en avoir pas mal auquel je pense pas :/

@Arius: je me vois pas du tout faire de l'enseignement par contre, je n'ai jalais été intéresser par ce métier . En revanche oui j'aimerais bien garder le plus de porte ouverte pour mon avenir.

Édité par Würtz

+0 -0

J'avais une prof' qui nous disait toujours que la "matière" en tant que telle c'était pas ce qui était déterminant, mais plus

ce que l'on veut faire avec nos mains et nos neurones.

Pour prendre un exemple que je connais : si tu aimes l'écologie y'a de grande chance que l'évolution ca te plaise aussi.

De plus comme déjà dis, on tend de plus en plus vers une approche multidimensionnelle des sciences. Bio-info, physique-info, bio-géosciences, chimie-maths, etc.

Ce qui est, il me semble, le plus important pour toi, c'est vraiment ce que tu veux faire au quotidien "avec tes mains et tes neurones". Est-ce que tu veux un parcours appliqué ou recherche ? Rester derrière un ordi te convient ou il te faux du manuelle ? Est-ce que tu veux transmettre ou plus rester dans ton coin ? etc. Ces questions sont je pense plus déterminante que ton domaine spécifique d'étude, car de toutes façons tu peux toujours recouper sur ce que tu aimes en sciences.

EDIT : t'as répondu entre temps :P

Pour le metier de "chercheur", c'est… hyper vaste. Ca dépend pas mal de ton labo… Un chercheur en pharmaceutique ira pas passer 15 mois en Antarctique, alors que les chercheurs en glaciologie si. Aussi entre deux chercheur en pharma y'en a un qui synthétise des médoc', l'autre qui va sur la canopée en Amazonie chercher des petites plantouse avec Radeau des cimes… Bref, très varié encore une fois :D !

Édité par Gwend@l

+2 -0
Staff

Faire une L2 math-info pour devenir ingénieur par la suite ( je pense que y a pas mal de travail dans ce métier :) )

Je connais des ingénieurs-physiciens qui sont partis dans le spatial, l'IA, le jeu vidéo, etc. donc oui niveau portes ouvertes, c'est plutôt pas mal. Mais tu vois, ces quelques questions ont déjà permis de baliser le terrain. :)

On a quelques physiciens ici, je vais essayer de les rameuter. Regarde aussi du côté des interviews (articles) déjà passées pour le côté info, ça peut donner des idées de secteurs où tu aimerais bosser.

Édit : et puisque je suis visiblement le seul, vive la bio ! Voilà. :D

Édité par Arius

@pierre_24 : tu aurais quelque exemple de métier dans le domaine de la chimie parceque doit y en avoir pas mal auquel je pense pas :/

Un premier grand domaine, c'est le pharmaceutique. Et c'est large, puisque tu peux d'une part synthétiser les molécules (avec tout les "problèmes" que ça sous-entend, genre "bordel, comment je vais mettre ce substituant là") aux tests in-vitro ou in vivo, donc quelque chose de plus bio (avec de ce coté là énormément de techniques pour jouer avec des cellules). Ce sans oublier la recherche de cibles (extractions de protéines, caractérisations) ou encore la manipulation génétique, … On est clairement en lien avec de la bio, même si il y a aussi moyen de bien s'amuser avec des simulations de systèmes biologiques (champ de force, dynamique moléculaire, …).

Un deuxième gros "pôle" que je peux imaginer, c'est le domaine des matériaux. Ça va de la catalyse (consevoir un matos qui va augmenter la vitesse d'une réaction, avec des applications directes par exemple en pétrochimie) au traitement de surface (par exemple pour rendre compatible la surface d'une prothèse avec le vivant, …). C'est un domaine très toufu aussi, avec énormément d'applications aujourd'hui. Derrière ça, il y a le domaine des nanomatériaux qui est en train d'exploser ces dernières années, pour produire des matériaux avec une précision qui est parfois celle de l'atome en visant des propriétés très précises (par exemple l'hydrophobicité ou des propriétés optiques particulières, …). Les techniques de caractérisations des surfaces sont aussi très intéressantes et très demandées dans l'industrie. Je rapprocherais ça aussi de la physique, parce que je connais des physiciens qui font des choses intéressantes aussi dans le domaine des matériaux.

Y'a aussi le domaine des analyses (mais là, le boss, c'est Akio), pour la détection d'un truc dans un autre (polluant dans l'eau, trace d'un machin dans de la bouffe, extraction des différents composants d'un venin pour en ressortir des molécules avec des propriétés intéressantes, …). Domaine très très intéressant aussi, mais que je connais moins ;)

Et puis y'à moi, le crétin qui fait de la chimie quantique. C'est très drôle, mais on est plus dans le domaine de la recherche fondamentale, qui n'intéresse aaaaabsolument pas les industriels :p

Doctorant et assistant en chimie à l'Université de NamurEx-dev' pour ZdS (a aidé à réaliser la ZEP-12 !) • Carniste cis (y parait que c'est une injure)

+0 -0
Staff

On a quelques physiciens ici, je vais essayer de les rameuter.

Coucou.

Je pense qu'en science, avec un peu de pluridisciplinarité, tu peux trouver du boulot sans trop de problème.

Ce qu'on trouve… Un peu comme les chimistes. :-° Des gens pour faire des analyses (exemple concret : un type utilisait des méthodes physique (ondes…) et chimique pour caractériser les défauts sur la surface des matériaux), de la simulation, de la conception…

Les employeurs, ça peut être l'aéronautique, les compagnies pétrolière (étude des mousses pour faire remonter le pétrole), la nanotechnologie (super vendeur en ce moment, avec pas mal de physique quantique), mais aussi de la science des matériaux (semi-conducteur) ou des surfaces (en fait, tu reprends le 2e paragraphe de pierre_24, j'aurai quasiment pu l'écrire tel quel pour la physique)… Et la recherche aussi, bien évidemment.

Bref, ça dépend beaucoup de ce que tu veux, et de la matière secondaire sur laquelle tu te portera (quoique… j'ai fait physique + maths, avec un bon bagage en informatique, et je suis maintenant dans un labo de mécanique des matériaux, comme quoi…).

De toute façon, durant la licence, tu peux garder une certaine pluridisciplinarité (surtout à l'UPMC, qui a pas mal de trucs pour ça) et ne te spécialiser vraiment qu'en master. D'ici là, tu aura pu trouver ce que tu veux faire.

Hier, dans le parc, j'ai vu une petite vieille entourée de dinosaures aviens. Je donne pas cher de sa peau.

+4 -0
Auteur du sujet

@Arius, pour le jeu vidéo j'ai cru comprendre que très peu de développeur pouvaient prétendre travailler dans ce domaine bien que je ne sache la raison… Pour l'IA et le spatial cela m'intéresserais beaucoup, dans le spatial tu entends quoi par là? Quel étude faire pour travailler dans le spatial par exemple ?

@Pierre_24 , j'avais déjà songer à la recherche pharmaceutique que je peux intégrer via la filière pharmacie mais après mure réflexion je n'y ai pas porter grand intérêt. Donc je vois que le duo Physique-Chimie est très intéressant merci beaucoup je vais creuser un peu de ce coté là. Pourrais tu me parler un peu en quoi consiste tes travaux en chimie quantique et quelles sont les applications ? (Tu peux le faire par MP si cela dérange ici ^^)

@Gabbro, oui je sais que je peux garder une pluridisciplinarité mais j'aimerais savoir vers quel licence m'orienter pour ne pas trop me tromper dans mon orientation et de devoir faire des pieds et des mains pour retrouver un cursus adéquat avec le métier de mon choix.

De mon coté j'ai fais quelques recherches et approfondis le cursus d'ingénieur. J'ai peut-être trouver quelque chose qui me plairait. Ce serait une licence math-infos puis une école d'ingénieur informatique pour devenir dév logiciel ou web.J'ai 2-3 questions bêtes là dessus si quelqu'un qui s'y connaît voudrais bien me répondre ca serait gentil :)

Est ce qu'on manque de dev web ou logiciel? J'entends par là, est ce "simple" de trouver un métier dans ses domaines ou la concurrence et le peu de demande font qu'il est dur de se faire une place? Bon là ok on peut dire que je frise le ridicule avec la question suivante mais je préfère quand même la poser… En faite avec le temps qui passe, la technologie qui n'arrête pas d'avancer et de changer je me demandais si au bout d'un moment, être développeur web ou logiciel ne deviendra pas obsolète au profit d'ingénieur en système embarqué? Jusqu'à quel stade je peux aller dans les études avant qu'on me demande de choisir entre web/logiciel et système embarqué? ( quand je parle de système embarqué je sais pas si c'est le bon terme mais je parle par exemple de personne qui créer les ordinateurs, qui assemble les composants , enfin un métier qui touche autant à l'électronique qu'à la programmation, je sais pas si je suis très clair…)

Merci beaucoup de vos répons et de vos aides, je commence à voir un peu moins flou et être un peu moins perdu !

+0 -0

Tous dépends de ce que tu envisages de faire comme métier, suivant ton age tu peux tenter 1 ans dans un domaine et voir si le cursus te semble jouable suivant les déboucher.

Sache tous de même que la "mono-matière" en recherche, ça n'existe pas vraiment. La chimie par exemple pur n'offre pas énormément de déboucher de la même manière que les maths ou la biologie. Tu dois donc t'interesser aux master et déboucher plutôt qu'a la licence en premier lieu. Dans les domaines les plus demander il y a : -La Bio-informatique (L'avantage est la compétence informatique qui te donne des occasions de changement de métier si la recherche ne marche pas). -La Bio-Statistique (Souvent utile d'avoir un minimun de formation dans tous cursus de chercheur, sans statistique solide on ne prouve rien, il est donc utile d'au moins les comprendres) Évidement les biologistes, physiciens et chimistes existent toujours mais les débouchés sont plus maigres et pour un biologiste il faut au moins le doctorat BAC +8 dans la plupart des cas.

Donc après regarder ses différents cursus la vrai question que tu dois te poser est : -Que veux tu faire? Car une chimiste travailleuse pourras toujours se ré-orienté via des formations même si elle ne finis pas chimiste (c'est juste du courage et de la galère) mais ça c'est que dépendant de ta MOTIVATION. -Je tiens aussi à signalé que en L1 (ou L2 suivant dossier) tu ne joues pas ta vie et te conseil donc de "voir" ce qui te plais et de profité de cette année pour mieux organisé tes penser ton cursus.

PS: J'ai fais un an de médecine ça ne m'a pas plus étant intéressé par la biologie j'ai fais une licence du vivant et un master bio-informatique. L'enchainement à été possible grâce à des opportunité saisie, rien n'est donc immuable (mon meilleurs amie de médecine à finis banquier lui^^).

+1 -0
Staff

pour le jeu vidéo j'ai cru comprendre que très peu de développeur pouvaient prétendre travailler dans ce domaine bien que je ne sache la raison

C'est juste très, très concurrentiel (et niveau stabilité d'emploi, ça peut poser souci) comme secteur mais pas impossible, non.

Pour l'IA et le spatial cela m'intéresserais beaucoup, dans le spatial tu entends quoi par là? Quel étude faire pour travailler dans le spatial par exemple ?

Alors pour l'IA, les physiciens sont assez appréciés et trouvent assez facilement du boulot, notamment dans tout ce qui touche à la modélisation (y'a aussi des matheux, des informaticiens, etc.) mais clairement avec un bon bagage physique - math - info, ça ouvre des portes mais après mon cher ami effectue un doctorat et travaille comme assistant au niveau de l'enseignement universitaire. L'IA étant principalement un domaine axé sur la recherche.

Pour le spatial, généralement ceux qui proviennent de la filière physique et qui n'ont pas fait de stages dans le secteur font un master complémentaire en science spatiale (en Belgique, c'est donné par l'Université de Liège (petit lien pour le programme)) mais c'est très intéressant. Après, je sais que ça recrute aussi au niveau des agences spatiales (ESA, notamment, ils aiment bien les physiciens même pour des postes orientés robotique etc.) ou des entreprises (mais je ne connais personne à ce niveau donc je ne me prononce pas plus que ça).

Mais comme on l'a répété ici : la polyvalence est la clé. Si en plus de la physique/chimie, t'as de l'info ou des maths, ça ouvre des portes.

Pour ce qui est de la bio-informatique, une interview (opinion propre à son auteure, évidemment) : https://zestedesavoir.com/articles/142/interview-rencontre-avec-taguan/ C'est aussi un bon exemple de reconversion donc je te conseille vraiment de lire cela (+ les commentaires). :D

+1 à mon VDD, aussi.

Édité par Arius

Staff

À vrai dire je sais pas exactement, j'ai toujours été fasciné par le métier de chercheur mais j'ai jamais pus m'imaginer dans un seul domaine parceque j'adore le trio math-physique-chimie ( même si la chimie est un petit peu au dessus :p) .

En faisant de la recherche en chimie tu passes difficilement à côté des deux autres.

Ce qui est, il me semble, le plus important pour toi, c'est vraiment ce que tu veux faire au quotidien "avec tes mains et tes neurones". Est-ce que tu veux un parcours appliqué ou recherche ? Rester derrière un ordi te convient ou il te faux du manuelle ? Est-ce que tu veux transmettre ou plus rester dans ton coin ? etc. Ces questions sont je pense plus déterminante que ton domaine spécifique d'étude, car de toutes façons tu peux toujours recouper sur ce que tu aimes en sciences.

C'est un peu dur à dire quand on est encore étudiant dans ses premières années. Il faut pas non plus trop se fermé alors qu'on sait pas trop à quoi ça ressemble « en vrai ».


Globalement, je pense qu'il suffit que tu fasses ce qui te plaît. Tu es encore jeune dans ton parcours, si la chimie c'est ce qui te plaît alors vas en chimie. Tu auras largement le temps de te réorienter et de te spécialiser après selon la manière dont tu évolues.

Partir en chimie ne veut pas dire que tu ne feras pas de maths, d'info ou de physique, surtout en L2 !

Ce n’est pas en répétant « Hom, Hom », qu’on démontre des théorèmes sérieux - Siegel Mon Twitter

+0 -0
Staff

Par contre, en maths, tu peux tomber sur des Holosmos et ça, y a un risque de le regretter comme moi je le regrette aujourd'hui :P

Arius

Mais non, mais non. Tu es ravi de m'avoir ici !

Mais pour en revenir au topic. La demande en des profils variés est toujours très forte. De ce que je vois, les recherches transdisciplinaires sont beaucoup plus nombreuses maintenant. Il n'est pas si rare qu'un physicien, un biologiste, un info et un chimiste travaillent sur un même problème.

Je connais même un chimiste qui fait sa thèse en histoire de l'art sur la porcelaine d'un objet au musée du Louvre.

Ce n’est pas en répétant « Hom, Hom », qu’on démontre des théorèmes sérieux - Siegel Mon Twitter

+2 -0
Auteur du sujet

Je comprends ce que vous me dites et je suis entièrement d'accord avec vous. Ce serais avec plaisir de pouvoir étudier les maths,la physique , la chimie et l'informatique , c'est même un cursus comme cela que je voudrais mais à moins de pas avoir compris le concept des licences je peux choisir que deux matiéres. Je suis bien d'accord qu'en choisissant chimie-infos j'aurais un peu de math et de physique mais pas autant de connaissance que quelqu'un qui aurait fais math-physique par exemple et donc si après je décide de faire une formation pour métier qui exige des connaissances poussées en math et en physique je suis pas sur d'être pris et de m'en sortir, c'est pour cela que je réfléchis bien au choix des matière car après pour revenir en arrière à part tout recommencer depuis le début bah c'est compliqué…

+0 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte