Les architectures tolérantes aux pannes et aux erreurs

a marqué ce sujet comme résolu.
Auteur du sujet

Tout le monde se secoue ! :D

Voici un cours Les architectures tolérantes aux pannes et aux erreurs. J'en suis au début de la rédaction (ce que vous voyez est une adaptation d'un cours que j'ai donné à mes élèves de BTS SIO dans le module de SISR1), ce qui fait que je n'ai pas vraiment travaillé la pédagogie ou le contenu plus que nécessaire. J'attends aussi bien des remarques sur le fond que sur la forme, avec une préférence pour les remarques sur le fond. Le public cible est un public qui connait relativement bien l'architecture d'un ordinateur.

Si je fais un cours là-dessus, c'est avant tout parce que c'est le seul sujet d'architecture des ordinateurs que je n'ai pas encore abordé. Il ne me restera plus que le RAID, qui fait justement partie des techniques utilisées sur les architectures tolérantes aux pannes, mais que j'ai volontairement mis de coté dans ce cours, et quelques trucs anecdotiques. En somme, c'est ce qui manque pour obtenir un vrai parcours de connaissances comme Vayel l'avait proposé. J'ajouterais peut-être un chapitre sur le RAID dans ce cours, mais cela me demandera de transformer les cours en moyen-tutoriel. Qu'en pensez-vous ?

Vous pourrez consulter la bêta à l'adresse suivante :

Merci pour vos retours.

Édité par anonyme

+3 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

Salut,

Transformer le cours en moyen tutoriel me paraît être une bonne idée.

Je verrais bien quelques phrases en introduction sur les domaines où cette redondance est recherchée (spatial, aéronautique, typiquement, tous les domaines où il n'est pas possible de réparer, ou alors trop tard).

L'introduction est un peu tortueuse à mon goût. Tu parles d'erreurs, puis de pannes, puis des deux en même temps, puis de logiciels, etc. J'ai l'impression que tu pourrais simplifier en disant ne parlant pas du tout des logiciels (les rayons cosmiques peuvent faire des erreurs significatives dans les processeurs, mais c'est en général assez anecdotique :D), et en simplifiant le vocabulaire en n'utilisant que le mot panne, et pas erreur (par contre en disant en intro "une panne cause soit un arrêt du composant, soit des résultats erronés, ces dysfonctionnements ne sont pas forcément permanents.").

Édité par Aabu

+0 -0
Ce sujet est verrouillé.