Créer un système solaire

a marqué ce sujet comme résolu.

Reprise du dernier message de la page précédente

Euh j'ai une question bête… Pourquoi ne pas prendre les valeurs de vitesses réelles des planètes et satellites du système solaire ? Je pense que tu peux les trouver rapidement sur Wiki. Idem des positions à une certaine date.

Est ce que tu prends en compte les influences gravitationnelles des toutes les planètes les unes sur les autres ?

+0 -0

Pourquoi ne pas prendre les valeurs de vitesses réelles des planètes et satellites du système solaire ?

Parce que ça ne réponds pas au problème suivant :

Maintenant, j'aimerais pouvoir générer des systèmes de façon aléatoire.

Hier, dans le parc, j’ai vu une petite vieille entourée de dinosaures aviens. Je donne pas cher de sa peau.

+0 -0

Ok c'était bien une question bête ^^

Est ce ne serait pas possible de faire une simulation de création de système solaire? Tu pars d'une étoile qui a une certaine masse et tu simules le disque de matière qui l'entoure et tu fais évoluer tout ça. En faisant varier la densité du disque de matière et en intriduisant des irrégularités, tu pourras générer aléatoirement des systèmes.

Après ça risque d'être assez long en temps de simulation… En prenant des tailles de planétésimaux assez importante au départ tu peux rendre ça plus rapide.

+0 -0

Si jamais tu obtiens des résultats réalistes avec cette démarche, écris moi, on publiera un article dans une revue scientifique.

À l'heure actuelle, personne au monde ne sait faire ça correctement (comme en témoigne certains systèmes régulièrement découvert, que l'on ne sait guère expliqué, et pas du tout reproduire). Si ça n’empêche pas d'essayer, proposer cette méthode ainsi est totalement hors sujet.

Hier, dans le parc, j’ai vu une petite vieille entourée de dinosaures aviens. Je donne pas cher de sa peau.

+0 -0

Si tu cherches vraiment une solution physique, comme l'a dit Gabbro (et d'autres) c'est le problème à $N$ corps, qu'on ne sait pas résoudre dans le cas général.

Si tu cherches une solution purement algorithmique, càd si tu cherches à générer des systèmes aléatoirement (que ce soit pour un jeu, ou pour le plaisir, etc… ) je peux te proposer une solution.

Tu modélises ton système comme un arbre. La racine serait l'étoile (le soleil). Les fils immédiats de la racine seraient les corps en rotation autour du soleil. Les fils des fils de la racine seraient les satellites en rotation autour des planètes, elles mêmes en rotation autour du soleil. Tu peux rajouter des niveaux supérieurs si tu le juges nécessaire.

On considère alors qu'un corps ne subit QUE l'influence de ses ancêtres (dans l'arbre). Si on veut plus de précision, on peut également ajouter les frères, les neveux, les arrières grand-oncle, etc… ça devient vite le bordel et c'est pas franchement nécessaire d'aller aussi loin à mon avis.

Tu peux tirer au hasard la masse et la distance du/de la satellite/planète à sa/son planète/étoile, en évitant les distributions uniforme (peu réaliste), et en prenant une gaussienne par exemple.

Tu considères uniquement l'influence du corps attracteur immédiat (le père dans l'arbre) et tu négliges le reste (grands parents).

Tu prendrais comme paramètres de ta Gaussienne les moyennes effectivement observées par les astronomes (vu le nombre de satellites du système solaire, et des exoplanètes déjà trouvées, il doit y avoir assez de données pour commencer à dégager des statistiques, reste à les trouver).

Tu effectues ton tirage aléatoire de distance/masse du corps orbitant en prenant en compte les caractéristiques du corps autour duquel il orbite (pour éviter d'avoir un Jupiter tournant autour de la Lune).

Tu considères que l'orbite est circulaire. Alors (je ne me suis pas soucié des signes et des directions, juste des normes) :

$$ma = \frac{GMm}{r^2}$$

$$m\frac{v^2}{r}=\frac{GMm}{r^2}$$

$$v = \sqrt{\frac{GM}{r}}$$

Je ne suis plus très sûr de mon cours de méca (si un physicien passe, qu'il me corrige !), mais je crois que c'est ça (pour un mouvement circulaire).

Tu peux bien sûr tirer masse/distance au hasard, mais aussi masse/vitesse, ou encore vitesse/distance. Si tu supposes le mouvement circulaire, tu peux toujours déduire la 3ème inconnue des deux premières grâce à la formule que je t'ai donné ci-dessus.

Ainsi, tu tires la masse et la distance de la Lune au hasard. Tu calcuels sa vitesse. Tu lui fais décrire ce mouvement autour de la Terre (avec cette vitesse). De même pour la Terre, connaissant sa masse et sa distance au soleil (tirée aléatoirement) tu calcules sa vitesse. Tu fais tourner la Terre autour du soleil à cette vitesse. Et tu composes la vitesse de la Terre avec celle de la Lune pour que la Lune suive la Terre dans son mouvement tout en tournant autour d'elle.

Cela permet de comprendre un peu mieux le rôle de l'arbre. Il induit une hirarchie entre les astres. Ce modèle est assez imprécis. Surtout si deux gros corps massifs sont sur des orbites trop proches, voire confondues (!), il donne des résultats aberrants.

Donc tu dois identifier les grandeurs caractéristiques de ton problème (ce qu'on physicien peut faire pour le coup), et en déduire pour deux planètes sur des orbites adjacentes (des nœuds frères), quelle distance minimale doit les séparer pour qu'il ne soit pas absurde de négliger l'influence qu'ils ont l'un sur l'autre par rapport à l'influence du soleil (leur nœud père). Il faudra ainsi adapter ton générateur aléatoire pour qu'il prenne ne compte cette nouvelle contrainte. Il faut aussi s'assurer que la masse de la planète soit petite devant celle du soleil, et que la masse du satellite soit petite devant celle de la planète.

C'est de la grosse cuisine imprécise, mais il n'est pas impossible de sortir quelque chose de réaliste et cohérent en ajustant les paramètres du problème.

Édité par Algue-Rythme

+0 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte