Parcours Universitaire (Chimie / Pharmacie)

L'auteur de ce sujet a trouvé une solution à son problème.
Auteur du sujet

Bonjour,

Je fais actuellement des études de pharmacie en Belgique (ULB) mais je me suis rendu compte que ce que j'aimais réellement c'était la chimie et je voudrais me réorienter. Malheureusement peut importe l'université que je choisis, je devrais sûrement tout recommencer alors que j'ai réussi mon année. En février j'ai postulé à l'EPFL en Suisse car on m'a dit que c'était bien. Est-ce que quelqu'un peut comparer à une Université en Belgique (si vous avez fait Bachelor puis Master ou quoi) ? J'aurais quelques questions sur l'EPFL si jamais quelqu'un sait y répondre: - Est-ce que c’est vrai que le taux d’échec est grand ? - Comment sont les assistants (TP & cours) ? - Difficile ?

Je suis très intéressé par la pharmacie mais c'est l'aspect chimique et moléculaire qui m'intéresse. Vous pensez que ça vaut la peine de changer (au pire je reste dans mon université actuelle ça je dois encore voir) ?

Édité par sotibio

+0 -0

Cette réponse a aidé l'auteur du sujet

Je voudrais réagir sur deux points:

Je fais actuellement des études de pharmacie en Belgique (ULB) mais je me suis rendu compte que ce que j'aimais réellement c'était la chimie et je voudrais me réorienter. Malheureusement peut importe l'université que je choisis, je devrais sûrement tout recommencer alors que j'ai réussi mon année.

Je suis assistant depuis un an à l'université de Namur (même si je défend pas ma chapelle), et je trouve ta dernière phrase assez étrange. Si je prend les deux programmes dans mon université, il y a énormément de recoupement, en particulier en chimie (avec, entre autre, un cours de biologie et de chimie organique "plus poussé" qu'en chimie1). Du coup, et merci Marcourt sur celle là (mais pas pour le reste), tes crédits sont valorisables dans n'importe quel cursus de Belgique, et tu devrais avoir un nombre assez important de dispenses à faire valoir. Comme le concept d'année n'existe plus non plus (Marcourt on t'aime <3p), tu serais quasiment en Bac bloc II chimie, modulo les maths et la physique (à première vue, j'ai pas comparé les programmes un a un), et tu pourra méchamment anticiper. Donc voilà :)

Après, je connais pas EPFL, mais c'est probablement aussi très bien :) (du coup, je peux pas répondre à ta question suivant). Garde bien en tête que les crédits ne sont pas forcément transférables à l'étranger (même si c'est simplifié avec Bologne).

Je suis très intéressé par la pharmacie mais c'est l'aspect chimique et moléculaire qui m'intéresse. Vous pensez que ça vaut la peine de changer (au pire je reste dans mon université actuelle ça je dois encore voir) ?

Tout dépend ce que tu entend par "aspect chimique et moléculaire". Si c'est la conception de médicaments qui t'intéresse (au sens de concevoir et synthétiser la molécule), alors effectivement y'a moyen que tu t'éclate bien en chimie. Si par contre c'est l'interaction de ta molécule avec ton organisme au niveau cellulaire et tout ça, je te conseille quand même de rester en pharma ou de switcher sur la bio. Typiquement, chez nous, on synthétise puis on demande à des "copains pharmaciens" de tester (même si il y a un laboratoire plus orienté tests biologiques chez nous aussi).

Faut pas non plus perdre de vue que la chimie, c'est pas que de la chimie biologique et organique, donc regarde aussi les programmes des cours (et les descriptions) pour voir un peu si c'est ça qui te plait. Par exemple, la chimie physique, ça peut être relativement indigeste quand on aime pas.

Conseil suivant, et c'est typiquement ce que je suis en train de faire (et que tu demande), va causer avec des chimistes qui sont dans leurs cursus, mais aussi avec des pharma de chez toi, pour voir si effectivement, la suite du programme répond à tes attentes ou si tu dois envisager le changement. Je sais par exemple que dans la suite de ton programme, la bio va prendre une place très importante, et que tu finira par être capable de dessiner le principe actif d'un médicament, ses différents noms et son moyen d'action (j'ai un pote en pharma).

Dans tout les cas, t'as deux mois (ou un peu moins si tu dois aussi chercher un logement) pour te retourner, donc réfléchis y bien (puisque tu partiras avec le handicap que toute ta première ne sera pas entièrement dispensée).

Et n'hésite surtout pas à poser des questions, ça fait partie de mon boulot d'assistant :p

EDIT: le centre PMS de ton unif (ouais, comme en secondaire) peux aussi te conseiller à ce sujet :)


  1. en première, en tout cas ;) 

Édité par pierre_24

Doctorant et assistant en chimie à l'Université de NamurEx-dev' pour ZdS (a aidé à réaliser la ZEP-12 !) • Carniste cis (y parait que c'est une injure)

+2 -0

Je ne peux pas répondre par expérience, puisque je n'ai pas encore ma maturité (en Suisse). Par contre, je connais une série de personnes qui y sont. Il semble que ce soit surtout la première année qui ait beaucoup d'échec, mais je ne crois pas que ce soit parce qu'elle est plus dure que les autres. Je crois que (comme dans la plupart des universités/EPF) en Suisse, comme il n'y a pas d'examen d'entrée, beaucoup de monde y entre sans avoir soit les compétences, soit la motivation de travailler suffisamment. De ce que je sais encore, si la chimie t'intéresse, l'université de Genève a une belle réputation. Pour toutes les autres questions, je ne peux pas te dire, puisque je n'y suis pas encore. Si je peux avoir des commentaires de ces personnes, je te les communique.

+1 -0
Auteur du sujet

Merci Pierre_24. Si je passe en Chimie à l'ULB, je devrai quand même refaire Biologie générale (alors que j'ai eu de la bio bien plus avancée avec de l'anatomie humaine, de la végétale et bio animale…), Physique et Mathématiques (plus avancé chez les chimistes) ce qui représente 35 ECTS. Je valide chimie organique et chimie générale. J'ai surtout remarqué que j'ai adoré la chimie organique et que j'ai horreur de la biologie végétale et de l'anatomie. Malgré les avoir réussis, ça a été une torture. Dans la suite du cursus, on a surtout de la biologie moléculaire et de la biochimie. Je dois avouer que la chimie physique ne m'intéresse pas, c'est surtout la synthèse de molécules. T'es assistant pour des autres facultés que chimie et tu trouves le niveau plus élevé que les chimistes ?

+0 -0

Je suis un peu étonné pour la biologie, mais soit, j'imagine que tu t'es renseigné1 ;)

35 ECTS, c'est vrai que c'est gros. Bon, ça t'en laisse toujours 25 pour anticiper sur le côté, c'est toujours ça de pris. Ça serait probablement nécessaire pour te remettre dans le bain en physique et en math aussi, ceci dit.

J'ai surtout remarqué que j'ai adoré la chimie organique et que j'ai horreur de la biologie végétale et de l'anatomie. Malgré les avoir réussis, ça a été une torture. Dans la suite du cursus, on a surtout de la biologie moléculaire et de la biochimie. Je dois avouer que la chimie physique ne m'intéresse pas, c'est surtout la synthèse de molécules.

Je vois, c'est donc définitivement synthétiser des molécules qui te botte. De fait, c'est alors la chimie organique qu'il te faut. Bien entendu, la chimie ne se limite pas qu'à la chimie organique, et il te faudrait "subir" les autres cours. Après, beaucoup de choses sont liées, et tu finira par te rendre compte que beaucoup de choses se répètent (pour reprendre l'exemple de la chimie physique, énormément de techniques de caractérisation utilisées en orga [IR, Raman, UV/VIS, polarimétrie, RMN, éventuellement la spectro de mass] sont des techniques de chimie physique par définition). Mais c'est la même chose partout, et sans certaines connaissances en biochimie, il est très difficile de concevoir une molécule à intérêt biologique (l'orga "pour le fun", c'est gentil 2 minutes, mais l'idée c'est quand même de faire des trucs "utiles"2).

Bref, et je me répète, discutes en avec d'autres personnes de la promo de chimie pour voir :)

T'es assistant pour des autres facultés que chimie et tu trouves le niveau plus élevé que les chimistes ?

Je donne les exercices de chimie générale pour toute la faculté de Science et aussi pour les médecins, pharma et biomed' (pas tout seul, hein ^^ ). Le cours de chimie générale est à peu près le même (avec plus ou moins de détails), et du coup, le niveau est globalement le même (le cours des chimistes est par exemple le même pour les biomed' et pharma).

Par contre, j'ai dit que le cours d'orga était plus poussé, parce qu'en fait, à Namur, l'apprentissage de la chimie organique par les chimistes commence plus tard, et donc les pharma ont de fait vu de choses en orga plus que les chimistes à la fin du bloc 1, mais bien entendu, les chimistes se rattrapent en bloc II et écrasent les pharmas (faut pas déconner :p ). Donc c'est juste une histoire de priorité. Le but n'est pas le même non plus, puisqu'un certains nombre de pharma ne feront plus de synthèse orga de leur vie.


  1. Mon cours de bio de première bac était bien et relativement complet, mais c'était pas de la biochimie non plus (qui est venue plus tard), et du coup, … Tu devrais t'en sortir. 

  2. ouaip', c'est le mec qui fait de la recherche fondamentale qui vous dit ça. Crédibilité, toussa … :p 

Édité par pierre_24

Doctorant et assistant en chimie à l'Université de NamurEx-dev' pour ZdS (a aidé à réaliser la ZEP-12 !) • Carniste cis (y parait que c'est une injure)

+0 -0

Cette réponse a aidé l'auteur du sujet

Salut!

Le taux d'échec en 1ère année à l'EPFL avoisine les 45% (de tête). Je pense que tu ne pourras faire valoir aucun ECTS: le but de la 1ère année est de forcer sur maths/physique et de faire de la sélection pour arriver à une cinquantaine d'étudiants en 2ème année (pour la chimie). À partir de là, la chimie commence vraiment et l'encadrement au niveau du nombre d'assistants me semble correct (il y a des cours avec séances d'exercices et des TPs).

En gros, pour réussir la chimie à l'EPFL, il faut se débrouiller dans différents domaines parce que ce n'est pas "à la carte" pendant les 3 premières années: organique, quantique, biologique, ingénierie, etc. Il y a pas mal de TPs avec rapports à rendre, travaux de groupes, stages de recherche, etc. Et les horaires sont chargés (rarement de demis-jours libres pendant la semaine). Donc c'est difficile de dire dans l'absolu si c'est plus ou moins difficile qu'une autre école, mais en tous cas c'est il faut y investir ses soirées et week-ends, surtout à certaines périodes de l'année.

Si tu as d'autres questions plus précises, je suis dispo. Je suis assistant. ;-)

Par respect pour les visiteurs de Zeste de Savoir, je m'engage à ne jamais effacer ce message.

+2 -0

Cette réponse a aidé l'auteur du sujet

Dommage que la moitié de la conversation ait disparu :'( En tout cas si t'as des questions précises, n'hésite pas à les poser ici ou en privé (je préfère).

À mon avis, comme le dis Mathias, tu n'arriveras pas à faire valoir des crédits. J'ai un ami qui avait doublé sa première année en Physique (EPFL) avant de passer en Chimie (EPFL) et il n'a pu valider aucun crédit alors qu'il avait réussi plusieurs cours tels la Physique ou l'Analyse (et d'autres).

Faut bien comprendre que des cours comme l'Analyse qui sont communs à toutes les filières ne sont pas compliqués en soit mais c'est la méthode de notation qui fait mal: ce sont des QCM (80% QCM commun, 20% écrit ou QCM propre au Prof) et le nombre d'échec est planifié (dans le sens où ils vont tracer leur belle courbe de Gauss et dire "Hop, on fixe le 4 [i.e. la moyenne en Suisse - 4/6] à X %"). Heureusement, j'ai l'impression que ce n'est le cas qu'en Analyse, Algèbre Linéaire et peut-être Physique (là je suis pas certain).

Sinon je pense qu'il faut pas trop réfléchir et foncer, dans le pire des cas ça marche pas et tu repasses à l'ULB vu que t'as validé tes ECTS. Mais c'est faisable je te promets (surtout si t'as déjà réussi une première..)! :p

Édité par ZDS_M

+1 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte