Devenir riche grâce à l'informatique ?

L'auteur de ce sujet a trouvé une solution à son problème.
Auteur du sujet

La question est stupide, mais bien sérieuse : Comment devenir riche grâce à l'informatique ? Les success stories se ressemblent toutes, ça commence dans un garage et ça finit en bourse, les start-ups sont-elles les seuls vecteurs de réussite ?

Vers quelle niche se diriger ? Quelles sont d'après-vous les domaines porteurs, qu'ils soient dans l'informatique ou gravitant autour de l'informatique ?

L'âge d'or de l'informatique est-il révolu ?

Les questions sont posées, je vous remercie par avance de participer au débat.

+3 -0

Ce n'est pas tellement la question qui me surprend, c'est plus ça :

Vers quelle niche se diriger ?

Ecce Homo

  1. Faire un boulot pour l'argent, je suis pas sûr que ça a réussi à grand monde. Et si ça leur à réussi, c'est quand même ballot de ne pas aimer son job.
  2. Pour réussir, je pense qu'il faut de la passion. Pas du "Oh, il y a de l'argent à se faire, je fais ce boulot".

L'âge d'or de l'informatique est-il révolu ?

Ecce Homo

Je dirais non, clairement pas. Pour moi on est au début. Qu'est-ce que pourrait prendre la place de l'informatique dans les 10 prochaines années ? Je vois plus une évolution croissante et surtout une implication plus grande d'internet (au sens large) dans la vie des gens (plus proche des films de ScFi où on voit des robots mélangés aux humains sans gêne, qui montre l'ubiquity des systèmes informatiques dans le futur, mais je pense pas que l'informatique sera physique comme ça, plus avec des interfaces hommes-machines plus poussées).

(J'ai toujours du mal à m'exprimer quand mon esprit part dans pleins d'idées comme avec un sujet comme ça. :) )

It goes against the grain of modern education to teach children to program. What fun is there in making plans, acquiring discipline in organizing thoughts, devoting attention to detail and learning to be self-critical? – Perlis

+11 -0

L'âge d'or de l'informatique est-il révolu ?

Le problème selon moi est surtout que les grandes boites du type Google on un bon coup d'avance.

Mais je pense que ce qui permet du surtout de lancer un gros truc est d'avoir une idée original, quelque chose de très utile qui surprendra tout le monde et qui va faire un carton. Inventer quelque chose qui n'existe pas. Et c'est la qu'est toute la difficulté.

Les grandes choses partent très souvent de quelque chose qui a été inventer.

+3 -0

Même si ils l'ont pas inventé, ils te l’achèteront. Donc au final c'est eux qui produise. Mais est-ce si mal ? Oui il y a tout le côté "ils dominent le monde" mais d'un autre côté, ils amènent de l'argent et de la visibilité à un projet. Il vaut mieux avoir un produit fini que pas de produit final pour cause de manque de budget ou client.

Édité par tleb

It goes against the grain of modern education to teach children to program. What fun is there in making plans, acquiring discipline in organizing thoughts, devoting attention to detail and learning to be self-critical? – Perlis

+0 -0

Comment devenir riche grâce à l'informatique ?

Je pense que résoudre un problème pour un groupe de personnes, même réduit, est un bon départ.

Les start-ups sont-elles les seuls vecteurs de réussite ?

Je ne pense pas.

Vers quelle niche se diriger ?

Les intelligences artificielles, ainsi que les biotechnologies sont à la mode en ce moment.

Quelles sont d'après-vous les domaines porteurs, qu'ils soient dans l'informatique ou gravitant autour de l'informatique ?

les objets connectés ont pas mal le vent en poupe.

L'âge d'or de l'informatique est-il révolu ?

Non, clairement non, je dirais qu'il ne fait que commencer :)

Bonjour coupain. Va voir mon Blog, et dit moi par mp ce que tu en pense

+2 -0
Auteur du sujet
  1. Faire un boulot pour l'argent, je suis pas sûr que ça a réussi à grand monde. Et si ça leur à réussi, c'est quand même ballot de ne pas aimer son job.
  2. Pour réussir, je pense qu'il faut de la passion. Pas du "Oh, il y a de l'argent à se faire, je fais ce boulot".

tleb

Tu as raison sur le fond, il s'agit plus d'une orientation pour un étudiant en informatique ne sachant pas vers quelle sous-domaine se spécialiser. C'est un peu choisir son pokémon à Bourg-palette, il y a une réflexion nécessaire derrière ce choix, puisqu'il conditionnera notre jeune carrière de dresseur.

Le trading haute fréquence peut rapporter très gros.

ThuleMalta

N'est-ce pas plus un boulot de trader que d'informaticien ?

Le problème selon moi est surtout que les grandes boites du type Google on un bon coup d'avance.

Mais je pense que ce qui permet du surtout de lancer un gros truc est d'avoir une idée original, quelque chose de très utile qui surprendra tout le monde et qui va faire un carton. Inventer quelque chose qui n'existe pas. Et c'est la qu'est toute la difficulté.

Les grandes choses partent très souvent de quelque chose qui a été inventer.

WinXaito

Comme le dit tleb, ces grosses boîtes du numérique sont devenues des leviers financiers extraordinaires pour des projets innovants, mais c'est réservé qu'à une infime proportion de start-ups (et peu de françaises).

En revanche, je ne suis pas d'accord avec l'idée que réussir implique avoir une idée de génie. Je crois au contraire que l'idée de base n'est pas si importante que ça, des milliers de personnes l'auront eu avant toi. La difficulté réside plutôt dans l'entrepreneuriat : Trouver des investisseurs, savoir vendre son projet, inculquer sa vision à ses employés, faire les bons choix etc. Au fond, un bon entrepreneur pourrait monter un site de covoiturage et concurrencer blablacar, pourquoi pas ? Les idées ont déjà été trouvé.

Peut-être l'exception à cette approche sont les start-ups réellement innovantes avec beaucoup de R&D qui ont besoin d'idées, mais qui au fond sont plus des start-ups de sciences fondamentales appliquées que d'informatique.

Édité par Ecce Homo

+0 -0

N'est-ce pas plus un boulot de trader que d'informaticien ?

Les deux, puisque c'est un logiciel qui fait du trading à ta place (en résumé) il faut l'écrire, et cela demande beaucoup de compétences dans les deux domaines.

Oui, l'exemple est pas terrible, mais en voyant le titre (devenir riche grâce à l'informatique) j'ai pensé à ça. :)

ThuleMalta - C#, PHP, Python/Django, Unity3D. mon blog

+0 -0

En revanche, je ne suis pas d'accord avec l'idée que réussir implique avoir une idée de génie. Je crois au contraire que l'idée de base n'est pas si importante que ça, des milliers de personnes l'auront eu avant toi. La difficulté réside plutôt dans l'entrepreneuriat : Trouver des investisseurs, savoir vendre son projet, inculquer sa vision à ses employés, faire les bons choix etc. Au fond, un bon entrepreneur pourrait monter un site de covoiturage et concurrencer blablacar, pourquoi pas ? Les idées ont déjà été trouvé.

Ecce Homo

En effet il s'agirait d'une stratégie de suiveur (ref Stratégie pionnier/suiveur).

Plusieurs entreprises peuvent-être sur le même marché comme Carrefour, Intermarché, Leader Price, Marché U…

Tu proposes soit un produit de meilleur qualité (qui répond mieux au besoin) ou différent, ou moins chère1, soit tu te spécialises sur une niche du marché (géographique/type de clientèle)2.


@Ecce Homo Pour ton choix de domaine, tout dépend aussi si tu souhaites déménager géographiquement ou non (certaines activités sont plus actives dans certaine région que d'autre, je connais plusieurs personnes qui sont au chômage car leur formation ne leur offre aucun emploi). Et si tu souhaites être indépendant, salarié ou en équipe à la tête d'une startup.
Et de ce que tu appelles de riche, avec 50'000 € par an tu considères être riche ?

EDIT : Un métier par projet avec des revenus non régulier, peut-être considéré comme incompatible avec une vie de famille, ou peu ajouter un stress.

Édité par A-312

+0 -0
Auteur du sujet

Bonjour A-312, merci pour ta participation.

Ton lien et le site est extrêmement intéressant, merci, je viens de le dévorer. C'est exactement ce à quoi je faisais allusion.

Quant à la mobilité, j'y suis très ouvert. Effectivement dans le domaine de l'imagerie, les entreprises recrutent énormément de français, et tous s'expatrient en Californie, là où vous savez.

Non être riche selon moi n'est pas de devenir cadre, en fait, peu d'employés, tout domaine confondu, sont riches. C'est réservé aux directeurs de grandes boîtes, aux chirurgiens de grandes cliniques etc.

Devenir riche selon moi, passe nécessairement par l'entrepreneuriat (après avoir engrangé une grosse expérience professionnel en tant qu'employé au préalable évidemment). Si je devais donner un chiffre : 150-200k/an (net)

Le stress que tu évoques sera inévitable, en effet.

Édité par Ecce Homo

+0 -0

Je pense que l'avenir est dans les pays émergents, et de faire beaucoup de choses avec peu de ressources : tant pour des raisons financiers qu'écologique. Bref l'informatique low-tech en quelque sorte. Je vois bien tirer le plus de puissance possible sur une configuration modeste par exemple.

écolo-utopiste altermondialiste radicalisé sur Internet | La tero estas nur unu lando. PA SHS La géo c’est cool, la carto aussi !

+0 -0

Je pense que l'avenir est dans les pays émergents, et de faire beaucoup de choses avec peu de ressources : tant pour des raisons financiers qu'écologique. Bref l'informatique low-tech en quelque sorte. Je vois bien tirer le plus de puissance possible sur une configuration modeste par exemple.

qwerty

Pour rendre cette idée plus générale, tu commences à gagner beaucoup d'argent quand tu prends un risque.

En effet, si il y a un risque ou un accès compliqué, moins de personnes essayent de l'obtenir, donc c'est plus rare, ce qui permet de gagner plus car il y a moins de concurrent.

Pour ce genre de chose, ça passe en grande partie par la veille (analyse) du marché/de l'environnement1 et se construire un réseau (de contact).


Devenir riche selon moi, passe nécessairement par l'entrepreneuriat (après avoir engrangé une grosse expérience professionnel en tant qu'employé au préalable évidemment). Si je devais donner un chiffre : 150-200k/an (net)

Ecce Homo

Si tu t'intéresses à la définition d'entrepreneur, comme celle de Schumpeter, voici les mots clés à retenir :

  • Innover.
  • Veille de l'environnement.
  • Savoir saisir des opportunités (avantages qu'offrent l'environnement).

@Ecce Homo : C'est ce que tu peux apprendre en lisant des livres sur le management, si tu continues vers la voie de l'entrepreneuriat de haut-vol, il peut-être intéressant pour toi de t'intéresser à ce domaine. Surtout pour avoir un recule, et une capacité d'analyse sur les entreprises existantes.

(Je fais un peu de pub) Mais lire le magazine Management pourrait t'intéresser, c'est un mensuel. Il offre de bons articles avec de bonne analyse qui ne demande pas de prérequis.

PS : Petite précision : si tu souhaites diriger une équipe tu n'es plus entrepreneur mais manager).


  1. Environnement : Je ne parle pas des petits oiseaux ;) , mais de l'environnement de l'entreprise. Dans ce message, je n'utilise pas le terme au sens large, il faut comprendre macro-environnement avec les acteurs PESTEL

+2 -0
Auteur du sujet

Je pense que l'avenir est dans les pays émergents, et de faire beaucoup de choses avec peu de ressources : tant pour des raisons financiers qu'écologique. Bref l'informatique low-tech en quelque sorte. Je vois bien tirer le plus de puissance possible sur une configuration modeste par exemple.

qwerty

J'ai également pensé à cette piste, mais le droit est très différent d'un pays à l'autre, il faut être bien conseillé, et il est difficile de se faire un réseau dans ces pays lorsqu'on a aucun contact, sauf peut-être en Chine ou la philosophie est très particulière. Par contre, monter une boîte satellite ou déployer son activité dans ces pays peut être très intéressant. Comme blablacar, pour les re-citer.

@A-312 : Justement, ayant pour ambition d'être un jour entrepreneur, je compte me former à ces domaines, et dores et déjà, j'essaie d'avoir une veille dans ce vaste écosystème des numériques, mais je manque un peu de ressources, je me cantonne à des gros sites tels que TechCrunch, Twitter, The Economist, TED, Youtube pour les médias vidéos (notamment pour BFM Business et pour les conférences d'économistes) etc.

Maintenant tout ça c'est la veille, c'est de l'inspiration, de la curiosité, un peu de culture, mais rien de fondamentalement exploitable pour un projet entrepreneurial futur. J'envisage de passer par des livres, sans trop savoir par quoi commencer. J'ai la chance d'avoir un père fiscaliste, c'est un excellent conseillé dans le domaine du droit des entreprises et même de la compta.

Par contre, tu dis qu'un leader d'hommes est un manager, mais si je suis le chef de ma boîte, je peux également en être le manager et l’entrepreneur, tant que l'effectif reste faible non ? En général d'ailleurs on peut faire marcher une bonne boîte d'informatique avec peu de salariés. Parmi les envies qui me poussent à cette ambition, il y a justement celle d'être un meneur d'hommes, un psychologue de terrain, un napoléon de la start-up, un jordan belfort etc.

Tiens puisque tu cites Schumpeter, ça fait un moment qu'il figure sur ma liste d'auteurs à découvrir, quel livre me conseillerais-tu ? Je songeais à Capitalisme, socialisme et démocratie.

Pour ce qui est du magazine, est-il trouvable en librairie ? Histoire d'essayer un exemplaire avant de m'abonner. Ca ne tourne pas un peu en rond ? Un espèce de Elle ou ParisMatch de l'économie ?

Édité par Ecce Homo

+0 -0

N'est-ce pas plus un boulot de trader que d'informaticien ?

Les deux, puisque c'est un logiciel qui fait du trading à ta place (en résumé) il faut l'écrire, et cela demande beaucoup de compétences dans les deux domaines.

Oui, l'exemple est pas terrible, mais en voyant le titre (devenir riche grâce à l'informatique) j'ai pensé à ça. :)

ThuleMalta

Ouai enfin le "ticket d'entrée" pour commencer à en faire est clairement pas à la portée de n'importe qui hein . Globalement si tu es pas une banque BIEN GROSSE avec des fonds bien COSTAUD tu peux oublier (puisque en réalité "un trader haute fréquence" est un serveur branché DIRECTEMENT dans une salle spéciale de chaque place boursière (chaque serveur ayant bien entendu EXACTEMENT la même longueur de câble de raccordement) .

+1 -0

Par contre, tu dis qu'un leader d'hommes est un manager, mais si je suis le chef de ma boîte, je peux également en être le manager et l’entrepreneur, tant que l'effectif reste faible non ? En général d'ailleurs on peut faire marcher une bonne boîte d'informatique avec peu de salariés.

Ecce Homo

Le management fait une nuance entre entrepreneur et manager, il ne faut pas considérer la comparaison habituelle, chef d'entreprise <=> sous-directeur/manager mais plutôt en niveau de compétence.

Si tu cherches "entrepreneurs" dans les livres de management, tu trouveras les mots clés que j'ai cité en haut et les documents aborderont l'innovation. Alors que pour le terme "manager", tu auras la gestion et l'optimisation des ressources (dont le GRH).

Pour ce rôle de manager (manager la RH), on peut s'intéresser au travaux de Henry Minzberg, pour vulgariser, considère ses travaux comme une synthèse très complète des travaux précédents d'autres auteurs.

Tiens puisque tu cites Schumpeter, ça fait un moment qu'il figure sur ma liste d'auteurs à découvrir, quel livre me conseillerais-tu ? Je songeais à Capitalisme, socialisme et démocratie.

Ecce Homo

A choisir, je conseillerai les travaux de H. Mintzberg à étudier, Schumpeter est plutôt un économiste (bien que les cycles économiques sont un sujet intéressant).

Par expérience, je conseillerai plutôt de lire des documents de synthèses, plutôt que de lire les travaux directement (ou de survoler les travaux). Les travaux/livres sont plus des démonstrations de l'idée en question. Si tu les lis, tu vas perdre du temps et tu risques de passer à côté de l'idée démontrée.

Pour ce qui est du magazine, est-il trouvable en librairie ? Histoire d'essayer un exemplaire avant de m'abonner.

Ecce Homo

Oui c'est un magazine reconnu, toutes les librairies le vendent, certaine fois il est vendu avec un autre magazine Capital, pour le même prix. Tu dois pouvoir trouver un extrait en .pdf, sur internet.

J'ai mis le lien pour te montrer la couverture du magazine, mais en effet si tu as l'occasion regarde/achète le en libraire avant.

Ca ne tourne pas un peu en rond ? Un espèce de Elle ou ParisMatch de l'économie ?

Ecce Homo

On ne compare pas des pommes avec des oranges, l'un est superficiel people, l'autre à un niveau d'analyse plus important, tout en restant abordable à tous. Pour Management, intéresse toi principalement au dossier qui aborde les "cas d'entreprises"/analyses d'entreprises (début/milieu de magazine).

Parmi les envies qui me poussent à cette ambition, il y a justement celle d'être un meneur d'hommes, un psychologue de terrain, un napoléon de la start-up, un jordan belfort etc.

Ecce Homo

Tu peux t'intéresser aux travaux de Max Weber sur les trois formes d'autorités, il y en a une (l’autorité charismatique) qui dépend des caractéristiques/qualités de la personne.


Et n’oublies pas de t'intéresser aux notions de marketing, si tu veux devenir riche, tu ne dois pas simplement innover une idée géniale, ton produit doit :

  • Répondre à un besoin et correspondre à la clientèle viser.
  • Être dans l'air du temps (ex : MySpace vs Facebook, Apple Watch qui à fait un flop, etc…).
  • Avoir l'argent nécessaire au lancement (Clash of clan, n'est pas devenu connu parce qu'il y a beaucoup de joueur, mais parce qu’il a eu une grosse campagne de promotion).
+0 -0

L'âge d'or de l'informatique est-il révolu ?

Ecce Homo

je dirais l'inverse, on voit le début de l'age d'or car maintenant l'info est partout (citez moi un domaine où l'info n'est pas présent, même les archéologues s'y sont mis XD )

Tu as raison sur le fond, il s'agit plus d'une orientation pour un étudiant en informatique ne sachant pas vers quelle sous-domaine se spécialiser.

Ecce Homo

Franchement, bien malin celui qui pourra te répondre. Tous les piliers récents de l'info (smartphone/tablette, virtualisation, cloud, IoT, Smart-Home, …) n'existaient pas quand j'ai finit mes études en 2002. Perso, j'ai éludé la domotique car c'était pas porteur ya 10ans… et en 2014 Google a racheté Nest pour 3 milliards …

Le plus important, c'est de bosser plus que les autres et toujours apprendre. Si tu restes sur une techno, tu meurs avec et tu ne trouves plus de job. Dés que tu maitrises une techno, il faut passer à la suivante pour rester à la page.

Pour entrepreneuriat, je ne peux que te conseiller Pragmatic Entrepreneurs et de chercher à vendre une petite appli dés maintenant (appli mobile, plugins, etc …) car ton plus gros problème sera apprendre à vendre. Et il faut apprendre sur le terrain, les bouquins ne sont plus raccord avec le marketing à l'époque Facebook et du GrowthHacking.

+0 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte