Relecture et compréhension de mes documents de fin de formation

Certificat TIM - formation professionnelle

L'auteur de ce sujet a trouvé une solution à son problème.
Auteur du sujet

Bonjour, lors de ma formation j'ai eu à créer une fiche d'aide au codage ainsi qu'un document accompagnant cette fiche pour la personne qui devra lire et noter ma fiche.

Une fiche d'aide au codage correspond à une fiche à 1 ou 2 pages (recto/verso) qui permet à des professionnels de santé, de bien coder leur PMSI.

Pour faire simple, le PMSI c'est ce que les établissements de santé (Hôpitaux, Centre de rééducation, etc …) envoient à l'ARS pour qu'elle puisse contrôler l'activité et différentes choses mais surtout financer ces établissement.

J'ai choisis une fiche de codage sur la dépendance des patients.
J'aurais aimé avoir un retour svp : si vous pouvez lire mes documents et me dire si ça vous semble compréhensible.

La grille correspondant à ma fiche de codage La fiche accompagnant la grille.

Merci d'avance :)

Dans le doute, reboot.

+0 -0

Cette réponse a aidé l'auteur du sujet

En effet, tout est compréhensible pour moi.

J'ai juste une petite question, par pure curiosité : Y a-t-il des critères spécifiques pour juger du comportement d'un patient ? Je prends par l'exemple le cas du syndrome d'Asperger (parce que je l'ai étudié), il cause des difficultés dans les relations sociales. Les porteurs de ce syndrome sont souvent perçus comme étant "excentriques", voire schizophrènes. Sont-ils jugés sur des critères spécifiques ?

Bonne continuation ! ;)

Édité par rezemika

"Il n’y a pas que la violence physique qui pose problème. La violence verbale marque probablement encore davantage." Joseph Schovanec

+1 -0
Auteur du sujet

Salut, Merci pour ton retour rezemika. Alors dans l'établissement dans lequel je travaille, je ne crois pas que nous ayons eu ce type de pathologie, alors je ne me suis pas arrêté dessus.

Je te dis ça comme ça sans avoir de certitudes mais normalement, la dépendance est là pour démontrer la lourdeur de prise en charge d'un patient. Si dans les relations sociales, il y a des difficultés, selon le degré de difficulté, la cotation serait probablement de 3 ou 4.

Ce qu'il faut savoir : normalement, la dépendance est calculée toute les semaines. Si la maladie, provoque des difficultés par intermittences mais que par moment le patient est un peu plus lucide, on peut imaginer quelque chose du type : semaine 1 => relation : 3; semaine 2 => relation 4; semaine 3 => relation 3. Il faut prendre la dépendance la "pire" de la semaine. Il est donc possible de faire plusieurs dépendances dans une seule semaine : dans ce cas, la dépendance la plus forte sera prise en compte.

Je pense que malgré tous les outils que l'on peut mettre en place, il y aura toujours une part d'interprétation personnelle : selon la patience de la personne, et de la charge de travail.

Imaginons que l'infirmière est seule pour 40 patients lourds, elle aura pas toujours le temps d'attendre voir si le patient arrive à faire une tâche, du coup elle sera probablement plus à même de considérer que le patient ne peut pas le faire. Si cette même infirmière travaille avec 10 patients, elle pourra plus facilement prendre son temps.

Mon outil est destiné principalement au personnel de mon établissement qui est à l'aise avec tout ça. Il y aurait probablement plus de travail à effectuer pour l'adapter à toutes les situations : nouveaux arrivants, outil adapté aux Hôpitaux, aux établissements psy, etc …
Si quelqu'un travail dans le milieu médical et s'il veut le modifier, le compléter etc … Il peut. Je suis aussi preneur des éventuelles modifs ou compléments (pas pour ma formation, je vais envoyer les documents prochainement mais plutôt pour l'amélioration des pratiques).

Je sais que dans le milieu "psy" (établissement psychiatrique). Ils ont un système de dépendance très proche du notre. Les critères sont peut être plus pointus (en fonction des pathos). J'espère avoir répondu à ton questionnement.

Merci pour l'intérêt que vous portez à mon travail ;)

Si vous avez d'autres remarques, d'autres questions, n'hésitez pas :)

Dans le doute, reboot.

+1 -0

Eh bien, merci pour cette réponse très complète ! Je te souhaites bonne chance pour la suite de tes études (ou ton travail). :)

"Il n’y a pas que la violence physique qui pose problème. La violence verbale marque probablement encore davantage." Joseph Schovanec

+1 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte