Ouverture et publication plus rapide

Idées sorties au bout de quelques bières...

a marqué ce sujet comme résolu.

Reprise du dernier message de la page précédente

Pour avoir écrit un gros tuto sur un sujet peu connu, j’ai eu que peu de retour (sauf à la marge), et la véritable aide s’est fait avec mon valido et quelqu’un (Dwayn) mais en dehors du cadre de ZDS (sur un chat privé). On doit avant tout se questionner sur l’efficacité de la béta et comment y remédier avant de vouloir l’utiliser comme un outil de court-circuit.

La tero estas nur unu lando | Géographe de service | Cliquez 👍 pour dire merci

+2 -0

J'ai l'impression que beaucoup considèrent que la proposition consiste à se servir de la bêta pour court-circuiter la validation, de façon systémique (et systématique, et antibiotique automatique).

Ne nous emballons pas. Il restera toujours un validateur humain qui sait s'adapter aux situations et faire plus attention dans tel cas particulier. Par contre dans les 9 autre cas sur 10, le fait de pouvoir (et d'avoir comme guideline de) faire confiance à la bêta accélérera le processus (donc la validation traitera plus rapidement une partie des tutos et aura plus de temps dispo pour s'occuper des plus difficiles).

Si je prends la façon dont je bosse, j'ai dû par exemple relire plein de fois le tuto sur la pédagogie (orienté psychologie cognitive) de Mewtwo et faire appel à une personne qui connaissait bien la psycho cog pour valider ce tuto et lui faire des retours pertinents. Par contre pour le tuto "La POO en Python" d'entwanne, typiquement, j'ai vu que la bêta avait été très fournie, donc j'ai relu une fois le tuto en entier en notant une ou deux petites choses qui m'ont fait tiquer, j'ai vérifié le plan, et roulez.

Bref, il ne faut pas oublier que si la validation est confiée à des humains, c'est justement parce qu'un humain est capable de s'adapter aux situations très diverses qui se présentent à lui.

Par corollaire, si on part là dessus, plus on améliorera le système de bêta, plus on accélérera la validation, même s'il y aura toujours des cas marginaux.

Édité par nohar

I was a llama before it was cool

+1 -0

Mais là en l'occurrence la proposition est très différente :

si un contenu à bien été commenté en beta et que quelques pages prises au hasard semblent ne pas choquer, publier sans relecture complète. Faisons confiance à la beta et aux membres.

Comment, en prenant quelques pages au hasard, on peut juger si le fond est bon ou pas ?

Quitte à vouloir impliquer la bêta plus directement dans la validation, encore faudrait-il que les validateurs aient connaissance de la bêta (et pas seulement 2-3 pages prises au hasard et survolées pour vérifier qu'il n'y a pas de débat).

+0 -0

Je pense que c'est Kje qui s'est exprimé maladroitement sur ce point, parce que le jour où on en a discuté, il ne s'agissait pas de relire 2-3 pages mais plutôt "relire, mais sans forcément avoir besoin de perdre du temps sur le détail qui a déjà été vu et revu".

Il a dit lui-même que la proposition donnait une orientation générale plus qu'une règle à inscrire dans le marbre.

Je pense que le principe est de se servir de la bêta comme une sorte d'intégration continue :

  • si un code a été testé avec un niveau de couverture suffisant, tu peux avoir confiance et te contenter de tests rapides avant de le lâcher dans la nature,
  • si une partie du code mal couverte a été poussée vers toi, il faut le tester manuellement et plus rigoureusement.

Je me souviens d'avoir ouvert sur cette image en imaginant par exemple que du moment qu'un contenu est poussé en bêta, on pourrait soumettre celui-ci à un correcteur orthographique et grammatical automatique, pour également soulager les bêta-relecteurs… Mais je divague.

Sinon je te rassure, c'est assez facile quand tu prends un tuto en validation de savoir s'il a fait l'objet d'une bêta. Perso je le vérifie systématiquement.

Édité par nohar

I was a llama before it was cool

+0 -0

Ne pourrait-on pas formaliser le passage en bêta pour aider les validateurs à en extraire les informations intéressantes ? Typiquement, imposer une procédure à suivre, et ne passer à l'étape suivante que si la précente est validée.

Par exemple, on étudierait d'abord les objectifs, puis le plan, puis la véracité des propos, puis la pédagogie des explications, puis la forme. Comme ça, le validateur sait plus précisément là où il reste du travail.

"Bienheureux celui qui sait rire de lui-même, il n’a pas fini de s’amuser." Joseph Folliet

+1 -0

Ça me semble difficile à mettre en pratique (modéliser un formalisme pour tous les contenus) à moins de fournir une sorte de checklist associée à tout contenu en bêta.

La question qui se poserait alors est : qui coche les cases ?, l'auteur ? Les relecteurs ?

On peut imaginer que les relecteurs adoptent un petit formalisme comme mettre un titre de niveau 1 :

Orthographe OK

Technique OK

dans leur post, ce qui permettrait de parcourir beaucoup plus vite les sujet de bêta…

Édité par nohar

I was a llama before it was cool

+2 -0
Connectez-vous pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore membre ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte