Informaticien dans le spatial

L'auteur de ce sujet a trouvé une solution à son problème.
Auteur du sujet

Bonsoir,

Je me demande si c’est possible et courant de voir des ingénieurs en informatique (tout domaine de l’info confondu je dit ça de manière générale) accéder a des postes dans le spatial ? et bosser sur des projets qui finissent en dehors de la terre ? c’est le kiff. Quels sont les domaines de l’info qu’on retrouve le + ? faut avoir un profil particulier ?

Si des gens ont des infos. Merci

+0 -0

Sans aller à la NASA, je connais des gens qui sont chez Airbus defense & space (ex-Astrium) et qui bosse sur des satellites. Et effectivement, c’est pas mal d’embarqué. Toujours dans les satellites, tu as aussi pas mal de traitement de l’image, de compressions, pour bien gérer la cartographie. (Par exemple)

Y’a aussi le CNRS qui font pas mal de chose. Bref, le boulot dans le spatial, il y en a. Après, le type de boulot, même dans l’informatique, c’est vaste.

Par contre, une des grosses problématiques du spatial, c’est qu’entre le début du projet, et « la mise en prod », il peut se une vingtaine d’années. Donc, c’est pas tous les jours que ton code va partir en dehors de la terre, et cela veut aussi dire qu’au moment de l’envoi, ce sera du matériel déjà obsolète… ;-)

+3 -0

Le spatial demande pas mal de compétences : mécaniques, optiques, télécom, systèmes embarqués, énergie, chimie, etc. Y aller ce n’est pas si difficile que cela même pour un informaticien.

Mais c’est vrai que les compétences en systèmes embarqués sont les plus demandées dans ce secteur d’activité dans notre domaine. Dis toi en tout cas que beaucoup de petites boîtes collaborent avec Thales Airbus ou ESA pour les différents projets spatiaux en Europe. Cela peut être une porte d’entrée plus facile que les grandes structures.

Pour y accéder travailler dans un domaine similaire temporairement peut être utile : automobile, ferroviaire, aéronautique ou le médical. Cela t’apporterait des compétences vis à vis de respect des normes des cycles particuliers de développements, la rigueur, etc.

Amateur de Logiciel Libre et de la distribution GNU/Linux Fedora. #JeSuisArius

+1 -0

Salut !

ça dépend ce que t’appelles informatique. Si c’est vraiment le développement pur et dur qui t’intéresse, tu as plusieurs solutions:

  • Le logiciel de bord qui gère les équipements du satellites et les télécommandes/télémesures du sol : Soit c’est directement chez Airbus ou Thales soit chez des boîtes de presta qui bossent pour eux (Alten, Akka, Altran, …).

  • Le logiciel présent dans un équipement à bord d’un satellite (traqueur d’étoiles, centrale inertielle, GPS, roues à réaction … ) et dans ce cas il faut aller voir du côté des constructeurs (Honeywell, Sodern, …) ou de leur sous-traitant (boîtes de presta).

  • Bien que ça ne vole pas, il y a aussi ce qu’on appelle les bancs de validation qui sont des appareils ou des programmes (en fonction de ce qu’on teste) qui permettent de tester le logiciel de vol ou certains équipements du satellite. Ces bancs nécessitent également des développements à par entière. Soit c’est fait en interne soit c’est sous-traité.

  • On parle également de simulateurs qui permettent de simuler tout un tas de choses comme le satellite en lui-même et son environnement (dans ce cas il souvent est intégré à un banc de validation) ou le satellite dans sa trajectoire entre les planètes, des comportements thermiques, de fluides, mécaniques etc… Tous ces simulateurs peuvent servir aux entreprises qui construisent des satellites ou des fusées (Airbus, Safran, Thalès,…) mais aussi aux agences spatiales (CNES et ESA). Comme les bancs, ils peuvent être réalisés en interne ou sous-traités.

Sinon comme le disait Renault on retrouve beaucoup de compétences dans le spatial et j’ajouterais qu’on retrouve l’informatique ou au moins le "code" dans beaucoup de compétences. Cela peut être un façon pour toi de faire du code au jour le jour en gardant un cœur de métier qui n’est pas l’informatique en tant que telle.

Dans le spatial comme on ne peut pas faire de prototype à envoyer d’abord et que c’est souvent du "one shot" (même si il y a beaucoup de réutilisation de ce qui marche pour minimiser les risques) donc on simule tout en avance. Pour cela on se sert de logiciels dédiés en fonction du domaine ou on développe des simulateurs (sous matlab par exemple). Alors les simulateurs j’en ai déjà parlé juste au dessus mais je pense qu’on peut distinguer les deux vu qu’ils ne sont pas développés par les mêmes personnes et ne répondent pas aux mêmes besoins.

Donc en conclusion je dirais que si tu veux bosser dans le spatial et faire du code t’as l’embarras du choix ! Maintenant il faut que tu te décides si ce que tu préfères c’est le développement "pur et dur" (embarqué ou pas) ou si un autre domaine peut t’intéresser, domaine qui dans tous les cas te demandera de faire du code pour mener à bien ta mission.

À toi de nous dire !

Voilà! n’hésites pas si tu as des questions ! :)

+0 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte