Licence CC BY

Interview : Rencontre avec SpaceFox

Partons à la découverte du métier d’ingénieur SI grâce à SpaceFox qui se prête au jeu de l'interview.

Dernière mise à jour :
Auteurs :
Catégories :
Temps de lecture estimé : 4 minutes

SpaceFox

Quels sont l'intitulé de ton poste, ton âge et la ville où tu travailles ?

Je suis ingénieur SI si tant est que les titres veuillent dire quelque chose dans une entreprise de la taille de celle où j'officie. J'ai 30 ans, et travaille à Paris. Je suis depuis 5 ans dans la même boîte, une société de services d'une trentaine de personnes.

En quoi consiste ton boulot ? Quelles sont tes tâches et responsabilités ?

J'ai deux cordes à mon arc :

  1. Ce que j'appellerais un travail d'ingénieur développement standard avec mon expérience.
  2. La gestion de l'hébergement interne de l'entreprise.

Contrairement à ce que pourrait laisser sous-entrendre le "société de services" dans la première réponse, je suis très majoritairement dans les locaux de mon enteprise et pas chez le client.

La première partie, c'est du travail d'ingénieur tout ce qu'il y a de plus classique – enfin, je suppose : conception (spécifications et réunions avec les clients), réalisation et maintenance (corrective et évolutive) d'application. Dans mon cas précis, c'est souvent de grosses applications pour de gros clients, donc très interconnectés avec les SI. Je ne fais que du Java, mais il y a plusieurs frameworks différents selon les projets.

La seconde partie consiste à gérer notre parc de matériel interne. Le gros du boulot consiste à gérer les serveurs des outils internes : applications d'entreprise, systèmes de gestion de versions (Git, SVN), partage de documents, machines virtuelles pour divers projets, réseau pour relier tout ça, etc. Il y a peu de travail sur les postes de développement, puisque chacun gère le sien, je n'interviens qu'en cas de nouveaux outils ou de problème grave.

Existe t-il une journée type ?

Oui et non.

Chaque semaine, on a une réunion d'équipe pour se partager les tâches.
Chaque matin, je regarde ce que j'ai à faire et je m'y attelle.

Les tâches elles-mêmes dépendent de l'avancée du projet :

  • Préparation du projet : études, chiffrages, POC, réunions avec les clients, etc.
  • Conceptions sur le projet : encore des études, souvent encore des chiffrages, encore des réunions avec les clients, et pas mal de rédaction de documents.
  • Réalisation ; développement et tests.
  • Maintenance : étude des incidents, correction des problèmes (ce peut être du développement, du paramétrage ou une simple explication de comment faire au client), réalisation d'évolutions.
  • Tâches d'hébergement planifiées, qui vont de l'installation de serveur au test d'un nouvel outil.

Par-dessus ça, il y a tous les impondérables - souvent des problèmes qui concernent la partie hébergement d'ailleurs : réseau qui lâche, attaque sur un serveur, etc.

Qu'est-ce qui te plaît le plus dans ton travail ?

La diversité des tâches. Je fais beaucoup de choses différentes, du coup j'apprends beaucoup, que ce soit entre deux projets différents, ou au sein d'un même projet. L'entreprise est assez petite pour éviter que les employés soient rangés dans de petites cases ; et comme les projets sont à l'avenant, il est très rare de se retrouver coincé longtemps à faire toujours la même chose.

De la même manière, qu'est-ce qui te plaît le moins ?

La gestion des interruptions peut être parfois délicate : j'ai vécu des semaines où je n'ai pas été tranquille plus d'une demi-heure, entre les problèmes projets et les problèmes d'hébergement.

J'aimerais aussi que certains outils et frameworks soient plus récents et agréables à utiliser.

Si je passais dire bonjour, je trouverais quoi sur ton bureau ?

Outre le matériel informatique, plein de documents en bordel, des stylos, une tasse, et un kitsune en peluche.

Plutot Eclipse ou Netbeans ?

Eclipse !

Plus généralement, certains outils nous sont imposés par les logiciels (le client a choisi le système Bidule, qui n'accepte d'être développé que sous Machin). En général ça implique du Windows et du Oracle dans la pile de logiciels, au moins pour l'environnement de développement.

Sur les projets où on a plus le choix, on part tant que possible sur des technologies open-source. Par exemple, à moins que le client soit inflexible là-dessus, tous nos serveurs sont sous Linux.

Et on fait aussi une grosse consommation de machines virtuelles !

Parle-nous de ton parcours… A-t-il été déterminant pour ce poste ?

Je suis quelqu'un qui a besoin du côté pratique, il était donc hors de question de passer par une prépa. J'ai tenté une école d'ingénieurs à prépa intégrée… mais ça restait quand même trop théorique pour moi. Du coup, j'ai été très fortement incité à aller voir ailleurs, et cet "ailleurs" était l'IUT GEII d'à côté. Qui, pour le coup, me seyait très bien. Ceci fait, je suis retourné à l'école d'ingénieurs en cycle ingénieur…

J'y ai préparé un diplôme d'ingénieur en systèmes d'information avec une spécialisation dans l'intégration logicielle (qualité des logiciels, communication entre SI). Ce qui fait que ne je n'ai pas une formation de développeur contrairement à la majorité de mes collègues.

Ce qui rejoint la seconde partie de la question. Je ne sais pas si mon parcours a été déterminant pour ce poste, par contre il a été utile.

Pas pour la partie programmation : 80% de ce que je savais en développement pur à mon embauche, je l'ai appris par moi-même et pendant mes stages (qui certes, font partie de la formation). Mais j'ignorais encore 80% de ce que je sais aujourd'hui sur la question.

Par contre, ce que j'ai appris en dehors du développement pur à mon école m'est utile, encore aujourd'hui. Plus que des compétences dans l'acception scolaire du terme, c'est une façon de penser, une manière d'appréhender les problèmes. Je l'ai dit plus haut : je travaille surtout avec de gros clients, et les applications que je développe ont énormément d'interaction avec le reste du SI du client. Ma formation m'aide à comprendre ces interactions, à les appréhender, à en voir les conséquences, et à travailler avec le client pour qu'elles se passent au mieux. De même sur les problématiques de qualité.

Un conseil à donner a ceux qui voudraient faire ce travail ?

Soyez curieux et aimez découvrir et réfléchir. Sans qu'il y ait besoin d'une grande passion du style "je veux faire ça depuis que j'ai 3 ans", c'est un boulot qui nécessite pas mal de réflexion et se prête assez mal au "job alimentaire".

Tout cela te donne-t-il du temps pour avoir des activités extra-professionnelles ?

Oui, quoique certains jours il m'arrive d'être coincé relativement tard au boulot. Mais ça reste très exceptionnel.

Le mot de la fin ?

"Renard". Un jour, nous dominerons le monde !

En fait c'est assez difficile d'avoir du recul sur son travail, savoir ce qui est intéressant ou non dans ce que j'ai raconté.
N'hésitez pas à me faire des retours là-dessus, et à poser vos questions ! J'y répondrai de mon mieux.

J’espère que cette interview vous aura plu ! La zone de commentaire est maintenant pour vous, chers lecteurs afin de poser les questions que vous souhaitez à SpaceFox pour en savoir plus sur son travail.



50 commentaires

Reprise du dernier message de la page précédente

Article très intéressant. :)

J'avais eu droit par mon école à une conférence sur les métiers de la SI où les questions étaient peu claire, les réponses confuses. Là, c'est précis et concis, ça répond à des interrogations véritables que l'on peut avoir et j'avoue que ça me rassure quelque peu quant à mon avenir.

Merci à Eskimon et SpaceFox !

Ekron

Je sais pas pour SpaceFox mais en tout cas ce genre de commentaire c'est pile poil ce qui m'a motivé a lancer les interviews et a m'engager à les preparer. Merci !! (J'aime tout les commentaires hein, mais pour une fois j'en ai un chouchou :D )

ZdS, le best du Zeste ! | Tuto Arduino, blog, etc

+0 -0

Article très intéressant. :)

J'avais eu droit par mon école à une conférence sur les métiers de la SI où les questions étaient peu claire, les réponses confuses. Là, c'est précis et concis, ça répond à des interrogations véritables que l'on peut avoir et j'avoue que ça me rassure quelque peu quant à mon avenir.

Merci à Eskimon et SpaceFox !

Ekron

Je sais pas pour SpaceFox mais en tout cas ce genre de commentaire c'est pile poil ce qui m'a motivé a lancer les interviews et a m'engager à les preparer. Merci !! (J'aime tout les commentaires hein, mais pour une fois j'en ai un chouchou :D )

Eskimon

En espérant qu'il y en ai souvent, c'est très instructif.

+0 -0

Un premier interview dans les articles de Zeste de Savoir qui fut très agréable à lire :)

Merci aux contributeurs : SpaceFox et Eskimon


J'espère que le succès de ce premier interview encouragera les rédacteurs à réitérer l’expérience et ainsi nous faire découvrir d'autres métiers.

twitter : @Mr_Tainp

+0 -0

je ne regrette vraiment pas cette formation.

elyppire933

Pareil ! :)

Et merci pour l'interview, c'est super !

Édité

“I don’t love studying. I hate studying. I like learning. Learning is beautiful.” – Natalie Portman

+0 -0

Pluzin. Même si cela n'a un rapport que très indirect avec mon métier actuel (dév. web), je ne regrette vraiment pas cette formation.

elyppire933

Comment t'en es venu à rater ta vie après un IUT GEII ?

Natalya

Merde, j'ai raté ma vie avant même de faire un DUT alors ⁈ :euh:


Dehors, vilain troll !

Mes tutos — Développeur JS (front principalement) — Consultant qualité, ergonomie et UX

+1 -0

Comment t'en es venu à rater ta vie après un IUT GEII ?

Natalya

Ouais enfin faire des rtos et autres joyeusetés sur des microcontrôleurs avec tellement peu de mémoire que tu ne peux même pas faire une division en flottant, très peu pour moi. ;)

J'aime le ouèbe, et je l'assume pleinement. Je suis un développeur devweb (edit by Natalya) épanoui.

Édité

Llama ◦ FAQ PHPTuto WAMP

+3 -0

Comment t'en es venu à rater ta vie après un IUT GEII ?

Natalya

Ouais enfin faire des rtos et autres joyeusetés sur des microcontrôleurs avec tellement peu de mémoire que tu ne peux même pas faire une division en flottant, très peu pour moi. ;)

J'aime le ouèbe, et je l'assume pleinement. Je suis un développeur devweb (edit by Natalya) épanoui.

elyppire933

Heureusement que t'es un lama <3, tu reste un peu dans mon estime après ça :)

Super interview !

Petite question : Java c'est pas le mal ? :D Ou pour être moins trollesque : qu'est ce qui t'a amené vers ces technos en particulier ? Juste ton travail/missions ou c'est aussi un choix ?

Édité

+1 -0

Petite question : Java c'est pas le mal ? :D

zeqL

Y'a bien plus sexy pour des projets perso (coucou Python), mais pour de grosses applications développées par de grosses équipes en entreprise, il a pas mal d'avantages (performances, robustesse, une certaine résistance aux erreurs des développeurs).

Après c'est comme tout : y'a moyen de commettre des atrocités en Java.

Comment t'en es venu à rater ta vie après un IUT GEII ?

Natalya

Ouais enfin faire des rtos et autres joyeusetés sur des microcontrôleurs avec tellement peu de mémoire que tu ne peux même pas faire une division en flottant, très peu pour moi. ;)

J'aime le ouèbe, et je l'assume pleinement. Je suis un développeur devweb (edit by Natalya) épanoui.

elyppire933

Je te soutiens, je suis un devweb (comme ça t'as pas besoin d'éditer, Natalya) qui code en PHP, et j'en ai rien à foutre de l'avis des autres, na.

+0 -0

Le paragraphe sur le parcours que tu as effectué m'a interpellé, Parce qu'en fait, j'hésite entre GEII et ingé en post-bac (prépa intégré) ^.^

Du coup, je me permet de te demander dans quelle école d'ingé tu es allé au début (insa) ? Et où tu as fait ton IUT GEII ensuite :) !?

Édité

Tagada, je suis une fraise !

+0 -0

Petite question, à la sortie de ton école d'ingé, tu as fait beaucoup de boîtes avant de te retrouver dans celle où tu es ? Ne t'as-t-on pas reproché un "manque d'expérience" ?

legion_noir

C'est ma première entreprise (en excluant les stages), et on ne m'a jamais reproché un manque d'expérience. Plein d'autres trucs, oui, mais pas le manque d'expérience ; parce que les employeurs intelligents savent qu'un jeune diplômé ne sait rien (quoiqu'il prétende).

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte