Tous droits réservés

Carte du deuxième tour des présidentielles

Un peu d’anamorphose

Dernière mise à jour :
Auteur :
Catégorie :
Temps de lecture estimé : 5 minutes

Souvenez-vous. La dernière fois, nous avions réalisé une carte présentant les résultats des élections présidentielles. Nous avions tenté l’anamorphose. Aujourd’hui, j’ai envie de recommencer, mais en nous inspirant de la carte publiée par Le Monde.

Chercher et traiter les données

Comme d’habitude, nous allons sur data.gouv.fr et sur le site de l’IGN. On va faire une représentation par département, donc on prends le fond de carte idoine.

On ouvre notre tableur, on vire les lignes inutiles et on enlève la mise en page. On ne garde que la France métropolitaine, donc on enlève l’outre-mer. Pour le traitement, on va garder sur le total d’inscrit, et non celui exprimé (histoire de se différencier de celui du monde).

On crée une colonne pour calculer le nombre de « non exprimé » pour chacun des candidats : la somme de l’abstention, blanc et nul. On fait une autre colonne pour connaître le vainqueur dans chaque département :

SI(Voix non exprimé > voix vainqueur ; non exprimé ; vainqueur)

On fait de même pour le résultat :

SI(Voix non exprimé > voix vainqueur ; résultat non exprimé ; résultat vainqueur)

Après ça, on exporte en csv.

Cartographie

Mise en place du projet

On ouvre QGIS. On importe nos deux couches (le fond de carte et nos données). On fait une petite jointure des familles, basé sur le numéro des départements.

Choix des symboles

Il faut maintenant choisir nos symboles pour représenter. Mais représenter quoi ? Le nombre de non exprimé (absentions/blanc/nul) par rapport au nombre d’inscrit. On a deux données : les inscrits et le score. On va regarder le tableau de Bertin, présent sur le tuto de carto.

Tableau de Sémiologie Graphique - Bertin
  • inscrits : donnée quantitative absolue (ce n’est pas une fraction). On va utiliser une représentation de proportionnalité. On va faire une variation de taille ;
  • score : donnée quantitative relative (car sur le nombre d’inscrit) : il y a une relation d’ordre, on va faire une variation de valeur ;

Réalisation

On va commencer par faire des cercles proportionnels. On va créer des centroides de polygones pour avoir des cercles au centre de nos polygones (Vecteurs → outils de géométrie → centroïdes de polygones). Puis, dans le style de la couche, on modifie la taille selon la valeur population. Puis on va faire un gradient de couleur selon le taux de non exprimé.

Puis, on va dans le composeur, on met en place les différents éléments d’habillage, puis on retouche sur Inkscape, pour déplacer des cercles qui se superposent.

Le résultat

carte

Nous avons vu une autre façon de cartographier, moins centré sur la géographie euclidienne. Nous avons aussi vu la création de cercles proportionnels, qui est un mode de représentation courant en géographie.

Je n’ai pas trop développé la technique, privilégiant l’essai artistique.

Si vous avez envie que je cartographie un truc en particulier, n’hésitez pas à faire signe !

PS : il doit rester certainement des fautes. mea culpa.

3 commentaires

Pour le find noir, c’est pour voir les cercles blancs.

écolo-utopiste altermondialiste radicalisé sur Internet | La tero estas nur unu lando | Géographe de service | Cliquez 👍 pour dire merci

+0 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte