Licence CC BY-SA

géobrève #1 - Quelle différence entre mégapole et métropole ?

On se trompe souvent

Dernière mise à jour :
Auteur :
Catégorie :
Temps de lecture estimé : 8 minutes

Je met en place une nouvelle série intitulée « géobrève ». Cette dernière, comme son nom indique, a vocation de d’éclaircir un point de géographie ! Pour cette première édition, on va parler de mégapole et de métropole, et de voir les différences.

C’est quoi une mégapole ?

Une mégapole, c’est quoi ? C’est peut-être ce qui est de plus simple à définir. Une mégapole, ou mégacity pour l’ONU, désigne une ville de plus de 10 millions d’habitants.

Si on regarde la liste des agglomérations des plus peuplées, on a : Liste des mégapoles

Ainsi, selon le Baud1 : « Une mégapole désignant une ville très peuplée (généralement plus de 10 millions d’habitants) sans préjuger de ses fonctions de commandement. »

Ces villes peuvent s’étaler. Plusieurs villes peuvent se rejoindre et on peut voir se joindre plusieurs noyaux urbains via leurs périphéries : ce sont des conurbations. Lorsque que ses villes ont une emprise spatiale importante, elles peuvent former des ensembles urbains gigantesques, formant une mégalopole. On connait deux mégalopoles : de Boston à Washington aux États-Unis et la mégalopole japonaise.

Une mégapole est une ville de plus de 10 millions d’habitants.


  1. Baud, Pascal, Serge Bourgeat, et Catherine Bras. Dictionnaire de Géographie. Initial. Hatier, 2013. 

C’est quoi une métropole ?

Une métropole, c’est «  un ensemble urbain de grande importance qui exerce des fonctions de commandement, d’organisation et d’impulsion sur une région et qui permet son intégration avec le reste du monde. » (géoconfluence). On retrouve dans l’étymologie latine, meter polis, la première ville. Contrairement à la mégapole, on dépasse l’idée démographique, et on rentre dans le fonctionnel. Genève est peu peuplé, mais c’est une métropole, du fait qu’on trouve le siège de nombreuses organisations. Dacca est une mégapole, mais pas une métropole, car son influence est minime. Une métropole, pour dire simple, est une ville de première rang, qui a une certaine influence.

Pour Thérèse Saint-Julien, « une tendance s’est dessinée qui tend à définir la métropole davantage par rapport à ses positions et rôles dans les réseaux mondiaux inter métropolitains. […], ces métropoles et/ou régions métropolitaines […] sont devenues des lieux majeurs des fonctionnements mondialisés économique, culturel, voire politique, que l’on a dit métropolisés ». Une métropole serait donc lié aux échanges mondiaux.

Pour Jacques Levy1, une métropole est « espace urbain qui, tout en permettant la participation des acteurs aux processus d’échelle mondiale, reste une société locale.». Dit autrement : ils ont beau avoir une influence mondiale, ces villes essayent de se gouverner par elle-même, en gérant leur propre évolution (synœcisme, si vous souhaitez utiliser un terme savant au Scrabble). La métropole joue avec les échelles : elles multiplient les échanges (économique, culturel…) à l’échelle mondiale, pour se développer à l’échelle locale. Dit autrement : on attire des cerveaux et du fric, comme ça on se développe. C’est la mise en concurrence des métropoles pour attirer les meilleures ressources.

À partir de là, on casse la notion d’étendu pour parler de réseau. Puisqu’il y a échanges, on peut imaginer un sentiment de « même ville », même si elles sont discontinues. Ce sont les métapoles : ce qui va au-delà de la ville, une hyper-ville si on préfère. Ces villes, bien que éloignées, forme dans les faits et le fonctionnement, une seule ville. Prenons un exemple : la vallée du Rhône est une métapole, car il y a un développement plus ou moins continue entre Genève et Marseille, bien qu’il reste des « trous ». Une métapole se trouve à différentes échelles : Versailles est sous influence de Paris, c’est une forme de métapole. Pour faire simple, la métapole est vu comme une évolution de la métropole.

Une métropole est donc une ville très importante à son échelle, un lieu de centralité, là où se concentre la valeur. Elle a un pouvoir d’attraction des échanges autour d’elles et dépends, à son échelle, que d’elle-même : c’est une ville puissante. Son influence est telle qu’elle « absorbe » les villes autours, créant des métapoles. Bref, à son échelle, une métropole est une ville reine.


  1. Lévy, Jacques, et Michel Lussault. Dictionnaire de la géographie. Paris: Belin, 2013. 

C’est quoi une métropole ? (bis)

Souvenez-vous. Métropole désignent aussi villes principales. On trouve donc des métropoles qui ne soient pas des métropoles (vous me suivez ?). Des villes importantes, non pas à l’échelle mondiales, mais à l’échelle nationale. Dans les années 1960-70, on a crée en France des métropoles d’équilibres (Lille-Roubaix-Tourcoing, Nancy-Metz, Strasbourg, Lyon-Grenoble-Saint-Etienne, Marseille, Toulouse, Bordeaux, Nantes-Saint-Nazaire, Rennes, Clermont-Ferrand, Dijon, Nice), c’est à dire que l’État a voulu donner un rôle économique et démographique pour contrer le poids de Paris (d’où l’équilibre). En gros, il y a eu un investissement très important pour développer l’économie, mettre des équipements…

Métropoles d’équilibre Sénat

Elle désigne aussi un « label » sans valeur juridique dans certaines intercommunalité (Chartres Métropole, Chambéry Métropole par exemple).

Avec la loi MAPTAM de 2015, elle désigne une intercommunalité avec des compétences élargies.

Carte des métropoles - Wikipédia

Dans le cadre de l’aménagement du territoire français, une métropole renvoie à différents concepts, tant aménagiste que juridique.


J’espère avoir été assez clair ! Si vous avez d’autres idées de sujets, je suis à l’écoute :-) !

5 commentaires

Mais du coup, quand on dit "métropole" pour désigner la France (par opposition aux DOM), ça désigne également :

Un ensemble urbain de grande importance qui exerce des fonctions de commandement

?

ache.one                 🦹         👾                                🦊

+0 -0

Oui, l’idée de commandement est là. Historiquement la métropole étant le pays colonisateur qui domine et administre ces territoires !

écolo-utopiste altermondialiste radicalisé sur Internet | La tero estas nur unu lando | Géographe de service | Cliquez 👍 pour dire merci

+1 -0

On connait deux mégapoles : de Boston à Washington aux États-Unis et la mégalopole japonaise.

Déjà tu utilises mégapole à la place de mégalopole. :D

Ensuite la mégalopole européenne fait globalement consensus aussi, et d’autres font l’objet de débats comme la mégalopole californienne, de Hong-Kong, des grands lacs, etc.

Car après tout ces définitions sont assez subjectives, il n’y a pas de moyen clair pour trancher de manière certaine de ce qui est une mégalopole de ce qui ne l’est pas.

Amateur de Logiciel Libre et de la distribution GNU/Linux Fedora. #JeSuisArius

+0 -0

Corrigé pour la coquille. Concernant la mégalopole européenne, elle fait débat, notamment dans le dictionnaire de Baud. Globalement, il dit qu’il n’y a pas continuité, du fait des Alpes qui coupent. On parlerait plus de Pentagone maintenant, et donc de métapole.

D’ailleurs, pour Lévy, la mégalopole est « l’espace mégalopolitain commence là où la configuration de l’espace urbain rend une gestion locale (liée au quotidien et au familier) impossible.»

écolo-utopiste altermondialiste radicalisé sur Internet | La tero estas nur unu lando | Géographe de service | Cliquez 👍 pour dire merci

+0 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte