Licence CC BY-NC-SA

Une introduction aux fanfictions

Qu'en y'en a plus, y'en a encore !

Dernière mise à jour :
Auteur :
Catégorie :
Temps de lecture estimé : 43 minutes

Avez-vous déjà lu un livre (ou vu un film, un série, un animé, …) ? Je suppose que oui. Maintenant pensez à son univers, son lore, ses personnages. Aimeriez-vous les revoir dans d’autres situations ou encore modifier un chapitre, un moment de l’histoire, le caractère d’un des personnages ou encore un des couples et partir vers une fin différente ?

C’est exactement ce que tente de faire une fanfiction1. Mais avant de partir en chercher tout de suite dans les recoins d’Internet, il est probablement bon d’en savoir un peu plus à leur sujet. Cette tribune va tenter de vous informer rapidement (et de manière non-exhaustive) à leur propos.


  1. Le terme fan fiction, en deux mots, est aussi utilisé, tout comme les termes de fic et de fanfic. Il n’y a pas de différence, soyez juste consistant lorsque vous rédigez à ce sujet. 

Définition et vocabulaire courant

Un rapide avertissement à propos des fanfictions avant d’aller plus loin:

La grande majorité des fanfictions sont rédigées en anglais. Ainsi, si vous êtes anglophobe, il est fort probable que le contenu qui vous sera accessible lors de vos recherches soit réduit, à la fois en quantité et en qualité. Cela n’est pas une règle absolue bien évidemment, mais il est important de le savoir.

Définition

Une définition assez claire des fanfictions est qu’elles sont des:

Récits écrits par les amateurs d’une fiction à partir des personnages, des intrigues ou parfois même des mondes d’une fiction […].

Richard Saint-Gelais, Fictions transfuges. La transfictionnalité et ses enjeux, Paris, Seuil, coll. "Poétique", 2011, p.397-398.

Le principe de fanfiction en lui-même n’est pas très compliqué. Le vocabulaire autour peut être un peu plus dur à prendre en main mais je vais tenter de vous introduire les termes principaux et vous avertir à propos des écueils auxquels que je peux penser.

Vocabulaire

Passons maintenant au vocabulaire des fanfictions1. Notez bien que ce vocabulaire est applicable à tous les fandoms mais que nombre d’entres eux ont aussi un vocabulaire qui leur est propre.

AN

Une AN (Author’s Note, Note de l’Auteur) est une adresse directe de la part de l’auteur à destination du lecteur. Si présentes, elles sont souvent placées en début ou/et en fin de chapitre et vise souvent à clarifier certains choix de l’auteur ou à répondre aux commentaires (reviews) laissés par les lecteurs.

AR et AU

AR (Alternate Reality, Réalité Alternée) est un terme qui désigne une fanfiction où l’auteur a choisi de modifier certains éléments de l’univers canon, souvent de façon assez mineure.

AU (Alternate Universe, Univers parallèle/alternatif) est très semblable à AR, à la différence que les modifications sont censées être bien plus importantes.

Les termes AR et AU sont très souvent échangés car il est difficile de savoir ce qui constitue un changement majeur et un changement mineur. Si vous voyez l’un des deux, dites-vous que l’univers de départ a été modifié. La fanfiction se chargera d’expliquer les modifications via son histoire ou l’auteur s’en chargera directement à l’aide d’AN.

Bashfic

Une fanfiction qui est écrite avec un objectif de bashing en tête.

Bashing

C’est le fait de dénigrer un personnage de l’univers de base dans une histoire en le faisant passer pour quelqu’un d’immonde, de nul… L’auteur se défoule, à travers sa fiction, sur un personnage qu’il n’apprécie pas dans le fandom.

Beta

Un/une Beta est une personne qui aide l’auteur en relisant les chapitres avant leur publication afin d’aider à la correction mais aussi relever les erreurs dans l’histoire elle-même.

Canon

L’histoire officielle, comprenez l’œuvre originale, par opposition à son fandom. Une fanfiction peut être plus ou moins proche du canon selon que ses personnages et leur situation soient OOC ou IC.

Cliffhanger

Le cliffhanger désigne une fin de chapitre (plus rarement une fin générale) qui ménage un suspens de manière à en attendre la résolution par la suite. Dans une fanfiction, cela se produit lorsque l’auteur coupe une scène à un moment crucial et que vous devez attendre qu’il y revienne ou publie le chapitre suivant pour en savoir plus.

Cross-Over

Une fanfiction qui mélange deux (ou plus) univers, par exemple Harry Potter et Star Wars. Bien souvent les auteurs sont influencés par toute leur culture et donc font des références à d’autres univers, dans toutes les fanfictions. Un cross-over pousse cela plus loin et affirme que les deux univers canons forment désormais la base du nouveau créé par l’auteur.

Déviation

Il s’agit d’une fanfiction prenant comme point de départ un moment de l’histoire de l’oeuvre, puis imagine ce qui se serait passé si un choix avait été différent, si un événement ne s’était pas produit…

Disclaimer

Phrase d’en-tête, qui précède la fanfiction, dans laquelle l’auteur reconnaît écrire dans un univers et sur des personnages qu’il a emprunté à un auteur, ceci afin de lever toute ambiguïté sur le copyright et sur l’exploitation financière de l’histoire. Il est donc de bon ton de faire apparaître le nom de l’auteur, de préciser que l’oeuvre ne nous appartient pas et qu’il n’y a aucune fin lucrative au récit.

Certains auteurs s’amusent beaucoup à écrire des disclaimers à chaque nouveaux chapitres, les rendant plus absurdes les uns que les autres. Si vous lisez des fanfictions humoristiques, il y a de bonnes chances que le disclaimer le soit aussi, lisez-le !

Drabble

Un drabble est une fanfic de 100 mots ou moins, selon une volonté stylistique commune de nombreux auteurs du genre. En pratique, un drabble est un texte qui met en exergue un point particulier du scénario original ou un point inventé par le fan, sans mettre en jeu une intrigue quelconque, aussi minimaliste soit-elle. Par extension, le terme drabble est également (mal) utilisé pour désigner toute fanfiction de moins de 1000 mots, même si le terme correct est Microfiction.

Fandom

Le fandom d’une fanfiction désigne l’oeuvre originale dont la fanfiction est inspirée. Harry Potter, Stargate, Star Wars sont des fandoms.

Fanon

Par opposition au canon, un jeu de mot qui mélange canon et fan. Situation, événement, pairing ou caractérisation d’un personnage repris de façon récurrente dans les fanfictions au point d’être considéré par de nombreux fans comme une extension de l’histoire officielle.

Flame

Une flame est une review qui vise à dénigrer le travail d’un auteur en l’insultant et en insultant son travail sans justification. Un flamer est celui qui écrit une flame.

Soyez respectueux du travail des auteurs. Si vous n’aimez pas leur travail, vous pouvez expliquer calmement et poliment votre avis, proposer des idées d’améliorations ou, si vous ne voulez pas le faire, juste arrêter de lire la fanfiction. Pas besoin de réduire à néant leurs efforts. Ceci est encore plus vrai pour les auteurs de fanfictions, qui sont entièrement bénévoles.

Flash-back

L’auteur revient sur un événement antérieur au temps de son récit. Il peut s’agir d’un retour sur une conversation ou une action passées, souvent introduit sous la forme du souvenir d’un personnage. Très souvent utilisé dans les fanfics, souvent très démarqué du reste du récit par l’auteur débutant avec une annonce et un trait de séparation.

Harem Fic

Une fanfiction dans laquelle un harem est formé autour d’un personnage.

IC

In Character. L’opposé de OOC (Out Of Character). Désigne le respect, par l’auteur de la fanfiction, des caractéristiques du personnage (caractère, capacités) tel qu’on le rencontre dans l’oeuvre originale.

Lemon

Fanfiction contenant une ou plusieurs scènes décrivant une situation érotique. Un lemon est aussi la scène érotique/sexuelle en elle-même.

Ce genre doit s’accompagner du classement de la fanfiction et de ses chapitres dans les catégories de tranches d’âge appropriées.

Lime

Fanfiction contenant une ou plusieurs scènes suggérant une situation érotique. Un lime est aussi la scène en elle-même.

Ce genre doit s’accompagner du classement de la fanfiction et de ses chapitres dans les catégories de tranches d’âge appropriées.

Mary-Sue

Le syndrome de Mary-Sue ou Gary-Stu pour les garçons (bien que le deuxième soit moins employé), est un Self-insert exagéré. Non seulement l’auteur s’insère dans l’histoire, mais son alter-ego se révèle incroyablement fort, talentueux et charismatique, souvent doté d’une caractéristique physique inhabituelle (couleur des yeux par exemple), et entretenant des liens privilégiés (familiaux, d’amitié, d’amour) avec un ou plusieurs des personnages principaux. Il n’est pas rare de le voir accomplir des coups d’éclat, sauvant l’humanité ou des personnages principaux de l’histoire. Les fanfictions avec ce type de personnage sont rarement intéressantes car l’auteur n’envisage son histoire qu’au travers de sa Mary-Sue, cherchant moins à faire progresser le scénario qu’à créer des situations de faire-valoir à cet alter-ego, qui en vient à perdre toute notion de mesure par rapport à l’univers.

On parle aussi de personnages Mary-Sue, quand il ne s’agit pas de Self-insert mais qu’il existe quand même un tel personnage dans l’histoire. Certains auteurs prennent un grand plaisir à écrire des fanfictions se moquant de ce type de caractères.

Microfiction

Fanfiction de moins de 2000 mots. Cette longueur permet de mettre en scène des personnages et un semblant d’intrigue mais reste dans un format proche du drabble, qui revient sur un point particulier du fandom ou un point inventé par le fan, sans mettre en jeu une intrigue poussée.

MPreg

Abréviation de Male Pregnant ou Male Pregnancy. Un personnage masculin qui tombe enceint. Principalement associé aux fanfictions Yaoi.

MST

Une MST (ou MyST, Mystery Science Theater) est un format particulier de fanfiction. Elle a pour but de tourner en dérision les défauts d’une fanfiction (extrêmement mauvaise ou jugée trop sérieuse) en incorporant au texte les commentaires d’un groupe fictif de personnes qui critiquent voire ridiculisent la fanfiction en même temps qu’ils la lisent. À l’origine le MST est une émission de télé aux Etats-Unis basée sur la critique des films de Série B.

OC

Original Character, Caractère original/inventé. Personnage inventé par l’auteur de la fanfiction. Il n’apparaît donc pas dans l’oeuvre originale. Les OC peuvent jouer un rôle secondaire (en remplissage) ou tenir une place importante. Ils contribuent à enrichir un scénario, mais se révèlent souvent inintéressants lorsqu’ils ne sont qu’une insertion de l’auteur (qui vient par ex. en renfort d’un personnage préexistant) voire une projection abusive de soi-même.

One-Shot

Fanfiction en un chapitre. Souvent assez court, même si certains One-Shot montent à plusieurs dizaines de milliers de mots.

OOC

Littéralement Out of character. Cet ’adjectif’ est utilisé pour décrire un personnage de fanfiction dont le comportement est totalement en désaccord avec celui adopté dans l’oeuvre originale. Cela peut être souhaité de la part de l’auteur (et donc expliqué) ou juste un signe d’une mauvaise fanfiction.

Pairing

Désigne le choix par l’auteur des personnages qu’il va mettre en couple. Dans le résumé d’une fanfiction, l’auteur peut annoncer le ou les couples qui vont être présents dans son histoire. Ces couples pourront respecter ou non l’histoire officielle. Bien souvent, les pairings indiqués sont ceux qui seront présents à la fin (notamment dans le cas des histoires de romances, où ils peuvent changer en cours de route).

Plot

C’est le scénario de la fanfiction.

Plot-bunny

L’auteur a une nouvelle idée en tête et n’arrive plus à se concentrer sur la fanfiction qu’il écrit. Son esprit saute d’idée en idée, comme un lapin se déplace: sans lien direct entre le point A et le point B.

Plot-holes

Littéralement trou du scénario, c’est à dire les points où l’auteur a écrit quelque chose qui est soit pas assez expliquée soit en désaccord avec quelque chose écrit plus tôt dans la fanfiction ou dans les parties du récit original que l’auteur a utilisées comme base.

Poème

Le format de la fanfiction reprend la forme d’une poésie.

POV

Le POV, abréviation de Point Of View, soit Point de Vue, désigne tous les passages d’une fanfiction où on lit les pensées du personnage. Le POV peut être littéralement inséré au texte : Début du POV – Fin du POV. On dira d’un POV qu’il est IC ou OOC selon que l’auteur respecte ou non un point de vue cohérent avec le comportement du personnage dans l’œuvre originale.

Prequel

En français, préquelle. Ce type désigne une fanfiction qui raconte ce qui se serait déroulé avant la trame de l’histoire. Ou avant la trame d’une fanfiction écrite par l’auteur lui-même ou par un auteur différent. Oui, les fanfictions de fanfictions existent.

PWP

Plot, What Plot ou Porn Without Plot (Histoire, quelle histoire ou Sexe sans histoire). Un récit sans scénario à caractère pornographique.

Ce genre doit s’accompagner du classement de la fanfiction et de ses chapitres dans les catégories de tranches d’âge appropriées.

Rating

Classement d’une fanfiction selon son contenu dans une tranche d’âge appropriée.

  • G pour tout public.
  • B pour les 1-4 ans.
  • K pour les + de 5 ans.
  • K+ pour les + de 9 ans.
  • T pour les + de 13 ans.
  • M pour les + de 16 ans.
  • MA pour les adultes.

L’attribution de la signalisation est laissée au jugement de l’auteur mais la communauté des lecteurs et reviewers peut intervenir, principalement si l’auteur a minimisé l’impact de sa fanfiction.

Pour une explication rapide des ratings (en anglais), voir ce site.

Review

Une review est un commentaire laissé par un lecteur à propos de la fanfiction. Un reviewer est quelqu’un qui écrit une review.

Si vous pensez du bien d’une fanfiction, n’hésitez pas à laisser une review disant que vous avez aimé la fanfiction, même si vous ne développez pas beaucoup. Les auteurs de fanfictions ne sont pas payés et en conséquence, les commentaires appréciatifs de leur travail ne sont que plus importants.

RPF

Ou Real Person Fiction. Histoire écrite par un fan mettant en scène des personnes réelles. Terme associé: le RPS (Real Person Slash). Associé au phénomène des fanfictions dont le RPF est une évolution, il est en pratique à distinguer clairement des fanfictiond qui s’appuient sur une œuvre de création, sur une œuvre imaginaire.

Les fanfictions mettant en scène des personnes réelles sont interdites sur de nombreux sites pour des raisons de respect et légales.

Script

Dans le style script, l’auteur écrit l’histoire en affichant le nom du personnage avant de le faire parler, comme dans une pièce de théâtre. Dans le domaine de la fanfiction, ce style est surtout utilisé par les auteurs débutants, car il évite l’exercice de description pour se focaliser uniquement sur le dialogue.

Self-insert

Insertion de soi, abrégée SI. On utilise ce terme lorsque l’auteur s’insère lui-même comme personnage de sa propre fanfic. La plupart du temps, cela se termine avec une fanfiction très moyenne voir mauvaise.

Sequel

En français, séquelle. Suite d’une histoire déjà écrite, que ce soit le récit canon ou une fanfiction.

Ship

Abréviation de Relationship. Fanfiction dont le thème central est une relation entre deux personnages. Le terme est aussi utilisé comme alternative à pairing.

Shipper

Le shipper désigne une personne amateur d’histoires de couple(s) et bien de quelques couples en particulier pour un fandom déterminé.

Side story

Ce type de fanfiction raconte une histoire se situant pendant l’histoire principale, mais dont on n’a pas eu les détails, ou qui n’a jamais été mentionnée. Une histoire qui aurait pu se dérouler pendant la trame de l’oeuvre.

Slash

Ce genre décrit les fanfictions dont certains personnages entretiennent des relations homosexuelles. Le Slash est un terme général qui ne précise pas si l’on a affaire à une homosexualité féminine ou masculine. Il est de ce point de vue là moins précis que les genres Yuri ou Yaoi.

Ce genre doit s’accompagner du classement de la fanfiction et de ses chapitres dans les catégories de tranches d’âge appropriées.

Slice-Of-Life

Une tranche de vie ou slice-of-life, s’arrête sur un ou plusieurs personnages, les montrant dans une situation que n’aborde pas l’histoire originale. La tranche de vie est l’occasion d’inventer ou de développer un point particulier de la vie du personnage dans le passé ou le présent (plus rarement le futur) qui a été tu ou n’a été qu’évoqué dans l’œuvre au départ. En général la tranche de vie s’attache à humaniser les personnages, en particulier lorsqu’elle parle des personnages secondaires (moins approfondis par définition), ou au contraire des personnages principaux, prisonniers de leur fonction et de leur statut (héros, super vilain). La tranche de vie s’apparente à la side story en tant qu’histoire à-côté de l’histoire principale mais elle peut aussi être une histoire à part entière ou le héros est justement celui dont on suit la vie de tous les jours (days-to-days life).

Songfic

Une fanfiction sous forme de chanson.

Spin-off

Série dérivée. Dans une œuvre de fiction (surtout les séries TV), l’auteur reprend une partie de sa création (tout l’univers ou un élément, un personnage) et développe une série secondaire.

Synopsis

C’est l’aperçu de l’histoire avant qu’elle soit écrite. On l’écrit pour avoir une vue d’ensemble sur l’histoire ou sur le chapitre que l’on s’apprête à écrire.

Tropes

Un trope est un cliché récurrent du fandom.

Yaoi

Ce genre désigne les fanfictions mettant en scène une relation homosexuelle masculine entre les personnages d’une œuvre. Le genre peut aller de la romance suggérée à la relation sexuelle largement décrite.

Ce genre doit s’accompagner du classement de la fanfiction et de ses chapitres dans les catégories de tranches d’âge appropriées.

Yuri

Ce genre désigne les fanfictions mettant en scène une relation homosexuelle féminine entre les personnages d’une œuvre. Le genre peut aller de la romance suggérée à la relation sexuelle largement décrite.

Ce genre doit s’accompagner du classement de la fanfiction et de ses chapitres dans les catégories de tranches d’âge appropriées.


  1. La grande majorité des définitions présentées viennent à l’origine d’ici. Celles qui sont différentes viennent de mon expérience dans le monde des fanfictions et de ce que j’ai récupéré au fil du temps sur divers sites ou lors de conversations. 

We need to go deeper !

Le titre est celui d’un jeu vidéo, il signifie « Nous devons aller plus profond! ». Ici, cela signifie que nous allons approfondir le sujet.

Où trouver des fanfictions ?

Je vais ici vous donner une liste de différents sites1. Je ne peux pas vous apprendre à les utiliser en dehors de fanfiction.net car c’est le seul que j’utilise de façon régulière au moment où j’écris cela, je ne vais donc pas favoriser un site au dessus des autres.

Notez que certains auteurs publient sur uniquement leur propre site, ce qui rend une liste exhaustive des sites proposant des fanfictions impossible à réaliser pour moi.

Tableau des sites et de leurs URLs

Comment trouvez des fanfictions qui m’intéresse ?

Pratiquement tous les sites qui proposent des fanfictions ont une (souvent plusieurs) méthode de tri de celles-ci. Il y a alors deux possibilités.

Vous savez ce que vous cherchez

Utilisez la (ou les) méthode de tri proposées pour réduire la recherche et ensuite lisez les résumés, regardez les personnages et pairings de la fanfiction, sa taille, son classement sur le site, …

Vous pouvez aussi, si vous avez apprécié le travail d’un auteur en particulier, regarder si ce même auteur a publié d’autres fanfictions du même genre.

Vous ne savez pas ce que vous cherchez

Je vais assumer que vous savez quel est le fandom qui vous intéresse sinon on n’a pas fini. ;)

Dans ce cas, cherchez les histoires les mieux classées. Même si elles ne vous plaisent pas, il est plus probable qu’elles soient de qualité acceptable qu’une fanfiction prise au hasard. Vous pouvez aussi cherchez des recommendations sur le Web à propos du fandom qui vous intéresse et progresser à partir de là.

Plusieurs sites proposent des communautés où les gens qui les dirigent peuvent rassembler les fanfictions qu’ils aiment. Visiter les communautés les plus grosses peut grandement vous aidez dans vos recherches.

Précisions sur les pairings, OOC et AU

Vous savez maintenant ce que signifient les trois termes importants du titre ci-dessus. Ce que je vous ai donné plus tôt est un début mais si vous voulez aller plus loin, une petite aide supplémentaire ne fera pas de mal.

Pairings

Il existe plusieurs manières d’indiquer un couple et bien souvent les auteurs en choisissent une pour le faire dans le résumé de leur fanfiction ou les reviewers le font quand ils en parlent. Bref, savoir les reconnaître est une part importante de chaque fandom.

Commençons par le général:

  • MF, M/F, FM, F/M: indique un pairing homme/femme sans plus de détails sauf si M et F sont les initiales de deux personnages du fandom, auquel cas plus de renseignements sont nécessaires.
  • MM, M/M: même logique pour un pairing homme/homme.
  • FF, F/F: même logique pour un pairing femme/femme.

Les variations telles que MFM indiquent une relation avec trois membres: deux hommes et une femme.

Je vais maintenant prendre l’exemple du fandom Harry Potter pour des cas où les noms sont précisés. Et comme la dernière fanfiction que j’ai lu était une qui mettait en scène Harry et Hermione comme couple, ils seront mes joyeux cobayes.

Pour désigner ce couple, voici toutes les options auxquelles que je peux penser:

  • Harry/Hermione
  • HxH
  • H/H
  • HH
  • HHr
  • [Harry Potter, Hermione Granger] (et les variations du type [Harry P., Hermione G.])
  • HP/HG
  • HPxHG
  • Harmony

Et il en existe d’autres!

Vous noterez que tous sont plutôt clairs si vous connaissez les noms des personnages de la série Harry Potter. Tous sauf un: Harmony semble être l’intrus ici.

Revenons un peu plus tôt. Je vous ai introduit plus haut le mot de vocabulaire ship pour désigner d’un couple, un raccourci pour relationship. Or en anglais ship signifie aussi navire. Par extension, dans le domaine des fanfictions ont dit que les ships naviguent et coulent. De là, des fans se sont amusés à attribuer des noms de navires à certains couples2. Pour une liste développé de ces noms, je vous pointe ici (texte en anglais mais vous n’avez pas besoin de le lire, seul le tableau est important).

Enfin pour terminer à propos des pairings, on peut trouver des fanfictions qui indiquent Harry/Multi ou HarryxMulti. Ce sont soit des harem fics soit des fanfictions dans lesquelles tous les personnages de la relation s’aiment les uns les autres (au lieu de juste graviter autour de Harry, qui est le personnage central de la relation ici).

OOC

Je vais reprendre l’exemple de Harry Potter (on ne change pas une équipe qui gagne après tout ;) ).

De nombreuses fanfictions placent Harry chez Serpentard. Pour signaler cela, l’auteur peut écrire Serpentard!Harry.

Cette syntaxe caractéristique!nom-du-personnage est courante pour indiquer un trait de caractère qui n’est pas forcément évident autrement ou pour donner une idée du type de fanfiction que l’auteur a écrit. Elle peut être agrandie pour considérer plusieurs points: caractéristique1,caractéristique2!nom-du-personnage ou caractéristique1!caractéristique2!nom-du-personnage.

AU

Il existent de nombreux types d’AU, toutefois certains reviennent plus que d’autres.

L’AU que je vais qualifier de basique est celui qui change un élément de l’histoire de départ mais conserve ce qui fait que l’univers est unique (typiquement: la magie et Poudlard dans Harry Potter).

L’autre type d’AU qui est récurrent est celui qui place les personnages à l’université et transforme leurs aventures en une fanfiction de type Slice-0f-Life. On appelle cela un High School AU ou, plus rarement, un HS AU.


  1. La liste utilisée est tirée de l’article que vous trouverez (en anglais) ici

  2. Cela vient à l’origine du site FictionAlley, dédié à Harry Potter, qui propose plus de 1000 noms de navires reliés à différents couples! 

Mon expérience avec les fanfictions

Cette partie est entièrement personnelle et ne doit en aucun cas être prise comme une énonciation de faits indépendants de ma subjectivité. Il s’agit de ce que je pense, pas forcément de ce qui est.

Mon introduction au monde des fanfictions

J’ai commencé il y maintenant plus de 2 ans à lire des fanfictions. J’ai aussi eu la chance (et le malheur) de commencer par une excellente fanfiction, Harry Potter et les Méthodes de la Rationalité (de son petit nom HPMOR), traduite en version française sur le site fanfiction.net.

Je dis chance car c’est une excellente fanfiction (avec une séquelle complétée en plus !) et je dis malheur car c’est une excellente fanfiction. Perdu ? C’est normal. Ce que je veux dire c’est que la première fanfiction que vous lirez aura probablement une grande influence sur votre vision du genre. HPMOR a posé mon premier standard pour les fanfictions, ce fut ma première impression. Or peu de fanfictions peuvent dire qu’elles atteignent le niveau d’HPMOR en terme d’écriture, d’histoire et de développement des personnages. Celles que j’ai lu ensuite m’ont donc paru fades, monotones en comparaison.

Toutefois j’ai continué à lire des fanfictions.

Aujourd’hui

À l’heure actuelle, selon mon programme de statistiques, j’ai lu plus de 58 millions de mots sur un peu plus de 450 fanfictions. 57 fois la série Harry Potter en entier pour vous donnez une idée. Je pense avoir le droit de dire que « je m’y connais ».

Et donc qu’est-ce que j’en pense ?

Un, cela prend du temps. Je suis un lecteur compulsif dans le sens où j’ai toujours quelque chose à lire près de moi. Et je lis autant que possible. Et même avec ce rythme, il me reste près de 170 fanfictions à lire dans ma liste actuelle. Et j’en rajoute régulièrement.

Deux, achetez vous un portable/une tablette avec un excellent écran et une bonne batterie. Et changez les fonds blancs en fonds gris pour moins vous attaquer les yeux. Noir sur gris, c’est bien.

Trois, préférez choisir des fanfictions déjà terminées. Ou des fanfictions dont les auteurs ont l’habitude de terminer leurs fanfictions. Rien de plus horrible que d’en lire une qui a été mise à jour la dernière fois il y 5 ans. Faites une exception pour celles qui sont en train d’être écrites, surtout si on vous les conseille: il y a lors deux cas:

  • L’auteur met à jour régulièrement (toutes les semaines, toutes les deux semaines, …). C’est purement et simplement une série dans ce cas, et vous pouvez être à peu près confiant qu’il va aller jusqu’au bout. Vous savez quand il y aura un chapitre et quand il n’y en aura pas.
  • L’auteur met à jour un peu aléatoirement. Dans ces cas, il peut arriver que l’auteur publie cinq chapitres en autant de jours puis plus rien pour un mois. Vous n’êtes jamais prévenu à l’avance, chaque nouveau chapitre est une (agréable) surprise.

Quatre, si vous avez le temps, tentez d’écrire une courte fanfiction. Cela vous aidera à mettre en perspective votre travail et celui fourni par les auteurs de « grosses » fanfictions et vous apprécierez beaucoup plus le fait que certains publient au rythme d’un chapitre de 5000 mots toutes les semaines pendant des mois, malgré leur vie à côté.

Tu parles de mots depuis un moment, qu’est-ce que c’est que cette unité ?

C’est l’unité qu’utilise fanfiction.net pour mesurer la longueur d’une fanfiction et donc celle que j’utilise pour déterminer la taille d’une fanfiction. Pour vous donner une idée, une fanfiction de 200K mots, c’est environ 8h de lecture (un peu moins, je lis assez vite). Il existe des fanfictions de plus de 1M de mots …

J’ai aussi parlé de chapitre. En effet, comme un livre classique, les fanfictions sont divisées en chapitres. En général, les auteurs tentent de garder une longueur de chapitre à peu près constante au cours d’une même fanfiction, souvent entre 3K et 10K mots. Plus un chapitre est long, plus il est fatigant pour le lecteur d’attendre le bout. Au delà de 10K mots, si l’auteur n’est pas au minimum bon, il est très dur de continuer à lire. L’exception concerne les one-shot car vous savez qu’à la fin c’est fini pour de bon, ce qui n’est pas le cas d’une fanfiction à plusieurs chapitres.

Lecture Hors-Ligne

Vous n’aurez peut être pas ce problème, mais je vais quand même en parler.

Peu de fanfictions sont facilement téléchargeables. Celles qui le sont le sont souvent sous forme PDF, ce qui est vite lourd. Actuellement j’ai 600 Mo de fichiers pour environ 630 fanfictions, avec uniquement 2 PDF dans le tas. Tout le reste est du HTML.

Si vous êtes un développeur, il peut être amusant (et pratique) de coder un programme qui télécharge vos fanfictions et les envoie sur un serveur en ligne tel que Dropbox ou Google Drive pour ensuite les mettre à jour sur tous vos appareils (la solution que j’ai utilisé).

Si vous n’êtes pas développeur, Github contient de nombreux programmes qui peuvent le faire pour vous (dont le mien – oui c’est de la pub :-° ). Il existe aussi des applications pour le faire mais aucune de celles que j’ai testé ne m’a plu.


Voilà, c’est fini !

J’espère que mon introduction aux fanfictions vous aura plu. N’hésitez pas à poser des questions, me taper sur les doigts pour mes fautes d’orthographe et de grammaire (il est 3h53 à l’heure où j’écris ça, je commence à fatiguer), ou tout simplement donner votre avis. Mais attention, pas de flame :colere2: !

Si vous voulez discuter plus à propos du sujet, le topic à propos des fanfictions sur ZdS se trouve à cette adresse.

Remerciements

Un grand merci à Karnaj pour ses remarques qui m’ont permis d’améliorer ce billet.

5 commentaires

Salut,

Juste histoire de rajouter des trucs (dont mon expérience).

Au niveau du vocabulaire, on peut parler des Cross-over. Ce sont des fanfictions où deux fandoms sont mélangés. Par exemple, une fanfiction Harry Potter x Xmen. Ça permet de voir deux univers qu’on aime mélangé, où même de découvrir des univers (ça m’est déjà arrivé de lire un cross-over avec un fandom que je ne connaissais pas, puis d’aller lire les livres correspondant).

Mon expérience

J’ai commencé avec des fanfictions Naruto de qualité assez mauvaise (sur des blogs et tout), avant d’évoluer vers les « hautes-sphères » de la fanfiction. Maintenant, je lis surtout sur fanfiction.net (et en majorité du Harry Potter qui est le fandom sur lequel il y a le plus de fanfiction écrites), mais aussi sur fanfic-fr.net parfois (on trouve de bonnes choses sur Naruto et sur Dragon Ball).

Je pense que j’ai lu un bon millier de fanfictions (donc moi aussi je m’y connais relativement ^^ ) et j’en ai beaucoup à lire. Apparemment, nous sommes tous des lecteurs compulsifs, donc je ne vais pas m’étendre sur ce point… Il faut juste ajouter que lorsque que vous voulez lire, et que vous n’avez rien à lire, c’est très embêtant, mais vous trouvez toujours d’anciennes histoires à relire (il y en a que j’ai lu des dizaines de fois).

Trois, préférez choisir des fanfictions déjà terminées. Ou des fanfictions dont les auteurs ont l’habitude de terminer leurs fanfictions. Rien de plus horrible que d’en lire une qui a été mise à jour la dernière fois il y 5 ans. Faites une exception pour celles qui sont en train d’être écrites (vous pouvez voir ça comme une série: un épisode tous les x jours, même si ici l’intervalle peut varier plutôt aléatoirement), surtout si on vous les conseille.

Tout à fait vrai. Néanmoins, quand une fanfiction est en cours d’écriture, il faut distinguer deux modes de mises à jours.

  1. La mise à jour régulière, ponctuelle. Ça peut être une fois par mois, toutes les deux semaines, tous les samedis…
  2. La mise à jour irrégulière. Parfois, les mises à jour régulières deviennent irrégulières, souvent parce que l’auteur à d’autres obligations (ne pas oublier que ce sont des être humains avec une famille, un travail et tout ce que ça implique).

Avec le mode 1, on a la satisfaction de se lever en sachant qu’un chapitre nous attend surtout pour les fanfictions avec du suspens. C’est vraiment comme une série. Avec le mode 2, il y a plus de frustration, mais quand un chapitre sort, ça fait vraiment plaisir, et comme on ne s’y attend pas, le plaisir est encore plus fort (ça m’est arrivé récemment). Le seul soucis, c’est qu’on ne sait pas (sauf si l’auteur le dit) si la fanfiction est abandonnée ou pas, et qu’on peut entretenir de faux espoirs.

Je me suis dit en écrivant cela que des « reviews » de fanfictions tirées de divers fandoms pourraient être un bon sujet de tribune, des gens intéressés ? Les fanfictions seraient toutes en anglais par contre …

C’est quoi cette manie de tout lire en anglais ? :-° Plus sérieusement, ce serait mieux sur le sujet créé, non ?

Je fais un carnage si ce car nage car je nage, moi, Karnaj ! - Le comble pour un professeur de mathématique ? Mourir dans l’exercice de ses fonctions.

+2 -0

Au niveau du vocabulaire, on peut parler des Cross-over.

Yep, je rajoute ça !

Avec le mode 1, on a la satisfaction de se lever en sachant qu’un chapitre nous attend surtout pour les fanfictions avec du suspens. C’est vraiment comme une série. Avec le mode 2, il y a plus de frustration, mais quand un chapitre sort, ça fait vraiment plaisir, et comme on ne s’y attend pas, le plaisir est encore plus fort (ça m’est arrivé récemment). Le seul soucis, c’est qu’on ne sait pas (sauf si l’auteur le dit) si la fanfiction est abandonnée ou pas, et qu’on peut entretenir de faux espoirs.

Je vais aussi préciser ce point en utilisant ce que tu as dit, merci. :)

C’est quoi cette manie de tout lire en anglais ? :-°

Heuuu, je sais pas vraiment. J’ai commencé à partir sur l’anglais car il y avait plus de contenu et j’y suis resté je suppose. ^^

Plus sérieusement, ce serait mieux sur le sujet créé, non ?

Pas faux, pas faux. :)

Qu’est ce qu’une fanfiction ? | Discutons fanfictions | Python & C | Léger Apple-Addict sur les bords.

+0 -0

C’est un terme anglais et utilisé tel quel. On peut le traduire comme ceci: tradition ou connaissance. Ce n’est pas une traduction exacte car le lore est bien plus large que juste ça. C’est tout ce qui définit un univers, les légendes, contes, mythes, histoires, traditions, coutumes, les choses « que tout le monde sait ».

On parle bien plus souvent de lore quand le sujet n’est pas/plus réel. (Livres, jeux vidéos, sociétés disparues, …)

Qu’est ce qu’une fanfiction ? | Discutons fanfictions | Python & C | Léger Apple-Addict sur les bords.

+1 -0

Dans Harry Potter en VO, surtout dans le dernier tome, survient le mot wandlore, qui est traduit par "science des baguettes [magiques]", si je me souviens bien. Dans le livre, le mot lore englobe le savoir-faire pour les créer, leur "comportement" et justement le folklore (mot qui est aussi utilisé à un certain moment) autour de la baguette de sureau. Ce pourrait donc être "savoir" dans son sens le plus général, soit quelque chose qu’on peut apprendre, voire même étudier et donc probablement enseigner, sans distinction de la rationalité de la chose ou de la source, mais s’utilisant pour un domaine. Je pense qu’il y a une notion d’ésotérisme qu’on ne peut effectivement pas vraiment exprimer en français.

‘The wand chooses the wizard,’ said Ollivander. ‘That much has always been clear to those who have studied wandlore.’

ROWLING, Joanne (2007). Harry Potter and the Deathly Hallows - Book 7 - Harry Potter. 1st ed. London, England: Bloomsbury Publishing Plc, p.399. ISBN 978 0 7475 9105 4

— C’est la baguette qui choisit son sorcier, répondit Ollivander. Voilà au moins une notion indiscutable pour tous ceux d’entre nous qui ont étudié l’art des baguettes magiques.

ROWLING, Joanne and MÉNARD, Jean-François (2007). Harry Potter et les Reliques de la Mort - Livre 7 - Harry Potter. 1ère éd. Paris, France: Gallimard, p.527. ISBN 978 2 07 061536 0

Donc au temps pour moi, il est même fait mention d’art en fait. On y retrouve un peu le côté ésotérique qui manquait aux termes mentionnés auparavant.

Édité par Ymox

Evitez qu’on vous dise de les lire : FAQ PHP et SymfonyTutoriel WAMP • Cliquez 👍 pour dire merci • Marquez vos sujets résolus

+2 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte