Licence CC BY

J'ai un Linky : petit retour d'expérience

« Pro- » ou « Anti- » ? Faut voir…

Dernière mise à jour :
Auteur :
Catégories :
Temps de lecture estimé : 2 minutes

J’ai déménagé cet été, et depuis j’ai un compteur Linky – un « compteur électrique communiquant » conçu par Enedis.

Au-delà des polémiques sans fin, quels sont les avantages et inconvénients de ce compteur que j’ai constatés au quotidien ?

Avantages

Pas de rendez-vous pour relever le compteur !

Sérieusement, c’est sans doute le meilleur avantage : pas besoin de prendre un rendez-vous auquel on ne peut jamais être, et où finalement on en reprends un, pour finalement que le gars passe enfin assez tôt pour que ça puisse se faire.

Activation à distance

J’arrive dans mon appartement le jeudi à 16 heures. J’appelle mon fournisseur d’énergie, leur communique l’identifiant du compteur, il peut être activé dès le lendemain. Et comme c’est automatique, « le lendemain » c’est le vendredi, à 00h05. Donc sans intervention de quiconque, sans attendre et sans payer pour ça. Plutôt pratique.

Le suivi de la consommation « grosse maille »

Linky me permet d’avoir les consommations par jour et par mois, quand avant c’était par… eh bien à chaque relevé. Et ça permet d’apprendre plein de trucs, par exemple la différence de consommation été/hiver (chauffage électrique), le lien consommation/température extérieure, la différence de consommation semaine/WE, l’impact du vidéoprojecteur…

C’est une bonne excuse pour surveiller ce qui est consommé et quand

Tout est dans le titre. Mais c’est vraiment une excuse, parce que c’était dans la communication autour du Linky.

Ça aurait pu être des avantages, mais en fait non

Le suivi précis de la consommation

En vrai, ça ne fonctionne pas : le suivi est fait à la demi-heure… quand les informations remontent. Ce qui est franchement aléatoire. Donc en réalité, ça ne sert à rien.

« Communiquant » mais pas vraiment (pour le client)

On aurait pu imaginer que le client puisse se connecter et utiliser les capacités du compteur pour piloter de la domotique, ce genre de chose. Sauf qu’apparemment, c’est pas prévu.

Inconvénients

C’est moche

Sérieusement, pourquoi ce vert fluo ? (je n’ai pas la chance d’avoir mon compteur planqué dans un placard…)

Inconvénients, mais qui ne sont pas de la faute de Linky

EDF ne savait pas les gérer cet été

Grosse embrouille au moment du déménagement. Il faut dire que le compteur a été changé entre le départ du précédent locataire et mon arrivée, et que le numéro d’identification a été perdu entre-temps (il aurait fallu aller sur place pour le lire).

Après 3 appels, EDF a fini par comprendre qu’il y avait bien un compteur dans mon appartement, mais que c’était un Linky, et donc qu’il fallait que j’appelle le numéro « Spécial Linky » pour le prendre en compte.

J’ai appelé la concurrence, qui l’a géré direct…

Pas de tarifs intermédiaires

L’un des avantages théoriques de Linky, c’est de pouvoir connaitre avec précision sa consommation. Par exemple, je sais qu’un abonnement 5 kW me suffirait amplement.

Sauf que les principaux fournisseurs, à ma connaissance, ne continue qu’à fournir des abonnements par multiples de 3 kW – parce que eux, ça ne les avantagerait pas.

En théorie, mais ça ne me concerne pas

Aucune tolérance

Avec un abonnement de 6 kW, à 6001 W de consommation (ou pas beaucoup plus) ça disjoncte. Les anciens compteurs avaient une certaine tolérance. Ça explique sans doute certaines réticences : des utilisateurs à la limite se retrouvent obligés de prendre un plus gros abonnement (donc plus cher).



Alors, Linky, pour ou contre ? En vrai, ça ne changera probablement rien pour vous.

Beaucoup de bruit pour pas grand-chose, au final, d’un côté comme de l’autre : c’est très loin d’être le monstre promis par les anti (à ce sujet cf cet excellent dossier de Canard PC Hardware, en accès libre et gratuit), mais n’a pas spécialement de vrai avantage « direct » pour l’utilisateur final (hors de ceux pour le réseau en général, cf l’article suscité). Et c’est bien dommage.

20 commentaires

Salut,

On aurait pu imaginer que le client puisse se connecter et utiliser les capacités du compteur pour piloter de la domotique, ce genre de chose. Sauf qu’apparemment, c’est pas prévu.

Ouais, je t’avoue que personnellement, l’idée qu’il soit possible de se connecter au compteur depuis Internet et de pouvoir faire passer des commandes aux appareils de l’habitation ne me plaît, mais alors pas du tout, à plus forte raison au vu de ce qu’est aujourd’hui la sécurité informatique pour la plupart des entreprises, à savoir une considération secondaire.

Édité par Taurre

+7 -0

Pour ceux qui ont le Linky à l’intérieur de chez eux, vous pouvez utiliser le port Téléinfo avec un Arduino ou un RPi, il permet d’obtenir en direct diverses infos comme la consommation instantanée, la puissance souscrite, etc. ;)

"Les accidents dans un système doivent se produire, mais il n’est pas obligatoire qu’ils produisent pour vous et moi." Laurence Gonzales - Deep Survival

+2 -0

Pour ceux qui ont le Linky à l’intérieur de chez eux, vous pouvez utiliser le port Téléinfo avec un Arduino ou un RPi, il permet d’obtenir en direct diverses infos comme la consommation instantanée, la puissance souscrite, etc. ;)

rezemika

Ou même à l’extérieur, mais ça demande plus de matos :D

Perso, je pense que le principal argument contre, c’est « c’pas pareil » (le changement c’est compliqué pour certains) :D

Breizh eo ma bro, hag ihuel eo ma c’halon geti. Da viken. — L’oiseau imaginaire : ZzxŷxzZ

+0 -0

Je pensais à un réseau domotique uniquement local 😃

SpaceFox

Moins dangereux, mais toujours risqué (après les crypto lockers, les home lockers ? :p ).
Bon, après, je suis personnellement également intéressé par un compteur qui me permettrait de suivre ma consommation électrique facilement (à plus forte raison quand tu habites en appartement et que ton compteur se trouve dans une salle des sous-sols dont tu n’a pas la clé :-° ).

+0 -0

Le suivi précis de la consommation

En vrai, ça ne fonctionne pas : le suivi est fait à la demi-heure… quand les informations remontent. Ce qui est franchement aléatoire. Donc en réalité, ça ne sert à rien.

« Communiquant » mais pas vraiment (pour le client)

On aurait pu imaginer que le client puisse se connecter et utiliser les capacités du compteur pour piloter de la domotique, ce genre de chose. Sauf qu’apparemment, c’est pas prévu.

As-tu utilisé le module pour avoir directement les informations ? Ils appellent ça : la sortie de téléinformation client (unidirectionnelle).

J’appelle ça "module" mais c’est sous la forme de deux bornes "L1" et "L2" pour la téléinformattion, si on branche les câbles adéquat sur le Linky, il y a plein d’article à ce sujet. Déjà pour les précédents compteurs tu pouvais le faire.

Il faudrait beaucoup de serveur pour avoir un suivi précis de la consommation de chaque client EDF.

EDIT : Rezemika en parle justement.

Édité par A-312

✈️ // 🐺 Ami des loups // 🎮 Coding Game // 🐤 Twitter @A312_zds // :B // L’hiver vient // @**A-312** pour me ping

+0 -0

Le suivi précis de la consommation
En vrai, ça ne fonctionne pas : le suivi est fait à la demi-heure… quand les informations remontent. Ce qui est franchement aléatoire. Donc en réalité, ça ne sert à rien.

Laissons du temps au temps. Linky commence à être suffisamment déployé pour avoir toutes ses fonctionnalités activées.

« Communiquant » mais pas vraiment (pour le client)
On aurait pu imaginer que le client puisse se connecter et utiliser les capacités du compteur pour piloter de la domotique, ce genre de chose. Sauf qu’apparemment, c’est pas prévu.

C’est un compteur, pas une centrale domotique. Enedis ne peut pas adapter un produit à 30 millions de foyer. Donc il fait son job principal : mesurer la consommation électrique. Comme déjà dit, il existe toujours le port TIC. SoWee propose un module orienté domotique qui utilise en partie ce port.

C’est moche
Sérieusement, pourquoi ce vert fluo ? (je n’ai pas la chance d’avoir mon compteur planqué dans un placard…)

J’aime bien :D
Chacun ses goûts. Bon perso les compteurs n’ont jamais été visible en permanence, soit dans un placard soit en sous-sol.

Pas de tarifs intermédiaires
L’un des avantages théoriques de Linky, c’est de pouvoir connaitre avec précision sa consommation. Par exemple, je sais qu’un abonnement 5 kW me suffirait amplement.

Sauf que les principaux fournisseurs, à ma connaissance, ne continue qu’à fournir des abonnements par multiples de 3 kW – parce que eux, ça ne les avantagerait pas

Là encore laissons le temps au temps. Linky commence vraiment à être déployé dans toute la France que depuis quelques mois. Sachant qu’une fois Linky installé il n’est pas forcément communiquant de suite, il faut environ 70% de compteurs dans la grappe pour que ce soit entièrement fonctionnel. Personnellement j’ai dû attendre 5 mois après l’installation pour que les relevés soient dispos sur le site de mon fournisseur.

Je pense que les fournisseurs attendent encore un peu pour éviter de se retrouver avec une palanquée de contrat divers et variés.

Aucune tolérance
Avec un abonnement de 6 kW, à 6001 W de consommation (ou pas beaucoup plus) ça disjoncte. Les anciens compteurs avaient une certaine tolérance. Ça explique sans doute certaines réticences : des utilisateurs à la limite se retrouvent obligés de prendre un plus gros abonnement (donc plus cher).

Faux.

Comme expliqué dans le dossier CPC, les anciens compteurs n’avaient pas de disjoncteur, c’était un disjoncteur à part et s’il était configuré à une puissance supérieure dans ce cas il ne disjonctait pas à la limite de l’abonnement s’il était inférieur. Toujours dans le dossier CPC, la tolérance est assez importante : il coupe à 7.8kVA pour un abonnement à 6kVA.

+0 -0

J’aime pas,

Je me suis fait avoir quand j’ai emménagé dans ma maison. Je ne pensais pas que le four + la machine à laver (ou lave vaisselle) seraient de trop (bon, à cette période je n’avais pas le gaz, donc j’utilisais un vieux chauffage électrique qui devait consommer un max). Mais des coupures à répétition, c’était chiant.

Du coup, le premier mois, la facture faisait vraiment peur, alors que si le relevé était plus espacé, la période "emménagement" auraient été bien amortie.

Je n’ai pas encore regardé ma consommation quotidienne, et je ne suis pas sûr d’en voir vraiment l’intérêt.

Édité par JuDePom

+0 -0

Pour ceux qui ont le Linky à l’intérieur de chez eux, vous pouvez utiliser le port Téléinfo avec un Arduino ou un RPi, il permet d’obtenir en direct diverses infos comme la consommation instantanée, la puissance souscrite, etc. ;)

rezemika

La sortie teleinfo (TIC) est activée par défaut ou il faut demander ?

ZdS, le best du Zeste ! | Tuto Arduino, blog, etc

+0 -0

Pour ceux qui ont le Linky à l’intérieur de chez eux, vous pouvez utiliser le port Téléinfo avec un Arduino ou un RPi,

Ça donne trop envie d’essayer des phrases comme ça… le 18978246eme week-end project sur la liste : relayer les infos de conso en websockets et faire un petit front rigolo branché là dessus 😂

Happiness is a warm puppy

+1 -0

Ça donne trop envie d’essayer des phrases comme ça… le 18978246eme week-end project sur la liste : relayer les infos de conso en websockets et faire un petit front rigolo branché là dessus 😂

Javier

D’après un rapide calcul, à raison d’un projet par week-end, cela se produira dans 364.966 ans. :-°

Édité par Taurre

+3 -0

D’après un rapide calcul, à raison d’un projet par week-end, cela se produira dans 364.966 ans.

La question pertinente à se poser est alors de savoir si les compteurs Linky seront toujours vert fluo dans 364.966 ans.

I don’t mind that you think slowly, but I do mind that you are publishing faster. — W. Pauli

+4 -0

Il me semble qu’une des principales raison contre les compteurs Linky était l’utilisation d’une fréquence spéciale sur le réseau électrique pour transmettre les données, or d’après ce que j’en sait cette fréquence n’est pas réellement légale, elle le serait si tous les câbles était blindé.

+0 -0

Il n’y a pas de fréquence légale ou illégale, les fréquences existent un point c’est tout.
Ce qui peut être illégal c’est l’utilisation d’une bande de fréquence, il faut demander des autorisations pour certaines bandes, ce qui est fait.

Les anti-Linky disent que le compteur n’arrête pas les ondes du CPL et qu’il y a donc un résidu dans le réseau électrique de l’abonné. Oui cela est vrai, mais le compteur atténue quand même ce signal.
Le problème de sérieux des Linky c’est qu’à partir de ce fait on arrive à dire que ça provoque des cancers, les appareils tombent tous en panne (ça peut arriver, mais ce n’est pas forcément la faute de Linky), etc.

Le CPL utilise une bande autour de la centaine de kHz, potentiellement dans la bande radio AM. Donc si tu as peur de choper un cancer avec le CPL, c’est dommage parce que les ondes radio AM t’irradient déjà :)

Édité par zeqL

+0 -0

Perso ces ondes là ne m’atteignent pas.
#ViveLesZonesBlanchesOuOnCapteRien
Merci d’avoir clarifié ce point j’avoue que je n’en connaissais rien.

Édité par Eragon

+0 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte