Licence CC BY

La déformation de l'information ; exemple de l'interstitium

Publié :
Auteur :
Catégories :
Temps de lecture estimé : 9 minutes

Bonjour à tous,

Peut-être avez-vous entendu parlé de l’interstitium, un nouvel organe interconnecté qui servirait d’amortisseur aux autres, et expliquerai le fonctionnement de l’acuponcture ? Attendez… Qu’est-ce que je viens d’écrire, là ? Reprenons.

De l'article scientifique à l'article pas scientifique du tout

La déformation de l’information, exemple du jour (du 29 mars, ce n’est pas un poisson d’avril).

Science et avenir nous parle de l’interstitium, une structure du corps humain nouvellement découverte. Très nouvellement, ça date du 6 mars. Et, l’air de rien, conclut l’article ainsi :

MALADIES ET ACUPUNCTURE.

Les cellules résidant dans l’interstitium et les faisceaux de collagène qui le tapissent "changent avec l’âge", ce qui pourrait contribuer "au froissement de la peau, au raidissement des membres et à la progression des maladies fibrotiques, sclérotiques et inflammatoires", d’après le communiqué. Les chercheurs voient également dans ce nouvel organe un potentiel rapport avec l’acupuncture, grâce à des "courants électriques" potentiellement générés par les faisceaux de protéines de l’interstitium lorsqu’elles se courbent dans l’espace sous la pression des organes en mouvement.

Science et avenir.

Ce sont les derniers mots de l’article, sans triche… Pour autant que je sache, l’acuponcture n’a jamais été démontré correctement en double aveugle (entre autre parce que le double aveugle est compliqué à effectuer dans ce cas), donc ils disent que cet organe pourrait justifier un effet… dont l’existence n’est pas démontrée. Mon alerte à foutaise sonne, et m’impose d’aller lire l’étude, librement accessible. Rechercher « acu » dans la page, ne rien trouver sur l’acuponcture. Diantre.

D’où vient le lien avec l’acuponcture, alors ? Il vient du communiqué de presse de l’organisme finançant l’un des chercheurs, . « Acupuncutre » est l’un des derniers mots avant les crédits.

On a là un joli mélange des genres : une étude scientifique, avec revue et compagnie, qui dit quelque chose. On en produit un communiqué de presse, réalisé, avec un peu de chance, avec l’un des auteurs (à voir, je ne sais pas comment est réalisé en pratique un communiqué de presse), mais pas tous, et sans revu par les pairs, qui extrapole. Celui-ci conclu par une affirmation non présente dans l’article, affirmation qui sera reprise par les autres médias.

Là, j’ai peur de voir dans les jours qui viennent « on a la preuve que l’acuponcture marche !!! », suite à des déformations successives. Une recherche « acupuncture interstitium » renvoie malheureusement vers Do We Finally Understand How Acupuncture Works?. Mes craintes semblent justifiées.

Une interview de l’un des participants à l’étude (le même que celui interrogé lors du communiqué de presse) enfonce le clou sur le Daily Beast. Je vous laisse la première mention de l’acuponcture (juste après la description du potentiel organe), sans que je sache trop si c’est le chercheur lui-même ou les propos rapportés par le journaliste :

In fact, Theise expanded, this “interstitium” could explain many of modern medicine’s mysteries, often dismissed by the establishment as either silly or explainable by other phenomena. Take acupuncture, Theise said—that energetic healing jolt may be traced to the interstitium.

Daily Beast.

Même francetvinfo est plus mesuré ! Je n’abuse pas, voici ce qu’ils disent :

Interrogé par le Daily Beast (en anglais), Neil Theise, pathologiste qui a participé à l’étude, évoque par ailleurs l’interstitium comme une explication possible à l’efficacité, dans certains cas, de l’acupuncture (même si elle est souvent considérée comme un placebo). L’acupuncture repose sur le concept de "méridiens", en médecine traditionnelle chinoise, qui n’a jamais été validé par la communauté scientifique occidentale. Mais la description et la présence, dans tout le corps, de l’interstitium rappellent en effet ces "méridiens".

francetvinfo

Ce n’est pas la conclusion de l’article, et il est explicitement rappelé que l’acuponcture est considérée comme un placébo actuellement. Francetvinfo plus rigoureuse qu’un chercheur, c’est tout de même un peu triste.


Je conclurais par trois points :

  • D’abord, une sottise marrante du pharamachien, parce qu’il faut bien rire un peu, aussi. Qui dit nouvel organe dit nouveaux traitement pour prendre soin de cet organe et le détoxifier !
  • Ensuite, à l’heure où les médecins qui appellent à dérembourser et ne plus diplômer les disciplines médicales n’ayant pas apporté de preuve de leur efficacité (comprendre : la SECU ne devrait payer que si ça marche) se font attaquer dans les médias, être conscient de ce genre de déformations (le mot « acuponcture » n’apparait pas dans l’article scientifique, et c’est lui qui fait foi) est important.
  • Ce n’est pas parce qu’un article, même scientifique, le dit que c’est vrai. L’article de Francetvinfo est étonnamment prudent sur le sujet, et nous rappelle que prudence1 et étude complémentaires2, ainsi qu’un minimum de recul3 4 sont toujours nécessaire.

Sur ce, prenez garde à vos lectures, vous ne savez jamais sur quoi vous pourrez tomber.


  1. "Il est possible, en effet, que ce réseau, contribue à propager le cancer, mais je serais prudent avec cette affirmation", tempère le docteur Stéphane Vignes. 

  2. Mais le docteur Xiaoyin Jiang rappelle, dans un article de The Scientist (en anglais), que l’étude repose sur les prélèvements effectués sur seulement douze patients. Ces résultats appellent donc des recherches plus approfondies. 

  3. En fait, c’est simplement la première fois qu’on l’observe aussi précisément. Car cet interstitium n’était pas un total inconnu. La structure a déjà été décrite dans plusieurs publications médicales, dans les années 1990, sous le nom, pas plus officiel, de "voies pré-lymphatiques". "On ne découvre pas totalement ce réseau, confirme Stéphane Vignes. C’est le fait de vouloir le qualifier d’organe qui est nouveau". "On connaissait l’intersitium du poumon, du tube digestif, des voies urinaires… C’était des compartiments séparés (…) en fin de compte ils sont interconnectés", explique Valérie Pourcher. 

  4. Après la fausse découverte du mésentère, en 2017, mieux vaut donc être prudent avec le mot "organe" et encore plus avec le compte du nombre d’organes dans le corps. 

11 commentaires

Je voudrai juste ajouter un truc là-dessus:

le mot « acuponcture » n’apparait pas dans l’article scientifique, et c’est lui qui fait foi

Faut faire gaffe avec ça aussi, supposons qu’un article reviewé dans un futur proche parle d’acupuncture à la rache™ dans la fin de l’article, c’est pas ça qui va nous renseigner sur un possible lien entre les deux. Les info qu’on trouve dans un article reviewé ne sont pas toutes à mettre sur un plan d’égalité, il y a les résultats de mesures qui découlent d’une méthode, ça c’est une chose, et il y a une part d’interprétation par les scientifiques qui parfois est à côté de la plaque (en principe ça passe pas la review, mais ça peut arriver). Faire attention donc à garder son esprit critique même en lisant un article.

I don’t mind that you think slowly, but I do mind that you are publishing faster. — W. Pauli

+3 -0

Personnellement je ne vois pas de problème, les articles cités disent bien que cela pourrait avoir un lien avec l’acupuncture, pas que c’est automatique. Je suis peut être trop naïf mais ça me semble tout à fait OK.

“Your manuscript is both good and original. But the part that is good is not original, and the part that is original is not good.” Attributed to Samuel Johnson

+0 -0

Le problème n’est pas qu’ils affirment d’ores et déjà qu’il y a un lien avec l’acupuncture, mais qu’’il soit simplement cité un potentiel lien. Dire, même au conditionnel, dans un truc pareil, c’est déjà suggérer que c’est possible et a fortiori que c’est étudié. Sauf que j’aurai bien pu dire que ça explique pourquoi l’alignement astral pourrait avoir un effet sur l’humeur de l’individu (en insérant un paragraphe expliquant que l’alignement avec Jupiter modifierait localement la constante de gravité terrestre et donc la compression des tissus) –> pouf c’est magique, je viens de sortir un lien du chapeau. Je l’ai pas démontré, j’ai simplement suggéré que c’était possible et c’est ça qui pêche. L’article ne doit dire que ce qui est sûr et vérifié, ou ce qui mériterait d’être testé dans des expériences ultérieures, pas des spéculations qui reposent sur du flan.

Ça ne dit pas que l’acupuncture ne peut en aucun cas avoir un impact bénéfique sur la santé. Mais comme c’est très décrié (surtout sur les raisons du pourquoi ça soulage), que rien n’est clair, si on commence à suspecter un lien avec quelque chose dont l’existence n’est ni démontré ni comprise, ça commence à faire beaucoup. Comme en plus la santé est un milieu critique, le discours habituel du Big Pharma qui vend ses pilules néfastes avec la complicité de l’État (sauf quand l’industrie qui vend les produits c’est Boiron où là ça va beaucoup mieux <3 ), si par-dessus le marché des journaux n’en ont plus rien à faire de la déontologie scientifique, ça va pas le faire.

Petit goéland très cordial

+1 -0

Simple : que dit l’article originel, que lui fait-on dire.

Il ne dit rien sur l’acuponcture. Et pour cause, ce n’est pas de cela qu’il traite. Donc les articles relayant l’info traitent du communiqué de presse en affirmant traiter l’article scientifique. Ce serait Voici, je ne dirai probablement rien, mais on parle de Science et avenir.

Innocent, me direz-vous. Pas tant que ça. L’auteur de l’article dont l’université a écrit le communiqué parle dans une interview de l’acuponcture très vite, disant que ce nouvel organe (qui n’est pas si nouveau que ça…) pourrait permettre d’expliquer les effets de l’acuponcture. Sauf que, avant de chercher les causes, assurons-nous des faits. Autrement dit : l’acuponcture marche-t-elle en double aveugle ? Il n’y a pas eu de bons protocoles en double sur ce domaine à ma connaissance.

Que l’un des auteurs fasse cette déclaration dans une interview et que ce thème soit présent en conclusion du communiqué de presse de son université me semble douteux (il va plus loin que son étude, sans le dire au lecteur, et provoque une réinterprétation de l’étude auprès du grand public1, potentiellement sans l’aval des autres auteurs2, dont on entend pas parler). Que cela soit repris sans distance par un site se voulant sérieux comme « science et avenir » est grave. On pourrait attendre d’eux qu’il sache faire une recherche rapide dans un article en open access, et pas simplement traduire des communiqués de presse.

Édit : grillé par Goeland-croquant.


  1. C’est au mieux un moyen de faire du ramdam sur internet, au pire une tentative de légitimer l’acuponcture qui serait maintenant expliqué scientifiquement

  2. Précision : l’auteur de l’interview n’a pas produit le travail, mais l’a co-supervisé. Connaissant le monde de la recherche, on ne peut exclure que ça signifie « a trouvé les fonds et voit son post-doc 2 fois par mois ». 

Hier, dans le parc, j’ai vu une petite vieille entourée de dinosaures aviens. Je donne pas cher de sa peau.

+2 -0

Plus précisément, le lien que tu donnes contient la phrase suivante :

Lastly, the protein bundles seen in the space are likely to generate electrical current as they bend with the movements of organs and muscles around them, and may play a role in techniques like acupuncture, he says.

Traduction :

Enfin, les faisceaux de protéines observés dans l’espace sont susceptibles de générer du courant électrique lorsqu’ils se plient avec les mouvements des organes et des muscles qui les entourent, et peuvent jouer un rôle dans des techniques comme l’acupuncture, dit-il.

Les faisceaux de protéines … peuent jouer un rôle, à comparer avec l’interprétation de cette phrase par Science et Avenir qui en déforme le sens :

Les chercheurs voient également dans ce nouvel organe un potentiel rapport avec l’acupuncture, grâce à des "courants électriques" potentiellement générés par les faisceaux de protéines de l’interstitium lorsqu’elles se courbent dans l’espace sous la pression des organes en mouvement.

Le rédacteur en rajoute en écrivant grâce à des "courants électrique", et les chercheurs (alors qu’il s’agit d’une déclaration du seul docteur Theise).

Il se faut s’entraider, c’est la loi de la nature. (Jean de La Fontaine, l’âne et le chien)

+0 -0

Je pense aussi que c’est peut être une façon pour l’auteur du communiqué et superviseur de l’étude de gagner en visibilité en parlant de ce lien potentiel avec l’acupuncture. Après tout il ne se mouille pas vraiment dans sa déclaration; et son ouverture ne me semble pas délirante si on la prend avec les pincettes/tractopelle qu’elle mérite.

Si après les gens veulent y voir plus que ce que l’auteur dit réellement, c’est leur problème. On n’est jamais responsable de la bêtise des autres, et je saurai lui en vouloir de l’exploiter un petit peu pour faire de la pub pour son article… :p

“Your manuscript is both good and original. But the part that is good is not original, and the part that is original is not good.” Attributed to Samuel Johnson

+0 -4

Super billet! En plus tu mentionne le Pharmachien, que j’adore. :P

C’est drôle, j’étais persuadé que l’acuponcture était une des médecines « alternatives » qui était le plus soutenue par des preuves empiriques. Apparemment je me trompe. Merci de l’info! :)

+0 -0

Réponse courte : c’est compliqué, et je n’ai pas fouillé le sujet à fond.

Pour faire un double-aveugle, il faut que le praticien ne sache pas s’il fait de la vraie acuponcture ou de l’acuponcture placébo. On ne sait pas faire. On peut soit utiliser des aiguilles rétractables, soit piquer à côté des méridiens (donc simple aveugle).

Ensuite, il faut différencier « effet des piqures » et « effet de l’acuponcture » : si piquer à un effet, mais que piquer n’importe où dans le bon coin (comprendre : pas sur les méridiens) à cet effet, alors ce n’est pas un effet de l’acuponcture !

Je peux te renvoyer vers l’AFIS ou l’observatoire zététique. Notez que je n’ai pas lu dans le détail les articles en questions, mais ce sont normalement des sources fiables. Plus fiable que moi sur ce sujet, assurément. :-°

Hier, dans le parc, j’ai vu une petite vieille entourée de dinosaures aviens. Je donne pas cher de sa peau.

+1 -0

C’est aux spécialistes de la question de juger, à partir de cette étude et des études complémentaires qui ne manqueront pas d’être réalisées.

Hier, dans le parc, j’ai vu une petite vieille entourée de dinosaures aviens. Je donne pas cher de sa peau.

+1 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte