Licence CC BY-NC-ND

Utiliser la SDL sous Linux avec Code::Blocks

Dernière mise à jour :
Auteur :
Catégorie :
Temps de lecture estimé : 1 minute

J’ai déjà vu passer plusieurs messages de personnes se demandant comment utiliser la SDL 2 avec Code::Blocks sous Linux. Bonne nouvelle, ce petit billet vert détaille rapidement comment le faire.

Pour commencer, il faut les fichiers nécessaires au bon fonctionnement de la SDL. Le mieux pour cela est d’utiliser son gestionnaire de paquets pour installer le paquet de développement de la SDL. Ils varient suivant la distribution, mais une petite recherche donne rapidement ce qu’il faut installer.

pacman -S sdl2
apt-get install libsdl2-dev
etc.

Le truc qui est bien avec ces paquets, c’est qu’ils placent directement les fichiers de la bibliothèque à un endroit approprié.

Ensuite, après avoir créer un projet console sous Code::Blocks il ne reste qu’à lui indiquer qu’on veut qu’il lie la SDL au projet. Pour cela, dans les options du projet (« Project » → « Build options » → « Linker settings »), il faut donner à l’éditeur de lien (fenêtre « Other linker options ») les bonnes librairies à lier, c’est-à-dire ceci.

-lSDL2

Mais il y a mieux. En effet, sdl2-config permet d’obtenir ce qu’il faut pour la compilation. Ainsi, sdl2-config --cflags donne les options du compilateur (répertoire des fichiers d’en-tête) et sdl2-config --libs donne les bibliothèques à lier. Nous pouvons par exemple demander à les afficher dans un terminal avec echo.

$ echo $(sdl2-config --libs)
$ echo $(sdl2-config --cflags) 

Les $() sont là pour indiquer au terminal qu’il ne faut pas considérer ce qui est écrit comme du simple texte, mais qu’il faut l’interpréter (par exemple avec echo $(echo 25), on aura 25 alors qu’avec echo echo 25, on obtient echo 25.

Ainsi, dans la fenêtre « Project » → « Build options » → « Linker settings » → « Other linker options », nous mettrons $(sdl2-config --libs) et dans la fenêtre « Project » → « Build options » → « Compiler settings » → « Other compiler options », nous mettrons $(sdl2-config --cflgas).

Compiler à la main

Bien sûr, sdl2-config nous permet également de compiler à la main. Par exemple, si nous voulons compiler un fichier main.c.

gcc main.c $(sdl2-config --cflags --libs)


7 commentaires

En C++ oui, mais j’ai jamais utilisé CSFML, donc en C je ne sais pas.

Assez des salamis, je passe au jambon — Je fais un carnage si ce car nage car je nage, moi, Karnaj ! — Le comble pour un professeur de mathématique ? Mourir dans l’exercice de ses fonctions.

+0 -0
$ echo `sdl2-config --libs`
$ echo `sdl2-config --cflags`

Je comprends pas l’intérêt de cette écriture par rapport à

$ sdl2-config --libs
$ sdl2-config --cflags

I don’t mind that you think slowly, but I do mind that you are publishing faster. — W. Pauli

+0 -0

C’est pour illustrer l’utilité des quotes, mais sinon ça n’a effectivement pas d’utilité.

Assez des salamis, je passe au jambon — Je fais un carnage si ce car nage car je nage, moi, Karnaj ! — Le comble pour un professeur de mathématique ? Mourir dans l’exercice de ses fonctions.

+0 -0

@Davidcbrz je corrige avec ça.

Assez des salamis, je passe au jambon — Je fais un carnage si ce car nage car je nage, moi, Karnaj ! — Le comble pour un professeur de mathématique ? Mourir dans l’exercice de ses fonctions.

+0 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte