Licence CC 0

Un loup au Canada - Partie 4

Des patates, des phares, du sable rouge

Publié :
Auteur :
Catégorie :
Temps de lecture estimé : 4 minutes

Après l'Ontario, c’est le tour, du berceau du Canada, l’île du Prince Edward de passer sous mes pattes.

Par contre, contrairement à l’Ontario où en une semaine je n’avais pas fait grand chose. J’ai l’impression d’avoir fait tout Prince Edward en une journée 1/2.

Le berceau de la Confédération

L’île du Prince Edward à un gros côté historique. C’est aussi la plus petite province en superficie et en population tout en étant la plus densément peuplée (25 hab/km²).

Il s’agit du "Berceau de la Confédération" dans le sens où, en 1867, à Charlottetown (la capitale), l’Ontario, le Québec, Nova Scotia et le New-Brunswick se sont unies.

Le reste des provinces viendront des années plus tard : le Manitoba (1870), les Territoires du Nord-Ouest (1870), la Colombie-Britannique (1871), l’Île-du-Prince-Édouard (1873), le Yukon (1898), l’Alberta (1905), la Saskatchewan (1905), Terre-Neuve-et-Labrador (1949), le Nunavut (1999).

Il faut dire, qu’en visitant la province, c’est un des points d’intérêts les plus forts. Lorsqu’on travers l’Île de part en part, on se trouve devant des fermes à perte de vue (je n’ai sérieusement jamais vu autant de concurrence sur le marché des patates de ma vie), des phares (il y en a 42 dans la province d’après mes souvenirs) et des plages de sable rouge, avec de l’herbe à puces (attention à où on met les pattes).

Se rendre sur l'île

Pour se rendre sur l’île, il y a deux moyens principaux (mais aucun de gratuit) :

  1. Le ferry. $67 avec un char. Le trajet dure une bonne heure, et arrive dans le sud de l’île.
  2. Le pont de la confédération, $47 entre le New-Brunswick et l’île. Le pont est tout de même bien imposant avec ses 13km de longueur.
Source: Wikipédia. CC BY-SA 4.0, chensiyuan
Source: Wikipédia. CC BY-SA 4.0, chensiyuan

Les points d'intérêts sur l'ïle

Charlottetown, la capitale tranquille

Au Québec, il y a une expression pour définir les Maritimes. Il s’agit à la fois d’une partie du Canada possédant une heure de différence avec la timezone du Québec et les gens sont réputés pour être tranquille. Ainsi, on parle "D’une heure plus tard aux Maritimes". C’est le cas à Charlottetown, une des seules capitales que j’ai visité à être relativement déserte, rapide à visiter et calme.

Les phares

Même si je n’ai pas pris de phares en photos car Peggy’s Cove (Nova Scotia) est bien plus joli, se promener sur la côte reste sympathique et détend. De plus, il est possible de faire énormément d’inukshuks et apporter sa pierre à l’édifice

Un gros inukshuk
Un gros inukshuk

Les maisons de bouteilles

Sur la route des phares se trouve une petite curiosité à voir, les maisons de bouteilles où se trouvent des constructions réalisées avec des milliers de bouteilles recyclées et un très joli jardin.

Bouteilles
Bouteilles
Hôtel de bouteilles
Hôtel de bouteilles

Au final, il s’agit de la province qui m’a le moins passioné. La prochaine fois, je ferais un détour au Labrador plutôt.

Prochaine étape du périple… le Québec !

Aucun commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte