Licence CC BY-SA

Pourquoi l'escalade est LE sport à présenter au Jeux Olympique ?

Dans ce ticket je vais vous expliquer pourquoi ce sport montant est LE sport qui représente à mes yeux le mieux les JO

Publié :
Auteur :
Catégorie :
Temps de lecture estimé : 9 minutes

L’escalade sera présent durant les prochains JO de Paris à mon plus grand bonheur puisque cela va donner de la visibilité à mon sport ! Mais voilà beaucoup de monde se pose cette question :

Pourquoi et comment est-ce qu’un sport où on se contente de grimper un mur peut être adapté à une compétition comme les JO.

Voilà bien longtemps que je n’étais plus venue sur ce formidable site et en revenant et en lisant les articles que j’ai loupés durant mes 2 années d’inactivité j’ai eu envie de vous partager mes réflexions (pas toujours :-° ) objective sur le sujet !

Dans ce ticket je vais vous détailler le pourquoi, selon moi, ce sport fantastique qu’est l’escalade est en faite le sport parfait à présenter au JO !

Un peu d'histoire : " Citius, Altius, Fortius " , la devise des JO

"Citius, Altius, Fortius", "Plus vite, plus haut, plus fort". Telle est la devise des jeux olympiques proposée par le Baron Pierre de Coubertin lors de la création du comité international olympique en 1894. Ce comité assure depuis lors le maintient et l’organisation des JO tout les 4 ans.

Statue de Pierre de Coubertin, Licence CC CC0 1.0
Statue de Pierre de Coubertin, Licence CC CC0 1.0

Mais il faut savoir que Pierre de Coubertin n’a pas inventé cette devise ! En effet elle lui vient de son ami Henri Didon, prêtre dominicain qui est aussi un proviseur pédagogue du lycée Albert le Grand d’Arcueil. Henri Didon avait été engagé en 1890 afin de réformer l’instruction au sein de l’établissement et son projet valorise alors l’âme, l’esprit et le corps. C’est lui qui prononcera le premier ces trois préceptes, durant la clôture du championnat d’Athlétisme qu’il a organisé, le 7 mars 1891. Pour le père Didon, citius se rapporte à l’esprit, aux études ; altius a trait à l’élévation de l’âme ; fortius est le domaine du corps, façonné par le sport.

Le baron de Coubertin est alors conquis par cette devise qui s’applique parfaitement au sport athlétique et décide alors d’en faire la devise des Jeux Olympiques dès 1894.

Et là vous vous dite :

Pourquoi qu’il me raconte tout ça celui-là ? Il devait pas me parler d’escalade ? :euh:

Ne vous inquiétez pas j’y viens ! Mais pour bien comprendre mon résonnement il faut d’abord savoir d’où il part ^^

Difficulté, Bloc et vitesse : Les trois disciplines de l'escalade

Vous vous souvenez il y a pas moins de 2 minutes je vous parlais de la devise des Jeux Olympiques qui se résume à « plus vite, plus haut, plus fort ». Eh bien voilà ! Les trois disciplines de l’escalade représente tout simplement chacune un des préceptes du credo des JO ^^

Je développe et vous présente rapidement chacune des trois discipline :

La difficulté

La difficulté consiste à monter une voie haute de 15m d’une certaine difficulté. Généralement au niveau des athlètes de haut niveau, allant de 6b/6c à 8a/8b. Pour vous donner une idée de la difficulté vous trouverez en dessous le système de cotation des voies d’escalade en France (c’est important de le noter, car les cotations en fonction des régions du monde n’ont pas les même notation) et un petit descriptif (attention c’est très vulgarisé pour vous donner une idée ;) ).

Cotation

Commentaire

3

Très facile

3+

4a

Facile

4b

4c

5a

Moyen

5b

5c

6a

Perfectionnement/

Début du difficile

6b

6c

7a

Difficile

7b

7c

8a

Très difficile

8b

8c

9a

Il est très

très improbable

que vous arriviez

en haut ^^

9b

9c

Tableau cotation en escalade

Cette disciple représente donc le « plus haut » de la devise des JO.

Le bloc

Le bloc est une discipline qui consistent à gravir des voies basses (5m maximum) mais très compliqué. Le système de cotation du bloc est similaire à la difficulté mais un 6a bloc est plus dur qu’un 6a « diff' ». Cette discipline représentera le « plus fort »

Voici une compilation de quelques mouvements de bloc très impressionnant :

La vidéo est produite et réalisée par la Fédération Française de la Montagne et de l’Escalade.

La vitesse

Une discipline qui consiste à gravir une voie de 15m qui est identique dans le monde entier ce qui permet à tous les grimpeurs d’apprendre les mouvements de la voie par cœur afin de pouvoir les optimiser et les exécuter avec une vitesse folle. C’est une discipline qui demande rigueur, précision et évidemment de la vitesse. Pour vous donner une idée le record du monde de vitesse est actuellement de 5sec 47 !! La vidéo suivante va vous donner une idée de la vitesse à laquelle les champions montent (ce n’est pas le record du monde actuel mais c’est tout de même très impressionnant)

Cette discipline représente donc le « plus vite ».


Voilà ! Je vous ai ainsi exposé ma réflexion sur l’ajout de l’escalade au prochain JO. C’était pour moi l’occasion de vous faire découvrir l’escalade sous une forme que le contexte actuel de ce sport me permet de faire.

J’espère que ce billet vous aura plus malgré le fait qu’il sorte un peu des sujets abordé habituellement sur le site. N’hésitez pas à faire des retours car si cela vous intéresse j’aimerais faire un billet/article sur les nœuds utilisés en escalade :)

Je souhaite aussi remercier @qwerty qui a eu la gentillesse de répondre à mes questions de rédacteur néophyte ^^ .

Le logo est de Vincent Chaigneau et est sous licence CC BY-SA.

23 commentaires

Comme ça parle d’un sujet qui mes cher (l’escalade) et que je trouve les JO particulièrement naze j’apporte ma pierre à l’édifice :D

Je ne trouve pas les JO bien (justement la devise : "Plus vite, plus haut, plus fort" est particulièrement détestable dans ce quelle représente), je ne trouve pas la transformation d’activités quelle qu’elle soit en sport (c’est à dire entre autre l’instauration de règles officiels, de fédération officiels et de compétitions officiels) et je trouve dommage que l’escalade se retrouve dans ce moule. Pour la faire courte je pense que ce moule n’apporte rien, et pire dégrade les activités auquel ils s’appliquent.

Et pour faire encore plus le vieux con, le combiné ? sérieusement ? Avec de l’escalade de vitesse ? sérieusement ? C’est trop naze…

Édité par Vael

+3 -0

Comme ça parle d’un sujet qui mes cher (l’escalade) et que je trouve les JO particulièrement naze j’apporte ma pierre à l’édifice :D

Je ne trouve pas les JO bien (justement la devise : "Plus vite, plus haut, plus fort" est particulièrement détestable dans ce quelle représente), je ne trouve pas la transformation d’activités quelle qu’elle soit en sport (c’est à dire entre autre l’instauration de règles officiels, de fédération officiels et de compétitions officiels) et je trouve dommage que l’escalade se retrouve dans ce moule. Pour la faire courte je pense que ce moule n’apporte rien, et pire dégrade les activités auquel ils s’appliquent.

Et pour faire encore plus le vieux con, le combiné ? sérieusement ? Avec de l’escalade de vitesse ? sérieusement ? C’est trop naze…

Vael

Haha j’ai un ami qui a le même point de vue que toi ^^Et je comprend parfaitement le point de vue. Perso je distingue toujours deux type d’activité dans un sport à savoir :

  • l’activité compétitive
  • l’activité d’aventure et de plaisir

Je m’explique : l’activité compétitive c’est l’activité qu’on va observer au JO, dans les compétition FFME et CAF. C’est principalement du sport de performence (très peu pour moi soit disant passant j’ai toujours grimper pour le plaisir et les sensation :) )

et l’activité d’aventure et de plaisir qui représente la facon la plus "pure" de pratiquer, pour l’escalade c’est être en contacte avec la nature, gravir des falaise tout ca.

De mon point de vue les JO on du positif comme du négatif mais je suis contant que tu est donnée un contre avis et encore plus de trouver un ami grimpeur sur le ZdS :D

"Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas." Léonard De Vinci

+1 -0

Je ne pratique pas l’escalade, mais je m’étais fais la réflexion récemment que c’était sans doute une des disciplines les plus complète pour le corps qui existe. Cela semble travailler la force fonctionnelle, la souplesse, le mouvement dans l’espace, la coordination, etc. Si un jour j’ai des enfants, je me dis que je leur proposerai clairement l’escalade ou la gymnastique comme activité. :p

“Your manuscript is both good and original. But the part that is good is not original, and the part that is original is not good.” Samuel Johnson

+1 -0

En fait ma critique n’est pas lié à l’escalade en particulier mais au sport et la compétition. Sur le type de société que ça participe à développer ( je ne crois pas du tous aux mythes de "l’émulation saine", "ce qui importe c’est de participer", "le respect de l’autre" etc. qui entoure le milieu du sport et de la compétition). Pour moi ça développer et légitime plein de truc hyper questionable : la notion de "performance", de "mérite", de "surpasser les autres", "plus vite", "plus haut", "plus fort", de manière générale le "plus". Je trouve que notre société est littéralement en train de crever en partie à cause de ces idées. Les sportifs de haut niveau en crève littéralement d’ailleurs.

Donc j’aime pas l’institutionnalisation des activités sous le nom de "sports". Et notamment les JO qui est LA vitrine de cette idéologie sous ces aires bon enfant, bisounours, unions des peuples (bon l’air bon enfant en prend généralement un sacré coup, les aspects sociaux, geo-politique et mercantile de l’événement sont rarement reluisant).

Il faut bien voire que pour pratiquer une activité (l’escalade, le foot, les échecs, la cueillette de champignon ou quoique ce soit) il n’y a pas besoin d’institutionnalisation. C’est deux choses différentes.

Et sur le cas particulier de l’escalade, je suis donc attristé qu’un truc que j’apprecie s’enfonce un peu plus dans cette idéologie. D’un point de vue purement égoïste ça me fait chier car il va y avoir plus de monde sur mon terrain de jeu mais dans le fond bon c’est pas vraiment un reproche légitime et c’est une remarque de c****d :D . Mais je pense que la pratique légale de l’escalade en extérieur va en pâtir (un peu plus qu’elle en pâtit déjà) de manière générale.

Et surtout la hype qui est déjà assez haute sur l’escalade va continuer et avec le prix du matos. Quand j’ai commencé il y 10 ans c’était déjà un peu marketing l’escalade mais là les prix explosent (les chaussons c’est complétement abusé +20 à +40% en moins de 10ans Oo), le prix des salles d’escalade augmentent avec le boom des salles de bloc en mode #lifestyle #fitness #bienetre (l’inflation peut aller se rhabiller). Bref les JO ne vont pas améliorer la situation.

Bon par contre j’ai compris depuis quelque années qu’une fois "qu’on sait grimper" les chaussons premiers et deuxièmes prix de nohltaced sont suffisant pour la salle, donc ça fait économiser du blé ^^ huhu.

Édité par Vael

+3 -0

@Vael j’ai bien compris ce que tu disais. A mon avis (qui n’engage que moi hein ;) ) je suis d’accord avec toi dans le sens où le sport en général amène souvent des notions de performance ! Chose que j’aime pas vraiment non plus mais bon dans une société où le but est toujours d’avoir plus d’argent, plus de ci plus de ca bah ca me semble inévitable … Après l’activité (je distingue bien les deux attentions !) en soi tu peux la pratiquer sens en avoir rien à faire des règles de la compétition ni même d’avoir envie de te dépasser. L’un n’empêche pas l’autre.

Par contre c’est indéniable ca va rameter du monde … Et là je te rejoins à 100% ! C’est vrai que les prix son de plus en plus cher (j’ai commencé l’escalade il y a 8 ou 9 ans). Mais comme tu dit une paire première prix et c’est parti pour l’indoor :p

Pour ce qui est des fédérations dans certain cas elles sont quand même utile, par exemple cela fait 3 ans qu’avec un groupe de bénévole nous aménageons un nouveau site d’escalade et sens les subventions de la fédération le projet n’aurait surement pas abouti alors que le site a un potentiel énorme.

En tout cas ça me fait plaisir de discuter de cela avec toi je m’attendais à n’avoir aucune réaction sur ce ticket. :D

@Demandred sincèrement même au-delà d’être une activité physique complète y’a franchement rien de mieux que la sensation que tu as quand tu arrives en haut d’une voie de plusieurs centaines de mètres en falaise

"Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas." Léonard De Vinci

+1 -0

Après l’activité (je distingue bien les deux attentions !) en soi tu peux la pratiquer sens en avoir rien à faire des règles de la compétition ni même d’avoir envie de te dépasser. L’un n’empêche pas l’autre.

Oui ! Tout à fait ! Et j’ai pas spécialement de probleme avec la "compétition" entre pote (en se tirant la bourre) etc.

Mais les JO c’est vraiment un truc qui démocratise un certain type de pratique : la sportive et compétitive. Il faut entendre parler les présidents de fédérations, leur objectif c’est le chiffre sans qu’on sache trop pourquoi : il faut plus de gens dans le circuit de la compétition, plus de couverture médiatique pour faire parler plus de leurs sports, pour attirer plus d’adhérents, pour avoir plus de gens dans leur compétition, pour faire plus parler d’eux pour etc. Bref devenir le plus gros possible sans raison aucune, du prosélytisme. (et cette logique retombe même au niveau de certain club, il y a une volonté de "faire de la com" pour avoir plus d’adhérent).

Pour ce qui est des fédérations dans certain cas elles sont quand même utile, par exemple cela fait 3 ans qu’avec un groupe de bénévole nous aménageons un nouveau site d’escalade et sens les subventions de la fédération le projet n’aurait surement pas abouti alors que le site a un potentiel énorme.

Oui c’est évident ! Mais ça n’empêche pas de questionner le modèle ^^ . D’autant plus qu’il y a quand même quelques indices qui laisse supposé que les années à venir vont être un peu compliqué pour la pratique "dans les clou" en falaises. Entre le merdier juridique des conventions et le fait que la FFME va investir de moins en moins dans la falaise….

Je pense que des asso comme greenspit peuvent, dans l’idée, apporter des solutions indépendantes des fedé (reste le merdier juridique lié aux conventions).

Il y a des grimpeurs partout ^^ ! Perso c’est un truc qui a pesé lourd ds la plupart de mes choix : études, lieu de vie (la Cuvette), orientation professionnel etc. :D ces 7 dernières années (t’es dans quel coin ?).

+0 -0

Mais les JO c’est vraiment un truc qui démocratise un certain type de pratique : la sportive et compétitive. Il faut entendre parler les présidents de fédérations, leur objectif c’est le chiffre sans qu’on sache trop pourquoi : il faut plus de gens dans le circuit de la compétition, plus de couverture médiatique pour faire parler plus de leurs sports, pour attirer plus d’adhérents, pour avoir plus de gens dans leur compétition, pour faire plus parler d’eux pour etc. Bref devenir le plus gros possible sans raison aucune, du prosélytisme. (et cette logique retombe même au niveau de certain club, il y a une volonté de "faire de la com" pour avoir plus d’adhérent).

Oui tout à fait ! C’est la société qui veut ça malheureusement.. Ou en veut toujours plus pour être toujours plus gros :(

Et c’est vrai que les conventions commencent à ne plus être renouvelé, nous on a eu de la chance on à réussi à négocier la future convention avant cette période où la FFME rechigne à les signets. D’ailleurs de ce que j’ai compris notre convention sera la dernière de notre région X/

Je ne connais pas greenspit c’est quoi ?

Il y a des grimpeurs partout ^^ !

Oui ça c’est sur ! Et sur tout type de parois :lol:

Édité par Torado

"Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas." Léonard De Vinci

+0 -0

Greenspits c’est une association qui opère surtout dans le sud-est : https://greenspits.com/fr/

Nous souhaitons ainsi créer et accompagner l’émergence certaine d’une nouvelle communauté de sportifs investis et responsables pour l’avenir de notre activité en SNE.

En gros s’émanciper +/- de la FFME. Le probleme avec l’escalade c’est la dimension juridique. La FFME étant le représentant officiel auprès de l’état, les grimpeurs doivent passer par elle. Mais comme celle-ci se désinvestie de la pratique en falaise c’est pas mal compliqué.

+1 -0

ha c’est pas mal ca ! au moins pour le financement. Oui c’est vrai qu’il ce désintéresse des SNE … Pourtant les grimpeurs ne l’ai abandonné pas et au contraire la fréquentation de site comme Orpierre ou les nombreux sites du Verdon est en hausse.

Ça va devenir embêtant et dangereux s’ils ne font rien. C’est à croire que tout ce qui les intéresse c’est les SAE :(

J’ai déjà pu observer pas mal d’aberration en falaise par exemple un assureur qui lâche la ligne de vie X/

"Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas." Léonard De Vinci

+0 -0

Salut, pour repondre à cette phrase :

Il faut entendre parler les présidents de fédérations, leur objectif c’est le chiffre sans qu’on sache trop pourquoi 

Bien souvent les clubs cherchent à avoir plus de grimpeurs pour avoir des infrastructures plus addaptés et des subventions.

Pour te donner un exemple, nous somme un club de 70 avec un mur de 11 relais et 4 à 8 m (max), c’est pas génial quand même. Mais ça ce n’est que l’infrastructure, quand parle des sous c’est là ou ça pique nous avons tous les ans des subvention et cette année nous en avons eu une exeptionnelle de … 185 euros, même pas de quoi acheter une corde :'( .

Bref même si nous n’apprécions pas forcement la competition (moi le premier), nous sommes obligé de passer par là car c’est notre seul moyen d’avoir des subventions (sinon il faut augmenter le prix des licenses et passer comme au poney à des license à 500/personne).

+1 -0

@ox223252 tout à fait d’accord X/

Je suis dans un gros club mais les subvention fonde d’année en année et pourtant le club grandit et a même de bon résultat en compétition ! Pour preuve la mairie de notre ville a subventionné un deuxième mure de 15m ! Mais la FFME elle réduit les subvention d’année en année :(

"Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas." Léonard De Vinci

+0 -0

@ox22352 : Oui, c’est l’argument usuel le poids politique. Se tailler la plus grosse part dans l’enveloppe des financements annuels alloué au sport par l’état/la région/le département/la ville/la FFME. Et c’est clair, dans une certaine mesure c’est complétement compréhensible. Mais en pratique est-ce que ça marche ? Vous avez combien de subvention de la FFME dans votre club ? La théorie c’est que les adhérents versent une cotisation à la FFME et en échange ils reçoivent le support de la fédération. Je pense que beaucoup de petits club sont encore en train de chercher le support.

Les JO, c’est vrai ça va peut être accélérer la construction des infrastructures dans les grandes villes où il y a des club de compet’, après quand à la répartition entre les club des horaires.

nous sommes obligé de passer par là car c’est notre seul moyen d’avoir des subventions

Passer par la compétition ou plus de monde ? Si c’est la compet' c’est assez incroyable. En gros concrètement d’un point de vu sociétal ça veut dire qu’on trouve plus de légitimité à une activité pratiqué sous forme de compétition o_O . Raison de plus pour moi de critiquer l’objet "sport".

Mais la FFME elle réduit les subvention d’année en année

C’est pas spécialement étonnant ce qui l’intéresse c’est la compétition (je m’avance un peu mais si on demande aux autres sports je pense que le résultat sera +/- le même, foot et rugby en tête). Je ne pense pas que les JO vont ameliorer les choses de ce coté :-° (en tous cas pour les petits clubs).

Petite provoc : Dites vous que vos cotisations servent à payer les billets d’avions de vos athlètes favoris au 4 coin du monde pour ensuite les voir sur des podium huhuhu !

Sur la dynamique des falaises je ne sais pas, je ne suis pas sur que le nombre de grimpeur en falaise augmente. Les sites majeurs (Orpierre, Ceüse, Buoux, St Leger) peut-être mais faut voir que c’est des sites qui drainent à l’internationale, très connu, beaucoup d’Allemands, de Belges, d’Italiens (parfois même des Espagnols) c’est un peu des cas particuliers. Sur les sites plus locaux, je ne sais pas si la fréquentation augmente vraiment. Et je suis sur qu’elle ne suit absolument pas l’augmentation du nombre de grimpeur en salle (qui elle est franchement marqué) !

Pour en revenir au sujet initial. De toute manière on sait tous qui va gagner ces JO (sauf catastrophe) alors bon … :p

Édité par Vael

+1 -0

En gros concrètement d’un point de vu sociétal ça veut dire qu’on trouve plus de légitimité à une activité pratiqué sous forme de compétition o_O .

En escalade, je ne sais pas, mais dans d’autres sport, ça compte, notamment pour les mairie. Voir que le champion régional vient de Trouville-les-oies pousse le maire de Trouville-les-oies à financer le sport qui met sa commune sur le devant de la scène. Alors que le sport, avec les mêmes besoins et autant d’adhérent, qui ne rapporte pas de médaille, il ne fait pas de pub, donc la commune le finance moins.

Après, il y a tellement de critères arbitraires dans les financement communaux (les copains du maire, les sports fait par les enfants des membres du conseil, la réputation des sports jugée sur critère arbitraire…) qu’on est plus à ça près.

Hier, dans le parc, j’ai vu une petite vieille entourée de dinosaures aviens. Je donne pas cher de sa peau.

+1 -0

Vous êtes certain de l’inflation des prix des chaussons ? J’ai du mal a trouver les anciens prix sur le net pour comparer objectivement et j’ai vraiment pas ce sentiment (ça fait 20 ans que je grimpe), j’ai l’impression de toujours avoir paye mes chaussons entre 70 et 120 euros en France.

Et je me porte en faux sur l’idée que des chaussons bas de gamme suffisent, principalement au niveau des quarts que je trouve vraiment pas adaptes pour les petits grattons et sur la gomme qui rend difficile les adhérences. J’en ai refait l’expérience récemment, j’avais le choix entre mes chaussons avec des gros trous et les chaussons de la salle, des placements devenaient très difficile sans dépenser beaucoup d’énergie (ce qui est pas le but).

Pour les JO, la décision du combine a quand même eu pour conséquence d’intéresser les grimpeurs actuels aux autres disciplines (surtout la vitesse), et je pense réellement que c’est une ouverture assez saine. Et pour le grand public, ça va augmenter l’engouement autour de l’escalade et, contrairement @Vael, je pense que c’est une très bonne chose. Lorsque j’ai commence j’étais petit et a cette époque il y avait peu de salles et encore moins qui acceptaient les jeunes enfants (et quasiment pas de salle de bloc). Aujourd’hui il n’y a plus vraiment de problèmes pour trouver des salles et c’est une conséquence assez direct de l’engouement qu’il y a eu. Et si on regarde sur la partie falaise il ne me semble pas y avoir spécialement de dégradation des contions d’entretien et d’ouverture des voies (sachant que ça a toujours été un sujet de préoccupation dans mes souvenir) (*)

Pour en revenir au sujet initial. De toute manière on sait tous qui va gagner ces JO (sauf catastrophe) alors bon …

Il est blesse en ce moment, il se focus sur Silence, avec un peu de "chance" il va rester focus dessus et "oublier" la compétition un temps :p Ceci dit si ça continue chez les femmes aussi la surprise sera absente…

Vous savez le détail de l’organisation des épreuves pour les JO ? La lectures des voies sera toujours faites en commun avec autorisation de parler ? J’ai toujours trouve ça assez étonnant — et bien — que les "adversaires" lors d’une compétition s’entraident de cette façon pour réussir l’épreuve. Je sais pas si il y d’autre compétition ou on retrouve la même chose.

(*) J’émets quelques réserves, sachant que j’ai déménagé entre différentes régions qui ont pas forcement la même culture de la grimpe en extérieur (difficile d’avoir un avis objectif sur l’évolution de cet aspect).

Édité par Freedom

+1 -0

@Gabbro, yep, je pense pas que l’escalade fasse spécialement exception vis à vis des autres sport. Mais j’aurais pas pensé qu’un club sans ambition aucune se convertisse à la compet' dans l’espoir d’avoir plus de subvention !

@Freedom :

Pour les chaussons et les prix, voila ce que me dit ma mémoire (mais hélas, la mémoire on sait ce que ça vaut…) : Ma première "vrai" paire était des Instcint lacet, c’était il y a 8–9 ans 89€ ( prix VieuxC) Je suis quasi sur du prix (ma condition c’était <90€ :p ). Ils sont montés par la suite, petit à petit, à 99€ il me semble. Le modèle est re-sortie il y a ~1 ans, ils sont maintenant à 110€.

Les Pythons, sorti il y a +/- 10ans, étaient il y a 1 ans à 89€. Ils viennent de ressortir le modèle : 110€. Je crois que leur prix d’il y a 10 ans était 79€ (sans certitude). Les anciens Katana/Miura étaient inférieur à 100€ (genre 89€-95€).IL sont mnt à 110–120€. Les Anasazai scratch (chausson de Chris Sharma dans Biographie quand même donc a priori ils grimpent bien) c’était genre ~90€ il y a 10ans, 109 maintenant.

Et les Speedster on prix 10€ en 5 ans je crois (de 90 à 100€)

Il y a 10ans je me souviens que les Andrea Boldrini étaient LES chaussons les plus cher du VC et d’assez loin (100–120€).

Bref il faudrait retrouver des "vieux" catalogues VC pour voir si ma mémoire me joue pas des tours. Mais le prix des chaussons semble vraiment augmenter.

Pour le prix de la quincaillerie je dirais qu’il augmente aussi, mais la j’ai beaucoup moins les prix en tête.

(enfin le bon plan c’est le bon coin, plein de chausson quasi neuf à -40/60%).

Bref il me semble que ça augmente (après difficile de savoir si c’est un augmentation "légitime", genre amélioration des conditions de travail, salaires etc. Marketing : ils profitent de la hype, ou "inutile", RD couteuse etc.)

Pour les chaussons pourraves : Oui les chaussons pourraves c’est abo (par exemple les chausson "6a", beaucoup loué en salle d’escalade, c’est franchement nul, même pour la salle). Mais par contre les premiers prix decat, sont vraiment pas si naze ! En salle je fais ma quasi cotation max en bloc et en voie verticale avec les premiers prix decat' (ceux à lacet vert, étonnamment le talon est assez bon ^^). Par contre, en devers, en effet faut mieux leur ballerine à ~70€, les premiers prix crochète pas assez. En exterieur les premiers prix sont naze par contre leur ballerine sont pas mal, j’ai un pote qui les prends, pour quasi tous (sauf THE voie).

C’est évident que le chausson fais une différence, mais une fois qu’on "sait" grimper c’est à relativiser. Pour l’apprentissage par contre je crois que c’est important d’avoir une paire qui donne confiance, pour bien apprendre à charger et pousser (par exemple grimper en basket classique c’est vraiment pas top).

Pour les falaise : oui les sites sont encore généralement bien entretenu mais on voit que le vent tourne. La FFME à l’échelle locale contient encore pas mal de falaisiste (dans ma région, qui a la culture de la grimpe). Mais au niveau des nouvelles convention, ça fond comme neige au soleil comme le confirme le propos de @Torado ( à cause de récent déboire juridique, sans doute). Et surtout comme les conventions doivent être renouvelé régulièrement c’est probable que certains sites ne soit pas renouvelé.

Pour les salles :

Oui ça parait bien pour le grimpeur, mais mon propos s’inscrit dans un cadre plus large qui serait difficile à résumer en quelques lignes (d’autant plus que je suis pas sur qu’il soit très clair dans ma tête) mais en gros je préférais un monde sans compétition (je ne parle pas du contest de pétanque du village, je parle de l’institution de la compétition systématique avec départementale, régionale, nationale, internationale qui structure toutes les activités et pas forcement sportive, compétition de tricot, de mots croisés, de etc.) quitte à ce qu’il y ait 10 fois moins de terrain de foot, de salles d’escalades, de terrain de rugby, de pistes d’athlétismes etc. Les gens vraiment fondu d’escalade feront quand même de l’escalade, les gens fondu de X feront X etc. Le monde ne serait pas pire, je suis persuadé qu’il en bénéficierai, beaucoup.

La démocratisation de X passe à travers des choses que je ne trouve pas souhaitable. Le corolaire c’est qu’il faut assumer. Si mon truc c’est X, très bien j’assume, je fais des choix de vie ou le critere X rentre en compte. Pour le cas de l’escalade, je me démerde pour me rapprocher d’endroit qui convienne à la pratique.

Il est blesse en ce moment, il se focus sur Silence, avec un peu de "chance" il va rester focus dessus et "oublier" la compétition un temps :p Ceci dit si ça continue chez les femmes aussi la surprise sera absente…

Freedom

On ne doit pas parler du même car le mien il a déjà enchainé Silence :p … mais comme je ne suis pas trop la compet' (à part les finales de bloc ou il y a Adam). J’ai peut être une mauvaise estimation du gagnant le plus probable ^^ !

+1 -0

Ta mémoire sur les prix a l’air plus vive que la mienne en tout cas, je m’étais pas rendu compte de l’augmentation.

C’est évident que le chausson fais une différence, mais une fois qu’on "sait" grimper c’est à relativiser.

Dit de cette manière je suis plus que d’accord :).

On parle bien du même, il s’est fait mal au poignet a l’entrainement, il a dit en vidéo 1 (a moitie en plaisantant) qu’en attendant d’aller mieux il prenais plaisir a revisualiser les mouvement de Silence et les refaire dans le vide (même si il l’a déjà enchaîné oui) — c’était le sens de mon "focus sur Silence". Pour les femmes Janja a fait un parcours sans faute sur le bloc (première a toutes les étapes) et bien commence le lead (dont une victoire en final avec son sac a pof qui tombe au départ).

Pour l’institutionnalisation des compétitions, je suis d’accord avec toi dans le fond (*) que l’apport n’est pas bénéfique, mais les JO comportent aussi un aspect visibilité qui va au delà du simple aspect "compétition institutionnalise" et qui, a mon sens, vient renverser la balance bénéfice/"malus".

(*) Et l’équivalent des "tournois de pétanque" du village dans ce cas c’est pour moi les événement type "Open de bloc" ou l’esprit est plus de passer une aprem a essayer plein de bloc dans une ambiance assez détendu.

1 En parlant de chausson, il a fait un petit vlog récemment ou ils parlent des chaussons, il a une différence de taille ville/grimpe de 4, c’est a un point qu’il ne peut pas enfiler ces chaussons normalement quand ils sont neuf. Apres je sais pas si il a un vrai intérêt a ce que ce soit aussi serre ou si c’est en partie psychologique (mais comme je grimpe pas du 9c donc je vais pas trancher la réponse).

+1 -0

Vous savez le détail de l’organisation des épreuves pour les JO ? La lectures des voies sera toujours faites en commun avec autorisation de parler ? J’ai toujours trouve ça assez étonnant — et bien — que les "adversaires" lors d’une compétition s’entraident de cette façon pour réussir l’épreuve. Je sais pas si il y d’autre compétition ou on retrouve la même chose.

@Freedom j’en ai pas la moindre idée, mais je pense que ça va s’aligner sur ce qui ce fait au mondial, donc il y a des chances que ce soit une lecture commune.

En tout cas je penser pas déchainer le débat comme ca avec mon billet :lol: Mais ca me fait plaisir c’est hyper interessant !

Au niveau du prix des chaussons j’appuie les prix de @Vael notamment ceux des Katanas qui sont mes chaussons depuis environs 5/6 ans maintenant et qui ont bien pris 10/15 euros depuis que je les achete.

"Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas." Léonard De Vinci

+0 -0

Haha, ok je ne savais pas pour Adam.

C’est bizarre pour le JO parce que pour moi c’est vraiment le "sacre" de l’idéologie sportive ce truc. Je ne vois pas en quoi il y a plus de bon coté avec les JO qu’avec les autres compétitions.

En tout cas je penser pas déchainer le débat comme ca avec mon billet :lol: Mais ca me fait plaisir c’est hyper intéressant !

haha, nan, mais attend l’escalade c’est un mode de vie, un verre d’eau, un sandwich. Forcement ça déchaine les débats :D !

Pour moi l’escalade c’est pas un sport, j’y consacre tout mon temps et c’est un mode de vie. J’arrive à retrouver tous les besoins qu’on peut avoir, en tant qu’être humain. Tu vas faire une voie très dure, tu auras le plaisir justement de l’expression corporelle, la défonce physique, qui fait qu’en fait ça va te créer de petits besoins. Tu vas apprécier en sortant d’une voie un verre d’eau… un sandwich. Et ça c’est intéressant à l’époque à laquelle on vit d’avoir de petits besoins je crois. Tu as une prise de conscience au niveau des plaisirs simples en fait, qui suffisent très bien pour pouvoir vivre.

Dieu - La vie au bout des doigts

:D

+1 -0

Y’a quasiment les mêmes débats (encore plus animés je pense) autour du skateboard + JOs. (et dans une moindre mesure, du surf).

Avec le fait que côté skateboard, la "dimension sociale" (mouais :\ ) de la pratique est encore plus prononcée. Idem pour le breakdance

Par contre le gros point commun entre tous ces sports c’est l’aspect collaboratif de la pratique ( + l’aspect "underground YOLO way of life 🤙", mais sortons sur cet aspect là du débat pour l’instant).

Qu’on soit content ou pas de l’entrée de ces sports dans les JOs, j’ai presque envie de dire "c’est trop tard…" malheureusement ou heureusement, peu importe.

Par contre, l’olympisme sde gargarise souvent de belles histoires de fair-play à travers les âges, d’humanité au-delà de la compétition, patin, couffin… Mais quand on y regarde d’un peu plus près, c’est souvent beaucoup la marge que la norme.

J’ai l’impression qu’outre la hype (et la jeunesse), évidemment, y’a quand même une volonté du CIO d’aller chercher des pratiques par essence collaboratives. Ce sont des sports où l’on partage un lieu de pratique, plus que de s’y affronter. Ou l’on s’entraide parce que c’est potentiellement risqué d’y faire n’importe quoi, ou l’on doit, nécessairement (et c’est de toute façon dans l’ADN de ces sports) prendre soin de son lieu de pratique et des gens qui sont dessus. (on s’assure et on se parle, s’entraide en escalade, on jette un oeil aux autres en surf, quitte à leur porter secours si besoin, la progression en skateboard se fait énormément en partageant des trucs et astuces).

Aucune idée de si c’est la motivation première du CIO, mais faut reconnaître ce constat. Et, sincèrement, j’ai envie de croire que ces nouvelles pratiques vont remettre la collaboration, l’entraide, le fun, et le respect du lieu de pratique à la place de ce que décris Vael : la compétition plus haut plus fort plus vite, meilleur que les autres. J’ai même envie de me dire que c’est le rôle qu’elles ont à jouer : la valeur d’exemple, devenir la norme plutôt que la marge. Et de montrer que même si y’a une compét, au final c’est pas tant le classement qui compte que ce que les compétiteurs ont montré comme attitudes, valeurs, etc.

Y’a eu pas mal de précédents dans l’Histoire, dans le bon ou le mauvais sens du terme.

On peut citer la voile par exemple, qui partage un peu de ce qu’on peut retrouver dans ces débats : c’est un sport de niche (ou riche, dirons certains), bien axé "way of life" plus que compétition, qui présente des risques, en communion avec les éléments, et dont la pratique est elle aussi collaborative (même dans la navigation en solitaire, aussi surprenant qui cela puisse paraître). Pourtant c’est une pratique présente au programme depuis l’origine des JOs. Qui "souffre" (en tout cas qui est critiquée) de ne pas bien passer à la TV. A tel point qu’il a été evisagé de "ré-inventer" le format de compétition (des régates) pour avoir une régate finale, en mode 100m avec tous les finalistes et que tout se joue sur une course. Sondage à l’appui, ce n’est pas passé.

Est-ce-qu’on peut dire que l’activité (la voile dans son ensemble) a été "dégradée" par la structuration en fédération ? J’ai peu de recul mais je n’ai pas l’impression. Y’a toujours des gens qui font des tous du monde sans qu’aucune fédé n’intervienne là-dedans. Y’a toujours autant des marins de profession, des plaisanciers, qui cohabitent parfois bien parfois moins bien. Certaines compétitions étaient là avant : La Coupe de l’America (complètement hors fédérations d’ailleurs) existait avant les JOs et existe toujours, se ré-invente de son côté sans rien demander à personne. Pour autant, la fédé permet de mieux structurer l’activité notamment sur terre, dans des lacs ou autres. Le rôle de la compétition là-dedans ? Je saurais pas vraiment le dire, toujours est-il que les enfants sont encadrés en sécurité et peuvent pratiquer dans un cadre officiel et rassurant (et pas entre les mains d’une personne auto-proclamée experte). Mieux ou moins bien ?

Plus récemment, je pense que le snowboard a vécu un peu le même genre de débats. C’est sans doute beaucoup beaucoup plus proche que ce dont on parle aujourd’hui. L’activité était niche (et en plus très mal vécue sur les pistes parce qu’"incompatible" avec les pratiques existantes, donc fragmentant les communautés), et de l’aveu des pionniers et spécialistes, "on n’a pas besoin de la fédé (ndt: de SKI, en plus…) ni du CIO pour se structurer, foutez-nous la paix". Des compétitions existaient avant (les X-Games) et existent encore aujourd’hui, avec à peu près la même renommée qu’à l’époque.

Au final aujourd’hui les avis sont partagés, et mitigés et notamment, le mariage (forcé) (l’absorption en fait) avec la FIS est critiqué. Il n’empêche que le snowboard n’est pas mort, et qu’à l’heure des réseaux sociaux, y’a encore énormément de place pour le "hors-compétition", la pratique pour le fun ou la beauté des lieux, de la pratique etc.

C’est plutôt (et spécialement en ce qui concerne la France et l’absorption du snow par la FFS) l’exemple d’un "cas défavorable" mais qui finalement n’a pas tué la pratique du tout. Au contraire, aujourd’hui on peut remonter des pistes en tire-fesses en snow, y’a même dans certains domaines des pistes adaptées au snow plus qu’au ski (même si l’inverse est évidemment beaucoup plus vrai).

Honnêtement, je suis pas de ceux qui ont applaudi des deux mains l’intégration du surf ou du skate aux JOs, je suis perplexe et j’ai même un peu la trouille (spécialement pour le skate et l’intégration dans une fédé de "rattachement").

Cela dit, je pense qu’à travers l’exemple de la FFV je vois quand même assez bien certains intérêts que ça peut avoir. L’encadrement des enfants dans une structure adaptée, encadrée. L’explosion et/ou l’aménagement de lieux de pratiques sûrs, entretenus.

Faut pas que ça se fasse au détriment de l’histoire du sport, de ses "valeurs" ou en tout cas de ce que les pratiquants aiment dans la pratique de ce sport.

Mais j’ai envie de dire que c’est aux pros et aux pratiquants que ça appartient. Y’a pas de raison qu’une fédé change l’atmosphère présente près d’une paroi si les gens n’en ont pas envie. A eux (nous) de jouer le jeu du CIO : "vous avez dit que vous nous donniez une vitrine, très bien, on va montrer ce qui nous plaît, peu importe les médailles".

Édité par Javier

Happiness is a warm puppy

+2 -0

@Vael J’avais pas compris que quand tu parler de Dieu du parler de notre Patrick Edlinger national ! Il est vrais que pour nous autre grimpeur il s’approche de Dieu :)

@Javier Plutôt d’accord avec toi même si je ne connais absolument pas les discipline que tu cites. Cependant je ne suis toujours pas pro-compétition :p

"Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas." Léonard De Vinci

+0 -0

Moi non plus, la compétition autre que "pour la chambrade" m’intéresse pas franchement.

Par contre je voulais juste essayer de contre-balancer un peu le discours. Y’a pas que du mauvais qui peut sortir de l’entrée au programme des JOs. Et même mieux que ça, si on trouve que la compet' risque d’être néfaste, bah il ne tient qu’à nous de profiter de la fenêtre pour faire passer le message :)

Happiness is a warm puppy

+1 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte