Licence CC 0

Sympa le vélo

Publié :
Auteur :
Catégorie :
Temps de lecture estimé : 5 minutes

Vendredi soir, à peu près 22h. Je prends le vélo pour aller voir mon meilleur ami, j’enfile gilet jaune, casque, et je mets mes lumières clignotantes sur mon vélo. Je pars de chez moi, le trajet est court normalement, même pas 10 minutes.

Sympa le vélo

Avenue du Professeur Louis Ravaz, une super bande cyclable s’offre à moi… entre la voie et les stationnements tout du long. Et elle est enlevée aux arrêts du bus. Je roule donc, je me presse parce que je suis en retard.

J’approche des commerces de la rue (aux alentours du 782, je suis allé checker au GPS pour noter l’endroit approximatif de l’accident). Une voiture veut partir de stationnement, elle commence à sortir. Je me dis, merde, elle m’a pas vu, je ralentis. Elle s’arrête, je me dis que si finalement alors je continue, je décale juste un peu à gauche pour éviter le coin de la voiture.

En fait non, elle m’avait pas vu, elle faisait juste demi-tour et checkait l’autre côté de la route.

Et moi je me la suis pris, le coin avant gauche pour être précis. Quelques secondes très particulières avec des pensées qui défilent très vite dans la tête, un cri pas très poli, et je pars en vol plané et j’atteris sur le sol tête la première.

L’instant flippant où on espère ne pas se faire rouler dessus par une voiture qui viendrait à 50 km/h alors qu’on est par-terre, mais où on n’arrive pas à utiliser sa jambe. Des tas de gens qui se précipitent et me crient de ne pas bouger.

J’angoisse. J’ai mal, mais est-ce que c’est assez pour répondre à ce monsieur que oui il faut appeler les urgences ? Je n’arrive même pas à bouger ma jambe. Je reste allongé au sol.

Finalement, cinq minutes après, la douleur est redescendue? C’est juste le genou qui a encaissé la voiture, forcément ça fait mal. Je prends le numéro du chauffeur qui reste avec moi jusqu’à ce que je sois en état de repartir. Mais à pieds, la roue avant de mon vélo est foutue.

Je vais finalement chez mon meilleur ami et passe quand même une bonne soirée. Moqueur, je raconte à quoi j’ai pensé juste avant de me prendre la voiture : je me suis vu de l’extérieur m’envoler, comme dans les films, et je me suis dit “oh non, je vais pas faire ça quand même”.

Bilan : Des douleurs au genou, au coude, dans la nuque et un sale bleu sur le gros orteil (le gauche, aucune idée de comment je me suis fait ça). Des courbatures, aussi, monstrueuses, dans les bras. Une marque sur le front malgré le casque : sans celui c’était l’hosto directement, ou pire…

Mais résultat derrière : j’en parle, j’écris ça, et je suis renversé. J’ai plus peur en écrivant ça maintenant, tranquillement assis sur mon canapé, que pendant l’accident. Tellement tendu que mon dos me fait mal. J’ai réussi à reprendre le vélo, un peu, pour flipper à chaque voiture que je croise. Impossible de faire confiance à un conducteur, croire qu’il m’a vu, avant qu’il ne soit complètement arrêté. Et dès que j’arrête un peu, je procrastine, je traîne avant de changer une chambre à air et remonter sur mon vélo.

Et des fois, je la regarde, celle avec qui je partage beaucoup, et qui part sans vouloir mettre de casque, et là j’ai vraiment peur.


Bilan : Des douleurs au genou, au coude, dans la nuque et un sale bleu sur le gros orteil (le gauche, aucune idée de comment je me suis fait ça). Des courbatures, aussi, monstrueuses, dans les bras. Une marque sur le front malgré le casque : sans celui c’était l’hosto directement, ou pire…

Mais résultat derrière : j’en parle, j’écris ça, et je suis renversé. J’ai plus peur en écrivant ça maintenant, tranquillement assis sur mon canapé, que pendant l’accident. Tellement tendu que mon dos me fait mal. J’ai réussi à reprendre le vélo, un peu, pour flipper à chaque voiture que je croise. Impossible de faire confiance à un conducteur, croire qu’il m’a vu, avant qu’il ne soit complètement arrêté. Et dès que j’arrête un peu, je procrastine, je traîne avant de changer une chambre à air et remonter sur mon vélo.

Et des fois, je la regarde, celle avec qui je partage beaucoup, et qui part sans vouloir mettre de casque, et là j’ai vraiment peur.

44 commentaires

je mets mes lumières clignotantes sur mon vélo.

Rien à voir avec la situation présente puisque le chauffeur ne t’avait pas vu du tout mais enlève ces foutues lumières clignotantes et mets une lumière fixe et puissante. Quand on regarde une lumière clignotante depuis une voiture, on a un mal fou à évaluer la distance à cause du clignotement, parce que le cerveau ne sait pas extrapoler ce qui s’est passé au niveau déplacement entre deux clignotements.

J’ai plus peur en écrivant ça maintenant, tranquillement assis sur mon canapé, que pendant l’accident.

Normal, et tu te souviens probablement peu de la peur et de la douleur réelles au moment de l’accident.

Édité par Ksass`Peuk

First : Always RTFM - "Tout devrait être rendu aussi simple que possible, mais pas plus." A.Einstein [Tutoriel Frama-C WP]

+4 -0

Beaucoup me disent ça, mais en même temps c’est pas un peu plus visible une lumière clignotante ?

Ben je crois m’en souvenir pas mal, et dans le moment c’était pas vraiment de la peur, potentiellement à cause du gros shoot d’adrénaline. Mais y avait le fait d’être "dedans", donc on se pose pas trop la question. Maintenant, je pense aux risques, à quel point ça peut mal tourner…

+0 -0

Pour les quelques fois où j’ai fait le trajet jusqu’à mon université en vélo (~20km, merci les grèves…), j’ai croisé des gens qui mettent lumières fixes et clignotantes (et ça se foit vraiment bien).

Ça me fait penser à une fois où ma roue avant s’est tout simplement décroché suite à une secousse. Gros vol plané, heureusement j’atterris à peu près à plat sur la route, et c’était dans une rue pas vraiment fréquentée par les voitures, donc vraiment plus de peur que de mal (et pour l’anecdote ça correspond à la seule fois où je suis arrivé en retard à un cours au collège / lycée :D).

Après quand on n’a pas de casque ça peut effectivement très vite mal tourner…

Édité par Skodt

+0 -0

Bilan : Des douleurs au genou, au coude, dans la nuque et un sale bleu sur le gros orteil (le gauche, aucune idée de comment je me suis fait ça). Des courbatures, aussi, monstrueuses, dans les bras. Une marque sur le front malgré le casque : sans celui c’était l’hosto directement, ou pire…

Pourquoi le bilan a-t-il été écrit deux fois ? :-D

+2 -0

Un peu HS, mais peut-être pas tant que ça.

Quand j’ai appris à conduire j’ai eu un petit accident. J’étais sur une route à 30 (dans Paris), une dame voulait traverser alors je m’arrête (peut-être un peu franchement, mais en même temps c’est à 30, donc pas moyen de mettre 20m à s’arrêter).

Et là derrière moi arrive un utilitaire (qui n’était pas encore là avant que je freine), bien plus rapide que 30, et qui s’arrête pas et nous rentre dedans. Le gars au volant avait une bouteille (d’eau?) entre les jambes (c’était bien ridicule comme éclaboussure) et ne regardait pas trop la route (et ne respectait pas le 30).

Heureusement la vieille dame n’a pas traversé …

(Pour l’histoire, le conducteur de l’utilitaire a dit que j’avais freiné trop fort blabla. Mais bon, on t’a vu dans le rétro en train de regarder ta bouteille et pas la route.)

Bref, depuis, j’ai toujours peur de me faire rentrer dedans parce que je suis pas un gars qui grille la priorité à tout le monde, y compris les piétons. Pourtant j’ai fait pas mal de km depuis …

+0 -0

(Pour l’histoire, le conducteur de l’utilitaire a dit que j’avais freiné trop fort blabla. Mais bon, on t’a vu dans le rétro en train de regarder ta bouteille et pas la route.)

De toute façon, comme il est derrière, c’est à lui de s’assurer de respecter la distance de sécurité nécessaire et d’adopter la bonne vitesse. Qu’il regarde la route ou pas, il y a des tonnes de raison pour laquelle tu peux piller et qu’il ne peut pas voir. Il doit être capable de s’arrêter sans provoquer un accident.

Au niveau assurance c’est sûr qu’il est responsable.

Amateur de Logiciel Libre et de la distribution GNU/Linux Fedora. #JeSuisArius

+1 -0

Bilan : Des douleurs au genou, au coude, dans la nuque et un sale bleu sur le gros orteil (le gauche, aucune idée de comment je me suis fait ça). Des courbatures, aussi, monstrueuses, dans les bras. Une marque sur le front malgré le casque : sans celui c’était l’hosto directement, ou pire…

Pourquoi le bilan a-t-il été écrit deux fois ? :-D

Green

Parce que c’est un gros copier-coller de tout le texte, et qu’en collant dans la zone principale j’ai oublié de virer la fin…

@Holosmos : Oui, je comprends, derrière ça doit pas être cool… Mais légalement, il est complètement en tort, il est censé être attentif et conserver une marge de sécurité lui permettant de s’arrêter avant de te rentrer de dans. edit : grillé par Renault

+0 -0

(Pour l’histoire, le conducteur de l’utilitaire a dit que j’avais freiné trop fort blabla. Mais bon, on t’a vu dans le rétro en train de regarder ta bouteille et pas la route.)

De toute façon, comme il est derrière, c’est à lui de s’assurer de respecter la distance de sécurité nécessaire et d’adopter la bonne vitesse. Qu’il regarde la route ou pas, il y a des tonnes de raison pour laquelle tu peux piller et qu’il ne peut pas voir. Il doit être capable de s’arrêter sans provoquer un accident.

Au niveau assurance c’est sûr qu’il est responsable.

Renault

Ah oui il était en tort, ça faisait pas de doute. Mais il n’empêche qu’il faut toujours essayer d’éviter l’accident, donc même si je ne suis pas légalement responsable, ça pose une question sur comment on doit conduire en pratique pour éviter l’accident

+0 -0

Et oui, rouler en vélo au milieu de la circulation on n’y pense pas forcément mais ça reste dangereux. Quelques règles de base : adapter son allure à la situation, être bien visible, mettre un casque, bien entretenir sa monture, et surtout n’accorder aucune foutue confiance aux autres usagers, en particulier les automobilistes.

Dans une situation comme celle que tu décris je n’aurais même pas cherché à savoir si le conducteur m’avait vu, direct j’aurais ralenti et j’aurais fait un écart bien large sur la voie des voitures (évidemment en vérifiant qu’aucune voiture n’arrive). Les automobilistes sont en pilote automatique et n’ont aucune conscience du danger en ville pour ceux qui n’ont pas une carrosserie comme eux, pars toujours du principe qu’ils ssont imprévisibles et peuvent faire n’importe quoi.

Ne considère pas que quelqu’un t’as vu si tu ne l’as pas constaté très explicitement, yeux dans les yeux. Et même dans ce cas reste méfiant.

Et personnellement les bandes cyclables au bord des stationnements je m’en méfie comme de la peste, ça a pas l’air comme ça mais c’est un des trucs les plus dangereux, entre le manque de visibilité aux intersections, les voitures qui déboitent ou qui pilent pour stationner, les gens qui ouvrent leur portière sans rien regarder, les piétons qui déboulent d’un coup d’entre deux voitures… Quand je suis sur une bande cyclable de ce type j’observe très attentivement avec beaucoup d’anticipation (je regarde à cinq ou six voitures devant les feux des voitures, orientation des roues, gens sur le trottoir, etc), et si j’ai besoin de rouler un peu plus vite je roule carrément à un mètre d’écart des voitures.

Ne t’inquiète pas sinon, tu t’es fait un peu peur, mais ça va passer avec un peu de temps. ;)

+4 -0

Consulte un médecin de toute urgence pour faire un constat médical. Ce constat permet de décrire la situation actuelle et pouvoir évaluer des complications ultérieures.
j’espère que tu as fait un constat amiable avec le conuducteur.

+2 -0

j’aurais fait un écart bien large sur la voie des voitures (évidemment en vérifiant qu’aucune voiture n’arrive).

Yep idem. Par contre perso j’accelere car si le conducteur te vois, que tu ailles lentement ou rapidement ca ne change rien. Par contre s’il ne t’a pas vu, si tu est plus rapide tu sors plus de la zone à risque (ce qui ne m’empeche pas de mettre les mains sur les freins au cas ou).

Apres ca depend vachement du velo qu’on a : avec velo leger et maniable on se permet pas la même chose qu’avec un velo plus lourd et moins sportif (type velo hollandais, velib and co) Dans se cas il faut mieux faire du zele et s’arreter si on a un doute.

+0 -0

Non mais vous savez, je suis tout à fait capable de tirer la leçon hein :) Prochaine fois, je m’arrête.

Et effectivement, je ne fais plus confiance à ces bandes cyclables, donc je roule en plein sur la voie.

Consulte un médecin de toute urgence pour faire un constat médical. Ce constat permet de décrire la situation actuelle et pouvoir évaluer des complications ultérieures.
j’espère que tu as fait un constat amiable avec le conuducteur.

zeqL

C’était il y a plus d’un mois. Je suis allé voir un médecin qui m’a dit que je n’avais rien, du moins rien de grave. J’ai pas fait de constat parce que dans la situation, j’avais pas envie de faire ce genre de démarches… Par contre, j’ai récupéré son numéro pour l’appeler au cas où, et la dizaine de personnes autour m’a assuré le connaître.

Mais bon, j’ai rien, donc je m’en fous. Juste la roue voilée, que j’ai changé pour 35€, me suis pas embêté à lui demander quoi que ce soit.

+0 -0

Il faut faire attention, grâce à l’adrénaline des fois tu as l’impression de ne rien avoir sur le moment, et tu te retrouves chez le médecin quelques jours après, parfois tu peux même avoir une complication longtemps après que tu peux lier à l’accident. Ca vaut le coup ne serait-ce que de griffoner un constat et de cocher la case "dommages corporels", histoire d’avoir une trace écrite et de pas être à poil par la suite, si jamais.

En plus sur des dommages corporels, même si tu es responsable de l’accident, y’a de l’argent à récupérer, même pour des blessures très légères. Une fois je suis rentré dans une voiture, j’ai eu un poignet foulé et mal au crâne pendant quelques jours, ça a suffi pour que j’empoche 800€, en tant que "compensation pour la souffrance endurée". De quoi acheter un vélo neuf. ;)

Dans ton cas il est un peu tard, au bout d’un mois. Mais penses-y si ça t’arrive de nouveau, ce que je ne te souhaite pas. :)

+1 -0

@Holosmos: Ça me rappel un léger accident que j’ai eu un jour. Une voiture qui mange très largement le passage piéton, me fait signe de passer sur ce qui reste du passage. Une autre voiture lui rentre dedans. Elle dépasse le passage pion et je me retrouve sur le capôt. Heureusement, plus de douleurs que de dommages.

Y a deux mois j’ai eu aussi un accident. Un auto-mobiliste qui ouvre sa porte sur la piste cyclabe. Résultat une épaule déboitée, j’ai bientôt plus rien. La roue voilée à changer aussi.

Édité par ache

ache.one                 🦹         👾                                🦊

+0 -0

mettre un casque

Society

Conseille-t-on aux automobilistes, aux piétons ou aux personnes empruntant des escaliers de porter un casque ? Pourtant le risque est bien réel.

entwanne

Le risque est quand même moindre, en voiture tu as une carrosserie et des airbags, en tant que piéton tu as moins de risques d’accident car tu peux t’arrêter net, les automobilistes sont plus habitués à faire attention, il y a des passages piétons prioritaires voire des feux piétons, des trottoirs séparés de la chaussée par une bordure, etc. En vélo, comme en moto, tu es beaucoup plus vulnérable.

+0 -0

Pour la souffrance endurée, tu as droit à une réparation matérielle. C’est pas de l’argent volé, tu y as droit. ;)

La portière oui, il ne faut jamais relâcher son attention quand tu roules le long de stationnements, et toujours te tenir prêt à t’arrêter.

+0 -1

Je fais du velotaff tous les jours (environ 8km par jour), et en ville je me déplace exclusivement à vélo. La première règle que j’ai apprise, c’est de partir du principe que les automobilistes ne m’ont pas vu. j’ai déjà laisser passer des voitures alors que j’étais prioritaire, dès lors que j’avais le moindre doute. Mais même malgré ça, il y a des fois où on ne peut pas éviter les situations comme la tienne. Je rêve de pistes cyclables complètement séparées de la route comme à aux pays bas.

Édité par melepe

+1 -0

… je me déplace exclusivement à vélo. La première règle que j’ai apprise, c’est de partir du principe que les automobilistes ne m’ont pas vu.

melepe

A noter que c’est aussi à peu près la bonne posture à adopter à pied, en voiture, en moto, en camion, en tank, etc.

First : Always RTFM - "Tout devrait être rendu aussi simple que possible, mais pas plus." A.Einstein [Tutoriel Frama-C WP]

+0 -0

Brrrrrrrrr. C’est le genre de trucs qu’on n’aime pas lire mais qu’il faut lire…

Dans la même famille: essayez d’éviter autant que possible les pistes cyclables qui remontent des sens uniques (à sens inverse).

Si les voitures en face vous voient généralement bien (même si les conducteurs se demandent parfois ce que vous foutez là…) les conducteurs qui croisent le sens unique ne pensent généralement pas à regarder des deux côtés. Et comme ils sont à l’arrêt, vous pouvez imaginer (si visibilité restreinte par exemple) qu’ils attendent que vous passiez. Soyez ultra prudent avec ça. Il se pourrait que la voiture démarre vraiment juste sous votre nez.

Le coup de la portière, c’est vraiment une idée qui me fait flipper.

Tous les cyclistes sans doute :\

Un truc simple que vous pouvez faire pour ça, c’est de parler aux automobilistes (ça peut vous inclure d’ailleurs) de la poignée hollandaise. En gros : ouvrir la portière avec la main opposée (main droite pour la portière conducteur, gauche pour la portière passager, si le volant se trouve à gauche, bien sûr). C’est un geste hyper simple (mais c’est très difficile de s’y habituer) mais qui force à regarder derrière soi avant d’ouvrir la portière.

Quel impact ? Je sais pas vraiment. Mais je vois pas de mal à en parler à nos proches, et essayer que ça se répande le plus possible.

De plus en plus, sur les routes étroites en ville, je regarde si je vois un conducteur dans la voiture (mais c’est pas simple) et si le rétro est rabattu ou non. Si le rétro n’est pas rabattu je ralentis systématiquement, s’il y a du mouvement côté conducteur je m’arrête quasiment.

Édité par Javier

Happiness is a warm puppy

+2 -0
Connectez-vous pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore membre ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte