Tous droits réservés

Ma cigarette du matin, midi et soir

Dernière mise à jour :
Auteur :
Catégories :
Temps de lecture estimé : 8 minutes

Cela fais quelques temps que l’idée de faire un retour d’expérience sur ce forum m’intéresse concernant mon tabagisme et dans cette optique, je décide enfin de créer un billet pour vous en parlez et peut être dissuader d’autres jeunes de commencer.

Pourquoi ?

Dans cette section, mon désir et de vous expliquez pourquoi vous pourrez être tenté un jour de fumer votre première cigarette et pourquoi il est important de renoncer par ce que les raisons que je vais cité sont pour la plus part stupide mais je connais bien la douleur que cela pourrait entraîner de refuser.

Tout d’abord, sachez que pour l’heure, j’ai 18 ans et que j’ai commencé à fumer, il y a environ 1 an, soit quand j’avais 17 ans.

Je pense que la raison principale de pourquoi commencer à fumer est assez commune pour la plus part des personnes : Vouloir faire comme les autres !

De mon expérience, j’ai commencer tout simplement à me rendre en soirée, à fréquenter des personnes que je trouvais sympathique et forcément, les personnes en question fumait de manière assez régulière, alors, pourquoi ? pourquoi ne pas faire comme elles ? Si elles le font, c’est qu’il y a des raison ?

Ainsi, la première cigarette fût allumé, un goût pas très agréable mais une sensation assez agréable de décalage, tout paraît un peu plus lointain, bref le début des problèmes

Comprenez bien qu’il est important de savoir que fumer ne vous fera pas entrer dans le groupe, qu’il y a des centaines de façon d’être accepté : Comme être sois même, vouloir fumer par ce que les autres le font, c’est ce réduire à être comme tout le monde et ne pas être plus intelligent

J'arrête quand je veux !

Non, tu n’arrêteras pas quand tu le voudras, la cigarette est une drogue très puissante, cette drogue est extrêmement addictive, après seulement un mois en fumant environ 3/5 cigarette / jour, j’avais déjà du mal à ne pas allumer ma cigarette du matin :(

De plus, c’est un engrenage vicieux, si tu commences pour entrer dans le groupe, que tu réussis, qui te dit que l’arrêté ne t’en fera pas sortir ?

D’ailleurs, une grande difficulté quand tu essaies d’arrêté est de voir les gens fumer et surtout d’entendre dire : "Ne fume pas !, C’est mauvais pour ta santé", pourquoi ? par ce que concrètement, le cerveau ne comprend pas la négation, quand tu dis : "ne fais pas…" ton cerveau retiens "fais ..", Tu vois ou je veux en venir..

Rien que d’entendre : "Arrête de fumer mec", me faisait voir des cigarettes partout et me donner des envies irrésistible

Les dégâts sur ta santé

Beaucoup te diront, fumée peut te causer des dommages sur ta santés comme l’essoufflement ou encore un cancer du poumon, bien qu’il existe bien plus de maladie lié au tabagisme que ceux là, il existe beaucoup d’effet à court termes !

Après avoir fumé environ 6 à 10 cigarettes / jour, aujourd’hui, j’ai encore du mal à porter un simple masque qui m’empêche de respirer, je ressent des douleurs fortes au niveau de la gorge, ma peau est bien plus sec qu’auparavant, je ressent des envies très forte de fumer.

Tu l’auras compris, fumer impacte ta santé de manière immédiate et le retour à la normal prend des années et les risques de rechute sont réellement présent !

Par exemple, même en ayant connaissance de tout cela et étant une personne très émotive et dont le regard des gens à beaucoup d’importance, après avoir fumer une cigarette, je ne ressent plus aucun sentiment pour une situation ce qui m’aide beaucoup pour prendre du recul sauf que ce n’est pas la bonne méthode, je t’assure, oui ! Fais toi une petite tisane à la menthe bien chaude avec un peu de miel et tu verras que tu seras bien détendu !

Les entreprises

Il faut aussi que tu comprennes que les chefs des entreprises de tabac sont extrêmement riche ! Ils sont riche, donc il essaie de t’influencer, regarde la TV, dans beaucoup de film, tu verras un acteur fumer… pourquoi ? par ce qu’il est payer pour le faire !

Oui, en regardant des films et en voyant des acteurs ultra badasse fumer une petite clope en ayant un petit air cool, pourquoi pas moi ? Moi aussi, je suis un super-héro ! Tu peux rire, fût une époque ou une population trouvait que fumer donnait un genre sympa … !

Bref, ce n’est que manipulation, et concrètement, quand tu veux arrêter, voir des gens fumer est la pire chose qui peut t’arriver, la tentation est si forte que la contrôlait en devient complexe

Comment arrêter ?

Déjà, si tu n’as pas commencé, réfléchis bien avant de le faire, je pense que tu es assez intelligent pour savoir qu’il ne serait pas judicieux de le faire ! N’est-ce pas ?

Sinon, si tu es déjà tombé dans le piège, ça ne fais pas de toi quelqu’un de bête, loin de là, les commerciaux ce réjouissent, ton argent tombe dans leurs poches au lieu d’être tombé dans les poches de Sony pour la dernière PS5 :D

Plus sérieusement, je t’invite à te donner un objectif et ne pas croire en : "là dernière cigarette", peut être que cette méthode fonctionnera pour toi, pour moi, elle ne fonctionne pas, combien de fois me suis-je dis : "Tu es la dernière cigarette, après toi, c’est finis !" et le lendemain matin, rebelote..

Fixe-toi un objectif, que ça soit financier : Je rêve d’un mac, bonne nouvelle encore quelques mois et je pourrais me l’acheter avec les économies faites sur les cigarettes ! Que ça soi-même pour ta famille, crois- moi, j’ai perdu des personnes de ma famille à cause de cette drogue et je peux t’assurer qu’il serait judicieux que tu arrêtes pour que tes futurs enfants ou petits enfants ne subissent pas ce type de traumatisme trop tôt par ce que oui, une personne atteinte d’un cancer du poumon… C’est tout sauf la joie, entre les opérations, les chimions, les douleurs chroniques bref tu ne veux sûrement pas t’infliger sa et encore moins aux autres… N’est-ce pas ?


Concrètement, retenez simplement que la cigarette n’est rien d’autre qu’un grand marché, qui joue beaucoup sur la psychologie humaine et que dans cette optique, il est intéressant d’être plus malin que les entreprises qui vous vendes la mort.

16 commentaires

Après avoir fumé environ 6 à 10 cigarettes / jour, aujourd’hui, j’ai encore du mal à porter un simple masque qui m’empêche de respirer, je ressent des douleurs fortes au niveau de la gorge, ma peau est bien plus sec qu’auparavant, je ressent des envies très forte de fumer.

Si tu ressens de tels effets physiques en fumant modérément depuis seulement un an, tu devrais arrêter. D’autant plus que ton billet montre que tu es conscient de la connerie qu’est le tabagisme.

après avoir fumer une cigarette, je ne ressent plus aucun sentiment pour une situation ce qui m’aide beaucoup pour prendre du recul

Je pense qu’on attribue souvent, par association abusive et biais de confirmation, des effets positifs à la cigarette un peu imaginaires et qui ne proviennent en réalité pas de la cigarette. Un peu comme un médicament Placebo.


Je fume depuis un peu plus de dix ans et je suis à un peu moins d’un paquet par jour. J’ai lu récemment un livre très intéressant, "En finir avec la cigarette" d’Allen Carr. L’auteur est un ancien fumeur invétéré, il a fumé pendant 30 ans jusqu’à 100 cigarettes par jour, a fait de nombreuses tentatives d’arrêter suivies de dépressions, jusqu’à un jour où sans contrainte extérieure particulière (problème de santé, crise de couple ou autre), il a complètement arrêté du jour au lendemain.

J’ai trouvé son approche très originale et assez convaincante. Je viens de finir le livre. Ton billet est très intéressant, tu as selon moi mis le doigt sur des mécanismes-clés de l’addiction et tu te poses les bonnes questions. Par certains endroits ça se rapproche un peu de l’approche d’Allen Carr, qui est la seule à m’avoir vraiment donné envie et à m’avoir rassuré sur l’arrêt du tabac.

Dans les grandes lignes, il met l’accent non pas sur les aspects négatifs du tabac (risques pour la santé, impact sur la vie quotidienne, impact financier, etc.), comme il dit tout le monde les connaît très bien mais ça n’empêche personne de fumer ; mais plutôt principalement sur l’absence d’aspects positifs. Il démonte toutes les croyances du style "ça me donne du courage", "ça me détend", etc.

Il explique en quoi l’addiction au tabac est vicieuse, pourquoi les gens ont peur d’arrêter, pourquoi les gens rechutent, ce qu’il ne faut pas faire (utiliser des substituts, réduire sa consommation, ce qui est selon lui contre-productif, il explique qu’il vaut mieux au contraire augmenter sa consommation avant d’arrêter, et le pire c’est son explication est d’une logique enfantine :D ), et pourquoi il est en réalité facile d’arrêter.

Je ne voudrais pas faire trop de pub pour ce livre n’ayant pas encore moi-même arrêté, mais je l’ai en tous cas trouvé très intéressant et il m’a donné à beaucoup réfléchir. Si tu as envie d’arrêter de fumer, je te le conseille, car les derniers freins que tu as d’après ton billet ("ça me donne du recul", ce genre de choses) sont justement ce qu’il démonte dans ce livre. ;)

EDIT : Au passage, une autre piste à laquelle les gens ne pensent en général pas, mais qui paraît pourtant être un basique, c’est de consulter un tabacologue, c’est-à-dire un professionnel de l’addiction au tabac.

EDIT 2 : Mon message fait un peu "donneur de leçons", de la part d’un fumeur. J’ai conscience du paradoxe et je m’en excuse, la seule explication en est l’addiction elle-même, qui fait que je n’ai pas encore arrêté. C’est peut-être une excuse, mais le timing est mauvais pour moi dans l’immédiat pour un sevrage. Je compte arrêter cet été. Mais le but de ce message est avant tout de partager les pistes et idées qui m’ont fait le plus avancer vers l’envie d’arrêter, en espérant que ça puisse être utile à quelqu’un. ;)

Édité par Society

+1 -0

Etant fumeur, je pense que les arguments "C’est dangereux pour la santé", "Tu va avoir un cancer" etc, n’ont aucun effet sur un fumeur (sur moi en tout cas). La raison est assez simple : Ce sont des événements qui peuvent (donc déjà, ça à moins d’impacts) se produite à un moment.

Et comme on ne sais pas quand c’est, ce moment, pour nous c’est loin. Et donc on à le temps. Mais surtout, comme c’est loin, on peut difficilement se l’imaginer et se sentir concerné, même si on est conscient que c’est vrai.

Découvrez mon dernier jeux Android : Calypso 2 - Ma dernière création lors du Ludum Dare 46 -> The Last Flame

+2 -0

Très intéressant ton retour, je pense que beaucoup de fumeur, dont moi, peuvent s’y retrouver en partie dedans.

Comme beaucoup, au départ j’ai eu la sensation que je n’y était pas addicte, que je pourrais arrêter quand je voudrais, bien entendu, c’est du vent.

Après avoir fumé environ 6 à 10 cigarettes / jour, aujourd’hui, j’ai encore du mal à porter un simple masque qui m’empêche de respirer, je ressent des douleurs fortes au niveau de la gorge, ma peau est bien plus sec qu’auparavant, je ressent des envies très forte de fumer.

Tu l’auras compris, fumer impacte ta santé de manière immédiate et le retour à la normal prend des années et les risques de rechute sont réellement présent !

Je trouve tes symptômes assez violent, après, la cigarette nous impact différemment chacun j’imagine.

Pour ma part, (pour ce qui est du ressenti) c’est plutôt une petite perte d’odorat et du goût. J’ai également eu cette dernière année deux caries et un traitement de racine à faire (j’ai une hygiène dentaire assez standard, alors j’imagine que la clope est en partie responsable).

Pour ce qui est du fait d’arrêter, je sais que je dois arrêter, mais je sais aussi qu’à l’heure actuelle, j’en suis incapable.

Édité par WinXaito

+1 -0

@Society Merci pour ton retour, en tout cas, j’espère que tu réussiras à arrêté de fumer moi même avec mon avis, c’est complexe et j’ai toujours au minimum besoin de ma cigarette du matin.

Github | Le succès est un mauvais professeur. Il pousse les gens intelligents à croire qu’ils sont infaillibles. - Bill Gates

+0 -0

Etant fumeur, je pense que les arguments "C’est dangereux pour la santé", "Tu va avoir un cancer" etc, n’ont aucun effet sur un fumeur (sur moi en tout cas). La raison est assez simple : Ce sont des événements qui peuvent (donc déjà, ça à moins d’impacts) se produite à un moment.

Et comme on ne sais pas quand c’est, ce moment, pour nous c’est loin. Et donc on à le temps. Mais surtout, comme c’est loin, on peut difficilement se l’imaginer et se sentir concerné, même si on est conscient que c’est vrai.

FougereBle

Même si ça peut, plus tard, arriver, croyez-moi : vous n’avez vraiment pas envi d’avoir un cancer.

Il y a bien des façons de passer à l’acte. Se taire en est une. Attribué à Jean-Bertrand Pontalis

+8 -0

Surtout le genre de cancer qu’induit le tabac…

Ekron

Ou sans oublier que pour à peu près toute maladie le tabac a un effet négatif qui rend la maladie encore plus pénible ou dangereuse. Puis le tabac a des effets immédiats, contracter un crédit avec un tabagisme ce n’est pas le même prix non plus.

Mon beau père a arrêté de fumé il y a deux ans, après 30 ans au rythme d’un paquet journalier et deux arrêts infructueux, il a fini par y arriver avec la cigarette électronique.

En gros pendant un an il a fumé en réduisant chaque mois un peu la dose de nicotine. Puis un an en plus sans nicotine pour finalement parvenir à ne plus s’en servir. Sans rechute et manifestement sans grandes difficultés (par rapport à ces tentatives à l’ancienne). Si jamais ça peut vous aider. ;)

Sinon ce que je n’ai jamais compris, c’est pourquoi tenter la cigarette en fait. Car il est bien connu, et vous le voyez, que la cigarette s’est difficile à arrêter et qu’il vaut mieux ne pas commencer.

Car on le sait que cela coûte cher, que c’est mauvais pour la santé et difficile à arrêter. Donc pourquoi commencer ? Oui tu as expliqué que cela te servait pour t’intégrer mais apparemment en France on tourne à environ 20–25% de fumeurs seulement, cela signifie que la majorité des gens… ne fument pas. Donc en quoi cela paraît indispensable pour s’intégrer ou se sentir cool ? Ou alors votre milieu social en question était plutôt très fumeur ?

Et j’ai toujours du mal à comprendre comment à 17 ans, donc à priori sans salaire, on puisse se lancer dans une aventure qui est si chère en fait. Comment faire pour payer les doses ? C’est quelque chose que je ne comprends pas trop non plus.

Amateur de Logiciel Libre et de la distribution GNU/Linux Fedora. #JeSuisArius

+2 -0

Je n’ai jamais fumer une clope de toute ma vie. Suis-je à l’abri de la mort pour autant ? Certainement pas ! Personnellement je vois l’argument du danger du tabac sur la santé plus comme : “Si tu n’arrête pas, tu vas mourir”. Hors tabac ou sans tabac, la mort est une fatalité. Courage et force à vous dans votre lute. Ce qui est clair ce que vous êtes tous bien plus fort psychologiquement que moi. Et pour ça, je vous envie.

Edit : J’ai oublié de mentionner mon âge. J’ai 23 ans.

Édité par Mohack

Développeur Free-lance : "La documentation est la bible d’un programmeur"

+1 -0

Car on le sait que cela coûte cher, que c’est mauvais pour la santé et difficile à arrêter. Donc pourquoi commencer ? Oui tu as expliqué que cela te servait pour t’intégrer mais apparemment en France on tourne à environ 20–25% de fumeurs seulement, cela signifie que la majorité des gens… ne fument pas. Donc en quoi cela paraît indispensable pour s’intégrer ou se sentir cool ? Ou alors votre milieu social en question était plutôt très fumeur ?

Et j’ai toujours du mal à comprendre comment à 17 ans, donc à priori sans salaire, on puisse se lancer dans une aventure qui est si chère en fait. Comment faire pour payer les doses ? C’est quelque chose que je ne comprends pas trop non plus.

Renault

C’est le genre de trucs qu’on ne comprend pas tant qu’on ne l’a pas vécu. Il suffit de mettre le doigt dans l’engrenage et le bras part dedans avant qu’on ait eu le temps de comprendre ce qui se passait. Même si on est au courant de tout le mal du tabac. Une soirée alcoolisée, ou tout simplement une bonne soirée où on s’amuse beaucoup, on se lâche, quelqu’un fume, oh tiens si j’essayais pour voir… Et voilà, le doigt dans l’engrenage. On ne se rend pas compte directement de toutes les saloperies qu’on ingurgite, ni qu’on se détruit la gorge. Sur le coup, ça peut faire un peu de bien. On voit un côté "positif" immédiat et on ne voit pas tout de suite la catastrophe que c’est pour son corps. Alors on fume encore une autre fois. Et ainsi de suite. Quand on se rend compte de ce qu’on fait, il est généralement trop tard.

Je parle d’expérience. J’ai eu la chance d’avoir un éclair de conscience au bout de 6 mois environ, alors que ma consommation augmentait avec le temps (tout en restant faible, de l’ordre d’une cigarette par jour en moyenne). J’ai brutalement arrêté et n’ai jamais fumé à nouveau. Dès que j’ai arrêté, j’ai senti que je respirais mieux : c’est là qu’on réalise tout le mal que fait ne serait-ce que d’une cigarette par jour. Pourtant, même si ça fait plus de 7 ans, il m’arrive encore d’avoir la tentation de fumer, surtout quand je suis avec une personne qui fume.

Chatavion, messagerie pour hotspots Wi-Fi // Les Réseaux de Zéro, cours de réseaux informatiques

+1 -0

Et j’ai toujours du mal à comprendre comment à 17 ans, donc à priori sans salaire, on puisse se lancer dans une aventure qui est si chère en fait. Comment faire pour payer les doses ? C’est quelque chose que je ne comprends pas trop non plus.

Dans mon cas, ayant un père fumeur, je descendait la nuit préparé des cigarettes avec son tabac, ce qui étais encore plus grave, en plus de volé, je n’avais pas l’argument du prix pour arrêté…

Honnêtement, c’est complexe d’arrêté brute par ce que les premiers jours suite à un arrêt : Les poumons rejettent le mal et on tousse beaucoup etc.. ce qui implique de vouloir fumer pour ne plus subir sa..

Je pense que je vais me faire réellement violence, quitte à partir dormir quand l’envie de fumer arrive.. Le mieux, c’est de trouvé une raison d’arrêté que l’envie de fumer : Par exemple quand j’avais une bronchite, fumer faisait tellement mal que je n’avais pas fumé de la journée.. sinon je prenais une petite bière et bizarre quand tu es sur autre substance, (même manger) fais que tu n’as plus envie de fumer.. un peu comme si il fallait absolument que quelque chose passe dans ta gorge :D

Github | Le succès est un mauvais professeur. Il pousse les gens intelligents à croire qu’ils sont infaillibles. - Bill Gates

+0 -0

@Renault : On commence généralement à fumer par mimétisme ou pour voir ce que ça fait, ou pour faire le rebelle, à un âge où on ne se soucie pas trop de l’avenir. Mais la nicotine est très addictive et comme l’a dit Vince, une seule cigarette suffit à mettre le doigt dans l’engrenage. Pour le prix, c’est assez facile. Quand tu es jeune et encore chez tes parents, il suffit de demander un peu d’argent de poche pour un cinéma ou un laser game, un peu plus que nécessaire, et d’en garder pour les clopes, par exemple. Généralement à cet âge on ne fume pas beaucoup, un paquet peut suffire pour une semaine, et si en plus tu sais te débrouiller pour les acheter illégalement à 4–5€ au lieu de 10€ c’est encore plus facile de se les payer.

@Rayandfz : Pour reprendre Allen Carr, se faire violence ne sert à rien. Ca ne marche pas. Il faut intégrer profondément que la cigarette n’apporte rien, jusqu’à ce qu’arrêter soit une envie et non pas un sacrifice. Concernant la bière ou les repas, c’est normal, c’est simplement parce que la sensation de manque de nicotine est très proche de la sensation de faim, on peut facilement tromper l’une avec l’autre et vice-versa. ;)

+1 -0

@Society

Concrètement, de mon côté 1 paquet signifie 2 à 3 jours (souvent 3), je pense qu’il est grand temps de couper net ce délire …

Par rapport à la cigarette du marché noir, je ne touche pas, pas fou quand même :D

Bizarrement, ce soir, je n’ai pas fumé par contre j’ai allumé une cigarette et je l’ai regardé jusqu’à ce qu’il ne reste rien ! et ça m’a fais un bien fou

Github | Le succès est un mauvais professeur. Il pousse les gens intelligents à croire qu’ils sont infaillibles. - Bill Gates

+0 -0

@Rayandfz :

Personnellement c’est le rythme auquel je suis arrivé assez vite et que j’ai gardé des années jusqu’à récemment. Ca reste raisonnable mais évidemment plus tu arrêtes tôt mieux c’est. Le tabagisme pouvait être vu comme cool il y a quelques années mais aujourd’hui c’est plutôt vu comme une pratique sale, contraignante et antisociale. Ca n’a que des inconvénients et aucun avantage.

Les cigarettes vendues au noir ne sont pas plus mauvaises que les autres, elles viennent souvent de cartouches achetées en duty-free, au bled, ou dans les pays où c’est moins cher comme la Belgique ou l’Espagne, mais ce sont bien des cigarettes industrielles.

Tu es un psychopathe, pauvre petite cigarette. :D Mais c’est bien, ce sera encore mieux quand tu n’auras même plus besoin de l’allumer. Cependant d’après Allen Carr, réduire sa consommation n’aide pas à arrêter, car on ne fait que se faire subir plus longtemps un manque de nicotine qui donne à la cigarette qu’on fume ensuite un plus grand effet apparent de soulagement, ce qui ne fait que renforcer l’addiction. Il vaut mieux arrêter net. Le sevrage physique dure trois semaines, le plus dur étant les cinq premiers jours. Une pulsion de manque dure en général moins d’une minute. ;)

+1 -0

Les cigarettes vendues au noir ne sont pas plus mauvaises que les autres, elles viennent souvent de cartouches achetées en duty-free, au bled, ou dans les pays où c’est moins cher comme la Belgique ou l’Espagne, mais ce sont bien des cigarettes industrielles.

Society

Je sais que certains vendent des cigarettes achetés dans des pays étrangers. Il ne s’agit donc pas de contrefaçons. Par contre, il existe bel et bien des fausses cigarettes fabriquées en particulier en Chine dans des ateliers sous-terrains dont la composition laisse à désirer. On peut par exemple y retrouver des traces de plastique.

BlogTwitterGitHub

+1 -0

C’est clair que le truc est sacrément addictif… Fumeuse pendant 12 ans, 10 clopes par jours, moi j’ai du attendre que le contexte soit favorable pour y arriver. Disons que cognitivement parlant, je savais qu’il fallait que j’arrête, je le désirais, mais sans jamais y arriver.

Puis à un moment un contexte hyper propice est arrivé, j’ai saisi l’occasion de tenter d’arrêter à ce moment précis:

  • Un grand voyage itinérant, en mode sac à dos et auberges de jeunesse en Amérique du Sud, avec 3 semaines de trecks et rando (=> Le fait de fumer n’allait pas nous aider du tout. Et pendant ces 3 merveilleuses semaines mon cerveau et mon corps sera très occupé à autre chose, comme diverti)
  • Voyage avec un couple d’amis non fumeurs et plus entrainés à la marche que nous (==> le fait de fumer pourrait perturber ce moment unique dans toute une vie et notamment perturber la relation avec nos amis, bien que ceux-ci ne soient absolument pas dans le jugement par rapport à la cigarette, ils se fichaient qu’on fume ou pas)
  • Un conjoint fumeur qui lui aussi voulait arrêter (==> à deux peut-être qu’on y arrivera mieux)
  • 3 semaines c’est aussi la période de sevrage, celle qui est la plus difficile à passer physiologiquement parlant et psychologiquement parlant

Ca a fonctionné, on est parti sans clope et on en a jamais acheté.

Mais on aurait reprendre, en même temps que notre routine reprenait (café clope à la machine à café au bureau avec les collègues…)

Et là un deuxième contexte propice est arrivé: je suis tombée enceinte.

A ce moment là mon cerveau cognitif a été capable de "prendre le contrôle" et j’ai tenu. Mais à mon avis il a été aidé par le fait que la période de sevrage était passée, le circuit de la récompense avait eu le temps de s’apaiser et de se réguler autrement.

Voilà mon expérience, un histoire de (bon) contexte social (avec le soutien des bonnes personnes) et conjoncturel (au bon moment).

Chacun fait de son mieux je crois

NB: j’ai bien conscience que tout le monde ne peut pas se payer un voyage de 3 semaines à l’autre bout du monde… Je voulais juste témoigner de l’importance du contexte à mon sens

Édité par Nolwenn33

+2 -0
Connectez-vous pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore membre ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte