La pomme que je mange est-elle morte ou vivante ?

L’auteur de ce sujet a trouvé une solution à son problème.
Auteur du sujet

Bonsoir à tous,

Je viens vers vous avec une question un peu « bête », mais qui me tourmente quelques peu : une fois cueillit, un fruit ou un légume est-il « mort » ? Par là, je veux dire, de par l’absence de nutriments qui suit la cueillette, les cellules composant le légume ou le fruit finissent-elles par mourir, par exemple par apoptose ? Si oui, comment expliquer le mûrissement des fruits qui continue bien qu’ils ne sont plus alimentés ou le fait que certains légumes, comme les patates, peuvent germer bien après leur retrait de terre ?

Édit : dit autrement, il se passe quoi au niveau des cellules une fois un fruit ou un légume cueillit ?

Édité par Taurre

+0 -0

Normalement, si je me souvient bien de mes cours de collège, les fruits sont un peu comme des œufs, la chair est remplie de nutriments qui servent à la pousse qui sort des graines (ou noyau ou pépin).

Mais je suis pas super bon en biologie donc quelqu’un d’autre te répondra sans doute mieux que moi.

« La Nature est un livre écrit en langage mathématique », Galilée

+5 -0

je veux dire, de par l’absence de nutriments qui suit la cueillette, les cellules composant le légume ou le fruit finissent-elles par mourir, par exemple par apoptose ?

Taurre, je crois que l’apoptose c’est pas "la mort, mort". Genre si un train te découpe la tête… Ton corps ne va pas mourir par apoptose. Parce que là ce que tu suppose reviens à ça lol.

Je rejoins l’idée de LudoBike, un fruit c’est pas spécialement vivant de ouf. C’est une partie alimenté par l’arbre et quand on l’enlève ce n’est plus alimenté. Un peu comme un doigt, si je te le coupe il n’est plus alimenté, mais même sur ton corps peut-on dire que ton doigt est vivant ? Tu es vivant, ce qui est différent.

Les graines elles sont toujours vivantes et ce pour un long moment selon le fruit. Et comme dit LudoBike, le fruit autour sert de réserve nutritionnelle pour les pépins. Et a ce compte là pour continuer l’analogie avec le corps humain… Non j’ai pas envie de partir dans l’analogie que j’ai en tête, j’en reste là :D

Нова Проспект

+3 -0
Auteur du sujet

Merci pour vos réponses. :)

Taurre, je crois que l’apoptose c’est pas "la mort, mort". Genre si un train te découpe la tête… Ton corps ne va pas mourir par apoptose. Parce que là ce que tu suppose reviens à ça lol.

Je rejoins l’idée de LudoBike, un fruit c’est pas spécialement vivant de ouf. C’est une partie alimenté par l’arbre et quand on l’enlève ce n’est plus alimenté. Un peu comme un doigt, si je te le coupe il n’est plus alimenté, mais même sur ton corps peut-on dire que ton doigt est vivant ? Tu es vivant, ce qui est différent.

Blackline

Nous sommes bien d’accord, j’ai pris l’exemple de l’apoptose parce que c’est un système de mort cellulaire. Mais, ma question est grossièrement : les cellules qui composent le fruit meurrent-elles, dans le sens fonctionnent-elles encore « normalement » ?

Ma question était sans doute maladroitement posée, mais ce n’est pas tellement une distinction mort/vivant qui m’intéresse s’agissant qui plus est de végétaux, mais plutôt de fonctionnement des cellules.

Cela étant, d’après le lien d’elegance, j’en déduis qu’elles fonctionnent effectivement toujours puisque le mûrissement semble impliquer une activité cellulaire.

Édité par Taurre

+2 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

Tu l’auras compris mais la réponse va dépendre du fruit/légume (je rappelle au besoin que la différence est purement culinaire et pas biologique du tout) ; les patates contiennent de bonnes réserves d’amidon (c’pour ça qu’on les mange d’ailleurs) donc elles n’ont pas besoin d’apport de sèves des parties aériennes pour survivre et peuvent germer quand l’eau revient. De la même façon, les fruits qui ont de bonnes réserves, biologiquement, vont continuer de vivre sur leur réserve (je ne m’y connais pas suffisamment pour en dire plus), jusqu’à épuisement. De façon plus générale, les végétaux ont une meilleure tolérance que nous à une diminution de l’irrigation (ce qui consomme le plus d’énergie c’est le système nerveux et les muscles chez nous, ce que les végétaux n’ont pas). Sinon, si on suppose un manque de nutriments, ça veut dire d’une part que le fruit n’est pas très intéressant à manger :p et que les cellules arrêtent de vivre par manque d’énergie, donc plus rien ne se passe.

Petit goéland très cordial

+5 -0
Auteur du sujet

Ok, je pense que j’y vois plus clair de ce côté, merci. :)

Je me permet par contre une question subsidiaire : quand une cellule végétale manque de nutriments, que se passe-t-il ? Je veux dire, certes, elles cessent de fonctionner, mais encore ? S’autodétruit-elle à terme par apoptose en détectant ce manque de nutriment ? Se met-elle dans une sorte d’état de « létargie » où elle va être plus vulnérable à des attaques externes entrainant sa dégradation ou sa nécrose (et donc la décomposition du fruit que l’on verra à notre échelle) ?

Tournée autrement la question serait : au niveau cellulaire, il se passe quoi quand il n’y a plus de nutriments et comment se traduit la décomposition d’un végétal ?

Édité par Taurre

+0 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

Avant tout la cellule commence a "manger" ses organites. Le prix Nobel de biologie de 2016 portait là-dessus, il me semble que la vidéo de science étonnante sur les Nobel de 2016 l’explique bien. :)

« La Nature est un livre écrit en langage mathématique », Galilée

+1 -0
Auteur du sujet

Merci pour ces précisions, voilà qui répond à ma question. Juste pour préciser, il semble que le terme dans ce cas soit une autolyse qui correspond à un « suicide » de la cellule (dans les faits non volontaire), mais différent de l’apoptose.

Édité par Taurre

+1 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte