Quels sera le financement futur d'internet ?

L’auteur de ce sujet a trouvé une solution à son problème.

Reprise du dernier message de la page précédente

Pas que je veux pas en parler, c'est juste qu'il me laisseront pas faire, donc ça changerai rien. Quant aux principes, le téléphone c'est juste qu'il n'existe aucun OS mobile qui me va (Apple prive de libertés, Google espionne…, je verrais pour Ubuntu Touch ou Firefox OS) et d'autres raisons qui sont plus… extrêmes, et PayPal, "simplement" une question de sécurité.
Moi je ne peux pas payer pour des raisons qui me sont propre, mais certains ne peuvent payer car ils n'ont pas les moyens de le faire, l'accès à Internet coûte déjà assez cher je trouve (PC + FAI et éventuellement + OS). Internet dois, à mon avis, être accessible à tous, ceux qui peuvent et veulent payer, ceux qui ne veulent pas payer, et ceux qui ne peuvent pas payer.

Breizh.pm — Un adminsys qui aime les galettes.

+2 -0

Le gros avantage que je trouve aux pubs c'est que c'est ultra passif.

À moins d'avoir un pop-up, la plupart du temps on a même pas à poser la souris dessus, on a rien à faire et c'est juste là. Les dons demandent un effort (même petit) et de débourser de son argent. Je pense que ce sont deux points qui me font dire qu'on en a pas fini avec la pub.

+0 -0

Admettons que toi tu n'es que ça, ça ne change pas mon propos. Je reprend ta conclusion :

Internet dois, à mon avis, être accessible à tous, ceux qui peuvent et veulent payer, ceux qui ne veulent pas payer, et ceux qui ne peuvent pas payer.

Plusieurs choses :

  • On est bien d'accord qu'un accès à Internet et la mise a disposition d'un site sur le net à un coût (technique/matériel, de temps, de développement, …). Donc faut trouver de l'argent.
  • On pourrait considérer Internet comme un produit de première nécessité et l'état pourrait alors choisir d'assurer son accès facilement à tous les citoyens comme l'eau et l’électricité. Cependant ça ne pourrait que couvrir les frais d'accès à Internet, pas tout ce qui est lié à la mise a disposition du contenu.
  • La publicité que vous prônez comme solution n'a jamais suffit. A de rares exceptions prêt, la pub ne permet pas de faire vivre quelqu'un/une entreprise. Et les tentatives pour que ça le devienne (en les augmentant et les rendant plus agressives) ont conduit le développement des bloqueurs de pubs. Bref la pub ne semble pas permettre de gagner vraiment de l'argent, elle peut simplement suffire à couvrir les frais de gestions.

Donc on fait quoi ? La publicité ne peut pas suffire faire vivre des gens. Donc vous proposez quoi ? Plus de pub ne fonctionne pas. Vous ne voulez pas faire payer les internautes. L'état si il avait les moyens ne pourrait pas savoir qui il devrait rétribuer et selon quelle proportions (et de toute façon ça aurait du mal à dépasser le cadre des sites hébergés en France). Quelle est donc cette solution ?

PS: en écho avec ce sujet…

+3 -0

A mon avis le problème c'est que tes arguments "pour les pubs" sont surtout des arguments "pour avoir un moyen simple de soutenir financièrement le site quand on n'a pas la possibilité de le faire ou pas les moyens".

Je pense qu'il faut aussi se dire que si quelqu'un ne peut pas participer au soutien financier du site, quelle que soit sa raison, alors il n'a pas à le faire. Reprenons ton exemple : tu es mineure et tu ne peux pas payer en ligne facilement. Ok, c'est complètement compréhensible. Mais :

  • tu ne seras pas mineur éternellement, tu pourras donc participer quand tu le pourras ;
  • tu n'es pas seul à visiter le site et parmi tous les autres visiteurs, il y a forcément des gens qui peuvent, eux, contribuer.

Ce que je veux dire, c'est qu'il faut bien avoir en tête que tous les visiteurs n’ont pas besoin de faire un don pour que le site subsiste. Si une toute petite fraction des visiteurs donne, cela peut être suffisant, surtout si le nombre de visiteurs est important (une petite fraction de beaucoup, ça fait déjà beaucoup, selon la taille du « beaucoup » en question). Alors bien sûr, un trafic important demande une infra plus coûteuse, voir l’embauche de salariés, etc. Il n’y a pas de règle général, ça se saurait. Toujours est-il que quelqu'un qui ne peut pas participer n'a pas à le faire pour profiter du site. Il participera quand il pourra, voilà tout.

Suivez ZdS sur Twitter ! Et venez aux JZDS Lille !

+0 -0
Auteur du sujet

Si on ne fait pas payer les internautes, et que l'on supprime la pub, vas finir par disparaître ou presque. On sait tous que vivre avec internet avec uniquement de la pub est quasiment impossible. Mais couvrir les frais, cela est possible. Après, en y réfléchissant, je me dis que les bannières de pub risquent de disparaître, mais que des pubs innovantes vont probablement faire leurs apparitions. (comme captchme) Est-ce que s'est pubs seront suffisamment payer pour couvrir les frais ? On n'en sait rien. Si on prend les sites e-commerces, beaucoup complètent leurs revenus avec la pubs. Leurs revenus risque donc de baisser.

Mais aujourd'hui, pour un bon nombre de Français se passer d'internet et presque impossible. Si les pubs ne permettent plus de financer internet, que les Français ne font pas suffisamment de dons, je pense qu'internet cours à la catastrophe.

Ce que je veux dire, c'est qu'il faut bien avoir en tête que tous les visiteurs n’ont pas besoin de faire un don pour que le site subsiste. Si une toute petite fraction des visiteurs donne, cela peut être suffisant, surtout si le nombre de visiteurs est important (une petite fraction de beaucoup, ça fait déjà beaucoup, selon la taille du « beaucoup » en question). Alors bien sûr, un trafic important demande une infra plus coûteuse, voir l’embauche de salariés, etc. Il n’y a pas de règle général, ça se saurait. Toujours est-il que quelqu'un qui ne peut pas participer n'a pas à le faire pour profiter du site. Il participera quand il pourra, voilà tout.> Je suis 100% d'accord avec cela, mais il faudrait sensibiliser les français aux dons.

Voilà, ce que je retiens de ce débat. Merci à vous. Je mets en résolu.

+0 -0

Salut,

Pour ma part, je rejoins l'avis de ShigeruM : la publicité gangrène notre société et sa disparition ne sera pas un mal.

La solution du microdon et/ou du financement participatif me paraît prometteuse et viable. Puisqu'il était sujet de youtubeurs, plusieurs d'entre eux se sont tourné vers tipeee pour financer leur vidéos et cela fonctionne plutôt bien.

Édité par Taurre

#JeSuisArius

+1 -0

Le problème c'est que si je devais payer pour voir les sites que je visite, et bien j'en visiterais moins… Parce que même a 1€ par mois, si on multiplie ça par le nombre de site que je visite quotidiennement, ça vas me faire cher l'abonnement internet.

+1 -0

Mais aujourd'hui, pour un bon nombre de Français se passer d'internet et presque impossible. Si les pubs ne permettent plus de financer internet, que les Français ne font pas suffisamment de dons, je pense qu'internet cours à la catastrophe.

C'est ce que j’essaie de dire : les pubs n'ont JAMAIS vraiment permit de financer internet. Tout au plus les infrastructures. C'est une chimère cette idée que les pubs permettait de faire vivre les sites. Donc en réalité il n'y a rien de vraiment nouveau actuellement, simplement que les tentatives de vivre uniquement de la pub, en les rendant agressives, ont poussé les gens à installer des bloqueurs. Pour moi on va revenir au point de départ : les pubs vont apporter un petit pécule a peine suffisant pour payer l'infra.

Puisque Internet nécessite souvent des sociétés derrières pour faire vivre bon nombre de sites, il va donc falloir que les gens trouve un autre buisness model que les pubs. Mais en soit ça n'a rien de nouveau. Il n'y a, je pense, pas de solutions miracles par contre. Micro-don, offre premium, ventes ou services annexes, etc. chaque entreprise doit trouver un modèle économique qui lui convient.

+0 -0
Auteur du sujet

Les pubs permettent quand même à un certain nombre de sites de payer l'infrastructure. (ou presque). Internet va donc devenir de plus en plus payant, si les pubs ne permettent plus de participer aux moins en partie au coût engendrer par le fonctionnement d'un site.

Édité par informa42

+0 -0

Il n'y a pas vraiment de raisons que les pubs ne permettent plus de payer les infra si les sites arrêtent d'abuser. Mais ça ne résout pas le soucis du reste, le financement du fonctionnement et développement du site qui eux sont beaucoup plus important.

L'infra pour moi c'est dans l'ensemble négligeable. Ce site en est la démonstration : les cotisations à l'asso semblent largement suffisant pour assurer un pré-financement sur deux ans, dès maintenant. On peut se suffire de ça parce que le développement et la création de contenu est assuré bénévolement. Or ce sont ces postes qui coûtent chers. Si OC part sur du premium et de la vente de livre c'est qu'ils ont besoin de faire vivre l'entreprise (dev, editeurs, com, etc.) que la pub ne permet pas de financer. Et ce sont ces coût qui sont vraiment important, beaucoup plus que l'infra proportionnellement. Donc même si la pub venait du jour au lendemain a totalement disparaître, cela ne changerai finalement pas grand chose car elle n'a jamais suffit a financer les sites.

+1 -0

Je vais peut-être aller à contre-courant de certains ici, mais je suis favorable au modèle "gratuit" avec pubs sur le web.

Un article qui résume bien ma pensée : Rendez-moi mes pop-up porno je ne veux pas de votre web gratuit

En particulier :

Ces gens râlent souvent sur le modèle « free with ads » parce que ça réduit l’utilisateur naïf à l’état de produit. Ils râlent pour montrer qu’ils existent mais ils ont le mérite de ne pas se complaire dans ce qu’ils dénigrent, contrairement aux autres qui bafouent les services.

[…]

Je me fais tracker, mais j’accepte ça quand je connais les avantages qui en découlent. J’accepte la prison dorée, dirons certains. Si je refuse de me faire tracker, je quitte le service.

[…]

Je suis ad-aware et c’est avec plaisir.

+0 -0

Je réagis juste parce que dans un tel débat je m'attendais à voir au moins une fois le terme de Crowd funding ou financement participatif. Amarok a brièvement évoqué l'idée sans que personne ne rebondisse tout particulièrement dessus.

Pourtant, quand je regarde d'un oeil neutre et extérieur qui a plutôt tendance à suivre le courant comme un mouton le succès de sites comme Kickstarter, Indiegogo, KissKissBankBank ou Patreon (qui lui s'occupe vraiment de production de contenu, artistique ou non), et après en avoir beaucoup entendu parler dans des reportages (Global Partage sur canalplus notamment, c'est dire si ça se démocratise) je me suis demandé dans quelle mesure ça pourrait, un jour, remplacer la publicité.

Je n'ai pas la réponse, mais je suis surpris que ce phénomène (peut-être uniquement une mode) soit autant absent de ce débat. (et que je sois par exemple le premier à citer le nom de ces sites).

Édité par Javier

Happiness is a warm puppy

+0 -0

Je n'ai pas la réponse, mais je suis surpris que ce phénomène (peut-être uniquement une mode) soit autant absent de ce débat.

Dans le cas d'un site, qui n'est pas une production ponctuel mais doit être mit a jour en continue, quel est la différence entre un service de don (micro ou non) par rapport au crowdfunding ?

Car imaginons demain un site comme zds a besoin de plus de revenues ou voudrait embaucher quelqu'un, il faudrait une source relativement constante de revenue, pas juste un coup "comme ça". Du coup on en revient au don puisque ouvert en permanence, non ?

+0 -0

Pour la source constante de revenu si j'ai bien compris c'est justement l'idée de Patreon. Tu "t'abonnes" à la production de contenu d'une personne ou d'un groupe de personnes.

This is a subscription pledge. By becoming a patron, you are agreeing to pay this creator per month until you cancel

Premier projet sur lequel j'ai cliqué au hasard : Un jeu de simulation d'avion avec 205$ par mois pour l'instant.

J'ai vu des projets qui offraient aux utilisateurs des "goodies" en fonction des souscriptions. Pourquoi pas, mais en gardant des offres minimalistes pour des dons désintéressés.

J'ai du mal moi aussi à percevoir la limite entre don et funding. J'aurais eu tendance à dire que le financement c'est avant que le projet ne voit le jour, mais avec un site comme celui-ci, on est un peu à la frontière. Les créateurs ont quelque chose à montrer sans avoir de produit à vendre. Et s'il n'y avait pas l'association derrière ZdS, j'aurais pensé que c'était un modèle économique envisageable.

Honnêtement, le domaine du financement m'est complètement étranger et je me pose un peu les mêmes questions que toi pour être honnête. Je suis l'évolution de ces sites avec un oeil curieux et intéressé, mais sans réellement savoir définir ce que c'est et si c'est une alternative pérenne.

Happiness is a warm puppy

+0 -0

S'il n'y avait pas l'association pour financer ZesteDeSavoir, j'aurais bien vu Patreon comme alternative avec éventuellement deux objectifs :

  1. Financer le site par abonnement (2€ par mois)

  2. Récompenser les auteurs, tutoriel par tutoriel (1€ le tutoriel par exemple) puisque le site permet de donner en fonction du contenu publié.

L'idée des récompenses et milestones sur ce site est bonne aussi je trouve dans un objectif de clarté (et pourquoi pas s'en inspirer ?) : tu donnes 1€ : c'est un don désintéressé, on mentionnera éventuellement ton nom sur une page en tant que mécène. Tu donnes 40€, on t'enverra un mug et une peluche, … Pour les milestones, écrire "à partir de 30€ par mois récoltés on peut avoir un serveur machin" "à partir de 50€ on pourra produire des peluches", … ça me semble chouette aussi dans une optique "voilà à quoi servent les dons".

Mais ça reste de la science-fiction, le fonctionnement via l'association est parfaitement adapté en l'état.

Happiness is a warm puppy

+0 -0

Moi j'aime bien le modèle économique proposé par Flattr. Même si ça s'adresse plus aux blogs et aux sites d'actualités qu'a un site de tutoriel.

Pour ceux qui connaissent pas c'est une sorte "pay what you want" répartit entre les sites sur lesquels vous avez aimez les articles.

+0 -0

Je ne sais pas, c'est pas évident. Déjà ce genre de financement par crowdfunding présuppose quelque chose de serieux a montrer : les gens ne vont pas donner sur des promesses sans un minimum de confiance. Donc le produit doit déjà être un minimum avancé.

Ensuite pour un truc comme zds, je ne pense pas que ça aurait put marcher. Si on était pas une asso, on serait quoi ? Sans structure légal, les gens n'auraient eu que peu confiance. Avec une entreprise les gens n'auraient pas spécialement voulu donner (et d'ailleurs les dons pur sont interdit pour une entreprise). Et en l’occurrence, pour zds, les frais sont tellement faible qu'on s'en sort très bien comme ça. Je pense que si un jour on lance une campagne de crowdfunding ce sera surtout pour profiter du "c'est lancé si on a atteint les objectifs". Par exemple, certaines personnes ont parlés de faire des peluches. Or ça demande un minimum de commandes pour que ce soit rentable (pas moins de 4-500 peluches). Du coup une telle campagne pourrait être utile : on ne le fait que si on a atteins la somme prévu.

Pour en revenir a Patreon, je ne connaissais pas mais je suis sceptique. La participation financière est pas encore suffisamment dans l'esprit des gens pour qu'un financement facultatif soit rentable, je pense. Les internaute sont devenu habitué que Internet propose des ressources "gratuites". Le cout de production et de mise à disposition ne fait qu'effleurer les gens et donc je doute que les revenues générer par ces plateformes soient vraiment importante.

Il n'y a pas, je pense, de solution miracle. Je pense que c'est a chaque site de trouver son modèle économique. Mais ceux qui semblent a peut pret rentables sont ceux qui proposent des service de base gratuit et des services complémentaires payants (On parle d'OC mais on peut en rajouter des tonnes comme github qui finance les compte gratuits gràces aux entreprises, comme la mienne, qui paient pour le service).

+2 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

Le problème c'est que si je devais payer pour voir les sites que je visite, et bien j'en visiterais moins… Parce que même a 1€ par mois, si on multiplie ça par le nombre de site que je visite quotidiennement, ça vas me faire cher l'abonnement internet.

Zayon

En fait, quand je parlais de financement participatif, je pensais avant tout au lancement du site qui est normalement le plus cher : acquisition de serveurs, développement, etc. Après, les microdons permettent de financer la maintenance de l'infrastructure et éventuellement de rémunérer la production de contenu.

Aussi, je pars du principe que les sites en question ne font pas de choix technologique absurdes ou inadéquats. Exemple typique : proposer des vidéos en streaming alors qu'il est possible de réduire les coûts de manière drastique en passant par des protocoles décentralisés comme BitTorrent, proposer un service Webmail alors qu'il y a des protocoles dédiés pour les courriels ou encore, de manière plus générale, utiliser le web pour proposer des services qui seraient nettement mieux fournis par des logiciels.

#JeSuisArius

+1 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte