Demande d'aide pour un exercice du tuto "les réseaux de zéro" présent sur le site

incompréhension par rapport à la manière de réaliser un subnetting dans le cas demandé

a marqué ce sujet comme résolu.
Auteur du sujet

Bonjour !

Avant tout, j’espère poster dans la bonne section, qu’on me l’indique si ce n’est pas le cas. :)

Je suis actuellement en train de suivre le tutoriel "les réseaux de zéro" sur le site ici, mais voilà que je fais face à une difficulté pour pouvoir résoudre l’un des exercices proposés en lien avec les techniques de subnetting d’un réseau en plusieurs sous-réseaux.

Je m’adresse donc aux personnes ayant une bonne connaissance de la chose, susceptible de m’expliquer ce que je fais mal :-°

Entrons dans le vif du sujet :

On demande à partir d’un réseau 120.12.0.0/18 d’une entreprise regroupant 192 postes au total, de le subnetter en 4 sous-réseaux différents correspondant aux 4 serveurs différents de l’entreprise afin de limiter la congestion du réseau global. Les 4 serveurs sont les suivants :

1) Serveur pour la programmation : 47 postes

2) Serveur pour la comptabilité : 76 postes

3) Serveur pour le secrétariat : 33 postes

4) Serveur pour les chefs de section : 36 postes

À partir de là, on va donc subnetter en fonction du nombre d’adresses que l’on souhaite, même si on en gaspille un certains nombre. Il est indiqué de se baser sur le serveur comptabilisant le plus grand nombre de poste, donc celui avec les 76 postes.

L’idée est donc en utilisant la formule appropriée, 2^n -2

de trouver le nombre de bits que l’on devra garder éteints pour obtenir suffisamment d’hôtes possibles. Je fais donc mon petit calcul, soit 2^7 -2 = 126, afin d’avoir au moins 126 adresses possibles par sous-réseau, en ayant 7 bits éteints, donc 25 bits allumés.

Je transcris alors mon masque de sous-réseau en binaire puis le converti en décimal :

11111111.11111111.11111111.1000000

255.255.255.128

Je réalise le calcul me permettant de connaître l’intervalle existant entre chacun des sous-réseaux, soit 256–128 = 128.

Et c’est alors là que je ne comprends pas, car comment peut-on obtenir 4 sous-réseaux différents avec un si grand intervalle ? J’ai forcément dû faire une erreur quelque part, le cas échéant tout ce que je peux trouver à la rigueur, ce sont 2 sous-réseaux différents :

120.12.0.0/25 et 120.12.0.127/25

On peut pas aller au-delà car on dépasserait la valeur du dernier octet utilisé par le masque de sous-réseau, par conséquent je ne comprends pas ce qui ne fonctionne pas.

Quelqu’un aurait-il une idée ? :euh:

Je remercie toutes les personnes qui prendront le temps de lire mon message et de peut être y répondre, étant conscient moi-même que je demande un truc tout de même assez précis :-°

Édité par Thethinkier

+0 -0

Humm … Salut \o

Donc, 26=642^6 = 641, c’est pas assez pour la compta. Il faut donc un bit supplémentaire. 27=1282^7 = 128.

Cela signifie que les 7 derniers bits serviront aux adresses des PC, le reste pourra appartenir aux parties réseau. Tu as 4 réseaux à faire. Soit donc 22=42^2 = 4, c’est tout pile, c’est cool. Donc il faut 44 bits pour discriminer le réseau.

On a 1818 bits déjà fixer, 22 pour discriminer le sous-réseau, et 77 bits pour la partie utilisateur.

Il reste donc 321827=532-18-2-7 = 5 bits à répartir. On peut rajouter un bit pour la partie utilisateur, car c’est pratique, c’est évolutif et ça fait un octet 👍. Il reste 44 bits. On va les utiliser pour la partir sous-réseau, et les fixers à 0 pour l’instant. On pourra donc rajouter pas mal de sous-réseaux, c’est pas forcément judicieux mais bon.

Donc, 1818 bits déjà fixer. 66 bits de sous-réseau et 88 utilisateur.

Ça nous donne simplement

  • 120.12.0.0/24
  • 120.12.1.0/24
  • 120.12.2.0/24
  • 120.12.3.0/24

Et tu peux faire encore plus de sous-réseau, jusqu’à 128.12.63.0/24. Et l’adresse de broadcast de ce réseau est : 1111 1111 . 0000 1100 . 0011 1111 . 1111 1111 qui correspond bien à ce que je veux car si j’ajoute 1, on sort de l’intervalle du réseau global.

PS: Tu remarqueras, tu as quelques erreurs.

Ton masque de sous-réseau : 1111111.11111111.11111111.1000000, il manque un 1 au début. Tu peux séparer par paquets de 4, c’est plus simple, le cerveau à vraiment du mal dès qu’on doit gérer des paquets de plus de 7 éléments.

Ton dernier réseau : 120.12.0.127/25, n’en est pas vraiment un. 120.12.0.127 est la dernière adresse disponible du réseau 120.12.0.0/25. C’est donc généralement l’adresse de broadcast (c’est pas important ça).

Ce que tu dois comprendre, c’est que chaque sous-réseau aura un masque de sous réseau de 1111 1111. 1111 1111 . 1111 1111 . 0000 0000 (ou 1000 0000 pour le dernier chez toi), mais ce seront des sous-réseaux différents, car la partie du masque sera différente ^^. Si tu n’as pas compris pourquoi, relis le cours, et si ça ne passe toujours pas, explique nous ce que tu comprends pas (tkt on a tous galérer ;) ) et nous on t’expliquera :)


  1. Tu remarques, je ne fais même pas attention aux 2 adresses spéciales, c’est juste pour avoir l’ordre de grandeur.

Édité par ache

ache.one                 🦹         👾                                🦊

+0 -0
Auteur du sujet

Tout d’abord je te remercie pour ta réponse, je n’aurai pas cru en avoir une si rapidement o_O

Ensuite, je crois avoir compris certaines choses, mais je vais tout détailler pour que ce soit clair pour moi, en citant point par point afin d’être sûr à 100% de chaque chose

Donc, 26=642^6 = 641, c’est pas assez pour la compta. Il faut donc un bit supplémentaire. 27=1282^7 = 128.

Cela signifie que les 7 derniers bits serviront aux adresses des PC, le reste pourra appartenir aux parties réseau.

Sur ce point on est d’accord, c’est ce que j’avais trouvé, en ne considérant donc pas les adresses spéciales.

Tu as 4 réseaux à faire. Soit donc 22=42^2 = 4, c’est tout pile, c’est cool. Donc il faut 44 bits pour discriminer le réseau.>

Je suppose que par là, tu utilises l’autre formule qui permet de connaître le nombre de bits à masquer pour obtenir le nombre de sous-réseaux souhaités, ici donc 4.

Ensuite dans mon cas, j’ai surtout voulu correspondre au maximum au tuto, et il se trouve que l’on voit dans les parties précédentes la manière de subnetter en fonction du nombre de sous-réseaux que l’on désire OU en fonction du nombre d’adresses que l’on souhaite par sous-réseau, mais pas encore via une combinaison des 2, c’est pourquoi je n’ai pas souhaité utiliser les 2 formules en me disant qu’on le verrait peut être après et que l’exercice est donc possible qu’à partir de la formule pour le nombre d’adresses que l’on souhaite, je ne sais donc pas si j’avais "le droit" de combiner ou non, est-il seulement possible de le faire qu’à partir d’une seule formule ? :euh:

Enfin, tu précises qu’il faut donc 4 bits pour discriminer le réseau, n’est-ce pas plutôt 2 ? J’ai un doute maintenant par rapport au calcul suivant, peut être une maladresse un peu comme moi qui oublie un 1 pour le binaire, merci d’ailleurs de me l’avoir fait remarquer ! :-°

On a 1818 bits déjà fixer, 22 pour discriminer le sous-réseau, et 77 bits pour la partie utilisateur.

Tout à fait ! Cela veut donc dire qu’il est important de considérer le masque de sous-réseau du réseau de base donné, et qu’on ne le jette pas aux oubliettes ? Cela paraît logique quand on y pense, mais j’ai tellement voulu rester dans l’esprit du tuto que pour les exemples donnés dans les parties précédentes, on partait d’un réseau sans même préciser son masque, et à partir duquel justement on subnettait en fonction du nombre de sous-réseaux ou d’adresses, donc on avait un seul masque (peut être parce qu’on utilisait alors directement l’adressage CIDR et non l’adressage par classe, car au final le but de l’exercice ici est ensuite de réaliser un supernetting (que je crois avoir compris), et obtenir ainsi un seul et unique masque pour l’ensemble des adresses concernées, mais je me trompe peut-être ici, je ne suis pas sûr de ce que je dis..)

Il reste donc 321827=532-18-2-7 = 5 bits à répartir. On peut rajouter un bit pour la partie utilisateur, car c’est pratique, c’est évolutif et ça fait un octet 👍. Il reste 44 bits. On va les utiliser pour la partir sous-réseau, et les fixers à 0 pour l’instant. On pourra donc rajouter pas mal de sous-réseaux, c’est pas forcément judicieux mais bon.

Donc, 1818 bits déjà fixer. 66 bits de sous-réseau et 88 utilisateur.

J’ai compris cette partie si on considère du coup le masque de sous-réseau de base, j’ai fait le calcul pour que ce soit clair dans ma tête : on obtient donc 24 bits allumés et 8 éteints, 11111111.11111111.11111111.000000001111 1111.1111 1111.1111 1111.0000 0000 soit 255.255.255.0255.255.255.0

Ça nous donne simplement

  • 120.12.0.0/24
  • 120.12.1.0/24
  • 120.12.2.0/24
  • 120.12.3.0/24

À partir de là je n’arrive plus trop à suivre. J’ai vu à partir du tuto que si l’on souhaitait moins de 255 adresses, on aurait forcément un masque de sous-réseau correspondant à 255.255.255.XXX, or si on se base sur le masque de sous-réseau obtenu, 255.255.255 correspond au network ID, donc que l’on bouge seulement à partir du dernier octet pour la partie hôte, or ici ce n’est pas le cas et je ne comprends donc pas pourquoi :euh:

Et tu peux faire encore plus de sous-réseau, jusqu’à 128.12.63.0/24. Et l’adresse de broadcast de ce réseau est : 1111 1111 . 0000 1100 . 0011 1111 . 1111 1111 qui correspond bien à ce que je veux car si j’ajoute 1, on sort de l’intervalle du réseau global.

Par conséquent je comprends encore moins pourquoi est-ce qu’on peut carrément atteindre 128 et donc dépasser le réseau initial qui est bien 120.12.0.0, pour moi on bascule là sur un autre réseau et on est donc plus du tout au sein du même réseau de base si on respecte plus la structure du network ID du réseau de l’entreprise en question, normalement c’est censé bouger au niveau de la partie hôte non ? :euh:

Je pense que si je comprends ce point, j’aurai compris la subtilité qui m’a échappée jusque là ! :)

Ton masque de sous-réseau : 1111111.11111111.11111111.1000000, il manque un 1 au début. Tu peux séparer par paquets de 4, c’est plus simple, le cerveau à vraiment du mal dès qu’on doit gérer des paquets de plus de 7 éléments.

Merci pour l’astuce !

Ton dernier réseau : 120.12.0.127/25, n’en est pas vraiment un. 120.12.0.127 est la dernière adresse disponible du réseau 120.12.0.0/25. C’est donc généralement l’adresse de broadcast (c’est pas important ça).

Exact, je l’ai volontairement ajoutée pour avoir l’ensemble de la plage même si ça peut porter à confusion du coup.

Ce que tu dois comprendre, c’est que chaque sous-réseau aura un masque de sous réseau de 1111 1111. 1111 1111 . 1111 1111 . 0000 0000 (ou 1000 0000 pour le dernier chez toi), mais ce seront des sous-réseaux différents, car la partie du masque sera différente ^^. Si tu n’as pas compris pourquoi, relis le cours, et si ça ne passe toujours pas, explique nous ce que tu comprends pas (tkt on a tous galérer ;) ) et nous on t’expliquera :)

Je veux bien un exemple de ce que cela signifie en décimal, je pense que je verrai mieux ce que cela veut dire. :)

Dans mon esprit en tout cas, lorsque tu m’indiques que chaque sous-réseau aura donc le même masque de sous-réseau, mais que la partie du masque change, je pense à ça :

255.255.255.0255.255.255.0

255.255.254.0255.255.254.0

255.255.253.0255.255.253.0

C’est ce que tu voulais dire par "auront le même masque mais avec une partie qui change" ? Ou bien c’est encore autre chose, et dans ce cas j’ai effectivement loupé un épisode, sans réellement savoir quoi, mais en explicitant peut être d’avantage je saurai où il y a eu un bug, le cas échéant je vais relire des parties de cours que "je crois déjà avoir compris" et si je les ai mal comprise, je crois donc avoir bien compris un truc mal compris et je doute du coup de voir où est l’erreur :euh:

Quoi qu’il en soit je sens que je vais pouvoir avancer maintenant ! :)

+0 -0

Tout d’abord je te remercie pour ta réponse, je n’aurai pas cru en avoir une si rapidement o_O

🍊 = 🚀

Tu as 4 réseaux à faire. Soit donc 22=42^2 = 4, c’est tout pile, c’est cool. Donc il faut 44 bits pour discriminer le réseau.>

Je suppose que par là, tu utilises l’autre formule qui permet de connaître le nombre de bits à masquer pour obtenir le nombre de sous-réseaux souhaités, ici donc 4.

Ensuite dans mon cas, j’ai surtout voulu correspondre au maximum au tuto, et il se trouve que l’on voit dans les parties précédentes la manière de subnetter en fonction du nombre de sous-réseaux que l’on désire OU en fonction du nombre d’adresses que l’on souhaite par sous-réseau, mais pas encore via une combinaison des 2, c’est pourquoi je n’ai pas souhaité utiliser les 2 formules en me disant qu’on le verrait peut être après et que l’exercice est donc possible qu’à partir de la formule pour le nombre d’adresses que l’on souhaite, je ne sais donc pas si j’avais "le droit" de combiner ou non, est-il seulement possible de le faire qu’à partir d’une seule formule ? :euh:

Je t’avoue que je n’ai pas lu tout le tutoriel, mais seulement quelques partie. Ça fait longtemps que je fais du réseau alors j’ai appris un peu sur le tas.

Enfin, tu précises qu’il faut donc 4 bits pour discriminer le réseau, n’est-ce pas plutôt 2 ? J’ai un doute maintenant par rapport au calcul suivant, peut être une maladresse un peu comme moi qui oublie un 1 pour le binaire, merci d’ailleurs de me l’avoir fait remarquer ! :-°

Si si, c’est une erreur, à la ligne suivante je dis bien qu’il suffit de 2 bits désolé pour la confusion.

On a 1818 bits déjà fixer, 22 pour discriminer le sous-réseau, et 77 bits pour la partie utilisateur.

Tout à fait ! Cela veut donc dire qu’il est important de considérer le masque de sous-réseau du réseau de base donné, et qu’on ne le jette pas aux oubliettes ? Cela paraît logique quand on y pense, mais j’ai tellement voulu rester dans l’esprit du tuto que pour les exemples donnés dans les parties précédentes, on partait d’un réseau sans même préciser son masque, et à partir duquel justement on subnettait en fonction du nombre de sous-réseaux ou d’adresses, donc on avait un seul masque (peut être parce qu’on utilisait alors directement l’adressage CIDR et non l’adressage par classe, car au final le but de l’exercice ici est ensuite de réaliser un supernetting (que je crois avoir compris), et obtenir ainsi un seul et unique masque pour l’ensemble des adresses concernées, mais je me trompe peut-être ici, je ne suis pas sûr de ce que je dis..)

Les sous-réseaux, doivent appartenir au réseau de base. Ça parait logique dis comme ça x) Un sous-groupe est inclue dans le groupe dont il est issue, c’est pareil pour les réseaux.

Du coup, quand on précise la notation CIDR, on induit automatiquement un masque de sous réseau, c’est pour ça qu’on ne précise pas.

Il reste donc 321827=532-18-2-7 = 5 bits à répartir. On peut rajouter un bit pour la partie utilisateur, car c’est pratique, c’est évolutif et ça fait un octet 👍. Il reste 44 bits. On va les utiliser pour la partir sous-réseau, et les fixers à 0 pour l’instant. On pourra donc rajouter pas mal de sous-réseaux, c’est pas forcément judicieux mais bon.

Donc, 1818 bits déjà fixer. 66 bits de sous-réseau et 88 utilisateur.

J’ai compris cette partie si on considère du coup le masque de sous-réseau de base, j’ai fait le calcul pour que ce soit clair dans ma tête : on obtient donc 24 bits allumés et 8 éteints, 11111111.11111111.11111111.000000001111 1111.1111 1111.1111 1111.0000 0000 soit 255.255.255.0255.255.255.0

Oui, c’est ça. /24 correspond à 2424 bits « allumés » suivi de bits éteins.

Ça nous donne simplement

  • 120.12.0.0/24
  • 120.12.1.0/24
  • 120.12.2.0/24
  • 120.12.3.0/24

À partir de là je n’arrive plus trop à suivre. J’ai vu à partir du tuto que si l’on souhaitait moins de 255 adresses, on aurait forcément un masque de sous-réseau correspondant à 255.255.255.XXX, or si on se base sur le masque de sous-réseau obtenu, 255.255.255 correspond au network ID, donc que l’on bouge seulement à partir du dernier octet pour la partie hôte, or ici ce n’est pas le cas et je ne comprends donc pas pourquoi :euh:

Oui, c’est ça mais je pense que tu interprètes mal. Le masque de sous-réseau, c’est inutile pour toi et moi. Ça sert au matériel informatique pour savoir ce qui désigne la partie réseau de l’IP et ce qui désigne la partie hôte. Nous, c’est utile de le savoir pour faire le réseau mais c’est tout.

Un masque de /24, ça dis que les 2424 premiers bits correspondent à la partie réseau. Mais pour appartenir à 120.12.0.0/18, il nous reste 66 bits, non utilisé. Tu comprends ?

255.255.255.0255.255.255.0

255.255.254.0255.255.254.0

255.255.253.0255.255.253.0

C’est ce que tu voulais dire par "auront le même masque mais avec une partie qui change" ? Ou bien c’est encore autre chose, et dans ce cas j’ai effectivement loupé un épisode, sans réellement savoir quoi, mais en explicitant peut être d’avantage je saurai où il y a eu un bug, le cas échéant je vais relire des parties de cours que "je crois déjà avoir compris" et si je les ai mal comprise, je crois donc avoir bien compris un truc mal compris et je doute du coup de voir où est l’erreur :euh:

Quoi qu’il en soit je sens que je vais pouvoir avancer maintenant ! :)

Non non, ils auront tous les trois le masque 255.255.255.0. Mais leur partie réseau, sera différente. Pour le premier 120.12.0, pour le deuxième 120.12.1, … Le masque sert à indiqué ce qui appartient à la partie hôte et ce qui appartient à la partie réseau. Étant donné qu’on a dit qu’on laissait le dernier octet pour la partie hôte, alors le reste appartient à la partie réseau, et donc le masque pour tous les sous-réseaux est le même.

Là je vais bossé, je reviens dans la journée \o

ache.one                 🦹         👾                                🦊

+0 -0
Auteur du sujet

Je crois avoir tout compris, grâce aux divers points que tu as mentionnés et également à une remarque faite par l’un des auteurs du tuto que j’avais contacté auparavant. J’ai refait l’exercice en prenant en compte à la fois le nombre d’adresses désirées, ainsi que le nombre de réseaux souhaités et je crois avoir tout réussi cette fois-ci, je t’en fais la démonstration pour que tu puisses m’indiquer si cela est correct (j’ai envoyé la même démo à l’auteur en question, donc à priori vos avis devraient converger :D )

(Je remet l’ensemble de l’énoncé (raccourci) pour que tu puisses en prendre connaissance)

à partir d’un réseau 120.12.0.0/18, comprenant en tout 192 postes et répartis de la sorte : I : 47 postes

II : 76 postes

III : 33 postes

IV : 36 postes

On souhaite subnetter le réseau principal en 4 sous-réseaux en prenant en compte le service qui comptabilise le plus grand nombre de poste comme base pour le nombre de bits à masquer à priori, et l’objectif est alors de répondre à ces 3 points :

Déterminer le network ID de chaque subnet et leur masque.

Déterminer les plages d’adresses de chaque subnet en incluant leur broadcast address.

Appliquer la technique du supernetting pour avoir une route résumée des subnets que vous aurez obtenus.

On souhaite donc obtenir 4 sous-réseaux différents, soit 231=72^3 -1 = 7

On souhaite avoir au moins 76 adresses disponibles par sous-réseaux, soit 272=1262^7 -2 = 126

Il va donc falloir masquer 3 bits supplémentaires afin d’obtenir au moins le nombre de sous-réseaux souhaités, tout en conservant au moins 7 bits éteints afin d’avoir au moins 76 adresses hôtes disponibles.

On part du réseau 120.12.0.0/18, on va donc masquer 3 bits supplémentaires pour obtenir le masque de sous-réseau tout en sachant que 32183=1132 -18 - 3 = 11, on aura donc encore 11 bits de disponibles pour la partie hôte, on a donc nos deux conditions remplies.

On obtient ainsi le masque de sous-réseaux suivant en binaire : 11111111.11111111.11111000.000000001111 1111.1111 1111.1111 1000.0000 0000 soit en décimal 255.255.248.0255.255.248.0

On peut calculer l’intervalle existant entre chaque sous-réseau : 256248=8256-248= 8

On obtient alors les 4 sous-réseaux (SR) suivant :

Sous-réseau 1 : 120.12.0.0/21120.12.0.0/21 avec le masque 255.255.248.0255.255.248.0 et le network ID : 120.12.0120.12.0 ; plage d’adresses : 120.12.0.1120.12.0.1 à 120.12.7.255120.12.7.255

Sous-réseau 2 : 120.12.8.0/21120.12.8.0/21 avec le masque 255.255.248.0255.255.248.0 et le network ID : 120.12.8120.12.8 ; plage d’adresses : 120.12.8.1120.12.8.1 à 120.12.15.255120.12.15.255

Sous-réseau 3 : 120.12.16.0/21120.12.16.0/21 avec le masque 255.255.248.0255.255.248.0 et le network ID : 120.12.16120.12.16 ; plage d’adresses : 120.12.16.1120.12.16.1 à 120.12.23.255120.12.23.255

Sous-réseau 4 : 120.12.24.0/21120.12.24.0/21 avec le masque 255.255.248.0255.255.248.0 et le network ID : 120.12.24120.12.24 ; plage d’adresses : 120.12.24.1120.12.24.1 à 120.12.31.255120.12.31.255

Ainsi on répond aux 2 premiers points de l’énoncé.

On s’occupe alors ensuite du supernetting en écrivant en binaire les 4 adresses :

SR1 : 01111000.00001100.00000000.000000000111 1000.0000 1100.0000 0000.0000 0000

SR2 : 01111000.00001100.00001000.000000000111 1000.0000 1100.0000 1000.0000 0000

SR3 : 01111000.00001100.00010000.000000000111 1000.0000 1100.0001 0000.0000 0000

SR4 : 01111000.00001100.00011000.000000000111 1000.0000 1100.0001 1000.0000 0000

On retrouve le motif suivant : 01111000.00001100.0000111 1000.0000 1100.000 soit 18 bits, on prend le plus petit réseau, soit 120.12.0.0/18120.12.0.0/18 et on retombe finalement sur le réseau de base sans qu’il soit subnetté, sachant que le supernetting fait tout l’inverse, ce qui me paraît donc logique ! :)

Voilà pour la démonstration complète, j’imagine qu’il y a plusieurs manières de faire (sans avoir connaissance encore des masques à longueur variable car je n’ai pas encore vu cette partie mais ça ne saurait tarder maintenant que j’ai enfin compris (sous réserve que c’est bien correct) ce fameux exercice ! :)

Si tout est bon, je vais enfin pouvoir poursuivre ce tuto ! :zorro:

Édité par Thethinkier

+0 -0

Yep ! C’est valide ^^

Mais j’ai quand même une remarque.

On souhaite donc obtenir 4 sous-réseaux différents, soit 231=72^3 -1 = 7

Thethinkier

Oui, mais 22 bits auraient suffie. Et je ne comprends pas la formule. ^^"

Mais sinon, c’est une réponse valide.

ache.one                 🦹         👾                                🦊

+0 -0

Yep ! C’est valide ^^

Mais j’ai quand même une remarque.

On souhaite donc obtenir 4 sous-réseaux différents, soit 231=72^3 -1 = 7

Thethinkier

Oui, mais 22 bits auraient suffie. Et je ne comprends pas la formule. ^^"

Mais sinon, c’est une réponse valide.

ache

La formule prenait en compte une convention qui n’est plus d’actualité (ce contenu a été rédigé il y a près de 10 ans…). C’est maintenant à jour grâce au message de l’op.

Les Réseaux de Zéro en portage sur ZdS ! Donnez votre avis !

+0 -0
Auteur du sujet

Effectivement, ça a pu du coup fausser un peu les résultats, mais l’idée est maintenant bien intégrée ! Merci encore à vous deux pour votre aide ! :)

Egalement bon courage pour le peaufinage du cours ! :)

Édité par Thethinkier

+0 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte