CV pour alternance

a marqué ce sujet comme résolu.
Auteur du sujet

Bonjour,

suite à ce topic où j’expliquais être intéressé par le métier de développeur-web fullstack , j’ai été attiré par quelques formations, comme celle d'Openclassroom ou bien O’clock. Il semble que toute ces formations soient disponibles en alternance et c’est par cette voie-ci que je souhaiterai m’insérer dans le métier.

Ceci-dit, je suis relativement débutant, avec quelques faibles connaissances en Javascript et en Python, et je me demande si c’est suffisant pour démarrer une alternance. L’idée pour moi étant de mettre les mains à la pâte et de découvrir le métier afin poursuivre en CDI par la suite.

Comme j’ai du temps libre ce dimanche, je me suis dit que j’allais commencer à écrire un CV mais je bloque. Quelles compétences dois-je faire montre? Je n’ai pas de gros projet à montrer aux employeurs, seul ma motivation, et je me demande si c’est suffisant pour se faire embaucher en alternance. Un petit nouveau qui suit une formation en ligne et qui n’y connait pas grand chose, c’est pas très vendeur…

C’est pour cela que j’aurai besoin de votre aide : avez-vous suivi un parcours similaire? Si oui, pouvez-vous m’apporter des conseils? Faut-il mieux envisager un DUT plutôt qu’une formation en ligne (sachant que la fac ne m’attire pas trop)?

Pour être honnête, je me sens un peu perdu, je ne sais pas par quel bout prendre les choses. Pourtant, je sais exactement quel est mon objectif final!

À bon entendeur, agréable journée!

+0 -0

Une technique générale pour réussir un CV, c’est de se mettre dans la tête de la personne qui va le lire, et de réfléchir à pourquoi elle t’embaucherait, toi. Ce qui, je le conçois, est bien plus facile à dire qu’à faire.

Tu peux partir du principe qu’un recruteur pas trop idiot sait que lorsqu’il recrute un alternant, il commence surtout par recruter quelqu’un qui, en gros, n’a pas les compétences (puisque l’alternant commence ses études ou presque). Ton manque de compétences n’est donc à priori pas un énorme problème dans l’absolu.

Alors quoi d’autre ? Eh bien, tous les éléments qui peuvent montrer qui tu es et pourquoi ça peut être intéressant de t’embaucher toi. Et comme pour l’instant tu n’as pas de compétences (vu que tu débutes une formation), il te reste :

  • Ton bac et les formations que tu as suivies après, même si elles n’ont pas de rapport avec ce que tu vises1
  • Tes éventuels projets personnels, même petits
  • Tout ce qui peut apporter du crédit à ton CV et montrer qui tu es. Typiquement tes connaissances le langues étrangères tes engagements bénévoles si tu en as, les loisirs qui sortent un peu du commun (regarder des séries, écouter de la musique et sortir avec des amis ça ne compte pas), etc.

PS : Tu peux aussi ajouter une « lettre de motivation », un texte dans lequel tu explique vite fait :

  • Pourquoi tu postules à cette entreprise et pas une autre,
  • Quelles sont tes points forts et donc pourquoi l’entreprise devrait t’embaucher, toi.

C’est un bon moyen de mettre en avant tes « soft skills » (il y a un terme pour ça en français ?) : la créativité, le sérieux, l’esprit d’équipe, la capacité d’apprentissage, la communication etc. – si possible avec des exemples pertinents, puisque ces capacités sont difficiles à mettre directement sur un CV (mais ça peut se tenter).

C’est aussi l’occasion de sortir du lot en écrivant quelque chose de plus original que le classique

« je veux mettre mon sérieux et ma motivation au profit de votre entreprise qui est la meilleure du monde » (le tout écrit dans un style administratif illisible).

Si c’est la formation en ligne qui te fait peur mais que tu veux conserver le côté « alternance », sache qu’il existe aussi des DUT en alternance maintenant.

Le DUT lui-même, si ça n’a pas trop changé en 15 ans, c’est pas mal orienté pratique et l’encadrement est très scolaire, de ce point de vue ça m’a beaucoup rappelé le lycée. À toi de voir si c’est un mode d’enseignement qui te convient ou pas.


PPS : Je me suis beaucoup occupé de stagiaires dans mon précédent job, et donc j’ai lu beaucoup de CV. Et du point de vue de la personne qui va te lire :

  1. La forme doit être propre et impeccable. Oui, on juge des piles de CV au premier coup d’œil, parce qu’on est humains, et encore j’avais déjà des trucs très filtrés. Ça implique : absolument aucune faute d’orthographe ou de grammaire. S’il y a un texte à faire relire à mort dans sa vie, c’est celui-là.
  2. Pas de pipeau. Jamais. Ça se grille très vite de toutes façons.
  3. On est pas les amis du candidat, on cherche une relation de travail. Donc, l’humour est très dangereux à manier dans ce genre de cas. Pensez à vos répondeurs idiots quand on vous appelle, et vérifiez la photo du CV (celle en lunettes noires devant un avion privé, c’était bien pour impressionner les copains mais du point de vue du lecteur du CV, on est parti avec l’a-priori que la personne était prétentieuse – ce qui n’était pas le cas…)

Le coup du soin et de l’orthographe des documents envoyés aux recruteurs, c’est pas pour juger sur ces points (quoique, y’en a quelques-uns qui le font), on est pas cons, on sait très bien que d’excellents développeurs ont une mauvaise orthographe. C’est surtout pour montrer son sérieux, que la personne sait se donner la peine de produire un document propre, si besoin en se faisant aider.


PPPS : Si tu as un handicap reconnu par l’État, indique-le : en France, il y a des aides aux entreprises et des quotas pour les personnes handicapées.


  1. Pars du principe qu’on te demandera toujours de justifier des changements de direction dans ta formation, et que les annoncer sera toujours mieux vu que d’essayer de planquer ça sous le tapis. Même avec 11 ans d’expérience, j’ai encore un recruteur qui m’a demandé pourquoi j’ai mis 7 ans à avoir mon bac+5, alors que je suis toujours resté dans la même filière…

Édité par SpaceFox

les loisirs qui sortent un peu du commun (regarder des séries, écouter de la musique et sortir avec des amis ça ne compte pas

Juste pour préciser un peu car la section loisirs est souvent très mal employée. Déjà cette section est facultative, si ton CV est suffisament fourni, autant ne pas le mettre si cela se fait au détriment de sections plus pertinentes.

Globalement les loisirs doivent servir à ta candidature, et voici ce qui peut être pertinent.

  • Un sport d’équipe, type football, etc. ce qui montre une capacité à jouer en équipe ;
  • Un sport ou un loisir solo sur la durée, genre judo, karaté, etc. Cela montre qu’on est capable d’être rigoureux, fidèle et fiable sur une longue durée ;
  • Une activité un peu hors du commun qui pourrait permettre de faire un lien avec le recruteur. Par exemple j’ai des amis qui ont mentionné du sport médiéval comme loisir (ce qui est peu courant) et parfois en entretien ils ont pu en discuter avec le recruteur qui en faisait aussi. Cela permettait de détendre un peu l’entretien et de tisser un lien avec celui-ci.

Il est clair que de dire qu’on aime voyager, jouer aux jeux vidéo ou regarder des séries comme un peu tout le monde n’est pas utile dans un CV. Autant ne rien mettre.

Amateur de Logiciel Libre et de la distribution GNU/Linux Fedora. #JeSuisArius

+5 -0

« soft skills » (il y a un terme pour ça en français ?)

Savoir être. Par analogie avec le savoir faire.

Globalement les loisirs doivent servir à ta candidature

Exemple perso : j’ai un CV très technique (master recherche, thèse…). Le fait de mettre que je fais de la vulgarisation depuis longtemps montre au recruteur que je sais aussi expliquer et discuter avec des non-technique. Ça permet aussi de justifier des compétences sociales que je peux mettre en avant dans une lettre de motivation, mais je m’en sers surtout en entretien. C’est ce qui différencie « je vous dis que je peux » et « je vous prouve que je sais faire ».

Bon, je mets aussi escrime médiéval. :P Ça n’a jamais été pointé en entretien, mais on m’en a déjà parlé quelque temps après mon embauche ; ça peut être le truc qui fait se souvenir le CV à défaut d’être un élément permettant la sélection en elle-même.

Édité par Gabbro

Il y a bien des façons de passer à l’acte. Se taire en est une. Attribué à Jean-Bertrand Pontalis

+1 -0

Personnellement, je trouve que ça montre un peu la personne derrière le CV, et que finalement on préfère choisir une personne avec qui on a plus de chances de s’entendre.

Mouais. Ce n’est pas le rôle du CV de faire ça dans un processus de recrutement.

Il faut bien savoir qu’un recruteur a souvent bien trop de propositions pour toutes les évaluer de façon identique. Ce serait trop chronophage et pas pertinent.

Le but du CV est de voir si la personne a du savoir faire compatible avec ce qui est recherché pour le poste, en terme d’expériences, compétences, etc. Afin d’éliminer tous les candidats qui ne remplissent pas cela. C’est donc un premier filtre, avec un document A4 très dense en information où chaque information mentionnée doit avoir un sens dans le cadre du poste.

Ensuite tu as l’entretien qui permet de vérifier si le CV était bidon ou pas, de préciser ses connaissances techniques mais c’est surtout là que tu verras si le caractère du gars collera avec l’ambiance de la boîte et le caractère des autres employés.

Sur un CV, aucun élément ne permet de voir de manière honnête le caractère du candidat. Même ses loisirs ne le permettent pas. Par exemple je n’aime pas le football, mais je peux bien m’entendre avec un passionné de football au travail. Par contre si la personne est trop sec ou autoritaire, là ça collera bien moins au boulot même s’il partage ma passion pour la F1. Et le CV ne le renseigne pas.

Amateur de Logiciel Libre et de la distribution GNU/Linux Fedora. #JeSuisArius

+0 -0
Auteur du sujet

Je vous remercie de m’avoir aiguillé sur la question. Pour être honnête, j’appréhendais un peu à l’idée d’écrire ce topic, mais ça me réconforte de voir que tant de gens ont acceptés de discuter du sujet afin de me venir en aide, cette communauté est vraiment au top!

Du coup, je vais appliquer chacun de vos conseils, et je vous enverrai un CV type afin de vous montrer mon avancé dans mes démarches.

Édité par Tchaïkovski

+4 -0
Auteur du sujet

(désolé du retard, mais j’ai bossé à l’usine pendant ce temps, et dieu que c’était éprouvant! Maintenant, j’ai du temps libre devant moi pour m’atteler pleinement à mes projets. J’ai développé quelques compétences en autodidacte, découvert Django et Javascript… Je ne sais pas si cela me sera utile spécifiquement pour l’alternance, mais c’est pas mal sur le cv je dirais! Il faudrait aussi que je prenne le temps d’ouvrir un Github et réaliser quelques petits projets, pour l’instant mes "créations" ne sont que brouillons infâmes).

J’avoue un peu hésité à poster mon CV ici (parce que contient des infos trop personnelles).

Voici cependant ce que j’ai écrit pour mes compétences et centres d’intérêt (c’est un brouillon) :

J’ai fais ça vite-fait avec LateX mais je compte l’écrire en HTML/CSS pour plus de clarté. Je ne serai trop jugé du niveau que j’ai en dev-web… Cela ne fait que quelques mois que je trifouille de mon côté, mais je n’oserai pas dire que j’ai un niveau avancé en quoique ce soit. Je suis simplement un débutant complet (et c’est l’idée, je pense, un minimum du moins). Aussi, mes compétences en Python remontent à la fac…

Édité par Tchaïkovski

+0 -0

Trois choses :

  • Peut-être est-ce parce qu’on a pas tout le CV, mais il y a 0 savoir-être (soft skills). C’est toujours plus dur à mettre en avant que les savoirs-faire, mais entre un type bon qui montre qu’il sait bosser en équipe, et un autre très bon qui ne dit rien à ce sujet, je sais lequel je veux comme collègue.
  • Mets en avant les compétences nécessaires pour le poste. Hiérarchise. Si tu veux faire du développement web, mais web avant le reste.
  • Essaie de justifier tes compétences, en particulier si tu manques d’expérience. C’est-à-dire prouve, par une réalisation quelconque, que tu as bien les compétences écrites. Ça rassure les recruteurs. Comme le "Lu, parlé, écrit" de l’anglais. Tout le monde mets ça. Si tu as un certificat C1, ou que tu as fait un stage à l’étranger, c’est ça qu’il faut mettre en avant. Plus qu’une auto-évaluation que tout le monde met.

Il y a bien des façons de passer à l’acte. Se taire en est une. Attribué à Jean-Bertrand Pontalis

+0 -0
Auteur du sujet

Trois choses :

  • Peut-être est-ce parce qu’on a pas tout le CV, mais il y a 0 savoir-être (soft skills). C’est toujours plus dur à mettre en avant que les savoirs-faire, mais entre un type bon qui montre qu’il sait bosser en équipe, et un autre très bon qui ne dit rien à ce sujet, je sais lequel je veux comme collègue.
  • Mets en avant les compétences nécessaires pour le poste. Hiérarchise. Si tu veux faire du développement web, mais web avant le reste.
  • Essaie de justifier tes compétences, en particulier si tu manques d’expérience. C’est-à-dire prouve, par une réalisation quelconque, que tu as bien les compétences écrites. Ça rassure les recruteurs. Comme le "Lu, parlé, écrit" de l’anglais. Tout le monde mets ça. Si tu as un certificat C1, ou que tu as fait un stage à l’étranger, c’est ça qu’il faut mettre en avant. Plus qu’une auto-évaluation que tout le monde met.
Gabbro

Ok, merci pour le retour, je vais travailler sur ces points. Je suis parti en vacance trois mois aux U.S. au lycée… D’après mon ancienne prof d’anglais j’ai un niveau C1 mais oui, c’est très très très approximatif. Je ne serai trop comment justifier le "lu, parlé, écrit" toutefois. Je sais que je parle à peu près couramment (je suis modérateur sur un forum anglophone, par exemple). Mais oui je sais que tout ces renseignements sont approximatifs…

Édité par Tchaïkovski

+0 -0
  • Peut-être est-ce parce qu’on a pas tout le CV, mais il y a 0 savoir-être (soft skills). C’est toujours plus dur à mettre en avant que les savoirs-faire, mais entre un type bon qui montre qu’il sait bosser en équipe, et un autre très bon qui ne dit rien à ce sujet, je sais lequel je veux comme collègue.
Gabbro

Alors ça ça m’intéresse. Tu mets vraiment tes soft skills sur ton CV ? Quand je vois des CV avec marqué "travail d’équipe" "sérieux" ou "motivation" je trouve toujours ça bateau personnellement.

+0 -0

Alors ça ça m’intéresse. Tu mets vraiment tes soft skills sur ton CV ? Quand je vois des CV avec marqué "travail d’équipe" "sérieux" ou "motivation" je trouve toujours ça bateau personnellement.

Je les fait entendre sans les dire. Parce que dire travail d’équipe, sérieux ou motivation, je suis d’accord que c’est très bof. Je mets dans mes compétences « Rédaction — documentation, articles scientifique et vulgarisation ». Au même niveau que Langage de programmation, alors que je postulais pour un poste d’informaticien. Ça évite le côté caricatural que tu cites, tout en disant au recruteur que je sais que communiquer est important, et que je sais faire aussi bien face à des collègues de la technique que face à du « grand public ».

Mes expériences et ma formation disent déjà que la technique, je sais faire. Il me faut donc au moins un élément pour dire que je sais que d’autres choses existent (du genre, parler avec les gens), et que je sais faire aussi.

Il y a bien des façons de passer à l’acte. Se taire en est une. Attribué à Jean-Bertrand Pontalis

+1 -0
Auteur du sujet

Un second problème se pose à moi : je me bats sur deux fronts. En effet, je n’ai pas encore trouvé de formation, et je recherche également une entreprise… Est-il judicieux d’écrire une lettre de motivation à ce stade-là, où faudra-t-il obligatoirement préciser la formation que je souhaite suivre?

+0 -0
Connectez-vous pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore membre ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte