A-t-on en 2020/2021 les outils, au sens large, pour construire notre vie sociale ?...

a marqué ce sujet comme résolu.

Salut,

On est bientôt en 2021. Pour les plans cul, on connaît depuis plusieurs années les fameuses applications de rencontres comme Tinder, Lovoo, Fruitz, Happn, Grindr, Badoo, Meetic, AdopteUnMec. Celles-ci ont leur lot de problèmes (le sujet n’est pas centré sur les apps de rencontres donc j’ai placé la liste dans la balise secret) :

  • D’un point de vue financier, on a la classique revente de données personnelles qui n’ont parfois même pas quelque chose à voir avec la thématique des rencontres. Mais on constate aussi, pour certaines applis, des inégalités de prix de vente (public féminin avantagé vis-à-vis des gars, avec davantage de promos et des abonnements plus bas, un compteur de likes avec un plus grand incrément que celui des mecs, …).

  • D’un point de vue efficacité : il y a tout d’abord cette famosa contradiction avec le point de vue financier. Il n’est en effet pas dans l’intérêt de l’application de rencontres de proposer des matchs. En sus de ce problème, la vaste majorité des femmes applique une sélectivité extrême résultant en des matchs pour une minime minorité de gars particulièrement avantagés par la nature (la quasi-totalité de la gente féminine trouve chaussure à son pied, ce qui est tout à fait l’inverse pour le public masculin).

Bref d’un point de vue date pour plan cul, il est impossible d’affirmer qu’on peut construire cette partie de notre vie sociale à l’aide des applis de rencontres. Il existe des moyens plus classiques de faire des rencontres : les potes des potes, les clubs de sport, la fac, la plage, le lieu de travail.

Ma question ne porte cependant pas seulement sur les plans cul, mais également sur l’amitié. Les moyens "classiques" pour les dates s’appliquent aussi pour se trouver des potes bien sûr. Mais existe-t-il des applis pour faciliter la construction de son réseau d’amis ?

L’intérêt de ce topic est selon moi renforcé par les confinements prolongés que l’on vit ces temps-ci. Comment se faire des potes, trouver l’amour, faire des sorties +/- régulières avec des connaissances ? Ou plutôt : existe-t-il des outils facilitant de tels échanges, permettant à terme de construire notre propre vie sociale encore plus efficacement qu’en utilisant seulement les moyens dits "classiques" pré-cités ?

+0 -0

J’utilise Meetup avec succès dans les villes de Paris et Tokyo, notamment pour des événements en rapport avec l’informatique. Par contre, inutile de préciser que tu ne trouveras pas de plans :D

Ça permet néanmoins de rencontrer des gens et d’agrandir son réseau d’amis ou de professionnels (selon le thème des événements)

+0 -0

Une application pour trouver des potes, j’y crois moyen. Le principe « Un problème ? Il existe une application pour ça ! », c’est à mon sens un slogan marketing, pas une réalité.

Le problème aujourd’hui, ce n’est pas de trouver des infos, mais de les trier. Partant de tes centres d’intérêt, tu peux facilement trouver des endroits où les gens ayant ces centres d’intérêt vont, et les rencontrer. Et de fil en aiguille, rencontrer de nouvelles personnes, et découvrir de nouvelles activités.

Qu’est-ce que tu veux optimiser là-dedans ? Il y a des activités que je fais parce que les gens qui, autour de chez moi, la font sont sympas. L’activité m’intéresse, mais je sais qu’avec d’autres gens moins sympas, je l’aurai arrêté. Découvrir des activités pour les découvrir, ce n’est pas forcément utile. Savoir que machin qui est sympa fait une activité qui à l’air bien, avec des gens qu’il me dit comme étant chouettes, là c’est une information utile.

Et une appli pour trouver des gens chouettes selon tes critères, ça me parait compliqué à mettre en place. :P

Donc à nouveau, qu’est-ce que tu veux optimiser là-dedans ?

+6 -0

Je tenais juste à dire que ton premier message comportait aussi beaucoup d’à priori, sur les sites de rencontres mais surtout sur les femmes. Fais attention parce qu’en réalité c’est partir sur ce genre de convictions qui derrière bloquent les gens pour trouver des relations.

Pour l’amical, il y avait bien on va sortir, aussi, mais pour des jeunes c’est pas super ce qui est proposé généralement. Je me souviens que Drulac avait trouvé un réseau qui avait assez bien marché pour lui. Sinon, il reste les clubs, ou encore le bénévolat. Discord aussi, puisque je crois que beaucoup de serveurs proposent des rencontres dans certains coins.

+4 -0

Bonjour,

Si tu veux te faire des amis en ligne, alors il y a beaucoup de moyens de rencontrer des gens avec des centres intérêts communs en ligne (en considérant que le centre d’intérêt est le point de départ et l’objet d’une conversation, s’il n’y a pas de sujet d’échange il n’y a pas de conversation donc pas de contact - celui-ci pouvant être très vaste, on peut penser aux sites d’échanges linguistiques par exemple).

Si tu veux te faire des amis dans le monde physique, alors il faut utiliser les outils du monde physique (il y a bien des outils de mise en relation du monde virtuel vers le monde physique, comme Meetup précité, mais ils ne fonctionnent que dans les très grandes villes, pour des raisons de taille critique - organiser des évènements qui recevront un public spontané et aléatoire demande des moyens, et surtout le brassage de population correspondant).

En partant du principe que tu habites en ville, une ville comporte à minima un certain nombre de lieux de socialisation dédiés à la rencontre de personnes. Les principaux sont les cafés et les bars. Considérant que les cafés privilégient davantage la mise en relation de personnes qui se connaissent que la rencontre aléatoires (cela dépend, les cafés associatifs sont très axés sur le social), on peut se concentrer sur les bars.

Même si l’objet premier du bar est d’être un débit de boisson, tu peux considérer que la boisson est d’abord une monnaie d’échange et un moyen d’attirer du monde. C’est essentiellement une précondition implicite pour te donner le droit d’occuper l’espace du gérant, qui en retour paiera son loyer et ses salaires - tu peux même prendre un sirop ou de l’eau gazeuse si tu ne veux pas d’alcool. Le but premier du bar dans un contexte social est donc bel et bien la rencontre de personnes.

Et en fait, s’il faut vraiment trouver un outil de mise en relation du virtuel vers le monde physique, c’est probablement l’annuaire. PagesJaunes, la répertoriage de lieux et d’avis de Google Maps, Yelp, etc.

Si la rencontre aléatoire ne te convient pas, maintenant il reste la rencontre basée sur des centre d’intérêts prédéfinis - c’est l’objet d’une bonne partie des associations. Tu peux fouiller dans les annuaires d’associations de ta ville, voir s’ils ont des sites web, les contacter, etc.

Les outils ne manquent donc pas.

+1 -0

Il n’est en effet pas dans l’intérêt de l’application de rencontres de proposer des matchs.

HerbeQuiBenchEtSquat

Je n’en serais pas si sûr, c’est un peu comme dire que c’est pas dans l’intérêt des groupes pharmaceutiques que les gens soient en bonne santé. En réalité il y aura toujours de la demande quoiqu’il arrive. Ici c’est pareil, effectivement il y a un côté "les mecs seront toujours en chien" qu’ils cherchent probablement à exploiter, mais à un moment si ça marche pas les gens se barrent ou vont à la concurrence.

J’utilise Meetup avec succès dans les villes de Paris et Tokyo, notamment pour des événements en rapport avec l’informatique. Par contre, inutile de préciser que tu ne trouveras pas de plans :D

sgble

J’en connais qui pourraient te contredire. :P


Sinon je dirais que toutes les applis qui permettent les interactions sociales peuvent amener à des relations réelles. J’en ai jamais fait mais rien qu’ici il y avait les JZdS (je ne sais pas s’il y en a encore). De même, les youtubeurs qui travaillent sur les mêmes sujets se rencontrent régulièrement, les gilets jaunes qui échangent sur Facebook se retrouvent dans la rue, etc. :D

Je suis pas sûr que ça puisse tellement marcher une application dans le genre de ce que tu dis, parce que c’est peut-être un peu dark comme vision mais c’est un peu comme les applis de rencontre, si y’a pas de prétexte (centre d’intérêt, contexte de vie commun, etc.) à la base c’est pas évident de trouver de quoi parler, d’avoir l’envie de se rencontrer, et ça tourne souvent au "ça va ? ça va et toi ? … vingtaine de messages pas très intéressants et puis plus rien". Pour des rencontres amicales c’est encore pire parce que tu n’as même pas l’attirance physique pour compenser ça.

+0 -0

En réalité il y aura toujours de la demande quoiqu’il arrive. Ici c’est pareil, effectivement il y a un côté "les mecs seront toujours en chien" qu’ils cherchent probablement à exploiter

En fait, pour parvenir à une réponse à la question de selon laquelle les applications de réponses sont « efficaces » ou répondent dans la mesure de ce qu’elles proposent à un besoin, il faut d’abord considérer en détail ce qu’elles proposent et leur fonctionnement.

Dans une relation de cohabitation entre deux personnes, il y a moins cinq aspects que l’on retrouve de façon récurrente

  • Le besoin sexuel (si tant est qu’on peut le considérer tel quel, il y a un temps de sevrage pour tout ce qui a trait à sa manifestation physiologique, et ce mécanisme conatif n’est pas nécessaire à la survie)
  • Le besoin affectif (si tant est qu’on peut le considérer tel quel également, il n’est pas forcément présent chez les personnes qui ont coupé le cordon ombilical depuis longtemps et qui ne s’auto-déprécient pas)
  • La communication et la compagnie au sens large
  • Le fait d’élever des enfants (historiquement lié directement au besoin sexuel et encadré par la religion, depuis la généralisation de la contraception il s’agit beaucoup plus d’une question de statut social et de reproduction du modèle des parents)
  • Le partage des tâches ménagères en dehors de la gestion des enfants (il se pose beaucoup moins depuis la généralisation de l’électroménager moderne, des surfaces réduites des biens matériels à entretenir depuis qu’une grande partie de la population habite en ville et de l’orientation de l’industrie agro-alimentaire vers la production de produits de plus en plus finis et transformés)

Les applications de rencontre centrées sur le physique et quasi-exclusivement centrées sur la photo, comme celles citées en nombre majoritaire dans le message de l’auteur, vont, par leur fonctionnement, te placer sur un marché où ton capital est l’apparence physique et tu pourras considérer pouvoir le marchander contre le besoin sexuel et éventuellement, dans une moindre mesure, le besoin affectif, le tout sur une période souvent relativement limitée car la rencontre y est vue comme un produit de consommation à renouveler. En les utilisant, tu acceptes ce mode de fonctionnement qui est contrait par leur conception, avec tout ce que cette conception des relations humaines relativement limitée implique.

Les applications de rencontres centrées sur une description plus complète avec des profils fournis, en général destinées à des personnes plus âgées, vont prendre en compte les cinq aspects, mais tu reviens sur un aspect de marché où tu vas chercher à faire valoir tout ce qui peut être porté à contribution dans un contexte de cohabitation longue.

L’augmentation du confort individuel fait que la vie commune avec tout ce qu’elle implique est de moins en moins plébiscitée (le taux de célibat a doublé chez nous en trente ans, il est à environ un quart au niveau mondial et presque un tiers dans pas mal de pays développés). On peut donc dire que les attentes d’une personne vis à vis d’une application de rencontres peut varier grandement selon sa conception de celle-ci, y compris ce qui est induit par sa propre culture et son profil psychologique.

+1 -0

Salut salut,

J’ai édité l’OP en ajoutant une balise secret, ce qui devrait suffire pour mieux cerner le sujet du topic :magicien: .

Je ne connaissais pas Meetup, je viens de l’installer. Je l’utilise actuellement en tant qu’"invité" :o elle semble proposer des contenus plutôt sérieux (conférences, ateliers). Bon après il y a une catégorie "social / divertissement" . C’est peut-être dedans qu’on peut retrouver des événements type "billard / bar / KFC / foot / street workout" j’en sais rien, non ? Je regarderai s’il y a beaucoup de contenus pour ma ville, de taille moyenne.

Je ne vais pas revenir sur mes constats/affirmations/problématiques qui concernent les applis de rencontres, ça ne m’intéresse pas et ce n’est pas le sujet du topic. Par contre si vous voulez en parler eh bien allez-y. On m’avait indiqué que je n’ai pas le droit en tant qu’auteur de restreindre les sujets de discussion même HS, par le passé :-° :ange:

En tout cas merci pour vos idées de lieux de rencontres et autres outils, je relirai à nouveau vos réponses un peu plus tard pour mieux y réagir :) . C’est vrai qu’avec ce confinement ma vie sociale est réduite à néant. Et même en-dehors c’est vraiment pas terrible terrible. J’aimerais bien changer ça et construire un réseau.

Va à des activités, propose des trucs. Tu fais des connaissances en muscu, propose-leur de se voir en dehors. Sur JVC aussi je crois qu’il y a des rencontres IRL. Et sur Discord également, il me semble que tu y es beaucoup, et je crois que les serveurs de muscu proposent parfois des rencontres IRL.

+0 -0

Pour l’amical, il y avait bien on va sortir, aussi, mais pour des jeunes c’est pas super ce qui est proposé généralement.

Phigger

Il suffit d’en proposer :)
Après ça dépend des villes, sur Toulouse c’est assez jeune mais effectivement quand je regarde les autres villes c’est pas pareil.
De toute façon c’est devenu payant. Mais il y a l’application Frimake ( = friend maker) qui s’est lancé aussi. Créée sur Toulouse, elle marche très bien ici, je sais pas dans les autres villes. C’est une appli où tu proposes ou participes à des sorties réelles (sport, resto, jeu…)

Trouver des potes IRL c’est compliqué, pour moi, à cause de la covid19. Idem pour concrétiser les rencontres IVL en des rencontres IRL (cependant temporiser les relations sur de l’IVL et, après la covid19, les concrétiser en IRL ça c’est possible). Donc je ne pense pas que rencontrer des gens IRL soit utile vis-à-vis de ma question (salle de sport, bars, lieux d’intérêt fréquemment fréquenté et populaire…), mais IVL ça l’est déjà +.

Vous m’avez suggéré Meetup. Je vous ai déjà fait un retour tout à l’heure, il faut que je creuse. "Onvasortir" et "Frimake" : pareil , à creuser, je n’ai pas encore installé ces apps. Discord. Oui j’utilise beaucoup Discord mais malheureusement la recherche de serveurs publics n’utilise pas la géolocalisation. Vous avez l’air de dire que si : vous pouvez préciser svp ?

Oui c’est un peu de ça que je parlais, sur les applications qui ne sont pas conçues pour faire des rencontres IRL tu peux assez facilement te faire des connaissances que tu peux ensuite rencontrer IRL, même si ça peut paraître un peu incongru pas mal de gens peuvent s’y montrer ouverts après quelques échanges.

Meetup c’est effectivement plutôt orienté professionnel, mais ça peut être un point d’entrée vers des relations qui deviennent plus personnelles aussi. Comme les applications dont je parle au-dessus, il ne faut pas les utiliser dans ce but, utilise-les pour elles-mêmes mais ça peut assez naturellement amener à des rencontres ensuite.

Un tiers de célibataires, @r0anne ? Sérieux ? :O C’est impressionnant, et assez triste.

Sinon @HerbeQuiBenchEtSquat c’est compréhensible ce que tu ressens, la solitude c’est un fléau. Tu es loin d’être le seul à en souffrir. ;) Tu fais bien d’essayer d’y remédier. N’oublie pas quand même que la période est très particulière à ce niveau. Une autre piste à explorer : pas forcément besoin de chercher très loin, si tu as des voisins va leur proposer de boire une bière. Ca paraît tout con comme idée mais ça se révèle toujours positif ce genre de démarches. ;)

+1 -0

Ben et alors ? J’ai rencontré IRL des amis avec qui je jouais sur Discord, même passé des vacances chez eux.

Phigger

Oui une fois de temps en temps et le reste du temps la relation est virtuelle. ça fait longtemps que ce type de relation ne me plaît plus, je préférerais rencontrer des gens de ma ville (max rayon de 10km de mon adresse). Et la proba que ça arrive est faible je pense, à moins qu’il y ait un serveur public Discord par région.

Sinon @HerbeQuiBenchEtSquat c’est compréhensible ce que tu ressens, la solitude c’est un fléau. Tu es loin d’être le seul à en souffrir. ;) Tu fais bien d’essayer d’y remédier. N’oublie pas quand même que la période est très particulière à ce niveau. Une autre piste à explorer : pas forcément besoin de chercher très loin, si tu as des voisins va leur proposer de boire une bière. Ca paraît tout con comme idée mais ça se révèle toujours positif ce genre de démarches. ;)

Pas de voisin de mon âge et ça ferait bizarre :lol:

D’ailleurs à la salle même à la salle c’est pas évident de se faire des potes :lol: si vous pensez le contraire c’est que vous n’avez pas essayé :-° car perso je l’ai déjà fait plusieurs fois. Au final j’ai eu des numéros mais on ne s’est jamais vus en-dehors et surtout les conversations SMS n’ont jamais existé ou presque. Sur plusieurs connaissances (du coup) dont j’ai eu le numéro, y en a qu’un avec qui une sortie serait à peu près prévue début 2021.

D’ailleurs à la salle même à la salle c’est pas évident de se faire des potes :lol: si vous pensez le contraire c’est que vous n’avez pas essayé

En effet, je vois de quoi tu parles. Une séance est en général planifiée de façon précise et on ne fait pas les choses au hasard. Donc en général, on ne papote pas avec les autres. Éventuellement au vestiaire, si les gens sont pas trop pressés (pour filer au bureau juste après par exemple).

proba hyper basse

Eh bien ! faisons le calcul. Combien d’habitants y a-t-il dans ta ville ? Combien dans ta tranche d’âge ?

+0 -0

D’ailleurs à la salle même à la salle c’est pas évident de se faire des potes :lol: si vous pensez le contraire c’est que vous n’avez pas essayé

En effet, je vois de quoi tu parles. Une séance est en général planifiée de façon précise et on ne fait pas les choses au hasard. Donc en général, on ne papote pas avec les autres. Éventuellement au vestiaire, si les gens sont pas trop pressés (pour filer au bureau juste après par exemple).

proba hyper basse

Eh bien ! faisons le calcul. Combien d’habitants y a-t-il dans ta ville ? Combien dans ta tranche d’âge ?

sgble

Bein c’est surtout que certains ne veulent pas se faire de potes, voire même trouvent bizarre de demander un numéro (même après plusieurs mois), ou de se voir irl. Certains, plus rares, sont plus ouverts d’esprit. Mais globalement j’en tire tout de même plutôt une mauvaise expérience. J’en ai jamais rencontré un irl en-dehors de la salle pour le moment. Ça a failli mais au final nope. Après janvier j’ai une sortie de prévue avec un pote de salle, on verra bien. Ce sera la première fois en 2 ans que je vois un pote de salle en dehors.

53700 habitants. Ma tranche d’âge : 4000

C’est vrai que la muscu c’est un sport plutôt individuel et qui se pratique seul (contrairement à un sport individuel type art martial où on a des opposants, ce qui incite déjà un peu au contact) et ça ne favorise pas nécessairement la socialisation - même si c’est possible : je me suis fait de bons amis à ma salle, on boit des coups ensemble de temps en temps (enfin plus depuis la pandémie), mais ça a pris du temps. Je ne sais pas depuis combien de temps tu fréquentes ta salle.

Tu pourrais peut-être essayer un sport en équipe si ça te tente ? (Rugby, football…) Ou au moins un sport individuel avec des adversaires ce qui, comme je l’ai dit plus haut, permet déjà à mon avis de socialiser un peu plus qu’un sport comme la muscu où on pratique généralement dans son coin.

Meetup est aussi une bonne idée à mon avis, il y a des groupes qui existent pour les intérêts que tu as manifestés plus haut (billard, workout…) seulement, j’avoue que je ne sais pas ce que ça donne dans une petite ville. Après, tu peux aussi essayer de créer toi-même un groupe pour voir.

Autre possibilité : des groupes Facebook qui organisent des sorties type running (si tu en fais) ou workout ? Dans le lot il y a peut-être des gens qui habitent près de chez toi.

Enfin, une piste déjà évoquée mais qui est plutôt pas mal : le bénévolat dans une asso. Pour peu que ce soit une cause qui te tient à cœur : les animaux, l’aide à la personne, le secourisme (si tu aimes l’adrénaline ; oui, je prêche un peu pour ma paroisse ^^ ), on se fait rapidement des amis quand on s’investit.

Bon courage, c’est vrai que la période actuelle est loin d’être évidente pour ça. ;)

+1 -0
Connectez-vous pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore membre ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte