Recrutement SSII et contrat

a marqué ce sujet comme résolu.

Reprise du dernier message de la page précédente

Je sais bien qu'il existe encore des besoins en COBOL. Mais je trouve que c'est une démarche dangereuse pour un débutant. Qu'est ce qu'il va faire dans 10 ans ou 20 ans quand on lui dira qu'il n'aura plus de poste en COBOL et qu'il doit recommencer une nouvelle techno, comme s'il était dev junior (avec le salaire qui va avec ?)

Bref, autant je conseillerais à un débutant de ne pas hésiter à expérimenter des choses nouvelles, autant le COBOL me semble être une mauvaise idée.

Et je suis d'accord avec Stranger, l'expérience SSII n'est pas forcement le mieux. On va t'embauché en général sur un premier projet a placer (donc tu pourras choisir de commencer sur un projet intéressant), mais après, tu prendras les projets que l'on te donne.

(et quand au salaire en SSII, le but est de tirer vers la bas - manque d'expérience, pas les meilleurs diplômes, etc. Mais par contre, quand il s'agit de vendre la personne au client, c'est le meilleur dev du monde - et cela se facture d'avoir le meilleur dev du monde. J'ai eu récemment un entretien d'embauche dans une SSII - par erreur - le recruteur a abordé le salaire - et surtout pourquoi il pouvait pas me payer au salaire que je prétendais - avant même d'aborder les compétences techniques. A côté de cela, j'ai d'autres boîtes - pas en France - qui s'intéressent en premier aux compétences et proposent des salaires de base - sans même négocier - plus élevé que mes prétentions salariales - et je n'avais pas hésiter à monter mes prétentions en fonction du coût de la vie dans ces pays)

Bref, les SSII si tu ne trouves rien d'autres. Mais c'est mieux si tu trouves ailleurs

Pour poser des questions ou simplement discuter informatique, vous pouvez rejoindre le discord NaN.

+0 -0

C'est legal ca ? J'avais reussi a faire un peu plier ma SSII pour un deplacement de 60km Aller Retour pour avoir un dedommagement car :

Le salarié dont la lettre d'engagement mentionne qu'il doit travailler tout ou partie de l'année en déplacement continu aura droit, outre son salaire, à une indemnité de remboursement de frais pendant la durée de ce déplacement.

Syntex article 53

Eskimon

Effectivement, ce n'est pas légal. Ta boîte doit au minimum te dédommager le coût d'un aller-retour. Mais énormément de commerciaux n'hésitent pas à tenter le coup. Et finalement, ce genre de chose a tendance à passer… Le mec râle en disant que c'est pas juste et ça s'arrête là… Au passage, savoir gueuler et ne rien lâcher est, pour moi, obligatoire pour bosser en SSII, vu le nombre de commerciaux peu scrupuleux qu'on y croise.

Je dirais aussi osef des clauses abusives.

gbdivers

Je ne suis pas d'accord avec ça. Bien qu'une clause abusive soit relativement simple à faire annuler, c'est toujours rébarbatif de le faire. J'ai aussi vu pas mal de clients réticents à internaliser à cause des annulations de clauses qui traînent à chaque fois en longueur…

J'ai rien contre les SSII en soi, hein, on peut avoir de la chance aussi. De là à dire que la SSII est la seule chose intéressante à faire en France… o_O

Stranger

Tout à fait d'accord. Personnellement, et même si je ne regrette pas d'être en SSII, je déconseille fortement les SSII si tu sais ce que tu veux faire exactement. Les SSII sont très pratiques si tu n'as pas trouvé ton domaine ou si il est totalement bouché. En SSII, tu vas certes pouvoir prendre de l'expérience sur pas mal de technologies, domaines variés, etc. Mais tu n'y apprendras pas un métier.

On va t'embauché en général sur un premier projet a placer (donc tu pourras choisir de commencer sur un projet intéressant), mais après, tu prendras les projets que l'on te donne.

gbdivers

C'est totalement faux ça. C'est toujours toi qui a le dernier mot sur le projet sur lequel on te place. Le jour où mon commercial ne sera plus en mesure de me proposer des projets intéressants, je poserai ma démission. Et la seule fois où une mission est devenue vraiment pourrie (tant au niveau de l'ambiance que du boulot), j'ai appelé mon commercial qui m'a tout de suite cherché une nouvelle mission.

Shave the whales! | Thistle

+0 -0

Je suis tombé sur cet article ça m'a rappelé la question de Guy.

Je suis particulièrement d'accord avec le message de Natalya (et également celui de Stranger).

Nous avons la chance d'être dans un domaine d'activité (l'IT pour tabler le plus général possible) qui embauche quand même encore, et qui embauche pas mal.

Les SSII sont les premiers à te sauter dessus. Logique. Je pense que tu devrais vraiment passer ces entretiens et te construire ta propre opinion. Mais il ne faut pas mettre les SSII sur un piedestal (tout comme il ne faut pas les enterrer 6 pieds sous Terre). De l'expérience, on n'en trouve pas que dans des SSII. Fort heureusement.

C'est évidemment l'argument-type de tous les recruteurs (les plus vicieux souvent) au téléphone. Je travaille depuis près de 5 ans, j'ai changé de travail il y a 2 ans et j'ai reçu un mémorable coup de fil :

  • "Comment ça vous cherchez chez un client final et pas une SSII ???? Mais vous vous rendez compte, vous n'avez même pas 30 ans !!! C'est ridicule de chercher à vous poser comme cela".

Je suis persuadé que c'est une technique de recrutement qui peut fonctionner. Je l'ai un peu rembarrée au téléphone mais je reconnais que ça m'a "bousculé". Et à une autre époque, tout simplement après une expérience professionnelle destabilisante ou dans un autre contexte ça peut très bien faire mouche.

Attention donc : c'est TA carrière. C'est à TOI de définir ce que tu veux faire. Passe un maximum d'entretiens. Y compris dans des boîtes qui a priori ne t'intéressent pas. Fais jouer la concurrence pour faire sauter des clauses qui te paraissent délirantes. Remets les gens à leur place, c'est-à-dire en tant que pourvoyeur de boulot. Ce n'est pas à eux de te dicter ta carrière. Si une SSII c'est ce que tu veux faire, alors oui, vas-y. Mais n'y va pas "parce qu'a priori c'est là où on accumule le plus d'expérience". Ce n'est pas vrai. Ça dépend. Ça dépend de la boîte déjà, ça dépend de ton chef de projet / commercial / ingénieur d'affaire / manager, peu importe comment on l'appelle, etc. Et du client chez qui tu te trouveras.

J'ai connu une boîte qui faisait tout l'inverse. Presque SSII mais uniquement du travail au forfait. On recherchait les projets, on répondait aux appels d'offres, on exécutait les projets. Dans NOS locaux. La granularité dans la gestion de projet était très fine. Parfois en tant que développeurs on passait des heures au téléphone pour comprendre les besoins du client, parfois c'était un commercial qui s'en chargeait. En fonction des relations entretenues avec le client. J'ai appris infiniment plus vite que dans certaines SSII où j'aurais pu aller. Parent pauvre : les outils techniques étaient très limités. On faisait du code "joli et propre" mais il n'était pas question de parler de "gros process" d'entreprise (intégration continue, etc.) dans lesquels j'aurais sans doute plongé plus vite en étant dans une SSII.

A toi d'être conscient de cela. A toi de prendre chez ton employeur l'expérience qui te convient. Que ce soit une SSII ou non.

Fais attention à la "catégorisation" des SSII pour les jeunes diplômés. Parfois ta première mission te fait rentrer dans une case de laquelle tu peux avoir du mal à sortir. Si c'est le cas, alors va-t-en vite (ou tape du poing sur la table). L'inertie et la routine est le plus mauvais ennemi qu'on puisse avoir dans notre boulot.

Tu seras sans doute surpris (en tout cas ça a été mon cas) de voir ce qu'on peut obtenir tout simplement en le demandant. SSII ou pas.

Bref, passe un maximum d'entretien. Note tout. Épluche les contrats comme tu es parti pour le faire, c'est une excellente démarche. Fais jouer la concurrence. Pose les questions les plus précises qui soient en entretien. Ne joue pas les modestes car tu es débutant. Tu DOIS poser des questions sur tes futures missions, ils DOIVENT être en mesure de te répondre.

Demande à parler avec un "collègue" au téléphone. Quelqu'un embauché il y a 1 ou 2 ans. Certaines boîtes le font, et j'ai beaucoup apprécié la démarche. Si je recherchais du boulot aujourd'hui je le demanderais systématiquement. De plus, tu peux directement lui poser les questions concernant la mobilité.

Demande systématiquement à voir ton futur supérieur hiérarchique direct (N+1) c'est essentiel. S'il a l'air d'un charlot méfie toi. S'il est en mesure de COMPRENDRE ce que tu veux faire et pourquoi, alors y'a plus de chances que tout se passe comme il faut entre vous.

Ça peut sembler être du bon sens, et parfois un peu "enfant roi pourri gâté" mais très honnêtement, ce sont les meilleurs conseils que je puisse donner à un jeune diplômé qui cherche du travail aujourd'hui.

Bon courage, passes-y autant de temps que tu en as, "do what you love, and if you haven't found it yet, keep looking" pour paraphraser un mec pas vraiment génial mais qui a probablement fait le meilleur speech qui soit à ce propos.

Happiness is a warm puppy

+6 -0

Pour clore le débat, sachez que le plus beau pays du monde, c'est l'Alsace

Nan mais please ! Il y a pas plus deprimant que de vivre dans le Nord Ouest de la France. A part si tu tombes a Strasbourg franchement je vois vraiment pas comment tu peux apprecier l'environnement de vie la bas… Il y a vraiment rien a foutre et encore je dis ca j'y ai ete en tant qu'etudiant alors je vois encore moins comment tu peux apprécier alors que tu es dans la vie active.

Oui t'inquiete pas c'etait juste un semi troll parce que vraiment j'ai trouve cette region pas top du tout … Je trouve que c'est un coin ou ca bouge pas … Pour dire les jours ou il y avait le plus de monde en ville la ou j'etais c'etait le vendredi soir aux alentours de la gare car tous les etudiants rentraient chez eux pour le week end tellement il y avait rien a faire. Apres je trouve que le coin est pas specialement beau (surtout qu'en plus en ete tu creves tellement tu etouffes, pas d'air car loin de la mer). Et que dire de cet accent hahaha

Si ton but est de sortir en boite, tu seras bien plus heureux à Paris, c'est sur. Si tu cherches de l'activité économique, l'Alsace est la deuxième région la plus riche de France, c'est pas un hasard, mais ce qui me plait surtout c'est le tissus associatif qui existe en Alsace, et qui est à mon sens inégalé ailleurs en France. Que ce soit pour faire du sport, de l'airsoft, des LANs, du jeu de rôle, ou autre, j'ai toujours trouvé ce que je cherchais, sans avoir la densité de population de Paris. Le tout avec un climat sympa (c'est ensoleillé, après, c'est sur que c'est un climat continental qui ne plait pas à tout le monde) et un accès assez facile aux montagnes, il y a tout pour me plaire.

PS: c'est toi qui a un accent ;)

+0 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte