[Android] Jeu à boire en soirée

Le problème exposé dans ce sujet a été résolu.

Je n’y ai pas pensé, bien vu. Petite question, on doit le référencer obligatoirement dés qu’un produit (application, site, vidéo …) fait référence à de l’alcool ? Ou c’est obligatoire uniquement pour des publicités qui ont pour sujet l’alcool ?

Légalement c’est pour les publicités mais dans ton cas, le jeu nécessite de boire, la question ne se pose pas.

As-tu pu évaluer la quantité maximale d’alcool qu’un joueur peut consommer sur une partie ? Et donc en déduire le nombre de parties à ne pas excéder (info, blocage de l’application) ? On pourrait t’attaquer en justice pour mise en danger d’autrui ou homicide involontaire. Prudence avec ça ; l’alcool c’est ludique sauf quand ça se passe mal.

Il faut également alerter les personnes à risque qui ont des comorbidités (ex : leucémie, diabète, insuffisance rénale). Tout comme on prévient les épileptiques quand des animations provoquent des effets sur l’attention cérébrale.

+5 -0

Légalement c’est pour les publicités mais dans ton cas, le jeu nécessite de boire, la question ne se pose pas.

As-tu pu évaluer la quantité maximale d’alcool qu’un joueur peut consommer sur une partie ? Et donc en déduire le nombre de parties à ne pas excéder (info, blocage de l’application) ? On pourrait t’attaquer en justice pour mise en danger d’autrui ou homicide involontaire. Prudence avec ça ; l’alcool c’est ludique sauf quand ça se passe mal.

Il faut également alerter les personnes à risque qui ont des comorbidités (ex : leucémie, diabète, insuffisance rénale). Tout comme on prévient les épileptiques quand des animations provoquent des effets sur l’attention cérébrale.

Yarflam

Et ajouter un avertissement en ce qui concerne la conduite sous influence de l’alcool.

+3 -0

Je vois, merci pour vos précisions ! Du coup, je vais la passer en privé sur le play store, ça demande trop de modifs pour une application qui va peut être téléchargé maximum 5 fois.

Mais j’ai encore quelques questions juste par curiosité :

  • Avant la publication d’une application, on remplit un questionnaire pour obtenir un "Live rating notice", je connais pas le nom en français, mais c’est les PEGI 16, PEGI 18 etc … Dans mon cas, j’ai bien précisé "Présence d’alcool, consommation, etc …" et j’ai obtenu un PEGI 16 en Europe… est ce que je dois modifier le formulaire pour faire monter le PEGI (par exemple en déclarant "présence de nudité") ? Ou c’est une responsabilité de l’organisme qui founit le certificat à partir du formulaire ?

  • Afficher tous ces messages de préventions dans les conditions d’utilisation est suffisant ? Ou il est nécessaire d’afficher ces messages au lancement de l’application ?

On pourrait aussi cite l’article L3353–3 du code de la santé publique qui punit de 7500€ d’amende "l’offre, à titre gratuit ou onéreux, à un mineur de tout objet incitant directement à la consommation excessive d’alcool".

Du coup effectivement, passer en privé est peut-être le plus sage !

Je suis surpris du PEGI 16, parce que clairement en France ton application ne peut pas être mise à disposition d’un mineur. Mais je ne sais pas qui est responsable.

Pour être parfaitement carré, les messages de prévention devraient apparaître à l’ouverture de l’application, pour s’assurer que l’utilisateur en a pris connaissance.

Je vois… dans mon cas, rien dans le jeu n’est offusquant, on ne fait même pas mention du mot "alcool" … donc mon jeu pourrait avoir un PEGI 3 ?

Ce que je ne comprend pas, c’est que le PEGI 16 est automatiquement lié à la réponse "Consommation d’alcool" dans le formulaire … pourquoi PEGI 16 et pas PEGI 18 ?

+0 -0

Je vois… dans mon cas, rien dans le jeu n’est offusquant, on ne fait même pas mention du mot "alcool" … donc mon jeu pourrait avoir un PEGI 3 ?

Tonio

Tu peux toujours tenter de plaider que quand tu parles de distribuer des "gorgées" tu penses à de la menthe à l’eau, mais je suis pas sûr que ça passe ;)

+1 -0

Ahah bien évidemment je ne ferai pas ça ! C’était juste un exemple "absurde" car j’ai du mal à bien comprendre cette histoire de PEGI.

Maintenant que l’application n’est plus, j’ai édité le message principal.

En tout cas, merci pour vos retours ! :ange:

+0 -0

Pour ma part je suis surpris de cette levée de boucliers un peu puritaine relative aux avertissements à donner. S’il est effectivement indispensable de respecter la réglementation sur le sujet, je me pose plus particulièrement une question sur ce message :

As-tu pu évaluer la quantité maximale d’alcool qu’un joueur peut consommer sur une partie ? Et donc en déduire le nombre de parties à ne pas excéder (info, blocage de l’application) ? On pourrait t’attaquer en justice pour mise en danger d’autrui ou homicide involontaire.

Yarflam

Est ce vraiment envisageable ? Sauf erreur de ma part, l’auteur nous présente une appli qui permet de jouer à un jeu. Si par la suite un participant pousse la consommation jusqu’au décès (il est question d’homicide dans le message cité), peut-on s’en prendre au développeur de l’appli ? Un adulte n’est-il pas responsable de ses actes ? En quoi l’OP est-il responsable du verre de trop pris par un joueur ? (je parle d’adultes car ces jeux sont courants dans le cycle universitaire et je suppose donc que les participants ont majoritairement plus de 18 ans).

Ces jeux peuvent être néfastes à cause des dynamiques de groupe, où les participants peuvent parfois se sentir obligés de consommer. Mais j’ai du mal à cerner en quoi la responsabilité du développeur pourrait être engagée (je n’ai jamais fait de droit et c’est une vraie question).

Pour ma part je suis surpris de cette levée de boucliers un peu puritaine relative aux avertissements à donner. S’il est effectivement indispensable de respecter la réglementation sur le sujet, je me pose plus particulièrement une question sur ce message :

titus

Je ne pense pas que cette "levée de boucliers" soit spécialement puritaine : l’alcool est un vrai problème de santé publique et notamment l’alcoolisation excessive dans un contexte festif.

Concernant la responsabilité de l’OP, je ne sais pas si une analyse juridique détaillée est possible (existe-t-il une jurisprudence sur ce sujet) et je ne m’y risquerais pas, n’étant pas non plus juriste. Malgré tout, il est indéniable que mettre à disposition une application qui, par son fonctionnement même, incite à consommer des quantités importantes d’alcool entraîne de facto une certaine responsabilité, même si elle n’est que morale et non pénale ou civile. Un peu de la même manière qu’un vendeur d’arme a une certaine responsabilité sur l’usage qui est fait de ses produits : de même qu’il est indéniable qu’elles soient conçues pour tuer (ou blesser), il est indéniable que l’application est conçue pour provoquer une alcoolisation, probablement un peu excessive, des utilisateurs. Et à ce titre, l’auteur a une responsabilité. Pas totale ni absolue : tu l’as dis, les adultes sont libres de leurs choix, mais il doit mettre en ouvre les mesures nécessaires pour limiter les risques, prévenir les utilisateurs et s’assurer qu’ils en ont conscience.

L’évaluation précise des quantités d’alcool pouvant être ingérées sans risque proposée par @Yarflam n’est probablement pas réaliste, d’autant que nos métabolismes respectifs sont très inégaux devant l’absorption d’alcool. Mais elle est un exemple des réflexions à mener lorsque l’on propose ce genre d’outils.

Est ce vraiment envisageable ? Sauf erreur de ma part, l’auteur nous présente une appli qui permet de jouer à un jeu. Si par la suite un participant pousse la consommation jusqu’au décès (il est question d’homicide dans le message cité), peut-on s’en prendre au développeur de l’appli ? Un adulte n’est-il pas responsable de ses actes ? En quoi l’OP est-il responsable du verre de trop pris par un joueur ? (je parle d’adultes car ces jeux sont courants dans le cycle universitaire et je suppose donc que les participants ont majoritairement plus de 18 ans).

titus

Je ne suis pas juriste non plus, donc je ne sais pas. Toutefois, des procès absurdes qui ont amené des entreprises dans le monde entier à ajouter des petites notes du type trace possible d’arachide ou enlever le bébé avant de plier la poussette se compte par milliers et me laisse penser qu’une appli mobile peut si on ne se protège pas suffisamment, mener à un procès. Comme le dit @Rowin, mieux vaut prévenir les joueurs. Distancer sa responsabilité vis-à-vis de l’usage du produit.

Quant à la question soulevé, ce n’est concrètement pas réalisable ; beaucoup trop d’éléments à prendre en compte (âgé ? à jeun ? quel poids ? quel sexe ? as-ton bu avant ? quel pourcentage d’alcool ?) + les conséquences comme par exemple se faire écraser par une voiture (caricature). En revanche, on peut décrire une expérience pour montrer que le jeu n’a pas été lancé au pif : testé avec 4 joueurs, buvant de la bière à 6°c dans des verres de 33cl, le perdant à terminé avec Xg dans le sang à la fin de la partie. Même si ce n’est pas précis, ça donne une idée pour une soirée - car pour le coup même cette information manquait à l’appel, ce jeu est là pour boire comme un trou ? ou de façon raisonné ? On peut imaginer combien de partie avec ?

+0 -0

En revanche, on peut décrire une expérience pour montrer que le jeu n’a pas été lancé au pif : testé avec 4 joueurs, buvant de la bière à 6°c dans des verres de 33cl, le perdant à terminé avec Xg dans le sang à la fin de la partie. Même si ce n’est pas précis, ça donne une idée pour une soirée - car pour le coup même cette information manquait à l’appel, ce jeu est là pour boire comme un trou ? ou de façon raisonné ? On peut imaginer combien de partie avec ?

Yarflam

J’ai déjà fait des centaines de partie avec de nombreuses personnes différentes et il y a trop de paramètres à prendre en compte pour que le résultat de ce "test" ne soit qu’un minimum pertinent..

Avec le classements de fin, j’ai déjà pu observer que les joueurs finissent entre 20 et 60 gorgées (en moyenne). C’est la seule valeur concrète que je peux donner. ^^

Connectez-vous pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore membre ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte