Le chemin à suivre

Le problème exposé dans ce sujet a été résolu.

Bonjour,

Tout d’abord, je tiens à dire que que j’avais déjà fais un ticket dans ce style, il y a maintenant quelques jours mais que plus le temps passe et plus je ressent le besoin d’en parler ; Principalement pour comprendre ce qui m’arrive et afin de récupérer vos avis sur ma situation.

Pour démarrer, il y a quelques temps, j’étais persuadé que je voulais partir dans du développement informatique, le choix était vraiment limpide. Mais j’ai toujours eu plus de facilité dans les matières littéraire que scientifique.

Seulement voilà, j’ai étais en alternance dans une entreprise dont je ne citerais pas le nom, la situation étais complexe (le patron étant désormais poursuivis pour agression sexuelle), j’ai dû partir vers un autre poste (CDI à Monaco) durant cette alternance : J’ai adoré mon travail, développer des sites web qui servais vraiment pour un but précis et pas développer pour un client dont je ne connais que le nom. D’un autre côté, je voyais beaucoup de personnes qui étais des courtiers en assurance : Leur mission ? Vendre des mutuelles adapté à leurs clients.

Dans ce milieu, je reconnais qu’il faut avoir un grand niveau d’éthique pour ne pas faire du travail malsain dans un but seulement pécunier.

Concrètement, j’aurai adoré être à leur place, vendre, faire de la com, un domaine qui a commencé à élevé une passion en moi. Leur travail semblait radicalement diffèrent chaque jour, le miens était exactement le même : Développer des API et créer des thèmes wordpress.

Au début, j’adorais réellement faire sa mais au fur et à mesure, je n’ai plus envie de travailler (de moins en moins) et je ne développe presque plus personnellement tant la monotonie de mon travail m’est insupportable.

Je réfléchis beaucoup à changer radicalement de voie et garder l’informatique comme plus ou même comme passion.

Au risque de sembler faire la girouette pour certains, sachez que mon précèdent travail et ce que moi et d’autres avons traverser ma énormément touché d’un point de vue émotionnelle comme professionnelle.

L’idée d’arrêté mes études vient en partie de là : Je me rend compte depuis trois mois environ que je n’aime plus ce que je fais.. l’idée vient, repars après que je me sois raisonné et reviens de plus belle.

Je me demande si le choix de repartir vers une autre formation orientée communication / marketing serait pertinent.

J’ai bientôt 19 ans, aucun redoublement, simplement un BAC PRO Système Numérique et une première année de BTS SIO bientôt en poche.

J’ai une école qui pourrait me prendre et une alternance aussi sous la main.

Je ne sais pas ce que vous en pensez ? Si mon raisonnement est le bon ou non. Sachez en tout cas, que je n’ai vraiment rien contre l’informatique bien au contraire ..

+0 -0

Si ton choix c’est de changer d’orientation pour te lancer dans des études dans un nouveau domaine, ce n’est clairement pas un mauvais choix.

Pour être plus précis, il y a quelques limites à ça : il faut prendre le temps d’y réfléchir, et changer pour de bonnes raisons, pas juste par mode, afin de limiter le risque d’abandonner tout aussi rapidement la nouvelle formation. Idéalement, il faut aussi viser quelque chose qui va te mener quelque part professionnellement, mais à ton âge (et je me sens vieux en disant ça) ça n’est pas encore urgent.

(Par ailleurs, il est possible de changer d’orientation à tout âge et de repartir sur une nouvelle formation. Mais à ce moment-là, ça devient plus difficile.)

Tu as le droit de changer, tu as le droit d’essayer autre chose tant que c’est fait sérieusement, tu as également le droit de re-changer derrière.

+3 -0

Concrètement, surtout si tu es en alternance, la seule chose que tu perds c’est un peu de temps. Mais je considérerais pas forcément que tu perds du temps, tu essayes, tu passes potentiellement du bon temps, etc.

Être indécis, c’est normal, et si ça peut te rassurer, t’es loin d’être le seul. J’en suis à la fin de mon master, et j’arrive à toujours être indécis :D

+0 -0

Je comprend, c’est plutôt positif !

Je me demande, le fait d’avoir fais un BAC PRO SN et d’avoir eu bcp d’expériences pro en informatique ne va pas jouer en ma défaveur si je fais maintenant une formation en marketing ?

Par ce que si je postule après sur un poste que va t’il arriver ? Le recruteur ne va pas trouver cela bizarre ? D’un côté, si je cache mes anciennes expériences : Mon CV va devenir vide

+0 -0

Je comprend, c’est plutôt positif !

Je me demande, le fait d’avoir fais un BAC PRO SN et d’avoir eu bcp d’expériences pro en informatique ne va pas jouer en ma défaveur si je fais maintenant une formation en marketing ?

Par ce que si je postule après sur un poste que va t’il arriver ? Le recruteur ne va pas trouver cela bizarre ? D’un côté, si je cache mes anciennes expériences : Mon CV va devenir vide

rayandfz

Le recruteur va assurément te poser la question, parce que ça va être un truc qui distingue ton CV des autres. Mais qu’il le prenne comme une faiblesse ou une force dépend de toi et de la façon dont tu présentes les choses. Tu peux effectivement d’un côté présenter ça comme le fait d’être indécis sur ta voie (ce qui est normal à ton âge), mais tu peux aussi présenter ça comme une particularité qui t’a permis de voir d’autres choses, penser autrement, et donc t’apporter une richesse que les autres candidats n’auront pas.

C’est à toi de prendre le contrôle de ce que ça raconte. Et il y a toujours une façon de le présenter comme une force. C’est la moindre des choses qu’on attendrait de toi en marketing, d’ailleurs. ;)

+5 -0

C’est loin d’être rare, les réorientations. Effectivement, ça te permet en plus de montrer que tu es très à l’aise avec l’outil informatique, quelque chose que toutes les boîtes recherchent. Si en plus tu es dans le commerce lié à l’informatique, c’est également un atout.

La vraie difficulté, ce serait plutôt pour l’admission ou pour réussir à rattraper les cours au début.

+1 -0

Effectivement @nohar, ça dépend principalement du point de vue !

Concernant les admissions, deux choix :

Qui permet de faire 2 ans au lieu de 3 ou carrément 1 an en temps plein après je ne sais pas ce qu’elle vaut et si on ressort avec une vrai licence

Il faut que je me renseigne davantage

+0 -0

À ma connaissance les diplômes Licence/Master/Doctorat ne peuvent être délivrés que par des universités. Les autres écoles ont parfois une équivalence (sanctionnée par l’État) de leur diplôme avec un autre d’État, mais il faut faire très attention aux petites lignes sur lesquelles jouent les écoles privées

+0 -0

Il y a une grande différence entre être un passionné d’informatique qui en fait sur son temps libre pour le plaisir et être un professionnel de l’informatique qui en a fait son métier, et j’ai l’impression que c’est ce que tu es en train d’expérimenter.

Ton raisonnement me semble bon, se réorienter n’est pas une erreur, c’est même plutôt sain quand on s’aperçoit qu’on ne se sent pas à sa place. Je rejoins ce qui a été dit au-dessus, il ne faut pas cacher ton parcours, au contraire il faut l’afficher avec fierté et en faire un atout pour te démarquer.

En revanche, je m’interroge sur la rapidité de ta prise de décision. Décider de se réorienter est une chose, choisir la voie que l’on veut suivre en est une autre, et c’est une décision plus lourde de conséquences encore. D’après ce que je lis, ta seule expérience du marketing c’est l’observation de courtiers (ce qui est un domaine assez particulier). Ça me semble un peu léger.

Le marketing ce n’est pas seulement de la vente et de la communication, c’est aussi de l’analyse de chiffres de vente, des études de marché, etc. (En vrai, ce n’est pas un domaine que je connais très bien, mais tout ça pour dire que c’est probablement beaucoup plus vaste que l’échantillon que tu as pu voir).

Avant de choisir de manière définitive le domaine vers lequel tu veux te tourner, je pense que tu devrais prendre un temps pour te renseigner : interroger des gens qui travaillent dans le secteur pour savoir en quoi consistent leurs journées et quels sont les bons et mauvais côtés de leurs métiers. Tu peux également (et c’est le mieux même si c’est difficile, encore plus en ce moment) essayer de trouver un stage d’observation dans le domaine.

Bref, ne te précipite pas trop non plus. Quand on en vient à être totalement démotivé de son travail voire de son secteur d’activité (en particulier quand on trouve ça routinier et/ou peu valorisant), on peut avoir tendance à s’enthousiasmer facilement pour le premier truc un peu différent sur lequel on tombe en oubliant que le truc en question a aussi des contraintes.

Une réorientation, c’est un projet qui se réfléchit, en particulier lorsqu’il y a reprise d’étude. Il ne faut pas hésiter à prendre son temps pour être sûr qu’il ne se passe pas exactement la même chose dans le nouveau secteur d’activité.

Bon courage. ;)

+10 -0

Effectivement le marketing est un domaine bien plus vaste et au final "courtier" reste une branche qui en découle mais loin d’être la seule.

Je lis beaucoup en ce moment et j’essai de regarder des vidéos pour confirmer mon choix et surtout savoir dans quel direction, j’ai envie d’aller.

Globalement, je cherche aussi une école qui pourrait me prendre

OpenClasroom semble être seul à proposer la licence RMO sans avoir obligatoirement un bac+2 mais cela semble un peu surréaliste puisque je n’ai vu aucune autre école dispensant d’un bac+2 pour obtenir un bac+3. J’appellerais lundi.

Je regarde ailleurs aussi mais (notamment en NDRC) quitte à refaire deux ans de BTS (ce que j’essaie d’éviter, j’aurai préféré faire trois ans directement ou même cinq en alternance)

+0 -0

Cette discussion rejoint beaucoup ton autre question sur l’arrêt des études. Si tu es programmeur, sans diplome, tu vas rester un programmeur. Et ça va vite devenir monotone.

Les métiers de l’informatique peuvent être intéressants, à condition d’avoir quelques diplômes. Ca te met en position de force. Ce n’est plus ton chef qui décide de ta vie, mais toi, parce que tu te retrouves en position de force. Tu as la possibilité de choisir ton patron, ton job. Un bon diplome d’informaticien, avec des références, c’est un passeport vers plein de choses.

Si tu te réorientes vers la communication/marketing, le fait d’avoir passé quelques années en informatique, ce n’est pas du tout un handicap. Pas de problème du tout. Ca ne doit pas t’arrêter.

Mais je pense que tu ferais une erreur. Généralement, je suis très mitigé sur les questions d’orientation, mais là, tu as un parcours assez particulier.

A 19 ans, tu as fait déjà des choix courageux. Ca veut dire que tu es capable de faire des choix courageux, lapalissade, mais ça veut aussi dire que tu n’as pas le profil pour un parcours linéaire.

Si tu te réorientes vers une formation marketing, quel type de formation vises-tu ? Une formation sur 2 ans ? ok. Au bout de cette formation, tu seras un numéro lambda qui fait du marketing. Un marketeux de plus. Tu ne t’ennuieras plus comme programmeur, mais tu t’ennuieras comme bouche-trou dans une equipe de marketing ou de communication.

Tu vises une formation de 4 ou 5 ans ? Une formation solide qui te permettra de postuler sur des postes plus intéressants. Ok. Mais tu t’imagines repartir pour 5 ans d’études ? Je n’y crois pas du tout.

Mon opinion, c’est que des jobs intéressants, variés, avec du contact humain, ça existe en informatique, largement autant qu’en marketing. Mais pour avoir ces jobs là, il faut des diplômes.

Je te o=conseille de bien te renseigner sur l’activité de ces courtiers.
Comme tu l’écris, Leur mission ? Vendre des mutuelles adapté à leurs clients.
Il s’agit bel et bien d’une activité de vente.
Comme le courtier est un intermédiaire entre une acheteur et un vendur, il y a une dimension juridique importante, en particulier il faut bien maîtriser les aspects contractuels.
Qui pus est une mutuelle est une assurance. La vente d’assurances est une activité réglementée. Voir à ce sujet l’article Courtier de Wikipedia, et en particulier le 3.2 Assurances

Je pense que c’est aussi un travail répétitif car on enchaîne les contrats à une rythme soutenu, bien plus que ton activité de construction de site web.

+0 -0

Je comprend ce que tu veux dire : @elegance , et c’est vrai que mon métier était bien diffèrent d’une entreprise à l’autre. Cependant, il ne m’a jamais vraiment convenu, surtout par ce que je développais un produit pour l’entreprise / pour un client mais que je ne pouvais pas le promouvoir. Même dans mon cas personnelle, j’ai déjà voulu créer des super produits mais sans connaissance en marketing, il m’était dès lors impossible de m’en occuper et j’ai dû déléguer à des personnes compétente dans ce domaine.

Globalement, j’ai envie d’inverser les rôles, de faire de l’informatique une passion et le marketing mon travail. Même pour mes projets personnelles, je suppose que cela ne pourra être que bénéfique de pouvoir développer un produit et faire le marketing derrière :) (quoi que peut être un peu naîf comme pensée)

@etherpin oui, le métier de courtier en assurance est soumis à réglementation (ORIAS) mais ce n’est pas spécialement ce qui m’intérèsse, ce que j’aime faire, c’est partir d’un produit avec un objectif en tête et y parvenir (la vente n’est au final qu’une étape dans le process)

+0 -0

Je reste mal à l’aise.

Tu parles de courtiers en assurance, et tu parles de marketing. Ces 2 branches sont totalement différentes.

Courtier en assurance, je ne sais pas pourquoi ni comment tu as pu être intéressé par ça… ça me paraît être le dernier des métiers en terme d’attraction (j’exagère un peu)

Que tu choisisses de rester en informatique, ou de te réorienter vers du marketing, le problème est le même. Tu seras respecté si tu as un diplôme de type bac+5, et tu seras plus ou moins un sous-fifre dans les autres cas.

Au croisement entre l’informatique et le marketing, tu as des jobs comme évangéliste

Non comme je l’indiquais au dessus, @elegance, je sais bien que le marketing est un domaine bien plus vaste et qu’il serait dommage de le résumer à celui des assurances;

Que tu choisisses de rester en informatique, ou de te réorienter vers du marketing, le problème est le même. Tu seras respecté si tu as un diplôme de type bac+5, et tu seras plus ou moins un sous-fifre dans les autres cas.

Pas de mon avis, déjà par ce que des jobs intéréssant à bac+2 (voir en dessous pour certains), j’en ai vu plus d’un (même si c’est relativement rare). Je trouve ta vision des techniciens aussi particulière pour ne pas dire rabaissante aussi par ce que je ne prend plus plaisir à développer pour des clients.

+0 -0

J’ai peut-être été maladroit.

Il y a des jobs plus routiniers que d’autres. Certaines personnes s’accomodent très bien d’un job routinier, et certaines personnes préfèrent même des jobs routiniers à des jobs où il faut se remettre en question quasiment toutes les semaines.

Il faut de tout pour faire un monde. Et heureusement, il y a toutes sortes de profils.

Quand je parlais de sous-fifre, ça ne veut pas dire que je considère tel ou tel profil comme sous-fifre, ça veut dire que telle personne (toi en l’occurrence), dans certaines conditions, peut avoir le sentiment de faire un travail de sous-fifre, un travail pas assez intéressant (et c’est d’ailleurs ce que tu vis en ce moment, à seulement 19 ans !)

J’ai l’impression que tu veux qu’on te confie fréquemment de nouvelles missions, et je pense que plus tu auras un diplôme de type 'Bac +5’, plus tu as des chances de trouver cette variété dans ton job.

Une licence pro, normalement c’est accessible après un bac +2, si jamais. Et sinon, je ne suis pas totalement sûr de la reconnaissance des formations OpenClassrooms, notamment pour la poursuite d’études. Enfin, je pense que c’est mieux reconnu quand ce sont des personnes expérimentées qui font une reprise d’études, si c’est quelqu’un de 19 ans ça semble beaucoup plus étrange.

+0 -0
Connectez-vous pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore membre ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte