lgbt

lgbt

a marqué ce sujet comme résolu.

Bonjour ou bonsoir à tous; voilà je ne sais pas si je suis au bon endroit et si j’ai le droit d’écrire ici, mais j’ai vraiment besoin de parler, de dire tout ce que j’ai à dire car je suis à bout. Ce que j’ai à vous dire n’est pas très important par rapport à certaines personnes qui vivent des choses bien plus compliquées et horribles. Je m’excuse d’ailleurs d’avance pour toutes mes fautes d’orthographes, il commence a se faire tard. Je vais d’abord commencer par le début.

Lorsque j’étais en 4ème donc en 2020 – 2021, nous étions encore un groupe de quatre filles qui se suivaient depuis la 6ème. On s’entendait toute super bien. Rien d’anormal quoi. Puis un jour on s’est embrouillées et c’est là que tout est parti en cacahuète. C’était en début d’année car on devait élire les délégués… et je n’ai pas voté pour une de mes amies. Je me suis donc retrouvée toute seule car elle n’avait pas accepté mon choix. Elles étaient toujours toutes les 3 et en soi, je ne pouvaient pas leur en vouloir car on m’a dit que c’était moi la fautive dans l’histoire. Toute ma classe me juger et me regarder très mal, je pouvais sentir leur regard me transpercer (sans abuser). Après ça, je ne voulais plus aller en cours, j’avais du mal à manger mais faisais des efforts pour ne pas inquiéter mes proches. Je ne voulais plus aller faire de sport et pleurer tout le temps. C’est à ce moment-là que j’ai commencé à me dire que nous vivions dans un monde m*rde. Les gens sont cruels entre eux pour si peu, quelle honte ! J’ai aussi eu pour la première fois des pensées suicidaires. Au final grâce à un garçon de ma classe on s’est réconcilié mais qu’avec deux de mes potes. Ensuite, on devait faire un planning pour savoir quand manger avec telle personne… c’était un enfer.

L’été passe et vient le début de la 3ème (2021 – 2022). Et qui dit 3ème dit brevet ce qui au début ne me stressait pas du tout. Avec ces deux filles nous nous entendons encore mieux et j’ai commencé à vivre ma meilleure vie. J’ai même découvert un nouveau sport que je pratique avec ma meilleure amie. Ce sport c’est devenu toute notre vie. ( On y a rencontré plein de mecs super beau d’ailleurs.) Sauf que cette année il s’est passé un truc auquel je ne m’attendais pas mais pas du tout. J’ai toujours pensé être hétéro et même si je suis encore jeune bah oui j’en étais persuadée normal non ? c’est donc au mois d’octobre, on a décidé de fêter halloween chez une de mes potes. Nous étions six. Et parmi nous cinq, ma meilleure amie a décidé de dormir la tête dans mes s*ins. Je ne m’y attendais pas du tout car on se connais que depuis 4 ans et qu’elle connait notre autre pote depuis plus de 10 ans. Je l’ai quand même laissé faire car sur le moment la position était tellement agréable et elle était super mignonne. Après ça je ne me suis pas poser plus de question et c’est début décembre il me semble que ça m’a frappé. J’ai pendant un petit moment ignoré ce sentiment. Pour moi ce n’était que de l’amitié ou même de l’admiration car cette fille est vraiment géniale. A Noël j’ai commencé à discuter avec ma cousine et à une de nos sortis, j’ai décidé de lui dire que j’étais bi. Mi-janvier je décide d’en parler à ma sœur car elle aussi avait un truc très important à me dire. Elle ne me juge pas et m’encourage. Pendant un moment j’ai aussi discuté avec un garçon de ma classe à qui j’ai confié être bi mais il s’est avéré qu’il m’aimait et on a coupé les ponts (dommage). Maintenant plus rien ne va. Ma meilleure amie est encore plus tactile qu’avant et fait des choses qu’on ne faisait pas auparavant. Comme par exemple me faire très régulièrement des câlins, me dire que je sens bon, me demander des conseils en permanence, se déshabiller l’une devant l’autre, prendre une douche alors que l’autre est a côté… ce qui ne me dérange absolument pas, loin de là. Le problème c’est que dans ma tête c’est le bazar. Je suis jalouse pour un rien quand une fille (même de notre équipe de volley) ou un gars est trop proche et je n’en peux plus. En plus toutes les deux on parle tout le temps de garçons particulièrement de ceux de deux de notre club donc je n’arrive pas à connaitre ses réels sentiments envers-moi. Très régulièrement un gars c’est de nouveau rapproché d’elle et malgré le fait que ce soit mon meilleur ami je ne peux m’empêcher d’avoir envie de l’effacer de notre vie, de le dégager complétement. C’est d’ailleurs grâce à ce même garçon que j’en ai découvert mes sentiments pour ma meilleure amie car il était déjà amoureux d’elle en début d’année. Il m’arrive de pleurer de colère le soir car je commence à me dire que je n’aurai jamais ma chance. Voilà, normalement mes potes savent que je suis bi même si je ne leur ai rien dit et elles ne sont pas du tout homophobes car l’une de mes potes est aussi bi. Par rapport à l’an dernier, je n’ai plus aucune pensée sombre, je vais beaucoup mieux mais je me pose beaucoup de questions sur ma sexualité. J’ai aussi beaucoup de problèmes avec mes devoirs même si je suis une très bonne élève avec une moyenne très bonne. Environ une fois par semaine je pleure de colère / de stress / de nerf… je panique et m’énerve contre tout et rien.

Pour les questions : Est-ce que c’est normal qu’en étant bi que je sois plus attirée par les femmes que les hommes ? Comment ne pas confondre amitié et amour ? Est-ce que c’est normal d’être bi ou il faut forcément être soit hétéro soit lesbienne/gay… ? Comment je peux savoir si ma meilleure amie m’aime avec tout ce que je viens de vous dire ? Est-ce que c’est normal à mon âge de savoir déjà globalement par qui je suis attirée ? Est-ce que ce n’est pas juste un passage ? Vous pensez que si je décide de lui avouer mes sentiments plus jamais elle ne voudra me parler ? Est-elle attirée elle aussi par moi ou je me fais clairement des films ? J’ai encore pleins d’autres questions mais c’est plus compliqué d’y répondre. S’il vous plait aidez-moi Je vous remercie d’avance Très bonne journée / soirée

Pour les questions : Est-ce que c’est normal qu’en étant bi que je sois plus attirée par les femmes que les hommes ?

Oui, les sentiments ça ne se contrôlent pas, si c’est ce que tu ressens il n’y a rien de mal à ça. Dans la littérature et la vie réelle tu pourras constater que la palette des sentiments amoureux et d’attirances sexuelles sont très très variées.

Ta situation n’a rien d’anormal, elle est même plutôt commune dans le genre je dirais. Et de toute façon tant que cela n’a pas d’impact négatif pour autrui, pas de raison de s’inquiéter. ;)

Comment ne pas confondre amitié et amour ?

C’est très difficile, encore plus à l’adolescence où on se construit sexuellement et son identité. Mais même adulte parfois cela n’est pas simple de bien distinguer ce que l’on perçoit à ce sujet.

Il n’y a en tout cas pas de règles universelles, tu devras forger ta propre expérience.

Est-ce que c’est normal d’être bi ou il faut forcément être soit hétéro soit lesbienne/gay… ?

La bisexualité n’a rien d’anormale et le monde n’est clairement pas binaire entre hétéro et homo. Il y a toute une palette au milieu et même des possibilités supplémentaires.

Comment je peux savoir si ma meilleure amie m’aime avec tout ce que je viens de vous dire ?

Sans lui demander tu ne peux faire que des conjectures. Si tu as trop peur de lui en parler de but en blanc, tu peux ouvrir le sujet plus doucement. Si tu lui fais comprendre que tu es bi, sans être focalisée sur elle, il y a plus de chance qu’elle aborde le sujet que si elle pense que tu es hétéro, elle saura qu’elle a une chance dans ce cas et tenterait le sujet éventuellement.

Mais peut être que cela sera insuffisant malgré des sentiments réels pour toi, impossible à dire.

Est-ce que c’est normal à mon âge de savoir déjà globalement par qui je suis attirée ?

Oui. Chacun avance à son rythme et perçoit les choses différemment. À l’adolescence tu ressens beaucoup de choses, et certains parviennent plus vite que d’autres à savoir cela.

Est-ce que ce n’est pas juste un passage ?

Tes goûts peuvent évoluer avec le temps et l’expérience, rien n’est gravé dans le marbre. En tout cas les amis homo que j’ai connus à l’adolescence n’ont pas changé de bord par la suite, donc leur ressenti de l’époque était bel et bien réel et pas quelque chose de passager.

Vous pensez que si je décide de lui avouer mes sentiments plus jamais elle ne voudra me parler ?

Cela peut affecter votre relation, oui. La réaction des gens à ce genre de sujets peut être très variable et difficile à estimer à priori.

C’est complexe, lui avouer tes sentiments peut changer votre relation, mais ne rien dire peut te faire nourrir des regrets de ne pas avoir essayé, surtout si tu réalises des années plus tard que finalement c’était réciproque.

Un ami homosexuel a connu cela durant ses études, il avait un super pote dans son école et il l’aimait mais avait peur pour les mêmes raisons que toi de s’y lancer. Puis à la fin des études, quand ils étaient sur le point de se mettre 10 000 km de distance, il a réalisé que c’était un sentiment réciproque.

Il a beaucoup regretté, mais en même temps, si cela n’avait pas été le cas en tentant tout de même sa chance, et que la relation était terminée il l’aurait aussi regretté.

C’est difficile, et c’est à toi de décider quoi faire.

Est-elle attirée elle aussi par moi ou je me fais clairement des films ?

Honnêtement, je dirais que tout est possible.

+18 -0

Je ne vais pas répondre à tes questions car Renault s’en est très bien chargé ! Je souhaite juste préciser deux points.

Premièrement, il est tout à fait normal de se poser questions, notamment à ton âge, et il est tout aussi normal de ne pas avoir les réponses pour soi immédiatement, elles se construisent petit à petit avec le temps ! Pour les questions générales, il n’y a aucun soucis à les poser sur ce forum d’entraide. :)

Deuxièmement, bien que la période où tu t’es retrouvée toute seule et a eu des pensées suicidaires est passée, n’hésites pas à en parler avec quelqu’un de ton entourage si tu en ressens le besoin ! C’est malheureusement relativement courant et il n’y a aucune honte à avoir. :)

+15 -0

Je plussoie les réponses de Renault.

Est-ce que c’est normal d’être bi ou il faut forcément être soit hétéro soit lesbienne/gay… ?

Il y a toujours quelques lesbiennes/gays qui ne croient pas à l’existence des bis mais si tu veux mon avis c’est avant tout un manque d’empathie et sans doute un peu de jalousie ;)

Est-ce que c’est normal à mon âge de savoir déjà globalement par qui je suis attirée ?

Oui.

Est-ce que ce n’est pas juste un passage ?

Il existe des gens qui se découvrent une orientation homo ou bi à 50 ans, après avoir vécu une vie d’hétéro tout à fait sincère… en fin de compte peu importe si c’est pour la vie et combien de temps ça dure, dans tous les cas c’est quelque chose que tu vis et que tu ressens intensément.

Édit. :

Est-ce que c’est normal qu’en étant bi que je sois plus attirée par les femmes que les hommes ?

Y a pas de modèle standard 50/50 de la bisexualité, le mot bisexualité est une étiquette qu’on met sur les gens qui ne sont pas exclusifs à un genre, mais on trouve de tout chez les humains. Ça a été vérifié par de nombreuses études (la plus connue étant les études de Kinsey dans les années 50, qui ont donné la fameuse échelle de Kinsey).

Connectez-vous pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore membre ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte