Rosetta

L'auteur de ce sujet a trouvé une solution à son problème.
Staff
Auteur du sujet

Vous le savez sûrement, c'est le jour J ! La mission Rosetta bat son plein! Nous allons enfin faire atterrir une sonde sur une comète ! :D

Coucou <3

Qui suit un peu cette aventure? Le lien pour le live est ici! http://rosetta.esa.int/

Et ici, on peut voir où est la comète actuellement dans notre système solaire! En 3D! http://sci.esa.int/where_is_rosetta/

xkcd

Le CNES diffuse aussi un live en français pour ceux qui préfèrent :

Moins intéressant je trouve que le live de l'ESA, mais le CNES diffuse aussi, et c'est en français pour ceux qui préfèrent: http://www.youtube.com/watch?v=Z2DRt-B3DWo

Édité par Coyote

Arf zut ! (j'ai pas trop suivi pour cause de travail et de cours de po[lo]nais hier :( )

Suis-je le seul a etre assez sur le cul de la vitesse de transmission finalement entre la terre et la sonde ? En soi 30 minutes c'est que dalle compare a la distance a parcourir (fin' bref, moi ce genre de chose ca m’épate tout le temps !)

ZdS, le best du Zeste ! Tuto Arduino, blog, etc

+2 -0
Staff

Suis-je le seul a etre assez sur le cul de la vitesse de transmission finalement entre la terre et la sonde ? En soi 30 minutes c'est que dalle compare a la distance a parcourir (fin' bref, moi ce genre de chose ca m’épate tout le temps !)

C'est très exactement la vitesse de la lumière, en fait :)

Staff

Toutes les ondes électromagnétiques sont constituées de photons, des ondes radio aux rayons gammas ; et tout ce petit monde va à la vitesse de la lumière dans le milieu.

Mais c'est vrai que c'est pas très intuitif vue la différence entre les différents types d'ondes électromagnétiques.

Édité par SpaceFox

Quelques soucis apparament pour Philae. 2 rebonds et une position finale précaire et pas vraiment optimale. En espérant qu'ils puissent bientôt se servir des deux outils (sur 10) qui ont été désactivés en attendant plus d'informations.

Je n'ai pas lu si Philae avait un moyen d'équilibrer sa position, quelqu'un le saurait?

Je crois que non, mais je manque cruellement d'infos là-dessus. Quelque chose qui m'étonne, ce sont les scientifiques qui craignent que la sonde s'éjecte de la comète, pourtant les vis des pieds de Philae sont bien opérationnels, non ? Et vu le faible poids, je suis surpris que ce ne soit pas suffisant (même si la surface est meuble).

+0 -0

En fait c'est un propulseur pyrotechnique qui devait la plaquer au sol pendant que les harpons l'arrimaient au sol.

Il semblerait que le propulseur ait peu ou mal fonctionné, et du coup Philae a rebondi.

(NB : le directeur du CNES a dit qu'ils avaient continué les tests après que Rosetta soit partie sur ce genre de propulseurs et qu'il n'avaient pas un taux de succès de "1").

Ils ne savent pas si Philae a rebondi sous l'effet du propulseur qui se déclenche trop tôt et se coupe trop tôt ou sous l'effet d'un harpon qui heurte la surface du sol sans se planter (action / réaction).

Du coup, de rebonds en rebonds (Philae pèse 1g à la surface de Tchouri) ils semblent penser qu'il aurait parcouru près d'1km. Et ils essaient de reconstituer grâce aux photos et en utilisant le radar (normalement conçu pour analyser le noyau de la comète) pour essayer de situer le site de l'"atterrissage" (acometissage ?) plus précisément. Ce qui semble sûr c'est que Philae s'est "baladé" pendant près d'une heure avant de se stabiliser.

Du coup, pas de forage pour l'instant. Et pour ta question Rockaround j'ai cru comprendre : ils vont essayer de déterminer sa position et une des possibilités envisagées est justement d'activer un des harpons/système de forage, whatever, pour le faire bouger par action/réaction (ça me paraît complètement fou et incroyablement risqué, j'ai du mal comprendre).

Le problème majeur c'est que la zone d'atterrissage a moins de durée d'exposition au soleil que celle choisie. Du coup, moins d'énergie disponible, du coup, durée amoindrie pour les expériences.

J'espère qu'on en saura encore plus demain. Mais ça me semble déjà assez incroyable, avec des technos qui ont une trentaine d'années, d'accomplir ce genre de trucs.

On est en train de parler d'un satellite qui a orbité "tout seul" autour d'un corps en mouvement dont on savait très peu de chose, qui a envoyé assez d'information pour qu'on puisse déterminer un site d'aterrissage, qui est parvenu "à la volée" (quels étaient les paramètres envoyés ? Uniquement les coordonnées ?) à changer sa navigation pour larguer un autre objet PILE au bon endroit.

Je trouve ça vraiment fascinant. Pour avoir bossé un tout petit peu (un modeste stage) dans le spatial et avoir vu les contraintes horribles en termes de matériel que ça impose, c'est vraiment hallucinant. Chapeau.

Le problème majeur, c'st

Édité par Javier

Happiness is a warm puppy

+1 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte