Choix études compliqué

a marqué ce sujet comme résolu.

Bonsoir,

Je viens de réussir une formation via OpenClassrooms qui délivre un BAC+5, j’ai pour cela dû faire une VAP me donnant l’accès à la formation malgré le fait que je n’ai que le bac.

Le soucis ? Eh bien, c’est un "mastère" dans un domaine qui m’intéresse certes mais qui n’est pas mon travail du quotidien. (J’ai fais cette formation dans l’optique de sortir avec un RNCP de niveau 1 (bac+5) pour prétendre à d’autres formations qui correspondent à mieux à mon niveau)

Aujourd’hui, je rencontre une problématique, je peux entrer en Master (et un vrai) dispensé par l’UTT en collaboration avec OpenClassrooms, voici le lien sur le site de l’UTT

Le soucis, c’est que ce master n’est pas non plus dans mon domaine, je suis ingénieur logiciel actuellement et je m’oriente plus vers un poste en tant qu’architecte à l’avenir. Je pense qu’un master reste mieux qu’un RNCP mais est-ce que ça vaut vraiment le coup de faire un Master qui m’intéresse certes mais pas dans le domaine dans lequel je travaillerais plus tard ?

Ne vaudrait-il pas mieux faire cette formation qui semble plus adapté à mon profil malgrès le fait que ça soit un mastère ?

Pour finir, je précise qu’ayant un loyer, des charges et un crédit, je ne suis pas en mesure de retourner sur les bancs de l’école et ceux même en alternance (rien que mon loyer est supérieur au salaire d’un alternant hors aides éventuelle).

On entend tout et rien au sujet des RNCP et je pense qu’il est important pour moi de faire le bon choix dès maintenant pour mon propre avenir.

Merci !

Si je comprends bien, tu comptes te diriger vers l’architecture logicielle. C’est un métier qui nécessiste beaucoup d’expérience. Quelles que soient les formations qu’on te propose, aucune entreprise un peu sérieuse ne proposera de poste qui ressemble à architecte logiciel débutant en sortie de formation – c’est même précisé dans ce lien que tu donnes.

Je te conseille de lire ce sujet qui semble pas mal recouper tes demandes.

Ta formation initiale exacte, tant qu’elle est dans le développement de logiciels, importe donc en réalité assez peu pour devenir architecte logiciel. Ce qui va surtout importer, c’est l’expérience que tu vas te construire après à partir de cette formation. À toi de choisir des postes et des responsabilités qui vont dans ce sens là – l’avantage de l’informatique, c’est qu’on peut beaucoup plus choisir son entreprise et son poste que dans d’autres domaines d’activité.

C’est pas tout à fait comme ça que j’interprète la réponse de @SpaceFox

Ce que je comprends, c’est que peu importe ce que tu choisis comme formation. Ça va être l’expérience qui va te permettre d’être architecte logiciel.

Je suis tout à fait d’accord avec ça. En fait un bon architecte logiciel peut réussir un projet et échouer sur un autre. Tout simplement car c’est compliqué d’avoir une expérience vraiment complète sur tous les types de projets. Les exigences de chaque projet étant différentes, les solutions également. D’ailleurs, dans les gros projets sérieux où j’ai travaillé, Les architectes étaient plusieurs et souvent leurs taches étaient de s’inspirer de ce qui a déjà marché.

+2 -0

Une chose que je n’ai pas vue mentionnée : l’architecture logicielle est indissociable du développement. Un bon architecte logiciel est d’abord un bon développeur, sans quoi ses décisions seront presque systématiquement hors sol, car divorcées de la réalité du soft et des gens qui le développent.

Dans ces conditions, si ton but est de devenir architecte, il faudra de toute façon que tu commences par travailler comme développeur pour faire l’expérience des choix architecturaux (des autres) sur ton travail au quotidien.

+0 -0

Merci pour vos réponses, néanmoins, je pense qu’on s’est un peu éloigné de ma question d’origine.

Je sais que pour être architecte, il faut de l’expérience, je suis actuellement développeur et je vois bien que l’équipe d’architecte de mon entreprise n’est faites que de personne qui ont + 13 ans d’xp.

C’est forcément indissociable car c’est une fonction qu’on prend via l’expérience.

En revanche, aujourd’hui, je suis très limité dans ma recherche d’emploi n’ayant pas de diplôme autre que mon bac+5 (qui n’est pas dans le même domaine) et les recruteurs/cabinet RH ne me prenne jamais vraiment au sérieux.

J’aimerais donc avoir un bac+5 dans mon domaine qui viendra se conjuguer à mon expérience pour m’offrir plus de possibilités pro.

Si au passage, la formation peut me faire travailler sur des notions d’architecture, c’est encore mieux mais je pense que c’est déjà répandu.

Ainsi, je me demande surtout ce qui me vaut le mieux faire entre la formation Bac+5 architecte logiciel (mastère) ou le master RSSI via l’UTT puisqu’il n’est pas vraiment dans le génie logiciel.

En revanche, aujourd’hui, je suis très limité dans ma recherche d’emploi n’ayant pas de diplôme autre que mon bac+5 (qui n’est pas dans le même domaine) et les recruteurs/cabinet RH ne me prenne jamais vraiment au sérieux.

Je suis très surpris de lire ça : j’ai un bac +8 dans un domaine qui n’a rien à voir avec l’informatique, et aucun RH (et j’en ai vu pas mal lorsque j’ai voulu changer de boite) ne me l’a pointé. Manque d’expérience, pas la bonne techno, j’ai entendu, mais pas les bonnes études, jamais. C’est quelque chose que l’on t’a dit directement, ou quelque chose que tu déduis ?

De plus, si le but est de trouver du travail plus facilement, faire du réseautage serait beaucoup plus efficace que reprendre des études. De plus, pour tout ce qui est formation, tu peux voir avec ta boite ce qu’ils proposent. Ça se fera sur ton temps de travail, et ce sera potentiellement plus facilement valorisable (certifications, par exemple).

+1 -0

Hello, je suis également surpris de lire ce genre de commentaires.

Les SSII/ESN recrutent souvent sur diplômes, mais le reste du marché sait généralement regarder le profil plus que le papier.

À l’inverse de Gabbro je n’ai qu’un Bac+2 (DUT) et j’arrive sur des postes avec de l’architecture (j’ai même déjà fait des missions de conseil là-dessus), même si c’est pas forcément ce que je cherche, tout simplement parce que j’ai 11 ans de freelance derrière moi pendant lesquels j’ai été amené à toucher à pas mal de contextes et de technos.

En gros, ne te focalise pas sur ton diplôme (qui ne vaudra plus grand chose une fois que tu auras assez d’expérience) mais plutôt sur l’expérience que tu peux acquérir et les projets sur lesquels tu peux travailler et apprendre/tester des choses.

Idem, j’ai pour seul diplôme un master de recherche en maths appliquées, et pourtant aujourd’hui je travaille à un poste où je suis responsable non seulement de l’architecture logicielle du backend d’un JV, mais en plus de l’architecture globale du jeu dans le cloud…

Pour simplifier je pense que ta formation ou ton diplôme n’a réellement d’importance que pour mettre le pied dans la porte en début de carrière.

Lorsque je réfléchis, rétrospectivement, à ce qui m’a permis de cheminer vers un poste d’architecte, c’est d’abord essentiellement le fait d’avoir derrière moi plus de 15 ans d’expérience, et de m’être faufilé dans des petites structures (startups, toutes petites équipes…) où il y a tout à faire, et notamment plus de choses à faire qu’il y a de gens dans la boîte : dans ces conditions il est particulièrement aisé de prendre des responsabilités annexes à ton intitulé de poste initial et de montrer que tu peux briller sur d’autres sujets que celui pour lequel on t’a embauché à l’origine.

… Et ensuite, c’est facile : tu as déjà été architecte dans l’entreprise X ou Y où tu es resté pendant N années, donc tu connais le métier et désires continuer à progresser dessus, et même le plus à l’ouest des RH n’aura rien à y redire.

+2 -0

Je pense que ce qu’on observe (et qui pourrait expliquer la surprise exprimée dans ce fil) c’est l’efficacité de la propagande pub des formations privées qui fonctionnent en siphonnant le CPF de personnes en manque d’assurance ou de reconnaissance professionnelle. Il y a quelques histoires vraies de gens dont une formation en ligne ultra-chère (mais payée par nos cotisations ou nos impôts donc on ferme les yeux) a changé la vie en mieux, et beaucoup de parasitage. En même temps les écoles publiques et gratuites sont à l’asphyxie et se mettent à imiter ces pratiques.

+0 -0

Attention quand même à ne pas trop extrapoler : l’OP a littéralement écrit que son manque de diplôme lui posait des problèmes.

Quand au fait qu’il ne parle pas de formations publiques, c’est tout simplement parce qu’il les a déjà essayées et que les méthodes classiques d’enseignement ne lui conviennent pas.

Dans ce cadre, les formations de chez OpenClassrooms me semblent convenir, si les problématiques en recherche d’emploi sont bien confirmées (par exemple, tu as eu combien de refus ? On t’a explicitement dit que ça jouait ?)

Après, Master vs RNCP, il faut savoir que ça peut jouer dans certaines boîtes avec des grilles de salaire très rigides. C’est le cas plutôt des très grosses entreprises, plutôt industrie à l’ancienne (qui peuvent même avoir des grilles selon l’école précise). Mais je pense que ça ne doit pas trop jouer sur la majorité des employeurs dans l’info, surtout qu’OC est plutôt bien reconnu maintenant.

+1 -0

Effectivement, la discussion part dans un mauvais sens.

J’ai eu des soucis notamment avec des startup sur le manque de diplôme.

Les recruteurs qui m’ont dis : "Mouais un diplôme de data science mais là on parle de génie logiciel… Donc pas trop la même voie + expérience légère…"

Honnêtement les projets perso m’ont aidé à trouver un premier emploi et c’était super-important mais là, c’est surtout de l’expérience en entreprise.

Et je pense que c’est plus complexe..

Enfin pour revenir à la question principal : "Est-ce qu’un Master est égal à un RNCP dans le monde du travail ou est vraiment au dessus ?"

+0 -0

Le RNCP est un répertoire de compétences, j’ai du mal à voir une équivalence avec un diplôme ?

Si tu parles d’une formation inscrite au RNCP, ça veut juste dire qu’elle est reconnue par l’Etat ça n’indique pas forcément son niveau ni de diplôme équivalent. Ce sera donc principalement aux entreprises de déterminer si elle trouvent la formation intéressante ou non…

Honnêtement les projets perso m’ont aidé à trouver un premier emploi et c’était super-important mais là, c’est surtout de l’expérience en entreprise.

C’est un peu brut ce que dis @gasche mais perso avec 0 années d’expérience en entreprise on m’a pris sur des sujets très variés seulement sur la base de mes projets perso.

J’ai eu des remarques comme “pas assez d’expériences pro” seulement dans certaines ESN (ou SS2I plutôt) et bizarrement, c’était toujours les offres les moins intéressantes donc jamais rien regretté.

Les recruteurs qui m’ont dis : "Mouais un diplôme de data science mais là on parle de génie logiciel… Donc pas trop la même voie + expérience légère…"

Je vois ça plutôt comme on recherche quelqu’un avec plus d’expérience. S’ils veulent vraiment quelqu’un avec 5ans d’expérience dans un domaine, ils vont chercher quelqu’un qui colle au profil.

+0 -0

Si tu parles d’une formation inscrite au RNCP, ça veut juste dire qu’elle est reconnue par l’Etat ça n’indique pas forcément son niveau ni de diplôme équivalent. Ce sera donc principalement aux entreprises de déterminer si elle trouvent la formation intéressante ou non…

Je parle d’une formation RNCP effectivement qui est dites (en tout cas sur le site d’OC) comme étant de niveau 7 (équivalent bac+5)

Connectez-vous pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore membre ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte