Suivi stellaire pour télescope

L'auteur de ce sujet a trouvé une solution à son problème.
Auteur du sujet

Bonsoir à vous, les passionnés d'électronique,

C'est sur les conseils d'Eskimon que je viens poster ici ma demande de renseignements. Je suis passionné par la construction de télescopes et principalement par le polissage des miroirs. Cependant, pour l'instant je ne construis que des montures "altazimutales" (un mouvement horizontal et vertical) largement suffisant pour trouver les objets célestes. Plusieurs centaines d'objets sont ainsi accessibles, mais certains, très ténus ne sont pas évidents à trouver. En fait je passe plus de temps à chercher qu'à trouver… Pour les curieux voila ma dernière fabrication : http://youtu.be/QloIfOIxBZ4?list=UUN2_I6mr_9UMFySeYmB04mA Alors j'imagine qu'il serait possible d'exploiter un "module" Arduino pour piloter 2 monteurs pas à pas dont leur qualité principale reconnue est la précision de positionnement.

A mon actif :

  • je possède un tour à métaux et je peux tailler des couples roues et vis sans fin, ou des poulies
  • avec l'aide de mon fils, je me mets sérieusement à la programmation en C++ depuis cet hiver

A mon passif :

  • je n'ai absolument aucune notion en électronique, dont faudrait pas que je me retrouve avec un kit où il faut souder tous les composants. Un "truc" qui se branche à l'USB d'un côté et de l'autre les moteurs m'irait très bien.

  • étant un véritable boulet dans ce domaine, faudrait qu'on me parle comme à un enfant !!! (ouai c'est à ce point à peine arrivé et déjà pénible…) qu'on me dise quoi acheter comme moteur, que le fil rouge se connecte là et le jaune ici !

Mes interrogations :

  • est-ce que Arduino peut piloter des moteurs pàp assez puissant, car il peut y avoir jusqu'à une cinquantaine de kilo en mouvement (très bien équilibrés tout de même, un seul doigt peut faire mouvoir l'ensemble) pour se faire une idée l'axe horaire de cette monture est déjà réalisé il pèse 34 kg, 80 mm de diamètre en acier contraint entre 2 roulements coniques en opposition.

  • au niveau programmation, je vois qques exemples où la commande du moteur est dans une boucle loop, mais est-il possible d'intervenir pendant l’exécution du programme à tout moment par le clavier pour modifier le sens des moteurs, la vitesse, l'arrêt, la reprise, et aussi la mise en route automatique ?

  • et accessoirement bien plus tard, serait-il possible de se passer d'un ordinateur et de commander ce bazar depuis une raquette de commande ? ceci n'est pas obligatoire (je pense que mon pc portable supporterai mal la rosée du matin en rase campagne)

Le principe de fonctionnement de recherche de galaxies (ou autres objets) serait celui-ci :

1- initialiser les moteurs sur un étoile brillante facile à trouver à chaque saison 2- saisir les coordonnées d'une galaxie 3- le programme calcule à combien se trouve de degrés cet objet dans les 2 axes et envoie aux moteurs le nombre de tours nécessaires 4- l'objet est trouvé, le suivi de cet astre peut débuter, parce que le ciel est immobile lui, et notre Terre tourne à raison de 15 ° par heure.

Voila pour l'instant, pour ceux qui auront eu la patience de me lire ;)

Merci

Jean-Pierre

+0 -0

Bon je vais vite fait répondre. Mais j'essayerais de suivre le projet de plus prêt. Dans tous les cas, ça a l'air assez marrant :D.
Donc :

  • Oui, Arduino peut contrôler des servomoteurs vraiment puissants (bon je pense que quelqu'un a détailler cette partie, où je le ferais plus tard).
  • On peut très bien imaginer que ton programme Arduino reçoit des données de l'extérieur. Par exemple, si ta carte est relié en USB, on peut imaginer une transmission série (et j'avoue que si tu as besoin, je serais limite intéressé de t'aider à réaliser la partie sur l'ordi). Après pour contrôler le moteur. Théoriquement oui. Techniquement, ça dépend des moteurs que tu utilise. (Si quelqu'un veut encore développer)
  • Qu'est ce que tu appelles raquette de commande ? Une télécommande ? Dans tous les cas, oui c'est possible. Il existe de nombreuses méthodes de communication avec une carte arduino. À voir la meilleure selon les besoins. Bluetooth, Wifi, radio, etc.

Bonne chance pour ce projet, AmarOk

Auteur du sujet

Oui, Arduino peut contrôler des servomoteurs vraiment puissants (bon je pense que quelqu'un a détailler cette partie, où je le ferais plus tard).

Je pense qu'en disant "servomoteurs" tu penses moteurs pas à pas ?

On peut très bien imaginer que ton programme Arduino reçoit des données de l'extérieur.

Il faut impérativement qu'il reçoive des données par le clavier, lorsqu'on observe le ciel on passe d'une galaxie à un amas d'étoile etc… Il suffirait de saisir les coordonnée équatoriale en ascension droite (en hh/mm/ss d'arc) et en déclinaison (en degrés positifs sur l'hémisphère nord, négatifs au sud)

Par exemple, si ta carte est relié en USB, on peut imaginer une transmission série (et j'avoue que si tu as besoin, je serais limite intéressé de t'aider à réaliser la partie sur l'ordi).

Là, je te cache pas que du moment que la transmission peut se faire d'une façon ou d'une autre ?! Il faut impérativement qu'ils reçoivent des données par le clavier et la partie logicielle doit pouvoir compter combien de pas les 2 deux moteurs doivent faire pour atteindre la prochaine cible.

Après pour contrôler le moteur. Théoriquement oui. Techniquement, ça dépend des moteurs que tu utilise. (Si quelqu'un veut encore développer)

J'ignore totalement quels moteurs seraient adaptés à ce projet hormis le fait que plus il y aura de pas, mieux ce sera pour la précision de positionnement (200 pas/tour ?)

Qu'est ce que tu appelles raquette de commande ? Une télécommande ? Dans tous les cas, oui c'est possible. Il existe de nombreuses méthodes de communication avec une carte arduino. À voir la meilleure selon les besoins. Bluetooth, Wifi, radio, etc.

Là j'imaginai juste pouvoir m'affranchir d'un PC sur le terrain. Ce genre de machine supporte mal une nuit humide passé à l'extérieur. Pouvoir saisir les 2 coordonnées sur une télécommande dans laquelle la partie logicielle aurait été "injectée" préalablement serait vraiment plus pratique que sur un PC et si en plus c'est sans fil c'est tip top.

Merci pour l'intérêt que tu portes à ce projet

JP

+0 -0

pour compléter ce que dit Amarok, tout ce que tu dis est faisable.

il faut néanmoins se rappeler que l'alimentation des moteurs se devra d'être externe et bien stabilisée (ou alors tout griller à la première contrariété, comme tu le sens…)

ensuite, il est surement possible de suivre les étoiles, mais avec une arduino, ça risque d'être plus difficile, sauf si t'as un moyen de mesurer l'angle entre ton téléscope et ton étoile d'une autre manière que par une caméra.

sinon, brancher un clavier sur une arduino… je sais pas ce que ça peut donner.

pour répondre à ces deux situations problématiques, une carte linux embarquée type beaglebone (c'est exprès que je dis pas Raspberry Pi, c'est parce que la beaglebone est mieux pour faire de l'électronique), c'est largement possible, moyennant une bonne webcam pointée sur l'étoile du berger, et un clavier, branchés sur un port USB du bazar… c'est un peu cher, mais après, y'a plus besoin de trop chercher… pis y'a de quoi faire la commande des moteurs dessus aussi, du coup, ça remplace totalement une arduino, et le PC aussi, ça fait les 2. et comme c'est des cartes un peu fourre-tout, tu peux y connecter en HDMI sur ta télé pour programmer, et plus tard sur un écran 7". enfin je te laisse comparer, mais ça résout pas mal de problèmes: ça mesure facilement l'écart de position (et donc l'angle) entre 2 images prises sur la webcam, ça permet de commander tes moteurs, et c'est un ordi complet (enfin il manque l'alimentation, mais ça se trouve, une alim)

Édité par remace

Oui. Non. Attends, je regarde mieux et je te dis.

+1 -0
Auteur du sujet

Bonsoir remace, Un alim stable, évidemment c'est indispensable. L'écart entre deux objets céleste (hormis comètes, astéroïde et planètes) est quasiment immuable ( à l'échelle humaine) une mise à jour est réalisée tous les 50 ans dans les atlas du ciel. Une webcam dans le domaine astro est tout juste bonne à faire des photos d'objets très lumineux (planètes). C'est pour cela que j'avais pensé qu'il suffirait "d'éduquer" le système sur un étoile brillante manuellement et à partir de cette référence le logiciel commande les moteurs de x tours(ou plutôt de x pas) pour tomber sur un objet recherché. Une fois l'objet trouvé, l'axe horaire (dit "d'ascension droite") aligné au vrai nord (non loin de l'étoile polaire) se met à tourner en sens inverse de la rotation de la Terre (15 °/heure) et peut suivre n'importe quelle cible.

(l'étoile du Berger n'est pas une étoile, c'est Vénus. On la confond souvent avec la Polaire)

+0 -0

la webcam dans ce que je disais est justement là pour faire des photos du ciel, pour déterminer l'angle qui a été fait par la terre (15°/H ça fait beaucoup? je me rends pas bien compte…). en fait, entre 2 photos, via 2-3 manipulations (FFT 2D, puis intercorélation, puis centrage et normalisation de la gaussienne, ça doit faire le bon truc, mais je suis pas sur, 'faudrait que je retombe sur mes cours de traitement du signal pour vérifier, et je sais pas où ils sont), tu peux bricoler une image qui fait une tache dont le rayon représente le déplacement général de l'image, et plus précisément suivant quels axes. ce qui suffirait pour réorienter ton téléscope toutes les… 5 minutes (1° ça me parait bien mesurable, sur une photo, donc tu peux surement tabler sur moins :P )

en fait c'est un peu l'action que tu fais toi, humain, en disant à ton moteur de tourner de 15°/h, bah ce truc là ça pourrait servir à suivre le ciel, sans donner de vitesse soi-même (et donc être à priori plus précis).

mais si tu trouve ça superflu, dans ce cas, tu peux tout faire avec arduino :P

par contre, moi les étoiles, planètes, et leur nom, ça fait pas partie de ce que je connais bien, du coup… :P je parlais bien de la polaire. enfin peut-être pas, disons… "l'étoile bien brillante, (donc à priori visible par un appareil photo médiocre, et donc par une webcam) qui sert de repère un peu pour tout le monde dans l'hémisphère nord", je suppose que c'est elle…

Édité par remace

Oui. Non. Attends, je regarde mieux et je te dis.

+0 -0
Auteur du sujet

La Terre tourne de 15 ° / heure, d'où les 15° X 24 heures = 360 °. Je ne pense pas avoir besoin de mesurer cela avec une caméra. On fait ce genre de manip lorsque on ne connait pas l'angle d'un oculaire. Dans le domaine de l'astro amateur et surtout de la photo, un instrument en // du principal dispose lui aussi d'une camera qui pointe une étoile brillante proche de la cible photographiée pour commander les moteurs de la monture. La mécanique n'est pas toujours assez précise et présente toujours une erreur périodique. Dans ce cas le logiciel détecte que l'étoile guide sort du champ (tout petit champ) de surveillance et les moteurs corrigent.

Mais là n'est pas le but de mon projet, je voudrai juste saisir les coordonnées d'un objet, l'électronique et l'informatique le trouve et compense la rotation de la Terre pour pouvoir l'observer plusieurs minutes sans qu'il ne sorte du champ. Il s'agit là qu'un d'un confort d'observation. Faire de la photo astro sur très longue pose est une autre affaire…

+0 -0

La Terre tourne de 15 ° / heure, d'où les 15° X 24 heures = 360 °. Je ne pense pas avoir besoin de mesurer cela avec une caméra. On fait ce genre de manip lorsque on ne connait pas l'angle d'un oculaire. Dans le domaine de l'astro amateur et surtout de la photo, un instrument en // du principal dispose lui aussi d'une camera qui pointe une étoile brillante proche de la cible photographiée pour commander les moteurs de la monture. La mécanique n'est pas toujours assez précise et présente toujours une erreur périodique. Dans ce cas le logiciel détecte que l'étoile guide sort du champ (tout petit champ) de surveillance et les moteurs corrigent.

dob300

c'est exactement ce vers quoi que je te guidais. mais du coup si c'est pas ça que tu veux, j'arrête, promis :P

et donc je confirme mes dires, tu peux tout faire avec une arduino. sauf peut-être le clavier, mais je suppose que c'est de l'ordre du faisable de rajouter 10-15 boutons pour ton bazar quand il marchera bien par liaison série.

d'ailleurs, les coordonnées, tu as les coordonnées relatives directes par rapport à la terre en coordonnées sphériques (2 angles et une distance, donc), ou des coordonnées idoines trouvées dans des bases de données quelque part sur internet?

Oui. Non. Attends, je regarde mieux et je te dis.

+0 -0
Auteur du sujet

Oui, on peut avoir des centaines de milliers de coordonnées dans les bases de données actuellement, on peut même les classer en fonction des saisons où elles sont accessibles, par luminosité pour éliminer celles qui ne sont pas à la portée des instruments d'amateurs et après cela même affiner le classement par ascension droite (l'équivalent de la latitude sur notre Terre) de façon à n'ordonner aux moteurs de trouver l'objet le plus proche du précédent. D'ailleurs j'ai déjà programmé en C++ un petit programme permettant de convertir les hh/mm/ss d'arc en degrés plus faciles à manipuler. Je vais sur les bases de données, je les copie/colle dans un fichier .txt, je les passe dans la moulinette et un autre fichier .txt converti est créé .

Sinon, ce que je voudrai savoir si cette carte Arduino (Uno ? autre?) peut commander 2 moteurs simultanément et si possible des moteurs assez puissant. Cela ne me gêne pas d'utiliser 1 ou même 2 batteries de voiture s'il le faut. Cette monture sera résidente sur une remorque.

+0 -0

elle peut. même jusqu'à 8, de mémoire. attention cependant, une batterie de voiture, c'est vendu pour 12V, mais en réalité, ça oscille entre 11V et 14V

par contre, ce que ton arduino n'a pas, c'est une connexion internet. du coup je sais pas trop comment tu peux lire une base de données comme ça… d'ailleurs, y'aurait pas une API d'accès à ces infos sur une base de données publique gérée par… au hasard les observatoires, ou des "planète-sciences mondiaux"?

Oui. Non. Attends, je regarde mieux et je te dis.

+0 -0

Hello !

Je suis ce projet qui me semble très intéressant !

Bon par contre je dois dire que je suis un peu perdu entre les termes un peu plus techniques et le cote stellaire que je connais pas vraiment… Par contre je connais d'autres choses :

Tout d'abord, distinguons bien la commande (Arduino) et la puissance (les moteurs). Dans un monde parfait, les deux sont bien découplés, et donc une arduino peut piloter un turbo réacteur :D . Dans les faits, on peut s'en approcher et du coup piloter un gros moteur avec une Arduino. Il suffit pour cela d'utiliser la bonne interface de puissance (en l'occurence, le bon shield, celui qui permettra d'utiliser la tension qui te convient et envoyer l’intensité nécessaire).

Autre chose, puisque la vitesse n'est pas forcement une contrainte (faire 15 degrés en une heure, on est tranquille), on peut en profiter pour augmenter la précision. En effet, avec un bon jeu d'engrenages tu pourras augmenter ton nombre de pas pour faire un tour et du coup faire des pas "plus petits" (du point de vue du télescope).

Enfin, commence petit. S'attaquer a un gros projet c'est bien, le découper en morceau raisonnable c'est mieux. Sinon malheureusement ca a de grandes chances de finir en démotivation/abandon.

Essaie de te mettre des objectifs a atteindre et de travailler de manière incrémentale, pour améliorer le système petit a petit :) Dans un premier temps par exemple, avoir une mecanique qui tourne, puis reliee a l'ardunio/moteur faire tourner l'ensemble, puis jouer sur la vitesse, etc…

ZdS, le best du Zeste ! Tuto Arduino, blog, etc

+0 -0
Auteur du sujet

Bonsoir, Oui tout à fait d'accord Eskimon, je veux bien voir la chose ainsi. Parvenir déjà à jouer un peu avec la programmation de moteurs pour se familiariser avec l’environnement… Tiens voila un autre mot qui me pose déjà problème : un shield = un bouclier ?! ça protège qquechose ? Au premier coup d’œil, et au risque de paraître ridicule, j'ai envie de dire que ça ne doit pas être nécessaire tant que la conso des moteurs est faible, de l'ordre de la tension que peut délivrer la sortir USB de l'ordi, mais comme je viens de parler de moteurs puissants, Eski parle de turbo réacteur j'imagine qu'il faut les protéger de cette alim extérieure ? j'ai bon ? Donc si je passais commande aujourd'hui je devrais acheter : - une carte ArduinoUno - 2 moteurs bipolaires si possible car les demis-pas m'intéressent (chose que ne peuvent pas faire les unipolaires si j'ai bien écouté le tuto d'Eskimon) - un alim, pour les essais du type bloc que l'on branche sur le secteur et réglable de 3 à 12 v - un cordon USB - puis ces fameux mais énigmatiques "shield" que je ne vois nulle part sur le tuto d'Eski Dans cette liste de course, j'ai sans doute oublié pas mal d'ingrédients… Pourriez-vous m'aider à la compléter ?

Et encore merci pour votre patience

JEan-Pierre

+0 -0

oulà gros paté de texte, hésite pas à fractionner, ça aere un peu :P

EDIT: et comme je suis un c**, je te donne des conseils, et tout de suite, je les suis pas:

obligatoire, l'interface de commande, parce que ton arduino ne fournira pas assez de puissance électrique tout seul. par contre, il peut piloter des optocoupleurs, et des relais. l'un pouvant aussi commander l'autre, en série ça fait que l'arduino allume un optocoupleur (très peu de courant, il sait faire), qui lui va aller commander un relais (avec une alimentation un peu moins restrictive que celle fournie par l'arduino, ça passe largement), relais qui, s'il est suffisamment bien dimensionné, pourra faire tourner n'importe quel moteur.

en fait, ce système est une sécurité, parce qu'il n'y a aucun fil lien électrique direct entre le microcontroleur et le moteur: le relais fait la différenciation des alimentations, et l'optocoupleur différencie les masses.

et eskimon parle de piloter des turboréacteurs (oui, ceux qu'on peut trouver en 4 exemplaires sous les ailes de l'airbus A380, même si c'est des moteurs thermiques, y'a toute une commande, qui elle, est purement électronique), j'ai un ami qui est à la conduite dans une centrale nucléaire, et il "joue" à longueur de journée avec ce genre de trucs là (bon d'accord, il en a peut-être 1000 des relais, et surement 10 fois plus de microcontroleurs qui jouent en fonction de ses commandes. mais comme quoi dans la vraie vie, si c'est bien étudié, un simple interrupteur peut faire des miracles :P )

Édité par remace

Oui. Non. Attends, je regarde mieux et je te dis.

+0 -0

Et tout comme dans les voitures, les injecteurs sont pilotes par un contrôleur électronique pour obtenir le rendement idéal en fonction des capteurs :) (en théorie).

remace, les relais c'est un peu vieille école dans cette application quand même non ?

Un "Shield" pour Arduino c'est en français une "Carte d'extension". C'est les cartes que tu viens enficher par dessus l'Arduino. Il en existe un paquet avec des fonctions bien différentes ! Toi ce qui t’intéressera ce sera un shield moteur pour pouvoir piloter deux pap. Ainsi, ça devient du Lego : Tu plug le shield sur l'Arduino, tu branches les fils du moteur sur le shield, tu ajoutes les alimentations, tu programmes et pouf ca marche (ou pas :D ).

Au sujet des alimentations. Un moteur ca consomme. Ton Arduino peut-être alimentée via l'USB de l'ordinateur, mais un moteur non. Il va tirer trop de courant et ca va mettre en carafe ton port USB (au mieux il se met en sécurité jusqu'au reboot, au pire tu le crame…). Il faut donc une alimentation dédiée (et séparée) pour le moteur. Cette alimentation peut être une batterie, une alim' réglable etc… On la préfère séparée car les moteurs ont tendance a générer des parasites qui peuvent perturber la propreté de la tension et donc pourrir tes lectures de capteurs. Il faut aussi penser a relier les masses des deux alims (arduino faible puissance et celle des moteurs) pour avoir un référentiel commun, mais ca le shield le fera surement pour toi.

ZdS, le best du Zeste ! Tuto Arduino, blog, etc

+0 -0
Auteur du sujet

Bonsoir,

Désolé remace je suis à la ramasse ! optocoupleur, relais, microcontrôleurs et compagnie.

En fait la question pour aujourd'hui est :

Je ne comprends absolument rien à l'électronique, c'est un fait ; et ne souhaite pas me plonger dans ce domaine (je peux faire l'effort de planter des fils dans une plaque d'essai, tout de même si on me dit ou les planter) . En revanche la programmation n'intéresse beaucoup plus. Est-ce que Arduino est fait pour moi ?

Si l'univers matériel Arduino me permet simplement de savoir où connecter tel fil du moteur à tel endroit sans que je sois obligé d'en passer par un licence en électronique ça m'intéresse.

Que pensez-vous de la liste de course que je dois faire dans la boutique Arduino ?

Eskimon : si je dois en passer par une batterie de voiture et bien ok. C'est 2 petits moteurs ne vont de tout même pas consommer plus qu'un démarreur de moteur diesel !!

remace : désolé pour le paquet de texte j'ai oublié les retours à la ligne…

+0 -0

je crois qu'eskimon a tout dit, si tu choisis bien ton matos, arduino c'est du lego.

si tu pense qu'il faut une licence d'électronique pour faire des legos… j'ai quelques éléments de réponse qui me font dire que c'est faux. (notamment l'age préconisé sur les boites de lego :p )

c'est dommage que tu t'intéresse pas trop aux objets que tu manipule. parce qu'un objet maitrisé est un objet bien utilisé. surtout que ceux que tu cite… un optocoupleur c'est comme un relais (enfin non, tu vois la différence en licence, mais dans ton cas c'est pas utile d'aller faire une licence :P ), tu peux les voir comme des interrupteurs commandable via arduino (et ils se trouvent sur un shield relay. je sais pas si c'est pareil sur le shield motor). et un microcontroleur, c'est la puce que tu programme sur ta platine arduino. donc au final, rien de compliqué dans ce que je disais :)

Édité par remace

Oui. Non. Attends, je regarde mieux et je te dis.

+0 -0
Auteur du sujet

Merci remace,

Mais tu vois là, je comprends mieux ce qu'est un optocoupleur.

Tout est dans la pédagogie, si j'invite un voisin à observer le ciel je lui explique que cette galaxie est facilement repérable parce elle se trouve à côté de telle étoile brillante et qu'il pourra ainsi demain soir, à la même heure, l'observer dans une simple paire de jumelle, je vais lui donner envie de s'acheter un télescope. Alors que si le lui dit que c'est objet est de type SA(s)b7 il est fort à parier qu'il ne s'approchera plus de mon télescope.

De même pour l'achat de son télescope, je le guiderai pour apprendre à s'en servir, pourtant je t'assure que comprendre comment son miroir parvient à transformer le front d'onde en image au foyer est passionnant mais n'est pas du tout nécessaire à l'utilisation du télescope.

Merci encore pour votre patience, mais je vous avais averti qu'il fallait me parler comme à un enfant dans ce domaine qu'est l'électronique ; un boulet de plus sur le forum, y en a sur tous les fofo des com'moi ! )

Jean-Pierre

+0 -0

1) pour l'optocoupleur, tu comprends mieux maintenant parce que j'avais pas expliqué avant. mais si j'avais vraiment voulu rentrer dans les détails dès le départ, il aurait fallu un post de 10 pages.

un optocoupleur c'est une LED et un phototransistor (ha ouais… phototransistor… OK… vois ça comme un interrupteur activé par la lumière: si y'a de la lumière, ça fait comme un interrupteur qui se ferme): la diode est allumée quand l'arduino la commande (ou est éteinte quand l'arduino ne la commande pas), et le phototransistor s'active quand il reçoit le signal lumineux de la LED. résultat, ça fait comme un interrupteur commandé par arduino. et l'avantage à ça, c'est que ça retire tout lien électrique entre la partie "arduino" (intelligence, électronique de commande, signal, etc…) du montage complet de la partie de l'autre coté du phototransistor (qui en général n'a pas la même alimentation que l'arduino, et surtout en général utilise des ).

l'avantage de ça, c'est que du coup comme c'est isolé, bah si y'a un problème d'un côté ça brule pas ce qui est de l'autre, et vice-versa.

2) tu demande qu'on te parle comme à un gamin, sache que c'est difficile, prends le début de ce post, j'ai laissé les traces de réflexions.

Au pire, à chaque fois qu'on nommera un composant qui t'es inconnu ou méconnu, juste imagine-le comme une boite noire, et demande-nous (ou à google, sachant que wikipedia contient souvent une bonne explication aussi) ce que fait cette boite noire, tu verras la vie autrement. et si ça se trouve, tu finirais même par t'y intéresser de toi-même (moi c'est comme ça que je suis tombé dedans, en entendant des noms qui me disaient rien, et je voulais savoir ce que ça faisait et comment ça marchait dedans).

dans tous les cas, plus tard, si tu comprends pas ce que je dis, n'hésite pas à demander, ça coûte rien à personne, et tu y gagne des choses.

3) pour le matos:

le truc avec l'électronique programmée, c'est que tu fais ce que tu veux côté matos, et après, tu y adapte le code. et ça marche (ou pas :P ). et comme je connais assez mal les shields parce que j'utilise très peu arduino (en fait, je l'utilise jamais, et eskimon en est témoin, j'aime pas arduino, mais je le vis bien) et l'avantage de savoir comment sont réalisés les shields (notamment avec quels composants), c'est de savoir en gros dans quelles limites on peut les utiliser.

apparemment tu veux utiliser un moteur pas à pas, donc le shield motor semble être tout indiqué pour toi, mais fais quand même attention aux courants et tensions d'utilisation de ce shield…

Édité par remace

Oui. Non. Attends, je regarde mieux et je te dis.

+0 -0

Pour moi la "solution" est simple : Prendre une Arduino (Uno, ca suffira pour commencer), un shield moteur capable de piloter 2 pap1 (pas a pas), de quoi faire une alim externe (la batterie de voiture ca me va, mais faut que la tension nominal de tes moteurs soit de 12V alors) et en avant.


  1. J'insiste sur le 2 car des shields pour piloter un seul moteur pap (ou deux moteurs cc) sont bien plus monnaie courante et faudrait pas faire un mauvais choix en s'y prenant trop rapidement. 

ZdS, le best du Zeste ! Tuto Arduino, blog, etc

+0 -0
Auteur du sujet

Bonsoir et merci à vous deux,

Sympa ce système de protection qu'est l'optocoupleur !

Donc je vais voir du côté de ce matos et me lancer, il est fort probable que je vienne vous embêter à nouveau

Jean-Pierre

+0 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte