Devenir Prof en 2015

Comment ça se passe ?

L'auteur de ce sujet a trouvé une solution à son problème.
Auteur du sujet

Bonjour à tous,

J'ai, depuis maintenant 4 ans, pour objectif de devenir professeur de physique-chimie (avec une préférence pour la chimie). Et je me suis longuement renseigné sur e parcours à faire.

Avant

A partir de bac +3 le concours CAPES était disponible, et on pouvait ainsi devenir prof. A partir de n'importe quel licence pour postuler sur n'importe quelle CAPES si j'me souviens bien. Aussi beaucoup de gens ont décidés de devenir Ingénieur, et de passer le CAPES en fin de carrière histoire de faire moins d'heure de boulot effective. Ou peut-être aussi par envie de partage.

Aujourd'hui

Un Master spéciale est prévu pour passer le CAPES, le MASTER est directement lié au CAPES, et est passé dès le M1 (soit une an de préparation au CAPES). Un Ingénieur n'étant pas intègrer dans ce master, il ne pourrait plus passer le concours.

Problème

J'ai participé à des forums sur les orientations professionnel et poursuites d'étude. j'y ai rencontré un professeur (chargé des admissions visiblement) de MASTER de préparation au Capes de Physique-chimie. Et il m'a dit que c'était presque obligatoire de passer par la Licence Math Physique Chimie pour accéder à ce Master…

Sauf que ce diplôme n'est pas forcément celui qui me conviendrait. Non pas que je n'aime pas les maths et la physique.

Idée de secours

j'ai envisagé profondément d'essayer l’agrégation, pas de passage obligé (comme un master particulier qui ne servirait qu'à l'éducation national). Et donc plus accessible dans la théorie. Après en pratique c'est un concours réputé pour être ardu… Surtout quand certains candidats sont copain/copain avec les membres du jury :p ce qui défavorise un peu le tout.

J'ai donc envisagé ceci : essayer une école d'ingénieur pour ensuite passer l'agrégation en Chimie.

J'aimerais beaucoup savoir si dans ce que je dis il n'y a rien de trop faux ? Ai-je louper quelque chose ? J'aimerais aussi l'avis de personne connaissant un peu ces concours : est-ce possible par ces voies ? D'autres options ?

Merci en tout cas pour la lecture accordée, ceci étant un sujet très personnel je vous serais très reconnaissant pour les futurs réponses à venir.

Нова Проспект

+2 -0

si tu vises l'enseignement dans le supérieur (ce que je suppose, puisque tu souhaites être prof de chimie uniquement), tu peux aller chercher le doctorat et devenir enseignant chercheur ^^

La vie, c'est comme les mirabelles

+1 -0
Auteur du sujet

Pas du tout. Il est simplement possible d'enseigner avec l'agreg en DUT/Prepa pour les plus chanceux. Mais aussi dans les lycée technoogique avec des profs juste de chimie dans le secondaire. (reference aux classe de type STL SPCL ;) ).

Je précise donc : je souhaite devenir prof dans le secondaire. No PhD for me please. :p

Нова Проспект

+0 -0
Staff

Cette réponse a aidé l'auteur du sujet

j'ai envisagé profondément d'essayer l’agrégation, pas de passage obligé (comme un master particulier qui ne servirait qu'à l'éducation national). Et donc plus accessible dans la théorie. Après en pratique c'est un concours réputé pour être ardu… Surtout quand certains candidats sont copain/copain avec les membres du jury :p ce qui défavorise un peu le tout.

Mouais. J'ai passé l’agrégation et ces histoires de copain/copain j'y crois pas. Je ne sais pas où tu as été péché ça. Mais il y a bien une distorsion, je vais y revenir.

Tout d'abord le Capes est beaucoup plus simple que l’agrégation. Si ton but est vraiment d'être prof, vise le. Oui il va falloir faire des compromis mais l'accessibilité est beaucoup plus accessible. Mais hésite pas à te renseigner sur ces Master. Là tu as eu une remarque d'un seul prof : contacte en d'autres! Envoie des mails à des responsables de ces master à deux-trois endroits. Ils seront content de te répondre et tu saura plus facilement quels voies te son possible.

Ensuite il n'y a de master requis pour passer l’agrégation mais il faut déjà avoir un master 1 (en tout cas c'était le cas il y a 5 ans). Donc pour toi si ça pouvait être celui qui te permet de passer le capes, ce serait tout bénef. Il n'y a pas de master spécialisé pour préparer l'agrégation mais si tu le passe en candidat libre à la fin de ton master tu va te retrouver face à :

  • Des personnes qui sont en prépas agreg, dans des fac, et qui donc passe du temps à préparer ce concours très particulier. D'ailleurs si tu compte passer l'aggregation je t'incite fortement à joindre une de ces classes
  • Les élèves des écoles Normales. C'est peut être d'eux que te viennent ces histoires de copains-copains même si ce n'est pas le cas. Les membres du jury ne sont pas profs des élèves des ENS qui passent l'agregation. Cependant ils sont en général ultra-favorisé par rapport à un candidat libre car :

    • Ils passent un an à ne préparer que ça en étant payé.
    • Les épreuves "orales" sont généralement dans les locaux des ENS. Les TP ils les passent dans les salles et avec le matériel qu'ils ont utilisé toute l'année.
    • Tous leurs profs étaient dans le jury quelques années avant. Ils savent très bien ce qui est attendu et conseils au mieux les élèves

En tant que candidat libre il est très dur de lutter contre les normaliens car ils sont préparés comme des machines de guerre et savent exactement ce qu'il faut dire, comment il faut préparer ces oraux & co. Je le sais, j'y suis passé.

En candidat libre les stats d'admission sont faible. Je te déconseille de jouer dessus. La meilleure chose a fafire est de viser CAPES et Agrégation. Tu as plus de chance de réussir le capes et une fois que tu l'aura, tu aura une super roue de secours. Rien ne t’empêchera ensuite de repasser autant de fois que nécessaire l’agrégation d'autant qu'au bout de 5 ans avec le Capes tu peux passer l’agrégation interne, qui amène au même statuts mais est plus simple et réservé aux profs déjà en poste (donc pas de concurrence des normaliens).

L'agrégation permet d'avoir un salaire plus élevé et de meilleurs postes. Mais ne néglige pas le capes, tu ne sais pas si tu aura l'agrégation facilement.

+7 -0
Auteur du sujet

Ah oui j'avais oublié un truc. Je ne néglige pas le CAPES mais la voie pour y accéder est devenu un peu farfelu selon moi. Pour le détail cela me rallongerais d'une année (j'ai déjà 3 ans de retard dans les dents) le cursus sans trop avoir de raison.

Le truc que j'oubliais c'est que la préparation à l'agreg est dans mes projets, mais je ne sais pas s'ils prennent des ingénieurs ?

Je ne souhaite donc pas le passer en candidat libre ^^ mais après une école d'ingénieur + préparation agreg. Le fait d'avoir les deux concours en poche n'offre rien de bien intéressant ? Je veux dire par là, le CAPES devient caduc dès qu'on a l'agreg ?

PS : Je faisais bien reference aux normalients, merci d'avoir corrigé :) j'm'y attendais, c'est pourquoi j'ai placé, stratégiquement le "J'aimerais beaucoup savoir si dans ce que je dis il n'y a rien de trop faux ? ".

Merci beaucoup Kje pour les renseignements

Нова Проспект

+0 -0

Cette réponse a aidé l'auteur du sujet

EDIT : pas lu la réponse de Kje, désolé s'il y a des redites.

Quelques remarques en vrac.

L'agreg, c'est dur. Genre, vraiment dur. Alors tu n'es certes pas obligé de passer un master précis, mais tu n'as à peu près aucune chance de l'avoir sans passer par une prépa agreg (je ne mets pas en doute tes compétences, hein, c'est juste que même ceux qui sortent de Normale Sup' ou de l'École des Chartes passent par là). Laquelle a aussi des critères de sélection qu'il faut prendre en compte dans ton programme.

Même si pour des raisons qui me sont propres, je considère la masterisation du CAPES comme une absurdité, il n'en reste pas moins que passer par ce master enseignement peut avoir des bons côtés pour ta future carrière. D'une part, tu recevras un enseignement dans des domaines tels que la pédagogie ou la gestion classe qui, si tu as un peu de chance, seront bons et t'apporteront un vrai plus : on sait tous ce que donne un prof compétent dans sa matière mais qui ne sait pas faire cours…

D'autre part, le stage de plusieurs mois en situation réelle est le seul moyen à ta disposition pour te rendre compte si tu es vraiment fait pour ce métier ou non et envisager une reconversion avant qu'il soit trop tard. Oui, je suis un peu pessimiste dans mon propos, mais tu ne serais pas le premier à te rendre compte que l'enseignement, ça n'a pas du tout la même gueule quand on t'en parle et quand tu le fais toi-même. ^^

Je ne sais pas trop ce qu'il en est en chimie, mais une école d'ingé, c'est pas forcément le même délire que l'enseignement…

Si les gens qui font le recrutement du master enseignement piochent majoritairement dans cette licence, c'est peut-être pour une raison ? Pour te donner un exemple, l'agreg d'allemand accorde plus de coefs aux épreuves de littérature française et de littérature allemande qu'aux épreuves de langue allemande : logiquement, une prépa agreg va sélectionner des candidats qui ont un bon bagage en litté, sinon, c'est même pas la peine. Il y a peut-être un truc de ce genre dans ton CAPES ?

As-tu cherché à savoir si le prof que tu as rencontré est le seul du service d'admission à adopter cette position « extrémiste » ? Peut-être qu'il a défendu sa paroisse mais que, dans la pratique, les autres membres ont un avis plus nuancé. En tout état de cause, si c'est la position dominante et si tu penses sincèrement qu'ils ont tort de l'adopter, peut-être envisager d'aller voir auprès d'autres facs ?

Surtout quand certains candidats sont copain/copain avec les membres du jury

Faut arrêter avec le fantasme des pistonnés… >_< Quand un membre de jury de concours connaît un(e) des candidat(e)s et qu'il a un minimum de sens professionnel, il va plutôt avoir tendance à se montrer plus sévère, parce qu'il va se dire « Attends ! Est-ce que je suis pas en train de me montrer indulgent parce que je l'aime bien ? ». (True story.)

#JeSuisGrimur #OnVautMieuxQueÇa

+4 -0
Staff

Cette réponse a aidé l'auteur du sujet

Ah oui j'avais oublié un truc. Je ne néglige pas le CAPES mais la voie pour y accéder est devenu un peu farfelu selon moi. Pour le détail cela me rallongerais d'une année (j'ai déjà 3 ans de retard dans les dents) le cursus sans trop avoir de raison.

Ça te rallongerais d'une année SI tu as l'agregation du premier coup. Et sincèrement, quelque soit ton niveau, c'est un sacré pari.

Le truc que j'oubliais c'est que la préparation à l'agreg est dans mes projets, mais je ne sais pas s'ils prennent des ingénieurs ?

Je ne connais pas la chimie mais dans la majorité des facs ces classes sont plutôt petites donc normalement tu dois pouvoir y avoir une place.

Je ne souhaite donc pas le passer en candidat libre ^^ mais après une école d'ingénieur + préparation agreg. Le fait d'avoir les deux concours en poche n'offre rien de bien intéressant ? Je veux dire par là, le CAPES devient caduc dès qu'on a l'agreg ?

Bah le diplome d'ingé t'offre une bonne roue de secours mais je ne suis pas sûrs que ça t'aidera beaucoup pour l'aggregation. Si tu veux vraiment faire prof, et non ingénieur, alors autant y aller franchement et passer le CAPES en sécurité et essayer d'avoir l'agregation ensuite.

L'agregation, tu peux le voir comme un niveau hierarchique au dessus du capes. Un agrégé est mieux payé, fait moins d'heures et est prioritaire sur les postes vis a vis d'un capesien. Une fois que tu as l'agreg, tu est considéré comme tel et le capes ne sert plus a rien. Mais encore faut il l'avoir.

PS : Je faisais bien reference aux normalients, merci d'avoir corrigé :) j'm'y attendais, c'est pourquoi j'ai placé, stratégiquement le "J'aimerais beaucoup savoir si dans ce que je dis il n'y a rien de trop faux ? ".

Pour te donner une idée sur comment sont préparé les normaliens : J'ai passé l'agregation de Génie Electrique il y a 5-6 ans en tant que Normaliens. Ce n'est pas la chimie mais ça reste une section d'ingénieurie. Il y avait probablement des ingénieurs qui la passaient en parallèle. Sur les 12 places d'ouvertes, 10 ont été prises par des normaliens de Cachan, une par un Normalien de Ker-Lan et une par quelqu'un d'autre. Le rumeur veux que le jury se débrouille toujours pour qu'au moins un non-normalien ai l'agreg.

Je peux comprendre que beaucoup pense que c'est du copinage mais en fait ce n'est pas ça. Les normaliens sont préparé pour ça. Pendant que toi tu fera une année de master + quelques heures par semaines à préparer l'agregation, eux ils auront 45h par semaines à ne préparer que ça avec des profs qui étaient dans le jury 2 ans avant. Il y a pas besoin de copinage quand tu as déjà de bons élèves qui sont en plus préparé et formaté pour ça.

J'ai eu l'agregation, largement, et pourtant dieu sait que je ne ferait pas un bon prof (en post-bac je pourrait m'en sortir mais ça m'interesse pas l'enseignement). Seulement quand pendant un an on t'a préparé et expliqué tout ce qu'il fallait faire et pas faire, tu t'en sort largement.

Donc pour moi :

  • Soit tu es sûrs de vouloir faire prof et dans ce cas renseigne toi sur les filières qui te permettent d'acceder au capes et va par là. Passe l'agregation autant que tu peux mais ne t'attend pas à l'avoir du premier coup. Au pire au bout de 5 ans tu pourra passer l'agregation interne.
  • Soit tu es pas surs de ton orientation et donc une école d'ingénieur peut être une bonne idée pour assurer tes arrières.
+2 -0
Staff

Il y a un autre truc que je n'ai pas précisé. Je ne connais pas ton parcours donc je ne sais pas si tu as conscience de la différence entre un concours et un examen.

A un examen, comme le bac, tu te bas uniquement avec toi même. Tu aura ton bac si tu as un niveau minimum.

A un concours, comme l’agrégation, il y a toujours un niveau minimum mais en plus tu te bas contre les autres. On ne te demande pas d'avoir un niveau minimum mais d'être meilleur que les autres ! Et ça fait une sacré différence. Cela ne dépend plus que de tes capacités, il faut aussi que tu sois meilleurs que les autres. Au bac, que des gens aient 18 de moyennes partout ne t'empeche pas de l'avoir. Sur un concours, si. Si tu n'es pas dans les N meilleurs tu ne l'as pas.

+1 -0

Cette réponse a aidé l'auteur du sujet

Sinon, sans passer par le CAPES ou l'agrégation, tu peux postuler en tant que contractuel. Tu as juste besoin d'une licence dans la matière à enseigner, tu as beaucoup plus de chances d'être pris, et tu ne te fais pas imposer ta région d'affectation. Par contre, le salaire sera quand même inférieur et la situation est quand même précaire (tu peux te faire licencier à tout moment). Pour devenir contractuel, la première méthode est d'envoyer ta demande de contractualisation au rectorat de ta région : c'est juste un dossier à remplir qu'on trouve sur le site du rectorat de ta région, que tu dois envoyer à une personne bien précise. Sinon, tu peux envoyer des candidatures spontanées aux lycées et collèges privés de ta région pour devenir contractuel.

Tu peux aussi postuler auprès d'organisme de formation professionnelle, comme le GRETA.

Édité par anonyme

+0 -0
Staff

Je ne connais pas la situation pour les profs de chimie, mais en primaire, le taux d'abandon est effrayant. Je pense qu'il est nécessaire d'avoir une porte de secours quelque part. Malheureusement, le nouveau système se prête assez mal à ça.

Hier, dans le parc, j'ai vu une petite vieille entourée de dinosaures aviens. Je donne pas cher de sa peau.

+0 -0

Cette réponse a aidé l'auteur du sujet

L'agreg, c'est dur. Genre, vraiment dur.

C'est encore plus vrai en lettres que en science. En lettres, si tu n'as pas l'agreg, tu n'es pas pris pour faire une thèse. DU coup, tout le monde le fait et tout le monde le veux. En sciences, peu de gens et peu de normaliens sont intéressé par l'agreg, résultat il y a quelques places pour les "extérieurs" dans les prépas agreg des ENS (c'est l'écho que j'en ai pour la chimie).

Si tu veux, je peut te passer l'email d'un responsable de prépa agreg, tu pourra lui demander directement s'il prend des ingénieurs !

Mon Github — Tuto Homebrew — Article Julia

+0 -0
Auteur du sujet

@Kje : Je suis en DUT chimie, et j'ai bien la notion de ce qu'est un concours. D'ailleurs ça fonctione pareil si j'veux entrer en école d'ingénieur. Il ne suffit pas d'être bon, il faut être meilleur que les autres. Je suis plutôt bon dans mon classement par exemple.

@Luthaf : Très intéressé par la proposition d'e-mail. Je t'envoie un MP.

@Mewtow : Très intéressant ce que tu dis là, j'vais me renseigner sur Internet, n'hésite pas à étoffé ce que tu sais sur le métier de contractuel. Je pense que c'est un peu "Interimaire" comme voie, mais ça doit avoir quelques avantages.

Нова Проспект

+0 -0
Auteur du sujet

Je tiens à ajouter encore autre chose : Je ne me vois pas quitter les études de chimie si hâtivement car je suis un passionné de chimie. C'est pourquoi le cursus d'ingénieurie m'interesse. Il consiste à encore étudier la chimie.

Alors que la licence Math-Physique-Chimie l'occulte presque intégralement. C'est pourquoi la voie très spécialisé : Ingénieur Chimiste - Agregation Chimie me semble me correspondre.

Comme déjà dis plus haut je continu de me renseigner, merci pour vos aides multiples !

Нова Проспект

+1 -1

En général, un cursus ingénieur ne prépare PAS DU TOUT à l’agrégation ni à l'enseignement. Je ne connais pas les détails pour les écoles de chimie, mais d'habitude on n’approfondis pas trop les matières et on se concentre plutôt sur les résultats et les applications industrielles. Tu as aussi dans la formation une certaine quantité de sciences humaines (management, éco), chose totalement HS pour une agreg de chimie.

Si tu veux te préparer à l'enseignement tout en restant en chimie, le mieux reste de viser une ENS (admission sur titre ou auditeur) ou un magistère dans ce domaine. Oua lors essaye d'intégrer une prépa agreg si tu veux tenter l'agreg.

Après, sans CAPES/agreg tu peux devenir contractuel, mais c'est vraiment un status pas sympa.

Édité par Davidbrcz

+0 -0
Auteur du sujet

Pour le statut de contractuel, en quoi ce n'est pas sympa ? Car ce n'est pas fixe ? j'admet ne pas vouloir un boulot oscillant.

La préparer agreg est dans mes objectif après l'école d'ingénieur David.

Нова Проспект

+0 -0

Cette réponse a aidé l'auteur du sujet

La paye est bien moindre, tu peux être appelé du jours au lendemain pour effectuer un remplacement, en général tu ne t'insères peu/pas dans les établissements vu que tu passes en coup de vent. Contractuel est souvent un métier précaire et difficile. Un article de l'année dernière sur le sujet .

Le rythme d'une prépa agreg est intense, les retours que j'ai pu lire sur prepas.org me laissent penser que c'est bien plus dur qu'une prépa "normale" (genre PCSI/PC). Je le redis mais la prépa agreg après une école n'est pas un bon choix car l'école d'ingé n'y mène pas, tant par les méthodes que le rythme de travail. C'est pas impossible (comme tout en théorie), mais attends toi à trimer comme un chien.

Édité par Davidbrcz

+0 -0

Cette réponse a aidé l'auteur du sujet

Si j'ai bon souvenir, l'agreg de Chimie c'est vraiment trés dur. En pratique tu es en concurence avec des normaliens qui eux même sont plus nombreux que les places dispo (ça veut dire que des normaliens restent sur le carreau) et avec des gens qui travaillent ça intensivement toute l'année.

Ce qui veux dire qu'il existe deux cas de figures :

  • Tu es naturellement une machine de guerre plus efficace que les gens de l'ENS qui sont loin d'être manchots et qui préparent l'agreg toute l'année en étant payés pour ça. Et tu arrives à l'avoir en travaillant seul de ton coté. C'est pas impossible, mais assez peu probable…

  • Tu es une personne normale et tes chances de l'avoir en candidat libre du premier coup et sans expérience sont proche de zéro %. Autrement dit, investir du temps et de l'argent pour essayer d'avoir l'agreg me semble une très mauvaise idée.

Personnellement je te conseillerait d'intégrer un master 1 pour préparer le CAPES. Des retours que j'en ai c'est chiant, tu apprends plein de trucs inutiles et tu travail pour rien, mais c'est ce qui maximise tes chances d'avoir le concours par rapport à des gens qui le passe en candidat libre. Je penses que c'est le choix le plus rationnel et optimal, même si ce n'est pas forcement le plus agréable. Et passer par une L3 maths/chimie.

Je vois deux problèmes à un passage par une école d'ingé :

  • En venant d'un DUT il te faut être classer dans les 5 premiers (voir top 1/2) de ta promo pour avoir une école un peu intéressante. Sinon tu ne sera pas accepté, ou uniquement dans des écoles privées où tu payes ton diplôme (assez cher). Sachant que tu veux être enseignant (donc gagner moins quand dans le privé) ça ne me semble pas très intéressant comme piste.
  • Comme certains l'ont dit, une école d'ingé ne te prépare pas au capes donc tu risques de perdre encore un an pour t'y préparer toi-même et avoir une préparation moins efficace qu'un candidat qui fait un M1 spécial.

Il n'existe aucune licence qui te conviendrait, où on enseigne la chimie de façon suffisante à ton goût ? Il n'a pas de possibilité en L3 d'avoir une spé chimie ? Je penses que rejoindre une telle licence (avec plus ou moins de chimie) pour ensuite faire un master d'éducation/préparation Capes est la meilleure voie possible ! Ce n'est pas forcement la plus plaisante, mais c'est la moins risquée et la plus rapide à mes yeux ! Au pire le rythme de travail en L3 n'est pas monstrueux donc même si tu ne t'y épanouis pas tu sans doute approfondir tes connaissances en chime de ton coté pour continuer à progresser !

EDIT : ce genre de licence ou celui là ne sont pas assez orienté chimie à ton goût ? A mon avis tu y fera autant voir plus de chimie qu'en école d'ingénieur ! Je penses que ton académie doit proposer une licence de ce genre à laquelle tu devrais pouvoir accéder facilement si tu es bien classé dans ton IUT !

Édité par Demandred

"Il est vraiment regrettable que tous les gens qui savent parfaitement comment diriger un pays soient trop occupés à conduire des taxis et à couper des cheveux"

+0 -1
Auteur du sujet

Merci pour ton retour demandred, je vais éclaircir les points :

  • La licence de chimie est pour moi une bonne licence, mais comme je le dit à plusieurs reprise le mec responsable des admissions m'a sorti comme quoi pour accéder au CAPES de physique chimie il fallait pas n'importe quelle licence, mais une licence Math Physique Chimie.
  • Je suis dans le top dix de promo et c'est suffisant pour intégrer l'ECPM qui est bien classé et à côté de chez moi.
  • J'ai eu le droit à un retour de la directrice adjointe de l'ECPm disant qu'une ancienne étudiante préparé le CAPES cette année et trouvais ça très simple. (donc après l'école on peu repartir sur ce M1 visiblement)
  • Je ne considére pas etre une machine de guerre pouvant surpasser les gens de l'ENS (encore moins vue les places disponibles en 2015…) Mais je considére être investi. Et je lis déjà les annales d'agrégation de temps à autres :p mis à part le "niveau de justification à atteindre" (qui m'est inconnu) pas mal de question sont loin d'être complexe

Нова Проспект

+0 -0
Auteur du sujet

J'ai pas envie de quitter mon département pour des raisons personnelles, et j'avais que si je n'avais pas de contrainte peut-être envisagerai-je cette possibilité.

Нова Проспект

+0 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte