Entités d'un composé

L'auteur de ce sujet a trouvé une solution à son problème.
Auteur du sujet

Bonjour,

Je voudrais vous demander de m'éclaircir sur un point en chimie pour trouvé les entités présentes dans un composé

Pour $CaF_2$

  • $Do(F) = -1$
  • $Do(Ca) = +2$

Entités ioniques : $F^-$ et $Ca^{2+}$

Pour $BaO_2$

  • $Do(Ba) = +2$
  • $Do(O) = -1$

Entités ioniques : $Ba^2+$ et $O^{-}$

Ca c'est mes réponses, or pour le $BaO_2$ dans ma correction j'ai du $O^{2-}_{2}$. Je comprend pas pourquoi on ne ce contente pas de faire comme pour $CaF_2$

Édité par anonyme

+0 -0

Cette réponse a aidé l'auteur du sujet

Parce que autant $F^-$ est un ion qui existe, $O^-$ est un ion qui ne peut pas exister (règle de l'octet, ce qui peut exister au mieux, c'est $O^{2-}$). Par contre, $O_2^{2-}$, pas de problème pour qu'elle existe,

Ceci est le diagramme d'OM de $O_2$, il faut bien entendu rajouter un électron sur chacune des $\pi^\star$ pour obtenir $O_2^{2-}$

Même si ça doit pas être la molécule la plus stable de l'univers (indice de liaison de liaison de 1) ;)

Doctorant et assistant en chimie à l'Université de NamurEx-dev' pour ZdS (a aidé à réaliser la ZEP-12 !) • Carniste cis (y parait que c'est une injure)

+2 -0
Auteur du sujet

Ah oui merci beaucoup ;)

J'ai une autre question concernant $KSbF_6$

Comme entités on a du $K^+$ et du $[SbF_6]^-$

Mais pour le porteur de charge de $SbF_6$ j'ai deux profs d'université qui ne sont pas completement d'accord sur le porteur de charge.

Le premier met la charge $-$ sur un des 6 $F$ (car c'est le fluor qui donne son electron)

Le deuxième met la charge $-$ sur le $Sb$ ("parce que c'est le cours")

J'aimerai bien savoir lequel à raison ?

Édité par anonyme

+0 -0

Cette réponse a aidé l'auteur du sujet

J'ai une autre question concernant $KSbF_6$

Comme entités on a du $K^+$ et du $[SbF_6]^-$

Mais pour le porteur de charge de $SbF_6$ j'ai deux profs d'université qui ne sont pas completement d'accord sur le porteur de charge.

Le premier met la charge $-$ sur un des 6 $F$ (car c'est le fluor qui donne son electron)

Le deuxième met la charge $-$ sur le $Sb$ ("parce que c'est le cours")

J'aimerai bien savoir lequel à raison ?

Jeekwiz

À proprement parler, personne ne sais dire ou est exactement la charge, mais plutôt ou elle a le plus de probabilité d'être (et encore). Donc en soit, les deux ont raison, merci la physique quantique. C'est juste que la molécule est "globalement chargée négativement".

L'histoire d'aller plus loin, je dirais quand même que la charge a plus de chance d'être sur les fluors (oui, tous en même temps) puisque c'est l'atome le plus électronégatif. Argument qu'on peut contrer facilement en disant que du coup, le "centre de charge" est quand même au milieu et donc localisé sur le Sb.

Je dirais aussi qu'un fluor seul ne peut pas porter l'entièreté de la charge négative, il est trop "petit" pour ça, raison pour laquelle HF n'est pas un acide fort mais un acide faible.

Mais dans tout les cas, je pense sincèrement qu'il n'y a pas de mauvaise réponse.

Doctorant et assistant en chimie à l'Université de NamurEx-dev' pour ZdS (a aidé à réaliser la ZEP-12 !) • Carniste cis (y parait que c'est une injure)

+0 -0
Staff

Cette réponse a aidé l'auteur du sujet

Parce que autant $F^-$ est un ion qui existe, $O^-$ est un ion qui ne peut pas exister (règle de l'octet, ce qui peut exister au mieux, c'est $O^{2-}$).

pierre_24

Autant tes explications sont très bonnes par ailleurs, autant affirmer catégoriquement que $O^-$ n'existe pas parce que la règle de l'octet ne serait pas respectée, ça me gêne pas mal. Je ne pense pas t'apprendre quoique ce soit en disant que la règle de l'octet est valable seulement pour quelque éléments, aux conditions dîtes standard et à l'équilibre thermodynamique (autrement dit, presque jamais). Bien sûr que $O^-$ peut exister, il s'en forme par exemple dans l'atmosphère de Titan (et très sûrement dans la haute atmosphère terrestre et autour du Soleil) par attachement radiatif $O+e^-\leftrightharpoons O^-+h\nu$ (et autre réactions dégeulasses dans le genre).

Donc garder en tête la "règle" de l'octet, ça peut être utile, mais il me parait indispensable d'arrêter de l'ériger en vérité absolue et garder à l'esprit ses nombreuses limitations, surtout pour quelqu'un qui commence à étudier la chimie à l'université.

I don't mind that you think slowly, but I do mind that you are publishing faster. – W. Pauli

+0 -0

Donc garder en tête la "règle" de l'octet, ça peut être utile, mais il me parait indispensable d'arrêter de l'ériger en vérité absolue et garder à l'esprit ses nombreuses limitations, surtout pour quelqu'un qui commence à étudier la chimie à l'université.

adri1

On est bien d'accord ;)

(bon, après, je pense que ça serait un radical, mais on va pas chipoter pour si peu :p )

Doctorant et assistant en chimie à l'Université de NamurEx-dev' pour ZdS (a aidé à réaliser la ZEP-12 !) • Carniste cis (y parait que c'est une injure)

+1 -0
Staff

bon, après, je pense que ça serait un radical

Aux conditions standard, oui, clairement. Pas nécessairement dans des conditions différentes de celles qu'il y a sur la surface terrestre…

I don't mind that you think slowly, but I do mind that you are publishing faster. – W. Pauli

+0 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte