Difference entre GNU/linux et linux...

L'auteur de ce sujet a trouvé une solution à son problème.

Salut, en fait Linux à la base c'est juste un noyau de système d'exploitation, c'est sa "fusion" avec le projet GNU (qui lui correspond aux autres programmes utiles d'un système d’exploitation) qui donne GNU/Linux mais en fait on utilise plus souvent le terme "Linux" pour le désigner parce que c'est plus court.

+0 -0

C'est uniquement un débat stéril à la con entre types qui s'imaginent que ça une réelle importance…

Ce qu'il faut savoir, c'est qu'à l'origine existait le projet GNU. En gros, ils voulaient faire un OS libre. Sauf qu'ils ne s'occupaient que des libs du projet et le noyau devait être fourni par le projet Hurd. Mais voilà, Hurd prenait beaucoup trop de temps à venir, et un autre noyau est apparau, le noyau créé par Linus (et il ne s'appelait pas Linux à l'origine, ce noyau). Du coup, ils ont trouvé bien pratique de remplacer Hurd par Linux parce que ça permettait de sortir un OS libre plus rapidement.

Donc au final :

  • Un système GNU/Linux est un système d'exploitation basé sur le noyau Linux et les bibliothèques du projet GNU (glibc, et du coup également le compilateur gcc)
  • Par abus de langage, on a appelé ces systèmes des distributions Linux. En bien ou en mal, personnellement je trouve qu'on s'en fout.
  • Le noyau Linux désigne bel et bien le noyau en lui-même, le kernel, le truc le plus bas niveau de ton système d'exploitation
  • Des fois ces dénominations ont une importance, puisque des OS maintenant exploitent parfois un projet sans exploiter l'autre. Par exemple, Debian Hurd, basé sur le noyau Hurd et les libs GNU. Dans l'autre sens également, comme android qui utilise un noyau Linux mais pas les libs GNU.

La vie, c'est comme les mirabelles

+15 -3

Quand on parle de Linux, c'est souvent une métonymie. En gros, Linux, c'est le noyau. Le noyau c'est ce qui permet au système d'exploitation de "parler" avec ton matériel. Gnu c'est la couche au dessus, c'est les logiciels autour. Tu peux avoir GNU sans linux, mais avec un autre noyau (GNU/Hurd, GNU/BSD) ou Linux sans GNU (Android). Mais bon, comme c'est trop long à écrire, on dit Linux, et généralement, on comprends. Moi je dis parfois Gnunux ou Gnux, c'est plus court ^^.

écolo-utopiste altermondialiste radicalisé sur Internet | La tero estas nur unu lando. PA SHS La géo c’est cool, la carto aussi !

+0 -0

I’d just like to interject for a moment. What you’re refering to as Nunux, is in fact, Gnunux, or as I’ve recently taken to calling it, GNU plus Nunux. Nunux is not an operating system unto itself, but rather another free component of a fully functioning GNU system made useful by the GNU corelibs, shell utilities and vital system components comprising a full OS as defined by POSIX.

Many computer users run a modified version of the GNU system every day, without realizing it. Through a peculiar turn of events, the version of GNU which is widely used today is often called “Nunux”, and many of its users are not aware that it is basically the GNU system, developed by the GNU Project.

There really is a Nunux, and these people are using it, but it is just a part of the system they use. Nunux is the kernel: the program in the system that allocates the machine’s resources to the other programs that you run. The kernel is an essential part of an operating system, but useless by itself; it can only function in the context of a complete operating system. Nunux is normally used in combination with the GNU operating system: the whole system is basically GNU with Nunux added, or Gnunux. All the so-called “Nunux” distributions are really distributions of Gnunux.

Erm. À part mes conneries c'est une citation de Stallman. Il a un rôle assez important et on en serait pas où on en est aujourd'hui sans lui mais faut quand même reconnaître que tu fais pas tellement plus psychorigide.

Édité par anonyme

+4 -0

Mais comme l'avait fait justement remarquer quelqu'un, si t'avais que GNU et Linux dans ton système, t'irais pas bien loin…

Que je sache, on ne s'amuse pas à dire GNU/Linux/Systemd/Xorg/XFCE, et pourtant si il en manque un, ben ton PC tu l'utilises pas pareil. Alors oui, GNU c'est vital dans une distribution Linux. Mais les coups de gueule pour que tout le monde dise GNU/Linux, c'est juste des cacas nerveux.

Par ailleurs, le kernel étant un peu plus proche du processeur, on pourrait dire qu'en fait c'est GNU qui s'additionne à Linux. Mais comme c'est GNU qui fait Grub, on pourrait aussi dire que comme le boot est géré par GNU, alors c'est l'inverse. Et comme du coup c'est le bordel et que tout le monde comprend très bien le terme Linux, ben on utilise Linux. Et de la part de ceux qui veulent démocratiser le logiciel libre, c'est un peu bête d'embêter tout le monde pour qu'on dise GNU/Linux alors que le public à ramener connaît à peine le mot Linux.

La vie, c'est comme les mirabelles

+3 -1
Staff

Mais comme c'est GNU qui fait Grub, on pourrait aussi dire que comme le boot est géré par GNU, alors c'est l'inverse.

Grub n'est pas le seul boot manager/boot loader disponible (encore heureux :-° ).

Alors oui, GNU c'est vital dans une distribution Linux.

Je n'en suis pas si sûr, en fait. Je réfléchissais l'autre jour à ce qu'il y avait de GNU et d'important dans mon système, et à part GCC et quelques outils en lignes de commandes, j'ai pas trouvé. Par contre, des trucs dont je ne pourrais pas me passer et qui ne sont pas GNU, il y en a à la pelle. GNU comme parcelle vitale d'une environnement Linux, c'était peut être vrai aux débuts de Linux. Aujourd'hui, je n'en suis pas si sûr avec la flopée de projets libres divers et variés qui existent. Bien sûr, GNU reste un projet important. Mais pour moi, d'un point de vue strictement logiciel, c'est au même rang d'importance que Xorg, pas au même que le noyau lui-même.

I don't mind that you think slowly, but I do mind that you are publishing faster. – W. Pauli

+2 -0

Les créateurs de GNU (Stallman) et de Linux (Torvalds) semble avoir des positions éthiques assez différentes. Le premier est un défenseur des logiciels libres, le second des logiciels Open-source. Lorsque le terme Linux a commencé à être fortement utilisé, Stallman, pour ne pas que les logiciels libres soient oubliés de l'Histoire (et l'Histoire est écrite par les gagnants ;) ) a insisté pour que le terme GNU soit systématiquement utilisé lorsqu'on parle d'une distribution du noyau Linux avec les logiciels du projet GNU.

C'est uniquement un débat stéril à la con entre types qui s'imaginent que ça une réelle importance…

C'est un débat éthique qui à malgré tout certaines implications techniques. Par exemple, ça explique pourquoi les pilotes de matériel non libres sont sortis du noyau Linux distribué par Debian et ne sont donc pas disponible dans l'installateur officiel.

Voici le point de vue de la Free Software Foundation sur la différence en tre libre et open-source. Je n'ai pas trouvé en français un pendant qui exprime celui de Linus Tovalds sur le sujet. J'ai trouvé cet article, assez ancien ancien cependant.

En conclusion, je suis entièrement d'accord avec mes voisins du dessus, il est tout à fait possible d'utiliser des logiciels Libres et Open-Sources sans se poser la question de cette distinction :) Cela peut malgré tout se révéler intéressant d'un point de vue culture personnelle ou philosophique ;)

+2 -0

@Adri1 : Non, pas que Grub, mais c'était pour illustrer le propos. SysLinux (si je me trompe pas sur le non) est codé par qui ?

Après, j'avais vu une petite infographie avec les composants de base d'un système GNU/Linux, avec quels outils dépendaient de quels autres, et indiqué quels outils faisaient partie de GNU. Et bah mine de rien, y en a pas mal. Genre bash si je me trompe pas. Et des tas d'autres libs qui sont utiles pour le fonctionnement du reste du système.

Mais bon, comme je le disais, on peut tout à fait se passer de GNU ou de Linux. Avec les différents noyaux qui existent (BSD, Hurd, et même d'autres moins connus) ou les différentes libs (Android, encore une fois BSD, et d'autres moins connues mais néanmoins utilisées parce que plus légères que glibc et intéressantes pour l'informatique embarquée ou les routeurs web).

edit : @bendia : Tout à fait, la question est intéressante, mais généralement elle prend racine dans les débats houleux de la sphère Linux, et je fais partie de ceux qui pensent que c'est beaucoup d'énergie gaspillée pour pas grand chose.

Édité par Phigger

La vie, c'est comme les mirabelles

+0 -0

On est d'accord, couiner parce qu'il manque trois lettres et un slash c'est plus un gâchis de temps qu'autre chose. Tu peux effectivement remplacer une grande partie de ton système par des trucs non issus du projet GNU. Par exemple, busybox à la place de coreutils, zsh ou mksh à la place de bash, Musl à la place de glibc… C'est un peu chiant à faire, mais c'est rigolo de regarder quels sont les utilitaires auxquels on tient qui sont issus du projet GNU:

  • neovim: rien à voir avec GNU
  • coreutils: tu peux me mettre sur un userland BSD et je serai très content, même si l'userland BSD est développé en même temps que leurs noyaux et donc il faut le porter.
  • Firefox: no comment
  • git: idem
  • termite: rien à voir avec GNU
  • OpenSSH: ça vient de chez OpenBSD
  • tmux: idem
  • zsh: pas un projet GNU
  • clang: non plus
  • make: touché, même si il y a BSD make.

Par contre la glibc c'est plus pénible de la remplacer, mais ça doit être faisable. Conclusion: mes outils favoris sont tous issus de chez les BSDeux ou en tout cas pas du projet GNU. Alors certes les outils GNU sont importants mais pas irremplaçables. Je voulais essayer un BSD pour voir ce que ça donne sur mon ordi portable mais au niveau compatibilité matérielle avec ma machine ça s'annonce pas bien.

+0 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte