Pourquoi l'air accelère

a marqué ce sujet comme résolu.
Auteur du sujet

Bonjour,

J'entend depuis toujours que le profil de l'aile (plus bombé sur l'extrados que l'intrados) oblige l'air à accélérer. Cette accélération produit une dépression qui aspire l'avion vers le haut.
Bref, j'aimerais comprendre pourquoi la particule d'air qui passe sur l'extrados accélère ? Quelle loi physique régi ça ? On peut parfaitement voir l'accélération sur cette simulation :

Merci de votre aide ! :)

Édité par Wizix

+0 -0

@TD : Je sors presque de cours d'hydraulique, où mon prof m'expliquait que justement c'est la différence de pression qui crée la portance :| Ça m'allait très bien, mais pour moi ton explication est juste incompréhensible.

Tu ne parles de la pression dynamique, qui me semble avoir son importance là dedans, non ? Et pour ce qui est de l'équation de Bernouilli, elle s'adapte aux fluides visqueux : c'est comme ça qu'on calcule les pertes de charge dans tout système hydraulique (relativement simples je suppose, je ne parle que de génie civil).

Édité par Phigger

+0 -0

@Phigger : la véritable explication est dans le document proposé par Davidbrcz. Je suis particulièrement rouillé en aérodynamique, et j’ai donné l’explication de mémoire que j’ai vue en TP de mécanique des fluides il y a trois ans dans une école du groupe ISAE. J’admets m’être trompé, en fait je n’ai pas vraiment répondu à la question.

Édité par TD

« LaTeX is to a book what a set of blueprints is to a building » (Paul Dulaney) | Mon planétaire

+0 -0
Auteur du sujet

Justement Spacefox, je sortais de la lecture de cet article, en cherchant des réponses je suis tombé dessus. Dans cet article, on peut voir le gif que j'ai mis dans le premier post. Et on voit bien que les particules d'air qui passent par l'extrados sont accélérées. Pourquoi ?
Je sais bien que ce n'est pas Bernoulli qui explique la portance mais en attendant les particules d'air sont bien accélérées, Bernoulli ou non.

Pourquoi elles sont accélérées ? Je ne sais pas trop quoi taper dans Google pour trouver la reponse à cette question…

+0 -0

Pas le temps de détailler mais c'est une histoire de conservation du flux (aire de passage en haut plus petite qu'en bas -> accélération). Cependant c'est un système sans limite et compressible donc il y a plusieurs petits points délicat mais contournable (ce soir plus de détail si j'ai le temps).

C'est dépendant de la géométrie de l'aile et de son inclinaison dans le champ de vitesse.

+0 -0
Connectez-vous pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore membre ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte