Régénération du sang

a marqué ce sujet comme résolu.
Auteur du sujet

Bonjour,

A force de regarder des séries comme Dr. House et d’être en première de Médecine, je me demandais à combien de temps notre organisme regénère le sang ? Typiquement pendant un dong du sang c’est environ 400 mL qui sont prélevés. Combien de temps après on le récupère ? Je suppose que ça doit être très rapide. Quels sont les mécanismes de cette formation?

Merci.

Édité par anaismed

+0 -0

Salut! :magicien:

Je ne suis pas médecin, mais je donne régulièrement mon sang. Chaque personne doit attendre 3 mois entre chaque don (400 ml pour la poche 100ml pour les différentes fioles de test). En discutant avec une infirmière, elle m’a dit que 1 mois suffisait pour retrouver son stock mais pour des raisons de sécurité, ils attendaient 3 mois.

J’espère que tu as un début de piste!

Mala malus mala mala dat.

+2 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

Salut!

D’abord, le sang contient plusieurs cellules qui se régénèrent chacune a un rythme différent. Par exemple, les érythrocytes (globules rouges) doivent parfois attendre 1–3 mois, comme NuX l’a mentionné, avant d’être totalement régénérés. Les plaquettes se régénèrent plus rapidement, environ 2 semaines, d’ailleurs j’en donne régulièrement. Finalement, le plasma sanguin (que tu peux aussi donner) se régénère généralement au bout de seulement une semaine. (Bien sûr, la régénération dépend de plusieurs facteurs et le temps peut varier ; les temps que je te donne sont simplement des périodes après lesquelles on considère qu’il est sécuritaire pour la donneur de donner du sang). Si ça t’intéresse, le don de plaquettes et de plasma se fait souvent par aphérèse. Le principe est assez simple : on prend ton sang, on en extirpe les cellules qui nous intéressent (par exemple les plaquettes dans le cas du don de plaquettes) puis on te réinjecte ton propre sang. De cette façon, tu récupères tous tes globules rouges, qui seraient beaucoup plus longs à récupérer sinon.

Le sang se forme lors de l'hématopoïèse, qui a lieu dans la moelle osseuse chez les personnes adultes. Chez l’embryon, ce processus se déroule plutôt dans le thymus, puis dans la rate, puis les cellules se multiplient finalement dans la moelle osseuse chez l’adulte. On l’appelle moelle rouge, car on y retrouve beaucoup de globules rouges. Chez l’adulte, les cellules sanguins sont surtout fabriquées dans les cellules des os plats comme le sternum et l’iliaque, mais également dans le fémur. Lorsqu’on veut analyser la moelle osseuse d’un patient, on la retire souvent du sternum avec une seringue par ponction sternale.

Il est important de souligner que le sang ne contient pas juste des globules rouges, mais aussi tout un tas d’autres cellules qui sont très importantes dans le système immunitaire. C’est ingénieux : après tout, la route la plus rapide pour une cellule pour se rendre quelque part dans le corps, c’est le système circulatoire! :D

Le processus de différentiation des cellules est assez compliqué, mais globalement, toutes les cellules sanguins sont issues de cellules souches hématopoïétiques dites pluripotentes, c’est-à-dire qu’elles ont encore la potentialité de se différencier en de multiples cellules sanguines différentes. Il existe 2 lignées principale de cellules sanguines :

  1. Celle des lymphocytes

  2. Celle des plaquettes et des autres cellules sanguines comme les globules rouges

La deuxième lignée donne elle-même la lignée des granulocytes, la lignée des érythrocytes (globules rouges), celle des monocytes et celle des plaquettes.

Lymphocytopoïèse

Les lymphocytes sont formé dans la moelle osseuse, puis, lorsqu’elles ont terminé leur maturation, elles migrent dans les organes lymphatiques où elles jouent un rôle dans le système immunitaire.

Érythropoïèse

Les érythrocytes (globules rouges) sont surtout créés quand il y a une hypoxie, c’est-à-dire un manque d’oxygène. C’est logique quand on considère que les globules rouges sont ceux qui contiennent l’hémoglobine, qui permet de capturer l’oxygène. Par exemple, les gens qui habitent dans les endroits à haute altitude ont tendance à avoir plus de globules rouges dans leur sang. Quand le corps manque d’oxygène, il libère de l'érythropoïétine (ou EPO) avec laquelle certains athlètes se dopent d’ailleurs.

La lignée érythrocytaire donne dans l’ordre :

  • Proérythroblaste

  • Érythroblaste basophile

  • Érythroblaste polychromatophile

  • Érythrocyte orthochromatique (aussi appelé normoblaste)

  • Et finalement, l'érythrocyte normocytaire, qui est le globule rouge qu’on connaît bien.

Il est intéressant de noter que les mammifères ont des globules rouges sans noyaux, alors que les oiseaux ont un noyau dans les leurs.

Granulocytopoïèse

Les leucocytes granulaires (ou plus simplement, les globules blancs qui ont des granules au microscope, par apposition aux lymphocytes), sont créés lorsque le corps sécrète l’hormone leucopoïétine. La lignée leucocytaire donne dans l’ordre :

  • Promyélocyte

  • Myélocyte

  • Métamyélocyte

Dans les métamyélocytes, on peut distinguer

  1. métamyélocyte neutrophile, qui donnera le neutrophile, qui montre au microscope (à la coloration la plus commune) un noyau formé de plusieurs lobes.

  2. le métamyélocyte éosinophile, qui donnera l'éosinophile, qui montre au microscope de grosses granules souvent rougeâtres

  3. le métamyélocyte basophile, qui donnera le basophile, une cellule avec de grosses granules souvent violettes.

Monocytopoïèse

Venant sans surpris de la lignée des monocytes, les monocytes viennent des monoblastes, qui se différencient en monocytes. Une fois rendu à ce stade, le monocyte se rand dans la circulation sanguine. Il joue un rôle dans le système immunitaire. Quand il rentre dans un tissu, on l’appelle alors un macrophage, dont le rôle est littéralement de bouffer des trucs qui pourraient être néfastes pour le corps.

Mégacaryocytopoïèse

Le développement des plaquettes est un peu spécial. Plein de cellules de la lignée des… plaquettes, se regroupent ensemble pour former une cellule géante avec plusieurs chromosomes, qu’on appelle mégacaryoblaste lorsqu’elle peut encore se diviser, puis ensuite mégacaryocyte. Des morceaux du mégacaryocyte se détachent et forment les plaquettes, qui jouent notamment un rôle dans la coagulation du sang.

Je n’ai fait qu’un rapide survol des principales cellules, mais je pourrais encore continuer longtemps et j’ai passé beaucoup d’étapes. Bref, la formation des cellules sanguines peut être assez complexe. N’hésite surtout pas à poser des questions si tu veux plus de précisions. :)

Édité par Le Gigot

+13 -0

Il est intéressant de noter que les mammifères ont des globules rouges sans noyaux, alors que les oiseaux ont un noyau dans les leurs.

J’ignorais que les oiseaux avaient des noyaux dans leurs globules rouges. Est-ce également le cas d’autres animaux, ou c’est une exception ? Et est-ce que cela veut dire que le don du sang entre oiseaux est proscrit ?

Tous les invertébrés, à l’exception des mammifères, possèdent des globules rouges nucléés dans les vaisseaux sanguins chez l’adulte. L’absence de noyau permet entre autres de laisser plus de place à l’hémoglobine dans la cellule. Cependant, je dois insister sur les mots dans les vaisseaux sanguins et chez l’adulte, parce que les précurseurs des globules rouges possèdent encore des noyaux jusqu’au normoblaste, et notre moelle osseuse garde toujours quelques cellules nuclées en réserve. C’est ensuite que le noyau est perdu, avant que le globule rouge ne soit libéré dans les vaisseaux sanguins.

Chez les invertébrés, c’est un peu différent. Le « sang » des vertébrés est appelé hémolymphe et ne possède pas de globules rouges. Il est plutôt fait d’un plasma coloré, qui contient parfois de l’hémoglobine (mais pas toujours) et plusieurs globules blancs. Par exemple, le lombric possède de l’hémoglobine. Vous avez peut-être aussi déjà entendu parlé de la limule, qui a le sang bleu étant donné qu’il a de l’hémocyanine au lieu de l’hémoglobine (plusieurs autres arthropodes, comme beaucoup d’autres crustacés et mollusques, ont aussi de l’hémocyanine).

Étant donné que les oiseaux ont des érythrocytes nucléés, je ne vois pas ce qui les empêcherait de donner du sang entre eux. Ceci dit, ce serait mieux qu’ils donnent leur sang à des individus de la même espèce, sans quoi il pourrait y avoir des réactions immunitaires graves. Par contre, je doute qu’il soit une bonne idée de donner du sang d’autruche à un colibri, et vice-versa (et il faudrait un sacré paquet de colibris pour un seul patient, pauvre eux). Cette question mériterait une réflexion plus approfondie. Par contre, je sais qu’il existe vraiment des campagnes de dons de sangs animaux organisés par des vétérinaires. Les animaux aussi possèdent différents groupes sanguins et peuvent montrer des intolérances. L’animal doit aussi passer des tests médicaux pour vérifier qu’il est en bonne santé et être assez lourd pour qu’un don de sang ne lui soit pas dangereux. Je vous laisse sur cette citation que j’ai trouvé :

« On en fait chaque semaine au collège, explique Victor Caudal. On a aussi un service pour les animaux exotiques. On va prendre du sang d’oiseaux et le transférer à d’autres oiseaux. C’est plus marginal, mais ça existe aussi. »

Donc pour répondre à ta question : non, le don de sang entre oiseaux n’est pas proscrit.

Finalement, la question n’est pas si bête que ça. :P

Édité par Le Gigot

+4 -0
Auteur du sujet

Juste… parfaite ta réponse Le Gigot ! Tellement complète ! Est-ce qu’il est dangereux de donner son sang par exemple tout les ans ? Au bout d’un certain nombre de cycles, n’y a-t-il pas un risque que toutes ces cellules arrêtent de se développer ?

D’ailleurs, au passage, un taux élevé en Métamyélocyte (neutrophile, éosinophile, …) chez l’Humain est signe de quelque chose ? Ou plus généralement, un taux élevé en cellules sanguines (GR, GB) est-il "dangereux" (un taux faible l’est ça c’est plus logique).

Édité par anaismed

+1 -0

D’ailleurs, c’est possible de donner son sang quand on est tatoué ?

J’ai fait quelques recherches sur Google il y à quelque temps, et j’ai eu droit à des "oui" et à des "non", du coup j’en sais toujours pas plus. :p

Découvrez mon dernier jeux Android : Calypso 2 - Ma dernière création lors du Ludum Dare 46 -> The Last Flame

+0 -0

D’après le site de l’EFS,

Avez-vous eu un piercing (boucle d’oreille compris) ou un tatouage dans les 4 derniers mois ?

Ça répond à ta question (pour la France, en tout cas).

Il y a bien des façons de passer à l’acte. Se taire en est une. Attribué à Jean-Bertrand Pontalis

+1 -0

Est-ce qu’il est dangereux de donner son sang par exemple tout les ans ? Au bout d’un certain nombre de cycles, n’y a-t-il pas un risque que toutes ces cellules arrêtent de se développer ?

anaismed

D’après l’Établissement français du Sang, il n’y a pas de danger à donner son sang, même de manière répétée. Il faut seulement respecter un délai entre deux dons, et évidemment être en bonne santé au moment du don. De toute manière, il faut remplir un questionnaire avant chaque don, et un entretien avec un médecin est systématique.

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

Je suis surpris que ma réponse est reçu autant de commentaires positifs, c’était pas nécessairement tout pertinent et j’ai survolé beaucoup de trucs. :P Mais tant mieux si tu as apprécié. :) Est-ce que ça paraît que j’ai eu un examen portant sur ça le semaine passée? xD C’est bien, ça m’a permis de réviser mes notions!

Je ne crois pas qu’il soit dangereux de donner du sang chaque année, à moins que ton état ne se détériore. C’est sûr que la production de cellules sanguines diminue avec l’âge, mais il y en toujours qui sont produites, et certaines personnes peuvent faire plus de 1000 dons de sang dans leur vie.

Concernant la quantité de métamyélocyte, je ne pourrais pas te répondre, mais je sais qu’il peut y avoir une quantité anormale de certaines cellules sanguines qui peut causer des pathologies. Par exemple, si tu manques de globules rouges, tu peux faire de l’anémie. J’ai aussi entendu que les athlètes qui se dopaient trop à l’EPO pouvaient développer des problèmes graves. En effet, quand il y a trop de globules rouges, le sang devient très épais et circule moins bien dans les vaisseaux sanguins, causant des embouteillages qui peuvent mener à des thromboses artérielles ou des embolies pulmonaires. Concernant les métamyélocytes, j’imagine qu’une baisse ou une absence de ces cellules pourrait affaiblir le système immunitaire. Un taux élevé de globules blancs, au contraire, signifie généralement qu’il y a une infection dans le corps, voire un cancer, et le rôle des globules blancs est de lutter contre ces trucs. Et puis, même s’il n’y a pas d’infection, ce n’est pas bien pour autant : les globules blancs vont alors attaquer le corps lui-même et engendrer des réactions auto-immunes ou des allergies…

Bref, le mieux, c’est vraiment d’avoir un équilibre. Mais ne t’inquiète pas, ton docteur te le diras s’il voit un truc anormal dans ton sang ; et si tu donnes du sang, ils vérifient à chaque fois.^^

Édité par Le Gigot

+1 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte