Comment choisir un lycée pour une CPGE

L'auteur de ce sujet a trouvé une solution à son problème.
Auteur du sujet

Salut à tous,

dans à peu près 2 ans, je devrais faire mes choix sur APB et il y a des chances que je parte vers une classe préparatoire et par conséquent la question de comment choisir le lycée où la suivre me trotte la tête.

Donc voilà, quels sont les critères à prendre en compte pour choisir un lycée pour une classe préparatoire aux grandes écoles ?

Merci d’avance pour vos réponses. :)

« La Nature est un livre écrit en langage mathématique », Galilée

+1 -0

comment choisir le lycée où la suivre me trotte la tête.

LudoBike

:waw:

quels sont les critères à prendre en compte pour choisir un lycée pour une classe préparatoire […] ?

LudoBike

Il faut que tu cibles une grande école à mon avis. Imaginons que tu veuilles devenir ingénieur en informatique (j’en sais rien, j’donne l’idée). Il faut que tu trie les écoles qui t’intresses. Elles possèdent en France un classement; Exemple de classement

Suite à ta recherche d’école il faut se renseigner :

  • Quelles classes préparatoire préparent à ce type d’école ?
  • Le taux d’adhésion dans l’école par rapport à la classe préparatoire correspondante ?

En ayant en tête que certaines école d’ingénieur propose des classes préparatoires interne à l’école.

Donc tu dois vérifier pour $x$ candidat de la classe prépa à l’école d’ingénieur que tu vises, combien on été accepté ? Si tu as une classe qui prépare bien pour l’école MACHIN mais que aucun éleve de la classe n’a postulé pour cette école, le "taux de adhésion" n’a pas de sens. Alors que si tu as $80\%$ des éleves qui ont voulu l’école MACHIN qui l’ont obtenue, là ça a un sens !

Édité par Blackline

Нова Проспект

+0 -1

Salut ! De quel type de prépas parle tu ? Littéraire , Scientifique , Economique ?

Dans l’hypothèse d’une CPGE scientifique, Blackline a raison ,il faut venir avec une idée d(es) école(s) que tu veux intégrer( X/ENS , Centrales? , une école de chimie/BTP/informatique ? Il faut aussi savoir si tu pense supporter la pression des meilleures prépas (souvent parisiennes), et l’éloignement familiale qu’elles peuvent impliquées..

La première vague APB est passée, ça à donner quoi ?

P.S : fais un tour sur http://forum.prepas.org/

+0 -0

Dans l’hypothèse d’une CPGE scientifique, Blackline a raison

Oui désolé j’ai fais un petit parallèle avec le fait que je vois beaucoup LudoBike sur le coté Mathématiques du forum science. J’ai tout de suite pensé à ce genre de rapprochement plus lié à l’informatique/science plutot qu’à de l’économie ou du commerce… Tu as raison de le preciser

La première vague APB est passée, ça à donner quoi ?

Hobi1

Il n’a pas fait de voeux, c’est dans deux ans si j’ai bien compris

Нова Проспект

+0 -0

Salut !

J’ai fais une prépa d’économie (prépa ENS cachan D2) et non scientifique dont il est possible que ce que je te dises ne soit pas forcement généralisable.

Pour moi l’étudiant fait 80% de la réussite lors du concours. Autrement dit : tu peux intégrer une très bonne école même en étant dans une prépa de province. Les grandes prépa ont des taux de réussites importants car il y a une énorme part d’auto sélection. Les profs ne sont pas forcement meilleurs, et l’ambiance de classe n’est pas toujours au top. A l’inverse dans une plus petite prépa de province tu aura souvent une meilleure ambiance, avec des profs plus à l’écoute et des étudiants qui sont moins en concurrence entre eux. Sans oublier le coût du logement quand on est a Lyon ou Paris par rapport à une ville de taille moyenne. Pour te donner un ordre d’idée, je paye actuellement 710€ pour mon studio a Paris qui n’a rien d’extraordinaire alors que je payait environ 350€ pour la même chose à Dijon. Cela peut donc vite devenir un critère de choix selon ta situation familiale.

Si tu veux viser une école du top 3 cela peut-être intéressant de viser une prépa bien classé, surtout si tu n’as pas peur de la compétition et de l’ambiance parfois pesante (ça dépend des filières aussi). Mais si tu es un bon élève, sérieux, tu peux réussir les concours même en passant par une petite prépa. Mais si tu vises une école plutôt "moyenne" tu devrais vraiment te poser la question du coût du logement, de l’éloignement et de l’ambiance de classe. ;)

EDIT : Haaaa c’est dans deux ans ? Mais tu as le temps alors ! Je ne peux que te conseiller d’avoir le meilleur dossier possible (histoire d’avoir le plus large choix possible) d’ici là, mais ne te prend pas trop la tête maintenant. Tu aura le temps de réfléchir à quelle prépa tu veux vraiment faire le moment venu pour peu que ton dossier t’en laisse le choix.


PS 1 : J’ajouterai qu’il existe aussi de très bonne formations en dehors des prépas si on cherche bien. Par exemple ma petite sœur vient d’être prise à Henri IV qu’elle vient de refuser pour une double licence maths/bio de l’UPMC qui correspond mieux à ce qu’elle veut faire (neurosciences).

PS2 : Mes années de prépa resteront les meilleurs années de ma vie étudiante, la prépa c’est cool. Sauf le réveil du samedi matin en hiver, là c’est moins cool. ^^

Édité par Demandred

"Toute extrapolation est valide dès lors que son résultat m’est sympathique." Loi de Lomborg

+2 -1

dans à peu près 2 ans, je devrais faire mes choix sur APB et il y a des chances que je parte vers une classe préparatoire et par conséquent la question de comment choisir le lycée où la suivre me trotte la tête.

C’est peut-être trop tôt pour en discuter …

+5 -2

Je suis assez d’accord avec Demandred. Les "bonnes" prépa ne sont meilleures que parce que leurs élèves sont meilleurs. Il y a une sélection à l’entrée donc forcément c’est facile après d’afficher de très bons résultats aux différents concours ! ^^ Par contre dans ces prépa tu as de nombreuses classes avec encore de la sélection entre les deux années pour pouvoir n’afficher que les résultats des meilleures classes (classes étoilées toussa toussa). J’ai moi même fait une prépa scientifique dans une petite prépa à Toulouse (Déodat de Séverac) pas aussi prestigieuse que les prépa parisiennes ou même que Fermat (The prépa à Toulouse). J’étais pris à Fermat et j’ai préféré Déodat. L’avantage des petites prépa c’est qu’il n’y a qu’une classe par "type" de prépa (MP, PC, PSI, PT,…) donc moins de monde, il y a une très bonne ambiance, de l’entraide et on connait tout le monde.

Côté résultats je pense que les petites prepa n’empêchent personne d’atteindre leur potentiel maximum, plusieurs personnes de ma classe ont intégré de très bonnes écoles.

+1 -1

Les grandes prépa ont des taux de réussites importants car il y a une énorme part d’auto sélection. Les profs ne sont pas forcement meilleurs, et l’ambiance de classe n’est pas toujours au top.

Sources ?

Ce que j’ai surtout vu, c’est que les grosses prépas ont des moyens que les autres n’ont pas et donc que l’équité est inexistante si on compare ces prépas avec les plus petites en province.

Sans oublier le coût du logement quand on est a Lyon ou Paris par rapport à une ville de taille moyenne.

Il y a la possibilité de l’internat pour la plupart des grosses prépa parisiennes.

Les "bonnes" prépa ne sont meilleures que parce que leurs élèves sont meilleurs.

Donc le fait que la moitié d’une promo de lettres de l’ENS vienne de H4 montre que le reste des prépas en France sont remplies de cons ?

Ou alors c’est que H4 profite de quelque chose que les autres n’ont pas ?


Les élèves qui rentrent dans les grosses prépas sont globalement meilleurs que ceux des petites prépas. En revanche cet écart n’est pas du tout le même à la sortie, il est largement creusé.

Et dire que l’ambiance n’est pas bonne et que les élèves se tirent dans les pattes alors qu’ailleurs c’est beaucoup mieux, c’est à la fois faux et naïf.

Édité par Holosmos

+0 -1

Bah si il y a de la sélection à l’entrée des prépas via APB. Ensuite entre les deux années des gens se font éjecter vers d’autres prépa moins prestigieuses (j’ai eu 3 personnes mon année).

Donc le fait que la moitié d’une promo de lettres de l’ENS vienne de H4 montre que le reste des prépas en France sont remplies de cons ?

Bah juste moins bon vu qu’ils ont pas eu H4 après le bac.

En revanche cet écart n’est pas du tout le même à la sortie, il est largement creusé.

Sources ? :P

Et dire que l’ambiance n’est pas bonne et que les élèves se tirent dans les pattes alors qu’ailleurs c’est beaucoup mieux, c’est à la fois faux et naïf.

+1 C’est vrai que ce n’est pas le sentiment des gens que je connais qui y sont passé !

+0 -0

Sources 

Précisément les listes d’admis.

Une promo de H4 c’est une goute d’eau dans l’ensemble des prépas littéraires (je prends cet exemple qui est plus flagrant).

Il y a d’excellents élèves qui ne peuvent pas (pour des raisons diverses) aller à H4. Alors pourquoi sont-ils tellement moins nombreux à intégrer que ceux à H4 ?

Statistiquement, ces derniers sont d’ailleurs moins bons que les meilleurs élèves français tous confondus. C’est contradictoire de penser que le concours est juste et les prépas équivalentes face à un tel résulat.

Après je peux aussi lister quelques avantages exclusifs :

  • Des sujets d’oraux que personne d’autre n’a ;
  • des profs au courant, connu et régulièrement présents dans les grosses écoles visées pour des formations, etc. ;
  • des conférences organisées spécialement pour les élèves de ces grosses prépas (au sein des lycées mais aussi dans des labo à proximité, comme l’IHP).
+0 -0

Je vois pas comment on peut dire que l’écart se creuse, tu te bases sur quelles données avant la prépa ? résultats au bac ? moyenne de terminale ? Ces info sont accessibles et corrélables avec les résultats des concours ?

+0 -0

Salut! Je suis actuellement en seconde année de prépa maths (Lycée du Parc, Lyon: prépa de "province" donc). Je tiens à nuancer le propos de certains de mes VDD qui disent que "l’étudiant fait 80% de la réussite aux concours". Il y a de nombreux facteurs indépendants de l’étudiant qui aident grandement (imo) à réussir, dont:

  • le niveau général de la prépa, ie celui visé par les élèves en général. Car clairement il y aura de grosses différences entre des prépas où la moitié des élèves vont à X/ENS, celles où presque tout le monde intégrera grandes mines, centrale ou supérieur, et celles où les élèves galèrent à CCP. Je parle de différences en termes d’enseignement: difficulté des DS/DM/khôlles par exemple
  • le niveau global des élèves. Etre entouré de camarades qui visent de très bonnes écoles, ça encourage, on peut travailler ensemble, galérer ensemble, se soutenir. Un élève qui vise seul l’X alors que les autres travaillent CCP doit quand même se sentir un peu seul.

Le fait d’être dans une "grande" prépa aide aussi en terme d’"informations" si je puis dire: quand la prépa envoie chaque année une grosse fournée d’élèves dans les écoles top niveau, ils savent comment ça se passe, les profs sont habitués et peuvent te conseiller, les parrains et grands parrains intégrés permettent d’avoir des contacts directs avec les écoles que tu souhaite viser… etc.

Par contre dans ces prépa tu as de nombreuses classes avec encore de la sélection entre les deux années pour pouvoir n’afficher que les résultats des meilleures classes (classes étoilées toussa toussa)

Ce n’est pas une sélection mais un choix d’orientation.. Je connais de nombreuses personnes qui ne souhaitaient pas aller en MP* à cause de la difficulté accrue (les classes * préparent plutôt pour X/ENS disons). Ca n’empêche pas les classes non étoilées de faire de très bons résultats (mines, centrale), et d’ailleurs, tous les résultats sont affichés quand on parle des résultats d’un lycée, pas seulement les classes étoiles!

Un jour j’irai vivre en Théorie, car en théorie tout se passe bien.

+1 -0

Bonjour à tous,

Je me permet de me donner mon avis (personnel, hein, histoire de faire un peu de pléonasmes et d’éviter les interjections) sur la question de départ, sans rentrer dans les débats des uns et des autres.

Donc voilà, quels sont les critères à prendre en compte pour choisir un lycée pour une classe préparatoire aux grandes écoles ?

  • il y a ton projet professionnel, selon ce que tu veux faire post-prépa, comme ça a déjà été dit. Cependant, toutes les prépas préparent aux concours, et il n’y a pas 36.10^3 concours. Il y a donc peu de différences, sauf que les petites prépas prépareront moins à X/ENS, que LLG prépare davantage aux ENS, et Ginette plus à l’X.
  • ton niveau. Ca peut paraître bête, mais ça joue. Si tu as les capacités et l’envie, et que tu as l’approbation de tes profs, viser une "grande" prépa peut valoir la peine, parce que le succès ne vient pas que des étudiants qui y sont, mais aussi de la qualité des profs, de l’ambiance, etc…
  • ta motivation. Il y a la canonique question : quoi entre le prépa bof à deux pas de chez moi et une meilleure prépa loin ? Ca dépend entièrement de toi. Il faut voir les internats et les choses proposées, en te disant qu’en prépa on essaye d’économiser les temps de trajet/cuisine/autres choses qui ne sont pas du travail ou du dodo.

En attenant, tu as du temps, donc n’hésite pas à demander des témoignages si tu as des proches qui ont fait une CPGE, aller à des portes ouvertes, …

+3 -0

Tout à fait d’accord. En ce qui concerne le dernier point on peut même rajouter que la plupart des prépas disposent d’un internat ou de résidences étudiantes à côté (pas de longs trajets), et proposent une formule interne/externé si on est pas à l’internat (permet de prendre les 3 repas au self, donc pas de cuisine). Ne pas hésiter à aller loin donc ;)

Un jour j’irai vivre en Théorie, car en théorie tout se passe bien.

+1 -0
Auteur du sujet

Merci pour vos réponses, c’est plus clair.

dans à peu près 2 ans, je devrais faire mes choix sur APB et il y a des chances que je parte vers une classe préparatoire et par conséquent la question de comment choisir le lycée où la suivre me trotte la tête.

C’est peut-être trop tôt pour en discuter …

Holosmos

J’aime bien savoir le mieux possible les choix que je peux faire et comment les faire à l’avance, afin d’être sûr de ne pas être pris au dépourvu, l’orientation c’est important. :)

« La Nature est un livre écrit en langage mathématique », Galilée

+0 -0

Cette réponse a aidé l'auteur du sujet

J’aime bien savoir le mieux possible les choix que je peux faire et comment les faire à l’avance, afin d’être sûr de ne pas être pris au dépourvu, l’orientation c’est important. :)

LudoBike

C’est vrai que les choix et les envies peuvent beaucoup changer en 2 ans ;) mais c’est bien d’y penser quand même

Si tu veux plus d’informations sur les lycées ou la prépa en général, je ne peux que te conseiller cet excellent forum: forum.prepas.org

Un jour j’irai vivre en Théorie, car en théorie tout se passe bien.

+0 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte