Tous droits réservés

Résurrection d'un ordinosaure - Épisode 2

Course d'obstacles techniques à la recherche du Graal

Dernière mise à jour :
Auteur :
Catégories :
Temps de lecture estimé : 12 minutes

J’ai pour projet de redonner sa dignité à un vieil ordinateur.

Ce billet est le deuxième d’une série décrivant ma progression. J’y présente le choix difficile de la distribution à installer.

Épisodes précédents :

Épisodes suivants :


Premiers essais et goulet d'étranglement

Comme mentionné dans l’article précédent, l’ordinateur tourne pour le moment avec Lubuntu 16.04. Le système est très peu réactif : les applications sont longues à charger, les pages Web lentes à s’afficher, et quand je réduis ou agrandis les fenêtres, j’ai un délai trop long pour être agréable.

Pour ces symptômes, les suspects habituels sont un disque dur trop lent, un processeur faiblard, une mémoire vive trop limitée ou une mauvaise configuration des pilotes graphiques.

La mémoire vive n’est jamais saturée. Ce n’est donc pas le problème principal. Le disque dur ne travaille pas non plus beaucoup. Les pilotes graphiques sont configurés correctement. Par contre, le processeur est pendant de longues secondes, voire minutes, à 100 % d’utilisation. Ce serait donc lui le facteur limitant !

Pour confirmer cette piste, je me suis amusé à revenir dans le temps en testant des Ubuntu ou Lubuntu de plus en plus vieilles. On a les résultats qualitatifs ci-dessous.

Distribution Fluidité Utilisation du processeur
Lubuntu 16.04 très faible plateaux à 100% longs et fréquents
Lubuntu 12.04 faible plateaux à 100% moins longs et fréquents
Ubuntu 10.04 correcte plateaux à 100% courts et peu fréquents
Ubuntu 6.04 bonne utilisation à 100% atteinte très rarement

Il semble donc qu’il me faille quelque chose de plus léger sur le processeur que Lubuntu 16.04.

Collecte d'informations

L’utilisation importante du processeur vient principalement de l’environnement de bureau, puisque pour mes tests préliminaires, je n’ai fait qu’agiter des fenêtres dans tous les sens, réduire et agrandir des applications, afficher et cacher des menu, etc.

Je me suis mis en tête de trouver le gestionnaire le plus économe qui soit encore utilisable par le commun des mortels.

Curieusement, quand on cherche des environnements de bureau léger sur le processeur, et bien on ne trouve pas grand chose… Les recherches pour « lightweight desktop environment » ou « desktop environment benchmark » retournent beaucoup de résultats peu intéressants.

La plupart des résultats concernent l’empreinte mémoire, qui n’est pas trop limitante dans mon cas. Parmi les versions modernes et grands public, on distingue les gros (KDE, Gnome) et les petits (Xfce, LXDE). On retrouve aussi toute une tripotée d’environnement plus exotiques.

J’ai trouvé un seul résultat intéressant pour moi. Il s’agit d’un benchmark de 2014. Ce qu’il en ressort est que LXDE s’en sort légèrement mieux, mais que la plupart de la performance est dominée par l’accélération 3D.

J’ai également trouvé des avis sur divers forums qui suggèrent que LXDE serait plus fluide sur de vieilles machines.

Sans plus d’information pour m’aider dans mon choix, je suis passé nécessairement par des expérimentations.

Foire à la distrib'

Distrowatch dispose d’une liste de distributions adaptées aux vieilles machines. C’est là que j’ai commencé ma quête d’une distribution légère pour mon processeur.

Quelques notes sur chaque dans l’ordre de la liste.

Distribution Avis
antiX Échec du démarrage du serveur X sur le live CD… Éliminatoire. Porte bien son nom du coup.
ReactOS Non testé. Je ne cherche pas quelque chose qui ressemble à Windows à ce point.
PuppyLinux Trop éloigné d’un bureau pour le commun des mortels. Fonctionnement problématique pour la sécurité (root permanent).
Lubuntu Peu réactif sans ses versions récentes. Versions anciennes sans support.
Q4OS J’ai testé, mais je ne me souviens plus de rien. Je crois que la fluidité devait être mauvaise. Au revoir.
LXLE J’ai testé aussi, mais je ne me souviens pas vraiment. Il y avait sûrement un problème.
Bodhi Linux Très joli, mais aussi très peu fluide. Au revoir.

Après tout ces essais, je distingue plusieurs catégories de distributions légères :

  • les généralistes (Lubuntu, Xubuntu, …), qui suivent l’évolution des machines et ont tendance à s’alourdir ;
  • les variantes des grosses (antiX, LXLE, …) qui se basent sur les grosses en essayant d’alléger, mais qui manquent souvent de compatibilité ou de support ;
  • les exotiques (PuppyLinux, DSL, …), qui visent à l’ultra-légèreté au prix d’une interface peu familière et de fonctionnalité limitées ;
  • les originales, qui cherchent à se différencier par leur design, leur philosophie, etc.

Idéalement, j’aurais besoin d’une généraliste, facile à administrer pour moi qui suis familier d’Ubuntu, qui supporte mon matériel assez ancien, qui dispose d’un minimum de mises à jour pour des raisons de sécurité, et surtout qui soit un minimum fluide.

Pour l’instant, je n’ai rien qui fasse tout ça. Les distributions dont je suis familier (Lubuntu notamment) manquent de fluidité. Le compromis qui consiste à en prendre une version ancienne me force à laisser tomber les mises à jour de sécurité. Les plus exotiques sont trop difficiles à gérer avec mes connaissances…

Interlude technique

Avant d’attaquer de la suite, je souhaite faire part de quelques bricoles que j’ai apprises sur le chemin.

Toutes les distributions, pour peu qu’elles soient un peu exotiques ne se concentrent pas sur les architectures x86 (donc 32 bits), voire ne les supportent pas du tout. Je conçois que ce soit quelque chose en voie de disparition, mais on se sent parfois laissé sur le bord de la route. Mon processeur est en 32 bits, donc j’ai du garder ça a l’esprit pendant mes recherches. Même plus subtil que ça, certaines distributions ne supportent les archi x86 qu’à partir de 686 (et laissent donc de compter les 386, 486, etc.). Mon processeur Celeron est dans la famille 686 donc tout va bien.

La plupart des ordinateurs modernes savent démarrer sur une clé USB, ce qui n’est pas le cas du mien. Les quelques CD dont je disposais n’ont été d’aucune utilité, puisque la plupart des distributions récentes sont trop grosses et nécessitent un DVD. Graver plein de DVD a d’ailleurs achevé mon graveur.

Si vous avez besoin de beaucoup de RAM et un PC 32 bits, vous devez peut-être vous inquiéter de la PAE. C’est un point technique qui ne me concerne pas, mais pour les PC 32 bits relativement récents, c’est important d’avoir l’info pour profiter de toute sa mémoire vive.

Un de mes critères de recherche était d’avoir une version récente d’un navigateur Web. C’est le point le plus gênant avec les distributions anciennes. Figurez-vous que depuis la version 53 Firefox ne gère plus les processeurs sans le jeu d’instructions sse2. J’ai vérifié, et le mien le supporte. Ouf ! Cela m’évite des entourloupes pour utiliser un fork compilé pour l’ancien jeu d’instructions.

Certains s’amusent à développer des variantes du noyau pour augmenter la réactivité. C’est le cas, par exemple, de Liquorix. Je n’y ai pas collé mon nez pendant des heures, mais c’est intéressant de savoir que ça existe si on est enthousiaste des configurations aux petits oignons.

Le Graal ?

Alors que j’étais un peu à sec d’inspiration après avoir testé beaucoup et trouvé peu, j’ai eu l’idée de chercher du côté de Debian.

Cette distribution a retenu mon attention pour deux critères :

  • familiarité, vu que c’est de la même famille qu’Ubuntu ;
  • support long, jusqu’en 2020 environ pour Stretch, la dernière version.

J’ai donc installé la bête sur mon ordinateur pour la tester, malgré quelques inquiétudes liées au fait qu’elle soit récente et donc potentiellement aussi peu fluide que Lubuntu.

Et bonne nouvelle, à première vue, la fluidité est meilleure qu’avec Lubuntu ! Ce n’est pas parfait, mais utilisable, avec relativement peu de pics à 100% du processeur. C’est quelque chose que je n’explique pas très bien, mais c’est une agréable surprise.

En tout cas, les tests préliminaires semblent prometteurs, et c’est sur ce combo Debian+LXDE que je vais investir plus sérieusement.


La suite au prochain épisode !

11 commentaires

ReactOS Non testé. Je ne cherche pas quelque chose qui ressemble à Windows à ce point.

Attention, ce n’est pas une distribution Linux. Il a son propre noyau et espace utilisateur. Et il ne peut exécuter que des applications provenant de Windows. Il faut vraiment le voir comme une implémentation libre de Windows (pas avec toutes ses fonctions évidemment).

Pour la différence Debian / Lubuntu, tu as comparé les versions de LXDE employées respectivement ?

Amateur de Logiciel Libre et de la distribution GNU/Linux Fedora. #JeSuisArius

+0 -0

ReactOS Non testé. Je ne cherche pas quelque chose qui ressemble à Windows à ce point.

Attention, ce n’est pas une distribution Linux. Il a son propre noyau et espace utilisateur. Et il ne peut exécuter que des applications provenant de Windows. Il faut vraiment le voir comme une implémentation libre de Windows (pas avec toutes ses fonctions évidemment).

Oui, je suis conscient de tout ça. C’est pour ça que je m’en détourne ; c’est trop exotique pour ce que je veux faire.

Pour la différence Debian / Lubuntu, tu as comparé les versions de LXDE employées respectivement ?

Renault

Pas encore, mais je vais le faire. Il y a des chances que la version de Debian soit plus ancienne.

+0 -0

As-tu regardé LXQT ? Il me semble que c’est similaire à LXDE en plus véloce.

Breizh eo ma bro, hag ihuel eo ma c’halon geti. Da viken. — L’oiseau imaginaire : ZzxŷxzZ

+0 -0

J’ai regardé très vite fait, mais l’avancée du projet (plutôt expérimental) et l’absence d’information de performance précise m’a retenu de regarder plus en détail.

+0 -0

Salut,

Il est également possible de se passer d’environnement de bureau, par exemple en utilisant Openbox. Cela demande un peu plus de configuration, mais c’est très franchement faisable et cela réduit drastiquement le nombre de paquets installés comparés à un environnement de bureau.

En très gros, un truc minimaliste cela donne :

  • Pas d’écran de connexion, l’authentification se fait via le terminal qui démarre ensuite la session graphique automatiquement (via un appel à startx dans le fichier .profile) ;
  • Un menu principal accessible via le clic droit, configurable via obmenu et automatiquement mis à jour suivant les paquets installés et déinstallés grâce au paquet menu ;
  • Une ou plusieurs barre de tâches avec tint2, configurables graphiquement via tint2conf ;
  • Un fond d’écran, un bureau et un explorateur de fichiers à l’aide de pcmanfm (voir pcmanfm --desktop-prefs)  ;
  • Configuration de l’apparence et des options via obconf ou lxappearance, notamment pour les thèmes GTK+ (je pense que cela ne gère que GTK+2, pour le 3 faut chipoter à ~/.config/gtk-3.0/settings.ini).

Emprunte mémoire quasi nulle et réactivité garantie. ^^

Édité par Taurre

+2 -0

Marrant, je connaissais aucun de ces deux tiling WM. i3wm, dwm et Xmonad sont plus populaires. Je suis un grand fan d’i3 :D

Breizh eo ma bro, hag ihuel eo ma c’halon geti. Da viken. — L’oiseau imaginaire : ZzxŷxzZ

+0 -0

J’ai testé des systèmes avec juste Openbox (ou Fluxbox, je ne sais plus), mais je n’ai pas tellement le courage de faire ça sur mon ordinosaures. En plus, il s’agit d’un projet pour mettre loin de moi et avec peu de possibilités de dépannage après livraison, si je configure mal, je l’ai dans l’os1.

Et pour des raisons d’accessibilité à l’utilisateur final, hors de question de devoir se loguer en ligne de commande ou d’être dépaysé par l’(absence de) environnement de bureau.

Les trucs minimalistes m’intéressent pour mon usage personnel cependant. J’avais commencé à une époque à me faire une LFS. C’est chronophage, mais qu’est-ce qu’on s’amuse !


  1. À moins que je ne l’ai dans l’OS… 

+0 -0

J’ai testé des systèmes avec juste Openbox (ou Fluxbox, je ne sais plus), mais je n’ai pas tellement le courage de faire ça sur mon ordinosaures. En plus, il s’agit d’un projet pour mettre loin de moi et avec peu de possibilités de dépannage après livraison, si je configure mal, je l’ai dans l’os[^OS].

Aabu

Mmm… De mon point de vue, si tu remets un système dans les mains d’un non initié en informatique, tu auras du support à faire, quoi qu’il arrive et pour tout et n’importe quoi (sans méchanceté ni condescendance de ma part, typiquement : « J’ai essayé de démarrer un logiciel télécharger sur 01.net, mais rien ne se passe », « Je navigue sur un site et il est écrit : “vous ne disposez pas de la dernière version d’Adobe Flash Player” qu’est-ce que je dois faire ? », « Je fais comment pour ouvrir un fichier .extensionpascourante ? », etc.). En particulier, si le système que tu fournis n’est pas courant (parce que oui, du GNU/Linux sur un PC de bureau, c’est pas courant), tu as toujours plus de support à faire qu’avec un autre.

Et pour des raisons d’accessibilité à l’utilisateur final, hors de question de devoir se loguer en ligne de commande ou d’être dépaysé par l’(absence de) environnement de bureau.

Aabu

De mon expérience, c’est pas spécialement déroutant pour un utilisateur non initié. Le seul truc qui a perturbé mes parents c’est le fait qu’il n’y ait pas d’écho des caractères quand tu tapes ton mot de passe (« , mais ça n’écrit pas ! »). Pour le reste, c’est un écran de connexion comme un autre.

Après, niveau accessibilité, un Openbox l’est de mon point de vue et de mon expérience, mais il faut effectivement mettre un peu la main à la pâte puisque tu n’as pas la pléthores de logiciels qui accompagnent habituellement un environnement de bureau (gestion de la résolution de l’écran, gestion du clavier, gestion de l’apparence, gestion des paquets, etc.) et je peux parfaitement comprendre que tu n’aies pas envie de le faire.

Édité par Taurre

+0 -0

je peux parfaitement comprendre que tu n’aies pas envie de le faire.

Il y a un peu de ça. :D

De mon point de vue, si tu remets un système dans les mains d’un non initié en informatique, tu auras du support à faire, quoi qu’il arrive et pour tout et n’importe quoi (sans méchanceté ni condescendance de ma part, typiquement : « J’ai essayé de démarrer un logiciel télécharger sur 01.net, mais rien ne se passe », « Je navigue sur un site et il est écrit : “vous ne disposez pas de la dernière version d’Adobe Flash Player” qu’est-ce que je dois faire ? », « Je fais comment pour ouvrir un fichier .extensionpascourante ? », etc.)

L’utilisateur final à quand même une certaine expérience avec Windows, depuis Windows 3.1 jusqu’à Windows 10. Je ne sais pas ce que tu entends par non initié exactement, mais mon utilisateur final sait ce qu’est le menu démarrer, une barre des tâches, etc. Dans LXDE, tu retrouves exactement la même chose. En prime, comme les applications habituelles sont libres, la personne pourra retrouver notamment VLC, Firefox et LibreOffice, qui sont des applications plutôt familières et intuitives !

En prime, la machine n’aura pas de connexion Internet et il n’y aura a priori pas besoin d’installer de logiciels pour l’usage décrit actuellement. S’il évolue, il sera temps de faire une mise à niveau.

Édit. :

Pour la différence Debian / Lubuntu, tu as comparé les versions de LXDE employées respectivement ?

Apparemment, la version de Debian stretch (0.99.2-3) est légèrement plus récente que celle de Lubuntu 16.04 (0.99.1-1ubuntu1).

Édité par Aabu

+0 -0

L’utilisateur final à quand même une certaine expérience avec Windows, depuis Windows 3.1 jusqu’à Windows 10. Je ne sais pas ce que tu entends par non initié exactement, mais mon utilisateur final sait ce qu’est le menu démarrer, une barre des tâches, etc.

Aabu

Un utilisateur « initié », pour moi, c’est quelqu’un qui sait s’y retrouver un minimum (quel programme fait quoi, etc.) et qui sait se débrouiller en cherchant un peu par lui même sans faire n’importe quoi (autrement dit, sans cliquer sur le premier lien venu et sans exécuter la première commande trouvée directement avec les droits d’administration). Visiblement, c’est ton cas ici, ce qui te fera sans aucun doute moins de support et si en plus la machine est hors ligne, c’est une grosse épine en moins (bien que cela soit original de nos jours, une machine de bureau non connectée à Internet ^^ ).

+0 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte