Licence CC BY

Un système juste pour participer à des évènements sportifs trop populaires ?

Dernière mise à jour :
Auteur :
Catégorie :
Temps de lecture estimé : 7 minutes

Bonsoir à tous,

J’ai écouté récemment un podcast sur comment participer aux évènements d’ultra-running les plus populaires du monde, et sur les différents systèmes qui existent. Je pensais en présenter quelques uns ici, pour qu’on puisse discuter sur les plus équitables pour tout le monde, et changer le monde.

Du coup, sont exclus tous les évènements qui n’atteignent pas leur nombre maximal de participants, même si beaucoup valent le coup. Les exemples seront aussi plus concentrés sur le monde de la course à pied, mais au final, ça devrait être pareil dans tous les sports.

Listes d'attente

Le système le plus simple est de faire une liste d’attente. Pourquoi pas, premier arrivé, premier servi. Il y a déjà deux manières de faire une liste, selon qu’elle soit sur l’année, ou qu’elle soit reprise d’année en année. Il y a bien sûr des avantages et des inconvénients à cette solution.

  • Pour les courses les plus populaires, les places seront prises en quelques heures. En théorie, même chances pour tout le monde.
  • Comme il n’y a pas le temps de réfléchir, beaucoup de monde va s’inscrire sans savoir si ils seront prêts physiquement, ce qui engendrera nécessairement des frustrations en voyant tous les gens qui ne viendront pas.
  • Si la liste est reportée d’année en année, ça met des exigences de préparation sur des très grandes durées de temps.
  • Pour certains évènements, il faudra attendre plus de 10 ans.
  • Il n’y a aucun système pour récompenser la "loyauté", qu’il faille la récompenser ou pas.

Augmentation du prix

Si trop de gens veulent s’inscrire, il n’y a qu’à augmenter le prix, et moins de gens viendront. Et il suffit de trouver le prix parfait pour que la course soit pleine.

  • Une forme d’élitisme financier certain.
  • Pas d’incertitude. On s’inscrit, on y est.

Sponsors principaux

Les gros sponsors reçoivent parfois des places. Avec les abus que celà peut engendrer.

Donations

La variante est que ceux qui prouvent avoir donné une somme conséquente (prédéfinie) à des organismes de charité sélectionnés peuvent aussi participer. Avec tous les abus que celà peut engendrer.

Loteries

Ce système est très populaire, parce qu’il permet de nombreux ajustement en variant le nombre de ticket que chacun reçoit. On va détailler ça un tout petit peu.

Loterie classique

Chacun a un ticket. C’est équitable, mais quelqu’un qui manque de chance pourrait ne jamais participer. Pas d’avantages ni d’inconvénients à la loyauté.

Loterie avec différents groupes

Il est possible de rendre l’entrée plus accessible à ceux qui ont déjà finit, aux femmes, aux nains, à qui on veut. Mais forcément, si c’est plus facile pour un groupe, c’est plus compliqué pour les autres.

Loterie avec condition

Pour certaines courses, il y a des prérequis pour pouvoir participer à la loterie pour pouvoir participer à la course. Aux États-Unis, il y a le système de courses qualifiantes, qu’il faut avoir finit pas trop longtemps avant la course cible pour avoir un ticket. L’avantage est qu’on évite les gens qui ne peuvent absolument pas finir, l’inconvénient c’est que la séléction des courses est parfois arbitraire, et que ces courses deviennent par transitivité si populaires qu’elles organisent parfois une loterie pour y participer…

En Europe, l’UTMB attribue des points à différentes courses, selon leur difficulté. Pour avoir un ticket de loterie, il faut avoir assez de points dans un lap de temps réduit avant la course. Assez similaire dans l’idée, de séléctionner des gens qui ont une chance de finir. Peut-être un peu moins arbitraire vu que chaque course peut demander à se faire attribuer des points.

Chances exponentielles

Certaines courses pour conjurer le manque de chance offre 2n12^{n-1} tickets, avec n le nombre d’années où l’on a essayé de participer. Du coup, avec de la persévérance, on finit par faire la course. Pour les courses les plus populaires, ça peut prendre des années quand même (et si les tickets ne sont pas électroniques, pauvres forêts :( ). Et pour les nouveaux, c’est déprimant de savoir que les chances sont très faibles pendant plusieurs années.

Exemption de loterie

Parfois, si on a gagné certaines courses, on peut s’inscrire directement. L’inconvénient, c’est que ça ne représente que très peu de coureurs dans le monde.

Être volontaire

Être volontaire sur une course done parfois un ticket supplémentaire pour la loterie

Tout mélangé

Certaines courses ont plusieurs loteries pour différentes catégories, avec des tickets exponentiels et des bonus additifs variés avant de passer à l’exponentiel.

Tout ensemble

Un peu similaire au mélange des systèmes de loterie, sauf qu’on rajoute quelques places réservées aux sponsors, aux vainqueurs d’autres courses, etc.

Difficultés d'inscription

Certains organisateurs demandent que l’inscription soit faite en personne, et que certains objets soient ramenés (par exemple, une plaque d’immatriculation). C’est plus dur, forcément, il y a moins de monde, mais il y a aussi des limites évidentes, telles que la mobilité. Un Européen n’ira pas forcément aux USA juste pour s’inscrire, avant de revenir quelques semaines ou mois plus tard pour courir.


En conclusion, je vais vous demander vos avis éclairés. On a déjà eu des sujets sur les admissions post-bac, et sur les différents systèmes de vote. Quel système ici vous parait le plus juste ? Y a-t-il un système mathématique pour garantir satisfaction au plus grand nombre ? La loyauté doit-elle être récompensée ? Faut-il limiter l’accès aux gens qui peuvent finir ?

7 commentaires

Pendant mes études, les cours optionnels étaient attribués à l’aide d’un système s’apparentant à des paris.

Chaque élève se voit attribuer un même nombre de points au début de l’année, qu’il peut miser sur des cours lors des phases de choix. Pour chaque cours, aux places limitées, les plus gros miseurs remportent le droit de s’inscrire, et perdent leurs points. Ceux qui n’obtiennent pas la place regagnent leurs points et peuvent les réutiliser sur une autre phase de choix de cours.

Dans ce système, on doit juger de la popularité d’un cours, et prendre un risque. Si on ne mise pas assez, on ne l’aura pas, mais en même temps, on pourra augmenter ses chances plus tard d’avoir un autre cours, qui nous intéresse également. Il y a aussi des phénomènes un peu curieux, comme le fait, qu’en fin d’année, il est possible d’obtenir des cours pour zéro point !

Le système reste un peu frustrant par moment, car un cours que l’on désire fortement peut nous passer sous le nez, même si on y met 80 % de ses points, le lot de consolation étant qu’on est presque sûr d’avoir les cours qu’on veut pour les autres périodes.

Pour la course à pied, on pourrait unifier l’inscription à différentes courses sélectives d’un type commun (UTMB, Diagonale des fous, etc.), et organiser un système similaire, avec une attribution globale, et différents tours de choix. Le but étant qu’un maximum de coureurs aient accès à une course du calibre qui les intéresse.

Ce ne sera pas parfait, mais ça aura le mérite d’être rigolo (et sûrement plus ou incompréhensible pour la plupart des candidats) !


À titre personnel, je trouve que le système de courses qualificatives est assez sain. Ça rend la course élitiste, c’est sûr, mais ça permet aux plus méritants d’y participer. Il y a énormément de courses populaires qui fonctionnent avec des systèmes similaires (Iron Man Hawaï et championnats du monde XTerra il me semble, les championnats automobiles les plus prestigieux ont un système de superlicense qui limite le nombre de pilotes et qui s’obtient en gagnant ou participant à d’autres course, etc).

Pour participer à ces événements prestigieux, il faut montrer son sérieux. Ça peut paraître bizarre, mais pour quelqu’un de dévoué à son sport, ce n’est pas forcément insurmontable. Par contre, il faut un certain engagement (temps, argent, entre autre), c’est sûr.

+3 -0

Pendant mes études, les cours optionnels étaient attribués à l’aide d’un système s’apparentant à des paris.

Nous, ils adaptaient les cours aux demandes. Quitte à prendre des salles plus grandes ou à supprimer des options lorsqu’elles n’étaient plus prises.

Sérieusement, quand tu travailles à nombre d’élèves constants, à quel moment tu te dis que mettre en place une loterie, c’est le bon moyen… Et si le nombre d’élève augmente, tu en tiens compte. Les classes ne sont pas surchargées en sciences au point de devoir faire ça.

Hier, dans le parc, j’ai vu une petite vieille entourée de dinosaures aviens. Je donne pas cher de sa peau.

+2 -0

C’est intéressant comme méthode, mais il me semble qu’elle est adaptée quand la demande est plus ou moins homogène. Si on prend l’ultra-running, il y a quelques courses phares (Western States, Hard Rock, UTMB) sur lesquelles les gens n’hésiteraient pas à mettre tous leurs points, et le problème serait alors le même.

Quitte à prendre des salles plus grandes

Ce qui peut marcher pour des cours, moins pour des courses. Le nombre maximum de participants n’est en général pas limité par les ressources humaines (quelques volontaires, ça se trouve, surtout si ils ne sont pas complètement bénévoles), mais plutôt par la largeur des chemins, la taille des parkings ou des stations d’aide, etc.

Certaines courses (aux USA) proposent d’ailleurs de s’inscrire sur une autre liste, en disant que l’on va venir courrir sans équipe. Plus de places sont offertes ici, puisqu’il ne faut plus prendre en compte les différents pacers (rythmeurs?), ou les 2–3 personnes qui remplissent les bouteilles aussi vite que possible. Une évolution proposée est d’aussi limiter le nombre de drop bags (sacs laissés à des points prédéfinis), et de faire plus confiance aux stations de ravitaillement, encore une fois pour soulager les infrastructures.

Sérieusement, quand tu travailles à nombre d’élèves constants, à quel moment tu te dis que mettre en place une loterie, c’est le bon moyen… Et si le nombre d’élève augmente, tu en tiens compte. Les classes ne sont pas surchargées en sciences au point de devoir faire ça.

Gabbro

C’est fait quand c’est possible. Pour les cours de langue ou de sport, c’est pas évident, mais tu peux augmenter le nombre de cours. Pour d’autres cours, les modalités d’évaluation rendent impossible d’avoir trop d’élèves. Et je te parle même pas de la logistique, notamment quand tu dois gérer les disponibilités de professeurs externes.

+1 -0

L’économiste Posner propose un systéme de vote quadratique, qui me semble pourrait être utilisé en complément du systéme de tickets (achat de tickets permis) non ?

Ainsi les participants les plus riches peuvent augmenter leurs chances de participer en achetant plus de tickets (avec un coût croissant), et les participants perdants reçoivent une compensation, tout en augmentant leurs chances pour la participation suivante !

“Your manuscript is both good and original. But the part that is good is not original, and the part that is original is not good.” Attributed to Samuel Johnson

+0 -0

Ainsi les participants les plus riches peuvent augmenter leurs chances de participer en achetant plus de tickets (avec un coût croissant), et les participants perdants reçoivent une compensation, tout en augmentant leurs chances pour la participation suivante !

Demandred

Ce qui revient donc au pire à : « je promulgue la loi que je veux du moment que j’y mets le prix et que je compense financièrement les autres (via le prix payé) ». Je ne prétends pas que le système de vote actuel soit parfait, loin de là, mais l’abandonner pour un modèle reposant uniquement sur la quantité d’argent à disposition des votants me paraît pire.

Alors, certes, si même un votant parviens à acheter l’ensemble des votes nécessaires, la somme mise est perdue pour lui et est redistribuée aux autre votants, du coup il est probable qu’il ne parvienne pas à faire cela indéfiniment. Toutefois, le système de vote se base sur une ressource qui n’est ni répartie également entre les différents votants, ni sous le contrôle des différents votants (c’est facile pour une banque de générer ou d’obtenir cette ressource alors que pour un particulier…).

Édité par Taurre

+0 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte