Licence CC BY

Acheter un appareil photo numérique en 2019

J'ai testé pour vous… et rien ne s'est passé comme prévu !

Publié :
Auteur :
Catégories :
Temps de lecture estimé : 4 minutes

J’ai récemment remplacé mon appareil photo numérique (APN) qui atteignait ses dix ans et ses limites. Et il se trouve qu’à peu près rien dans ce processus d’achat ne s’est passé comme je l’avais imaginé, alors voici un état des lieux si vous vous retrouvez dans le même genre de cas de figure que moi.

Le type d’APN concerné

Tout APN un peu sérieux (quelques centaines d’euros, je pense) sans aller dans les gammes professionnelles, quoique certaines découvertes s’y appliquent. Grosso-modo tout ce qui est catalogué grand public, amateur, expert et éventuellement semi-pro.

L’état du marché

Le marché est assez compliqué sur ce segment. L’arrivée en masse d’appareils hybrides (à objectifs interchangeables mais à visée électronique, donc qui ressemblent à des reflex sans en être) et la qualité des appareils des derniers smartphones a provoqué une baisse sensible du marché des reflex.

Après des années de course effrénée, l’innovation s’est sensiblement ralentie. Sur les reflex dans la gamme qui nous intéresse, tous les modèles sont des modèles de 2015 ou des améliorations cosmétiques de ceux-ci.

Conséquence : de moins en moins de monde s’intéresse au marché, puisque renouveler son matériel n’est plus aussi utile qu’il y a une dizaine d’années.

Comment comparer ?

Les tests (en ligne ou en magasine)

Toujours intéressants, il faut en croiser plein… parce que les résultats peuvent être si différents qu’on se demande si ce sont vraiment les mêmes appareils qui sont testés ! Très moyennement utile par rapport au temps que ça prends, en réalité, c’est surtout utile pour voir si le matériel a un gros défaut connu. Certains sites ne sont visiblement pas sérieux même s’ils l’ont été à une époque.

Les sites de comparaison

Deux sites sont très pratiques pour comparer factuellement des APN :

  1. DxOMark avec des tas de métriques selon un protocole normalement identique pour tous (ce qui manque beaucoup aux site).
  2. DPreview : des exemples d’images et un outil de comparaison, ça permet de constater de visu si vous avez vraiment besoin de mettre les centaines d’euros en plus pour la gamme supérieure.

Essayer !

Les magasins comme les Fnac sont très pratiques parce qu’on peut prendre les appareils en main et voir leur ergonomie. Certains magasins de photos permettent des essais aussi.

Où acheter ?

Acheter en ligne n’est pas forcément rentable !

En fait, deux possibilités s’offrent à vous pour acheter en ligne

1. Les sites discount et/ou d’import

Là c’est simple : tous les vendeurs qui réussissent à vendre à un prix sensiblement en-dessous de celui du marché sont extrêmement mal notés et ont des palanquées d’avis négatifs. C’est vraiment un coup de poker, et au prix de ce genre de matériel, c’est un risque non négligeable.

N’oubliez pas que plus le matériel importé est cher, plus le redressement en cas de fraude aux douanes est élevé… (je pense entre à tous ces importateurs qui vous laissent déclarer la TVA à l’import, ce qui permet déjà de s’afficher 20% moins cher sans rogner sur rien du tout).

2. Les sites des magasins spécialisés et les « grands vendeurs » (Fnac…)

Les prix ne sont pas les plus bas mais j’ai rien vu passer de délirant, tout le monde est à peu près aligné. Mais vous avez une garantie bien meilleur de recevoir ce que vous avez commandé, et de le recevoir dans un délais correct.

Il y a beaucoup de sites qui sont en liés à des magasins physiques. Si vous en avez un à proximité, autant aller acheter directement là-bas plutôt que de passer par le site (ça fera plaisir au vendeur qui pourra vous le rendre).

Le cas de l’occasion

C’est ma plus grande surprise. À l’époque où l’innovation explosait, à moins d’avoir besoin des nouveautés, il fallait acheter de l’occasion, parce que c’était la garantie d’avoir du bon matos à sensiblement moins cher que le neuf.

Ceci est devenu faux en 2019.

La mutation du marché et le ralentissement de l’innovation ont ralenti le renouvellement du matériel… et donc asséché le marché de l’occasion. On y trouve principalement :

  1. Une quantité hallucinante de vendeurs pas sérieux qui ne donnent pas la moitié des infos utiles, ou qui ont des « occasions » franchement louches1. À vos risques et périls (encore une fois, on parle de matériel relativement cher).
  2. Quelques vendeurs sérieux, généralement en fait des sites de boutiques physiques.

Et dans les sérieux on trouve très majoritairement du matériel franchement ancien, ou alors relativement cher, et pas mal de boitiers professionnels (sans que ceux-ci ne deviennent abordables). De plus, les offres de matériel relativement récent et/ou abordable partent très vite.

Cela dit, si vous êtes intéressés par les hybrides, cette technologie particulière change assez rapidement, le marché de l’occasion devrait grandir.

Conséquence :

Si vous avez du matériel à revendre, passez par une boutique physique.

Comme il y a peu d’occasion, on peut encore tirer un bon prix de matériel un peu ancien tant qu’il est en bon état. Passer par une boutique physique est important : ça permet de faire estimer le matériel, donc d’en tirer le meilleur prix. Et surtout le vendeur pourra vous reprendre votre matériel en avoir et non en cash, et en offre plus en avoir qu’en cash, ce qui rends la combinaison (revente + achat) dans un magasin physique plus intéressante que passer par Internet.


  1. Que dire par exemple de ce vendeur qui non seulement a en occasion un très bon boitier assez récent et donc introuvable en occasion, mais en plus en propose cinq avec presque le même nombre de déclenchements, et tous en vente depuis plusieurs semaines ?



En résumé : en 2019 le marché des APN un peu sérieux est partiellement en mutation et partiellement attentiste, donc est assez bizarre en ce moment. De plus les « offres intéressantes » sur Internet sont souvent louches, et le marché de l’occasion est soit peu sérieux, soit limité.

Donc deux solutions s’offrent à vous. Si vous êtes joueur et êtes capables de parier plusieurs centaines voir plus d’un millier d’euros et avec un peu de chance vous pouvez faire de très bonnes affaires (idem en tant que vendeur si vous trouvez un pigeon pour votre matériel : beaucoup d’offres sont au-dessus des tarifs pour une qualité invérifiable faute d’informations).

Si vous voulez investir sans trop de risque, on est curieusement dans un marché très technologique qui évolue peu, où c’est intéressant d’acheter du neuf en boutique physique.


Je sens que tout ceci est franchement décousu et beaucoup trop long, mais tant pis.

4 commentaires

Intéressant ! Il y a un an nous avions achetés un nouvel appareil reflex pour mon père qui est photographe amateur depuis maintenant une trentaine d’années. Et j’appuie le billet de @SpaceFox :

  • En étudiant les possibilités de l’occasion rien de vraiment fiable ou intéressant n’a attiré mon attention.
  • Les boutiques low cost en ligne qui propose du "neuf" avait des commentaires plus qu’insatisfait sur les forums avec des photos de produits soit cassés à cause d’un emballage trop peu soigné soit des photos de produits qui ne corresponde absolument pas au produit vendu.
  • Étrangement moi qui ne suis pas très grand vendeur (FNAC, Boulanger …) j’ai trouvé mon bonheur chez eux avec les conseils d’un vendeur qui sembler passionner par la photographie et avec qui j’ai parlé pendant plusieurs heures des travaux de mon père. Il m’a finalement guidé vers 2 réflexe qui répondaient parfaitement aux attentes que l’on avait et qui plus est de la marque favorite de mon Papa :)

Édité par Torado

"Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas." Léonard De Vinci

+0 -0

Oh à propos de marque : les reflex numériques sont bien stabilisés en terme de technologie, il n’y a plus de vraie différence de qualité (à gamme égale) entre les marques (en restant dans de la marque connue, hein). Le choix se fait donc sur l’ergonomie, les préférences personnelles et la réutilisation du matériel existant (objectifs…)

Ça n’est pas encore le cas des hybrides.

Merci !

Je partage ce qui a été dit sur les grandes enseignes et leurs vendeurs "passionnés", j’ai eu un sentiment assez similaire.

Un de mes amis m’avait dit : il y a quelques domaines où les gens sont prêts à mettre des fortunes pour des différences dont tu ne soupçonnerais même pas l’existence, et donc les vendeurs doivent être absolument passionnés uniquement pour exercer leur métier :

  • la photo / vidéo
  • l’audio (invraisemblable les qualités audio)
  • le vélo (ça peut paraître curieux, mais le matériel vélo peut coûter une fortune pour un gain de quelques grammes)

Je le rejoins pas mal là-dessus.

Notez que votre entourage (famille, amis, collègues, etc.) ont un rôle gigantesque à jouer dans votre achat.

1/ s’ils sont passionnés ou ont acheté récemment, ils auront sûrement déjà fait une bonne partie du travail de veille, ça aide vachement à se lancer

2/ ils peuvent avoir du matériel à essayer, notamment en termes d’ergonomie (la poignée similaire d’un boîtier à l’autre, bagues de réglage, etc.)

3/ ils ont sans doute malheureusement de mauvaises expériences à partager

4/ ils connaissent déjà les points / canaux de vente

C’est vraiment pas négligeable du tout ! D’une discussion au café avec un collègue peut venir un boîtier prêté, l’ancêtre de celui que vous voulez acheter ou autre !

Édité par Javier

Happiness is a warm puppy

+1 -0

Un de mes amis m’avait dit : il y a quelques domaines où les gens sont prêts à mettre des fortunes pour des différences dont tu ne soupçonnerais même pas l’existence, et donc les vendeurs doivent être absolument passionnés uniquement pour exercer leur métier :

  • la photo / vidéo
  • l’audio (invraisemblable les qualités audio)
  • le vélo (ça peut paraître curieux, mais le matériel vélo peut coûter une fortune pour un gain de quelques grammes)
Javier

Je ne connais pas le domaine du vélo, mais un point amusant c’est que les fortunes dépensées dans la photo/vidéo et dans l’audio le sont avec des effets radicalement différents.

Dans le cas de la photo/vidéo, les machins qui coûtent une fortune apportent réellement quelque chose en plus, c’est juste que 99,9 % des gens (et généralement une majorité de ceux qui les achètent) n’en ont pas réellement besoin : c’est souvent pour se la péter, des jouets, ou éventuellement du confort. Mais, tout inutile qu’il puisse être, l’apport a une existence réelle, peut être quantifié et expliqué avec les lois de la physique, et on peut toujours imaginer une situation où effectivement tel ou tel matériel hors de prix se justifie.

Dans le cas de l’audio, une énorme part de tout ce qui coûte très cher est juste… de l’arnaque pure et dure. Des tas de gens sont prêts à acheter littéralement n’importe quoi sur des critères complètement aberrants et contredits par les lois de la physique, juste pour entendre une différence qui n’existera que dans leur tête. Et vraiment, des gens sont prêts à acheter littéralement n’importe quoi à n’importe quel prix, regardez donc les enceintes capables de reproduire des sons inaudibles1 ces cables ethernet, HDMI, USB, ou ces câble d’alimentation et les multiprises associées.


  1. Assez curieusement si pas mal d’audiophiles jurent que la reproduction d’ultrasons est nécessaires pour je ne sais trop quoi, je n’ai jamais entendu parler de photographes prétendre qu’une photo est meilleure si elle reproduit les ultraviolets ou les infrarouges.

Édité par SpaceFox

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte