Licence CC BY

Ode au mont d'or

De quoi vous faire saliver

Dernière mise à jour :
Auteur :
Catégorie :
Temps de lecture estimé : 1 minute

Ça parle nutrition, sur le forum, j’ai faim.
Il me faut l’assouvir, crouler sous le fromage.
Fondu de préférence, si possible jurassien.
Et une viande grasse rôtie, j’en demande pas davantage.

C’est pourquoi j’ai pensé au mont d’or forcément.
Lait de vache, à pâte molle, fromage assez coulant.
Originaire du Doubs, cœur de la Franche-Comté.
Pendant au moins trois semaines il doit être affiné.

Affiné il est vrai, mais dans l’épicéa.
Entouré d’une sangle dans sa petite boîte en bois.
Il est particulier car il est saisonnier.
On ne le trouve en vente que de septembre à mai.

Il se consomme froid à la fin du repas.
Accompagné de pain, ne soyons pas radins.
Mais chaud il se révèle, c’est maintenant lui le plat.
Cuit au four, trente minutes, avec un peu de vin.

Souvent servi avec Morteau ou charcuterie.
C’est un magret de canard qu’aujourd’hui je choisis.
Sachons raison garder, ne tentons pas l’enfer.
Je le mangerai cette fois sans une seule pomme de terre.

ingrédients
Voici les ingrédients de cette humble recette.
Où je compte environ un demi-fromage par tête.
Le vin jaune, vous voyez, je n’en ai encore rien dit.
Il est là pour le goût mais il peut être omis.
préparatifs
Évidé d’une cuillère, laisse place à un cratère.
Quelques gouttes de vin jaune sauront nous satisfaire.
La magret quant à lui dans un plat est posé.
Quadrillé au couteau, laissant le gras couler.
après cuisson
Deux cents degrés celsius, cuit pendant trente minutes.
À l’issue de celles-ci nous atteignons le but.
Fromage tant attendu, du four tu es sorti.
Et c’est dans une assiette que te voilà servi.
graisse de canard
Le magret je l’ai dit est une viande assez grasse.
Et d’un surplus de gras celui-ci nous fait grâce.
Surtout n’en jetez rien, ô grands fous, mais voyons !
Conservez ce précieux pour vos futures cuissons.
consommation
Le magret bien tranché dans le fromage est trempé.
Et c’est un goût divin qui irradie le palais.
Ce voyage jamais plus vous ne pourrez en revenir.
Rien que les mots « mont d’or » vous feront tressaillir.
boîte vide
Quelques minutes plus tard la boîte est maintenant vide.
Inutile de loucher avec vos yeux avides.
Ce sur quoi je termine, salut et à demain.
Désolé par avance pour ces alexandrins.


6 commentaires

Avant de déguster la plus fondante meule,
Il faudra la porter jusqu’à notre tablée.
Mon conseil est alors pour les plus grands gourmands,
de se muscler d’abord et sans ressentiment.
Sinon au sol rouler la succulente ira
Et la riche croûte, propre ne sera pas.

+2 -0
Connectez-vous pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore membre ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte