Licence CC BY

Petit guide pour améliorer sa connexion internet

Optimiser ce qui est possible

Dernière mise à jour :
Auteur :
Catégorie :
Temps de lecture estimé : 7 minutes

Pendant cette période de confinement où beaucoup d’entre nous sommes cloîtrés chez nous, avoir une connexion internet de bonne qualité est plus que jamais nécessaire ! Télétravailler avec des réunions Skype tout aussi inutiles que celles en présentielle, faire un marathon de vidéos Netflix en pyjama dans son lit ou encore télécharger des centaines de photos de chats au format RAW sont toutes des raisons valables de vouloir optimiser sa connexion. Mais comment faire ?

Il se trouve que j’adore optimiser et perfectionner ce qui m’entoure, notamment ce qui touche à l’informatique. Il est donc tout à fait normal que j’aie passé du temps à améliorer petit à petit la connexion internet de la maison familiale ! Ce guide est là, sans prétention ni garantie de succès, pour celles et ceux qui souhaitent optimiser leur connexion internet, si possible sans grands travaux ni trous dans le porte-monnaie.

  • Bien qu’il ne soit pas nécessaire d’être un expert en réseaux télécom, il vous faut connaître quelques notions de base : qu’est-ce que internet, le wifi, un test de débit, etc.
  • Je vais partir du principe que vous avez une connexion dite ADSL, c’est-à-dire qui utilise les câbles et prises téléphoniques. Pourquoi pas la fibre ? Tout simplement parce que je n’y connais rien.

Une connexion internet n’est pas télépathique (merci Captain Obvious !) mais bien physique, elle peut se découper comme ceci :

  • de votre ordinateur ou portable jusqu’à votre box internet, via un câble ou le wifi ;
  • de votre box internet jusqu’au boîtier de raccordement, via des câbles à l’intérieur de la maison ;
  • du boîtier de raccordement jusqu’aux équipements de votre fournisseur d’accès à internet, via un câble téléphonique extérieur aérien ou souterrain.

Vous ne pourrez pas améliorer le dernier point mais vous pouvez tenter de le faire pour les deux premiers !

Améliorer ma connexion wifi

Dans cette partie nous allons tenter d’améliorer le premier point : "de votre ordinateur ou portable jusqu’à votre box internet, via un câble ou le wifi". Utiliser un câble pose très rarement des soucis car les débits sont très bons sur de grandes distances tant que l’on de pince pas le câble, je vais donc me focaliser sur les problèmes rencontrés avec le wifi.

Plusieurs choses sont à savoir concernant le wifi :

  • le débit s’atténue très vite avec la distance (l’ordre de grandeur est quelques dizaines de mètres) ainsi qu’en traversant les objets et les murs (plus c’est dense et épais, plus ça atténue) ;
  • plusieurs normes existent : a,b,g,n,ac,ax ou 1,2,3,4,5,6 (du plus vieux au plus récent, et plus c’est récent mieux c’est)
  • il existe deux bandes de fréquences : 2,4 GHz (pour tous les appareils) et 5 GHz (seulement les appareils modernes) ;
  • pour chaque bande, il existe plusieurs canaux : pour le 2,4 GHz ceux-ci se recoupent (ils débordent les uns sur les autres) ce qui peut être très embêtant.

Mieux positionner votre box internet

Avant toute chose, il faut établir un état des lieux et regarder si vous avez une bonne connexion wifi dans tout votre logement ou non. Pour se faire, voici la procédure :

  1. depuis un ordinateur connecté via un câble, faire un test de débit (via SpeedTest ou nperf par exemple) ;
  2. depuis un ordinateur connecté en wifi ou un portable, faire des tests de débit (SpeedTest et nperf proposent tous les deux des applications mobiles) depuis plusieurs pièces de votre appartement ou de votre maison.

Cela vous permettra d’avoir une idée de :

  • la qualité globale de votre connexion wifi en sachant qu’une bonne connexion wifi ne fait perdre que quelques Mbps lorsque vous êtes assez proche de la box, c’est-à-dire moins de 10 mètres ;
  • la couverture globale de votre logement en wifi, c’est-à-dire dans quelles pièces vous avez une bonne ou mauvaise connexion.

En fonction de votre résultat, il peut être utile de modifier le positionnement de la box. Votre box devrait être dans une pièce centrale de l’appartement ou de la maison, mais c’est souvent dur à respecter en pratique. En tous cas, il faut éviter de la mettre à l’intérieur d’un meuble (ou à minima choisir un meuble avec des ouvertures) et il faut privilégier une position en hauteur.

Si vous habitez dans une grande maison, couvrir tout le volume habitable avec un seul point d’accès est très difficile. Acheter un répéteur wifi ou un deuxième point d’accès wifi peut améliorer les choses. Alternativement, il existe aussi les adaptateurs CPL (pour Courant Porteur de Ligne) qui utilisent le réseau électrique pour diffuser votre connexion internet dans votre logement. Si votre installation électrique est ancienne (par exemple si vous habitez dans une vieille maison), il se peut que cette technologie ne fonctionne pas correctement (c’est le cas chez moi par exemple).

Utiliser un canal wifi moins encombré

Comme je l’ai dit plus haut, il existe deux bandes de fréquence pour le wifi :

  • celle des 2,4 GHz : tous les appareils sont compatibles, mais les canaux se superposent ;
  • celle des 5 GHz : seuls les appareils modernes sont compatibles, mais les canaux ne se superposent pas.

Si vous avez la chance d’avoir une box ou un point d’accès wifi qui émet sur la bande des 5 GHz, vous ne devriez pas avoir de soucis. Si vous êtes perfectionniste, vous pouvez quand même suivre la procédure si dessous pour choisir un canal vide ou peu encombré.

Dans tous les cas, votre box ou point d’accès wifi émet sur la bande des 2,4 GHz. Si vous êtes dans une maison à la campagne, vous ne devriez pas avoir de soucis. Par contre si vous êtes en lotissement ou en appartement, il y a de grandes chances pour qu’il y ait beaucoup d’interférences ce qui entraîne une réduction du débit disponible. Il y a 13 canaux dans la bande des 2,4 GHz en France, mais ils se marchent dessus : si vous choisissez le canal 3, la box va émettre principalement sur celui-ci mais aussi un peu sur le 1, 2, 4 et 5. Or si un autre appareil est configuré sur le canal 4, il va y avoir des interférences (voyez ça comme des collisions) sur les canaux 2, 3, 4 et 5 ; autant dire que ce n’est pas bon.

Canaux de la bande des 2,4 GHz qui se superposent, Wikipédia, CC BY-SA 3.0
Canaux de la bande des 2,4 GHz qui se superposent, Wikipédia, CC BY-SA 3.0

Vous ne pourrez peut-être pas éviter de partager un canal avec votre voisin, mais on peut essayer de choisir le canal le moins encombré :

  1. sur votre téléphone, installez une application permettant d’analyser les réseaux wifi aux alentours (par exemple WifiAnalyzer sur Android) ;
  2. si vous utilisez WifiAnalyser, affichez le graphique par canal ;
  3. repérez votre box internet et notez son canal ;
  4. circulez dans les différentes pièces de votre appartement ou de votre maison avec votre téléphone et regardez quels sont les canaux les plus utilisés par vos voisins.

Si vous avez trouvé un canal moins encombré, il va falloir aller dans les paramètres de votre box (ici pour ceux qui ont une Freebox à peu près récente, pour les autres une recherche sur Google devrait vous donner la réponse) pour modifier le canal utilisé.

Si vous avez le choix entre plusieurs canaux, privilégiez les canaux 1, 6 et 11 car si tout le monde se restreignait à ces trois canaux, on ne se marcherait pas dessus.

Usage des canaux pour ne pas les superposer dans la bande 2,4 GHz, Wikipédia, CC BY 3.0
Usage des canaux pour ne pas les superposer dans la bande 2,4 GHz, Wikipédia, CC BY 3.0

Pour information, le micro-onde, le Bluetooth et d’autres appareils (certains téléphones fixes sans fil) utilisent la bande des 2,4 GHz et peuvent eux aussi être source d’interférences.

Améliorer les connectiques de sa box

On n’y pense pas souvent, mais les connectiques derrière notre box peuvent influencer grandement notre connexion internet !

S’informer sur le débit théorique de votre logement

Plusieurs logiciels vous permettent de connaître le débit théorique de votre logement :

Il s’agit bien entendu de débit théorique, ce qui vous est donné peut ne pas être exact mais l’ordre de grandeur devrait être correct.

Réaliser un petit nettoyage de printemps

Pourquoi ne pas profiter du confinement pour nettoyer un peu le tas de câbles qui traîne derrière la box dans la poussière depuis plusieurs années ? Sans forcément se lancer dans ce nettoyage poussiéreux, il faut s’intéresser aux branchements de la box. Au niveau de l’alimentation électrique, évitez les superpositions de multiprises : au delà du risque d’incendie, une mauvaise alimentation de la box peut dégrader son fonctionnement !

Supprimer les prises téléphoniques non utilisées

Cette section demande d’être un peu bricoleuse ou bricoleur, mais sans être expert non plus. La majorité d’entre nous avons les compétences pour le faire !

  1. Faites le tour de votre appartement ou de votre maison à la recherche des prises en T.
  2. Si vous trouvez une ou plusieurs prises en T non utilisées, vous êtes tombés sur le gros lot !
  3. Il vous faut maintenant trouver le boîtier de raccordement du câble téléphonique extérieur. Si vous êtes en maison et que vous êtes raccordé avec un câble téléphonique aérien, il vous suffit de sortir et de voir où est-ce qu’il arrive chez vous.
  4. À l’endroit où le câble téléphonique extérieur arrive chez vous, il devrait y avoir un petit boîtier au sein duquel vos câbles intérieurs sont raccordés. Ouvrez ce boîtier et débranchez les câbles qui mènent aux prises non utilisées. Ouvrir le boîtier et manipuler les câbles est sans danger, sauf en cas d’orage.

Personnellement, débrancher les deux câbles inutilisés sur les trois de la maison n’a pas été inutile du tout. Je suis passé de 20 à 30 Mpbs en descendant et de 2 à 6 Mbps en ascendant, le confort !

Photo d'une prise téléphonique utilisée, Wikipédia, CC BY-SA 3.0
Photo d'une prise téléphonique utilisée, Wikipédia, CC BY-SA 3.0
Photo d'un boîtier de raccordement entre le câble téléphonique extérieur et les câbles téléphoniques intérieurs
Photo d'un boîtier de raccordement entre le câble téléphonique extérieur et les câbles téléphoniques intérieurs
Photo de l'intérieur du boîtier de raccordement
À l’intérieur de ce boîtier de raccordement on peut voir le câble téléphonique extérieur (1), le câble téléphonique qui va vers la box (2) et les deux câbles téléphoniques qui ne sont pas utilisés (2 et 3).

Divers

Je n’avais pas prévu d’en parler mais je me suis souvenu que les serveurs DNS peuvent être source de ralentissement donc je vais en parler ici. Pour information ou rappel, un serveur DNS c’est un annuaire qui fait le lien entre un nom de domaine et une adresse IP. Par défaut c’est celui de votre fournisseur d’accès à internet mais il est tout à fait possible d’en choisir un autre : celui de Google (8.8.8.8/2001:4860:4860::8888 et 8.8.4.4/2001:4860:4860::8844), de Cloudflare (1.1.1.1/2606:4700:4700::1111 et 1.0.0.1/2606:4700:4700::1001) ou de l’association French Data Network (80.67.169.12/2001:910:800::12 et 80.67.169.40/2001:910:800::40).

On n’a pas conscience du nombre de requêtes nécessaire lorsqu’on navigue sur le web et donc de l’importance du serveur DNS. Si celui-ci est lent, votre navigation le sera aussi. Changer de serveur DNS peut donc améliorer votre expérience utilisateur. Par contre, il faut garder en tête que le serveur DNS est ce qui nous permet d’accéder ou non à un site web et que des sites web peuvent être bloqués par le serveur DNS.



J’espère que ce petit guide vous sera utile ! Si les différentes étapes ci-dessus ne vous ont pas permis d’améliorer votre connexion autant que vous le souhaiteriez, vous pouvez toujours regarder la carte fibre de l’Arcep pour voir si vous serez bientôt éligibles ou pas.

10 commentaires

Pour le DNS, j’irai même encore plus loin : si le routeur ne le fait pas déjà, avoir un cache DNS en local ou sur un Raspberry Pi par exemple, pour optimiser la vitesse de résolution. Unbound (sous UNIX) le fera très bien. Ça ne vous dispense pas de bien choisir votre resolveur source, un qui soit rapide.

Il est aussi possible de faire l’intégralité de la résolution DNS soi-même (recursive mode) Mais je ne connais pas les implications en termes de performances et d’effets de cache.

+0 -0

J’veux pas saoûler tout le monde, mais on avait dit jeudi @Situphen. :P

TAlone

Alors pour la petite histoire j’ai eu un pic d’inspiration et de motivation lundi soir donc j’ai écris le billet en hors ligne puis je l’ai repris hier soir et il m’a paru mature donc je l’ai publié. Ne t’inquiètes pas, je n’ai pas touché à mes 8 notifications qui attendront demain (quand ma coupure d’une semaine de ZDS s’achèvera) ! :P

Corruptible avec des crêpes au sirop d’érable

+1 -0

Salut,

Je lis plus en profondeur ton billet afin d’optimiser la connexion chez moi et j’ai quelques questions.

Pour information, le micro-onde, le Bluetooth et d’autres appareils (certains téléphones fixes sans fil) utilisent la bande des 2,4 GHz et peuvent eux aussi être source d’interférences.

Sais-tu si l’utilisation d’une souris sans fil peut interférer avec le Wi-Fi en 2,4 GHz ?
Si oui, passer de 2,4 GHz à 5 GHz résout-il le problème ?

Si vous avez le choix entre plusieurs canaux, privilégiez les canaux 1, 6 et 11 car si tout le monde se restreignait à ces trois canaux, on ne se marcherait pas dessus.

Si j’ai bien compris, en 5 GHz, on est libre de choisir le canal qu’on veut parce qu’ils ne se superposent pas. Mais la fréquence d’émission 5 GHz a-t-elle un inconvénient par apport à 2,4 GHz ? Ou bien faut-il toujours être en 5 GHz lorsque c’est possible ?

Par ailleurs, je ne me souviens pas que tu en ai parlé mais on peut aussi optimiser la largeur de bande. Passer de 20 MHz à 40 MHz permettrait de doubler la bande passante (source).

Et enfin, dernier point : mon routeur qui émet le Wi-Fi propose de modifier le paramètre TPC atténuation (db) avec l’une des valeurs possibles suivantes :

0 (inactif), 2, 3 ou 4

C’est actuellement sur 0, faut-il changer ce paramètre ?

Encore merci pour ce billet fort utile en période de télé-travail :lol:

+0 -0

Si j’ai bien compris, en 5 GHz, on est libre de choisir le canal qu’on veut parce qu’ils ne se superposent pas.

Dans les deux cas tu as plusieurs canaux et tu peux choisir (enfin, il vaut mieux laisser le routeur/AP choisir automatiquement), ça marche pareil. Un canal c’est juste la fréquence de base (2.4 GHz ou 5 GHz) à laquelle on ajoute quelques Hz, le tout étant défini dans un standard (en l’occurrence, 802.11b/g/n et 802.11ac). C’est pour ça qu’il faut plutôt parler « dans les » 5 GHz ou « dans les » 2.4 GHz, parce qu’on utilise jamais 2.4000 GHz ou 5.000 GHz en soi.

L’intérêt, c’est d’éviter les interférence inutiles avec les autres équipements. Si je suis en wifi 5 GHz canal 32 (5.16 GHz) et que mon voisin est en 5 GHz canal 40 (5.20 GHz), il n’y pas d’overlapping des ondes car elles sont déphasées de 0.04 GHz. Le principe est le même avec le 2.4 GHz.

Mais la fréquence d’émission 5 GHz a-t-elle un inconvénient par apport à 2,4 GHz ? Ou bien faut-il toujours être en 5 GHz lorsque c’est possible ?

Green

Oui, il y a un inconvénient majeur : plus la fréquence est haute, moins les ondes se propagent loin et à travers les obstacles (murs). Donc, si tu vis dans un château et que tu veux couvrir les pièces d’un étage de, disons, 300 m^2, alors il faut privilégier la bande des 2.4 GHz pour que chaque pièce puisse bénéficier d’une connectivité décente.
Autrement, dans un appartement, la bande des 5 GHz a des avantages, notamment celui de ne pas interférer avec ton four à micro-ondes et avec le wifi des voisins (qui utiliseraient aussi la bande des 5 GHz, supposons) puisque ça passe moins les murs.

En extérieur, on va aussi privilégier la bande des 2.4 GHz : ça va plus loin, mais aussi, l’utilisation de la bande des 5 GHz en extérieur est assez réglementée dans plupart des états.

Édité par sgble

+0 -0

Sais-tu si l’utilisation d’une souris sans fil peut interférer avec le Wi-Fi en 2,4 GHz ?
Si oui, passer de 2,4 GHz à 5 GHz résout-il le problème ?

Il est possible que ta souris sans fil soit en 2,4 GHz, ça peut se vérifier dans les paramètres de ton ordinateur normalement ou sinon dans la documentation de ta souris. Si c’est le cas, elle peut effectivement interférer avec le Wifi en 2,4 GHz. Néanmoins, je ne suis pas sûr qu’il soit possible d’en voir les effets car à mon avis une souris sans fil envoie beaucoup moins de données qu’un périphérique en Wifi ou Bluetooth.

Si la souris en 2,4 GHz est bien la cause d’interférence sur le Wifi en 2,4 GHz alors passer en Wifi 5 GHz réglera ce soucis.

Si j’ai bien compris, en 5 GHz, on est libre de choisir le canal qu’on veut parce qu’ils ne se superposent pas.

C’est exact, il n’y a pas besoin de respecter la règle des canaux 1, 6 et 11 comme en Wifi 2,4 GHz.

Mais la fréquence d’émission 5 GHz a-t-elle un inconvénient par apport à 2,4 GHz ? Ou bien faut-il toujours être en 5 GHz lorsque c’est possible ?

Comme l’a dit @sgble, les ondes en 5 GHz sont atténués plus facilement par les obstacles (murs et objets denses) que les ondes en 2,4 GHz. Cela veut dire que le débit va diminuer plus vite avec la distance. Néanmoins, j’ai acheté il y a quelques jours un routeur avec du Wifi en 5 GHz et j’ai remarqué que je peux rester connecté plus loin en Wifi 5 GHz que en Wifi 2,4 GHz avec mon téléphone. Quand je suis proche de ma box avec mon téléphone, le débit maximal est 72 Mb/s en 2,4 GHz (40 MHz) et 390 Mb/s en 5 GHz (40 MHz) donc certes le débit en 5 GHz diminue plus vite mais il part de plus haut ! À noter que ce nouveau routeur est aussi plus puissant que le routeur de la box (-30 dBm contre -40 dBm en étant extrêmement proche) donc ce paramètre influence aussi sur la qualité du réseau Wifi.

Concernant le choix du canal à utiliser, je pense qu’il vaut mieux en général laisser le périphérique choisir lui même le réseau qu’il préfère !

Par ailleurs, je ne me souviens pas que tu en ai parlé mais on peut aussi optimiser la largeur de bande. Passer de 20 MHz à 40 MHz permettrait de doubler la bande passante

Je ne crois pas en avoir parlé, mais j’aurais dû en effet. Il y a plusieurs cas de figure :

  • en 2,4 GHz

    • en appartement

      • il y a de fortes chances pour que les canaux soient encombrés donc j’aurais tendance à conseiller de rester sur un seul canal (20 MHz)
      • si jamais il y a la fibre, utiliser un câble ou passer en 5 GHz pour maximiser le débit
    • en maison

      • on peut s’attendre à ce que les canaux soient peu encombrés, dans ce cas là passer à deux canaux (40 MHz) ne devrait pas gêner les voisins
  • en 5 GHz

    • en appartement

      • les canaux sont moins encombrés que pour le 2,4 GHz mais à mon avis dans quelques années ils le seront autant, donc à mon avis pas de soucis pour du double canal (40 MHz) mais ne passer en 80 MHz ou 160 MHz que si c’est utile pour ne pas encombrer inutilement cette bande
    • en maison

      • toujours vérifier les points d’accès Wifi aux alentours mais il y a moins de risques de gêner

C’est actuellement sur 0, faut-il changer ce paramètre ?

Aucune idée. :)

Édité par Situphen

Corruptible avec des crêpes au sirop d’érable

+0 -0
Connectez-vous pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore membre ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte